Les vaccins COVID-19 contiennent des épitopes mortels qui provoquent des maladies auto-immunes

0
8224

Par Ethan Huff, le 16 décembre 2020

https://www.hangthecensors.com/481928.html

Lors d’une récente conférence de presse sur la liberté médicale en Pennsylvanie, le Dr James Lyons-Weiler

https://mobile.twitter.com/epigwhisp/status/1334452707147407361

a vivement réprimandé les grandes sociétés pharmaceutiques pour avoir lancé des vaccins mortels contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) qui contiennent des ingrédients connus pour provoquer des maladies auto-immunes.

Plutôt que de suivre le conseil du Dr Lyons-Weiler, qui les exhortait à retirer ce que l’on appelle les épitopes de leurs formules de piqûre, les fabricants de vaccins se sont plutôt précipités dans le processus de développement afin de mettre rapidement les vaccins sur le marché dans le cadre du programme Operation Warp Speed du président Donald Trump.

https://www.naturalnews.com/2020-10-07-trump-funneled-billions-operation-warp-speed-vaccine-companies.html

“Historiquement, les vaccins contre les coronavirus ont eu un terrible bilan de sécurité”, affirme le Dr Lyons-Weiler.

“Il existe une condition connue sous le nom d’aggravation de la maladie due à un primate pathogène, et cela a été découvert chez des animaux vaccinés dans le cadre d’études antérieures sur la sécurité des vaccins … où les animaux vaccinés ont contracté des maladies plus graves après avoir été vaccinés. Et lorsqu’ils ont contracté une infection due au vaccin de type sauvage, d’autres animaux ont contracté des infections graves, des affections graves, et d’autres animaux sont morts”.

Le Dr Lyons-Weiler, qui est lui-même un chercheur évalué par ses pairs, a mené des recherches approfondies sur les vaccins contre les coronavirus, y compris ceux qui sont actuellement en cours de développement pour le CoV-2 du SRAS.

Il a découvert que certains constituants protéiques qu’ils contiennent sont responsables du déclenchement des maladies graves susmentionnées.

“J’ai découvert que toutes les protéines du virus SRAS-CoV-2, sauf une, ont ce que nous appelons des épitopes dangereux, qui sont des parties de protéines capables de provoquer des conditions immunitaires, des conditions auto-immunes et des réponses immunitaires contre les protéines dans notre propre corps”, a-t-il expliqué lors de la conférence de presse.

“Environ un tiers des protéines qui pourraient être ciblées par des conditions auto-immunes par les protéines virales du SRAS-CoV-2, soit par infection ou injection, visent le système immunitaire. Mais dès le départ, il semble que ce virus ait développé la capacité d’attaquer notre système immunitaire dans le cadre de sa capacité à provoquer des maladies”.

Pour plus d’informations sur les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19), consultez le site Pandemic.news.

Les vaccins COVID-19 vont déclencher une pandémie de nouvelles maladies auto-immunes

Le Dr Lyons-Weiler a correctement prédit que le COVID-19 n’est pas seulement un virus respiratoire avec des symptômes respiratoires, mais plutôt un virus d’attaque immunitaire qui peut endommager les tissus dans tout l’organisme. Dans ce contexte, pourquoi les fabricants de vaccins ont-ils créé des vaccins qui contiennent les mêmes constituants immunitaires ?

“Cela affecte de nombreux tissus dans tout l’organisme et il y a lieu de s’inquiéter sérieusement si l’on risque d’être infecté”, dit-il.

“Mais où est le problème si on vous injecte ces mêmes protéines ?”

Le Dr Lyons-Weiler a essayé d’avertir toutes les sociétés de vaccins qui ont annoncé qu’elles allaient développer un vaccin COVID-19 sur ces épitopes, mais n’a reçu aucune réponse.

Toutes, dit-il, ont procédé au développement de leurs propres vaccins COVID-19 respectifs, qui sont maintenant imposés au monde comme un “remède” à la “pandémie”.

“À ma connaissance, pas un seul fabricant de vaccins n’a tenu compte de mon avertissement de retirer ces épitopes dangereux des vaccins avant de les formuler, bien qu’on m’ait envoyé par e-mail mon étude avec un appel à envisager de retirer ces épitopes dangereux”, a déclaré le Dr Lyons-Weiler vers la fin de son discours.

L’aggravation de la maladie due à l’amorçage pathogène, soit dit en passant, n’est qu’une façon fantaisiste de dire que le vaccin crée de nouvelles portes d’entrée dans le système immunitaire, permettant aux substances chimiques qu’il contient d’infliger de nouveaux dommages à ceux qui le reçoivent.

“C’est la preuve que les fabricants de ces vaccins, ou les personnes qui sont derrière eux, n’ont pas vraiment de remède en tête, mais plutôt d’autres objectifs maléfiques tels que l’imposition d’un plus grand contrôle sur notre corps”, a écrit un utilisateur de Twitter en réponse à une vidéo publiée sur les déclarations du Dr Lyons-Weiler.

Lyons-Weiler.

  • “Ou peut-être un dépeuplement total”, a demandé un autre utilisateur en réponse, en s’appuyant sur les commentaires d’autres personnes sur la façon dont les fabricants de vaccins sont totalement exonérés de toute responsabilité pour les dommages causés par leurs vaccins.
https://www.brighteon.com/cd09656e-c4d0-465c-8255-3936daf84bc8

Sources :

Twitter.com

NaturalNews.com

Laisser un commentaire