MON CORPS, MON CHOIX ? La gauche irresponsable et les célébrités réclament le droit à l’avortement tout en insistant pour que nous soyons tous vaccinés de force contre le COVID-19.

5
2158

lundi 04 juillet 2022 par : S.D Wells

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/634143.html

D’un côté, c’est logique. Si vous méprisez la vie humaine et aimez tuer des bébés dans le ventre de leur maman, alors vous voudriez aussi que des gens meurent à cause de vaccins provoquant des coagulations, également connues sous le nom de “vaccins” COVID-19. D’autre part, si vous hurlez parce que la Cour suprême se prononce contre vos “droits” à contrôler tout ce qui concerne votre corps, alors pourquoi ne hurleriez-vous pas CONTRE les mandats de vaccination, où le gouvernement vous dit que vous ne pouvez pas travailler à votre poste, faire vos courses, inscrire vos enfants à la crèche ou à l’école, ou même avoir votre enfant à l’hôpital, si vous n’êtes pas tous “complètement vaccinés” contre la grippe de Fauci ?

Qu’advient-il du principe “mon corps, mon choix” lorsqu’il s’agit de vaccins ?

L’ultime hypocrite Whoopi Goldberg dit “Mon médecin, et moi-même, et mon enfant – voilà qui prend la décision” concernant l’avortement, alors qu’en est-il des vaccins ?

Whoopi Goldberg ne peut s’empêcher de se contredire et sa propre position sur les droits de l’homme :

“Il y a des gens qui me disent que je dois porter un masque, ou ne pas porter de masque, ou faire ceci,”… “Tout le monde veut me dire ce que je dois faire ! C’est mon corps !”

Donc elle déteste qu’on lui dise de porter un masque pour le COVID-19. Donc elle affirme que le gouvernement et le CDC ne peuvent pas lui dire ce qu’elle doit faire quand il s’agit de décisions concernant son corps. Nous sommes d’accord sur ce point. Puis elle s’insurge contre le droit à l’avortement :

“Mon médecin, moi-même et mon enfant, c’est à eux de prendre la décision”. Elle poursuit : “Les femmes, quand elles décident que quelque chose ne leur convient pas, elles doivent le prendre en main.”

disponible sur la boutique de cogiito.com en échange d’un don

À présent que la science a prouvé que les “vaccins” COVID-19 sont loin d’être sûrs et qu’ils provoquent des caillots sanguins, des myocardites et le syndrome de la mort subite de l’adulte, Whoopi ne dit pas un mot sur le choix des femmes. En fait, c’est plutôt le contraire, puisque Whoopi se vante au monde entier de se faire vacciner à ces vaccins covid.

Pourtant, au début des années 1990, Whoopi a écrit un essai pour un livre sur les droits des femmes et leur choix à l’avortement, écrivant :

“Je buvais ces concoctions étranges dont les filles me parlaient – quelque chose comme du Johnnie Walker Red avec un peu de Clorox, de l’alcool, du bicarbonate de soude et une sorte de crème. Vous mélangiez le tout. Je suis tombée violemment malade.”

Elle redoutait donc de prendre une concoction toxique et expérimentale pour avorter, mais elle est “tout à fait d’accord” pour se faire injecter une concoction toxique et expérimentale pour le COVID-19 ?

Les célébrités d’Hollywood ne savent plus où donner de la tête, car elles réclament le droit à l’avortement tout en étant favorables à la vaccination forcée.

La liste est longue. Les célébrités adorent dire au monde quels choix il doit faire en matière de politique, de santé, de sécurité, etc. Elles sont “expertes” en tout, y compris en matière de mensonge (comédie). Le “phénomène” de l’hypocrisie s’étend d’un océan à l’autre, lorsque nous les entendons arriver en masse, apparemment consternés par la décision de la Cour suprême d’annuler l’arrêt Roe v. Wade, mais continuant à promouvoir les vaccins obligatoires par l’exemple, alors qu’ils se font vacciner (avec du sérum physiologique) en direct sur des scènes et dans des talk-shows, tout en se vantant (puis en s’évanouissant souvent à cause d’un vaccin toxique auquel elles ne s’attendaient pas).

Parmi les célébrités nouvellement vaccinées figurent Whoopi Goldberg, Christie Brinkley, Dolly Parton, Matthew McConaughey, Jennifer Hudson, et la liste est encore longue. Parallèlement, nombre d’entre elles sont favorables à l’avortement, ce qui signifie qu’elles veulent non seulement que le CDC force un tiers des Américains à se faire vacciner contre leur gré, mais aussi qu’elles ne veulent pas qu’on leur dise quoi faire de leur corps si elles tombent enceintes. Parmi ces pro-bébés meurtriers, on compte : Jennifer Lopez, Kendall Jenner, Whoopi Goldberg, Amy Schumer, Billie Eilish, Ashley Nicole Black, Shea Coulee, Halsey, et beaucoup, beaucoup d’autres.

De plus, Michelle Obama soutient aussi hypocritement l’avortement et la vaccination forcée – déclarant que les humains ont le droit de décider de ce qu’ils font de leur propre corps, sauf quand le gouvernement décide de vous injecter de force des prions qui inondent les vaisseaux sanguins. La véritable raison pour laquelle Michelle Obama soutient l’avortement et la vaccination forcée est qu’il s’agit de procédures médicales de réduction de la population qui soutiennent le programme communiste de son mari pour l’Amérique. Nous en avons assez dit.

Ajoutez  Vaccines.news à vos sites Web indépendants préférés pour obtenir des mises à jour sur les “vaccins” expérimentaux qui provoquent des caillots sanguins, une myocardite et une inflammation chronique sévère.

Sources :

Pandemic.news

NYPost.com

NaturalNews.com

5 Commentaires

  1. c’est aberrant de meler avortement et vaccin surtout que la liberté irait plutôt dans le sens d’associer droit à l’avortement et droit au vaccin ou pas !!!! dans les deux cas liberté de choix …. bonne journée à vous deux

  2. Ils me font rire avec ce slogan, my body my choice.. quand il s’agit d’avortement il s’agit AUSSI du corps d’un autre être humain, à qui on ne demande pas son avis. Peut-être aurait-il eu envie de vivre ? Pourquoi accorde t-on si peu de considération pour une vie humaine ?
    En tout cas concernant les picouses, je me sers aussi de ce slogan à mon avantage, na.

  3. Il me semble que l’enfant à naitre est une ” co-propriété “, le fruit de l’amour entre un homme et une femme, normalement…
    Alors ” Mon corps, mon choix ” ?
    Et l’enfant, s’il pouvait parler, a t-il le choix ?
    Le culte à Bal, Baal, le sacrifice du 1er né… Canaan…
    C’est la révolution dite française, qui la 1ère a légalisé le divorce, la répudiation. C’est la révolution russe, les Bolcheviks, qui les 1ers ont légalisé l’avortement.
    La destruction de la société passe par la destruction de sa cellule de base, la famille.
    500 millions, c’est l’objectif !
    jp

  4. Faut les voir ces images d’avortements. Qu’elles tuent leurs mômes, ça restera ancré dans leur âme. Dieu fera le tri. Mais qu’au moins ce soit fait sans souffrance pour le tout petit. La mère ! la mère ! mais elles sont devenues folles, les mères. Folles d’elles-mêmes. Je rappelle l’usage fait par tout un pan de la dite “économie” de ces embryons. Les cures de rajeunissement, les crèmes… La pharmacopée y fait son bénef, jusqu’à l’agroalimentaire. C’est tellement dégueulasse. Mais voilà que je m’énerve… Je vais vomir, puis après je ne sais pas… dormir peut-être. Bise Philippe. Jos

Laisser un commentaire