Les vaccins Covid rendent les hommes infertiles et favorisent le développement du cancer de la prostate

0
3867

Mardi 15 juin 2021 par : Ethan Huff

https://www.afinalwarning.com/527631.html

Un urologue de Floride affirme que les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) semblent déclencher une augmentation massive des cancers de la prostate et de l’infertilité chez ses patients masculins.

Le Dr Diego Rubinowicz s’est récemment entretenu avec les médias locaux, révélant que les valeurs d’antigène spécifique de la prostate (PSA) des hommes montent mystérieusement en flèche après avoir reçu une injection expérimentale du virus chinois, ce qui l’inquiète.

“J’ai constaté que le taux de PSa des patients était faussement élevé pendant au moins six semaines après l’administration des vaccins”

explique-t-il, suggérant que les taux de PSA des hommes pourraient simplement être artificiellement élevés après l’injection.

“Je voyais des patients qui arrivaient avec des antécédents de PSA stable et tout d’un coup le PSA a augmenté”.

Finalement, le taux de PSA de certains hommes est revenu à des “niveaux normaux”, mais le fait qu’il ait fait un bond – parfois jusqu’à neuf fois plus élevé que les niveaux de base – est préoccupant et peut indiquer le développement ultérieur d’un cancer de la prostate, de l’infertilité ou d’autres problèmes.

Un patient a vu son taux de PSA passer de 0,4 à 3,4 après avoir reçu un vaccin contre la grippe de Wuhan.

Le taux de PSA de cette personne est finalement redescendu à 1,5, mais il est encore presque quatre fois supérieur au taux initial.

“Essentiellement, l’individu est passé du taux dE PSa d’une personne en bonne santé âgée de 20 ou 30 ans aux taux d’un homme de 60 ou 70 ans”, rapporte Infowars.

Néenmoins, le Dr Rubinowicz recommande toujours aux hommes de se faire vacciner, alors que l’attention des médias est restée focalisée sur les effets négatifs des injections de virus chinois sur la santé sexuelle des femmes, les avertissements du Dr Rubinowicz font état de graves problèmes pour les hommes également.

Récemment, nous vous avons prévenus que les injections de la grippe de Wuhan ont été identifiées comme endommageant les testicules, voire les rendant non fonctionnels.

Pourtant, Le Dr Rubinowicz ne conseille pas à ses patients d’éviter l’injection, mais plutôt d’être “informés” de ces effets secondaires probables, qui, pour autant que l’on sache, pourraient rester permanents tout au long de la vie d’un homme.

“Les hommes infertiles ont des valeurs de PSA plus élevées que les individus fertiles”, explique une étude récente de l’Association européenne d’urologie.

“De tous, près d’un homme infertile primaire sur trois, âgé de moins de 40 ans, présente une première valeur totale de PSA supérieure à 1?ng/ml.”

Il est important de noter également que des niveaux élevés de PSA sont généralement indicatifs d’un cancer de la prostate. Cela suggère que les hommes qui se font injecter ces vaccins anti-COVID pourraient essentiellement “développer” le cancer.

C’est pourquoi, il est essentiel de prendre des précautions et de ne pas se faire vacciner, d’autant plus qu’il est admis que le vaccin ne prévient pas l’infection ou la propagation du virus chinois.

Certains hommes font également état de bosses sensibles dans leur scrotum après l’injection, ce qui peut laisser présager d’autres problèmes dans le domaine de la reproduction. Le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

Ces soi-disant “vaccins” ne font rien d’autre que de donner à certaines personnes le sentiment d’être protégées alors qu’elles ne le sont pas.

Les vaccins anti-COVID ne sont qu’une couverture de sécurité, et encore, une couverture de petite taille infectée par quelque chose de bien pire que le soi-disant virus, qui n’est guère une menace pour ceux qui ont un minimum de système immunitaire en état de marche.

Ces soi-disant “vaccins” ne font rien d’autre que de donner à certaines personnes le sentiment d’être protégées alors qu’elles ne le sont pas. Ils ne sont guère plus qu’une couverture de sécurité, mais plutôt une couverture de petite taille infectée par quelque chose de bien pire que le soi-disant virus, qui n’est guère une menace pour ceux qui ont un minimum de système immunitaire en état de marche.

“Le taux de PSA de mon parent a doublé après son vaccin COVID, écrit un commentateur d’Infowars. “Maintenant, il a subi des IRM et des procédures invasives pour vérifier la présence d’un cancer. C’est ce qui arrive quand les gens sont victimes des expériences sur la population.”

“L’un des objectifs des vaccins est la dépopulation en détruisant la capacité de reproduction des hommes et des femmes enceintes et en vous tuant lentement via des caillots sanguins, des crises et des morts subites”, a également écrit l’un de nos propres commentateurs ici à Natural News.

Vous trouverez d’autres informations sur les injections de virus chinois à l’adresse suivante :

ChemicalViolence.com.

Sources for this article include:

Infowars.com

NaturalNews.com

Laisser un commentaire