Ne courez pas vous faire vacciner contre les virus, cela ne fonctionne pas ; boostez plutôt votre système immunitaire

1
10680
Image by _freakwave_ from Pixabay

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à l’une des plus importantes pandémie virale depuis la Peste du Moyen-Âge qui a ravagée l’Europe durant plus de 5 siècles, et la grippe Espagnole de 1919, nous n’affirmons pas chez Cogiito.com que cette Pandémie aura une durée aussi longue, mais il est désormais certain qu’elle touchera une large portion de la population mondiale quasiment simultanément, ce qui est particulièrement surprenant, même avec les transports internationaux qui serviront de toute évidence de vecteur de transmission virale au point que « Les représentants syndicaux des personnels navigants commerciaux (PNC) d’Air France ont demandé à la direction l’arrêt des vols de la compagnie à destination de la Chine en raison de l’épidémie de coronavirus, a appris Reuters de sources syndicales. » 1

À l’origine, ils s’agirait d’un coronavirus 2019-nCoV animal qui se serait développé sur le marché pour animaux de la ville de Wuhan (11millions d’habitants), et qui, progressivement se serait répandu sur la population de la ville et plus encore, à travers le monde.

Les symptômes du virus corona imitent initialement la grippe : fièvre, maux de tête, toux, fatigue et douleurs musculaires. 

Les 41 premiers patients admis à l’hôpital à Wuhan ont tous développé une pneumonie. Étrangement, ce virus ayant été breveté dès 2015, a dores et déjà muté de façon quasi impossible dans la nature :

« Le virus Corona n’a rien de nouveau. Il vit avec nous depuis longtemps. 

Le virus Corona peut affecter à la fois les animaux et les humains. 

Il est important de garder à l’esprit que la plupart des infections virales Corona sont bénignes. 

Au cours des deux dernières décennies, il y a eu deux infections graves par le virus corona – le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV) et le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) qui avaient tous deux des taux de mortalité élevés. »2

Nous nous trouvons donc en présence d’un virus vraisemblablement d’origine mutante, voire militaire, réservé pour la guerre bactériologique, nos articles en parlent avec précision.

Image by Werner Moser from Pixabay

De plus, la ville de Wuhan abrite le seul laboratoire pharmaceutique franco-chinois de type P4 de toute la Chine, habilité à travailler sur le coronavirus et autres virus épidémiques dangereux.

Parti de Chine, de Wuhan, il y a près de deux mois et en pleine période du Nouvel An Chinois qui a une importance capitale pour les chinois qui se déplacent pour le fêter en famille, il suffit de prendre une carte de l’Asie, pour comprendre comment un tel virus se répand sur l’un des plus grands pays du monde et avec la plus importante population humaine de la planète, avec l’Inde.

Image by Arek Socha from Pixabay

Ce choix de virus n’est certainement pas un hasard, cela fait des années que les laboratoire trafiquent les souches de coronavirus, comme celles d’Ebola (50 ans), pour les transformer, la justification d’une telle l’épidémie en accusant directement le peuple chinois d’avoir, et il est juste de le signaler, des pratiques alimentaires barbares et douteuses en consommant une quantité d’animaux exotiques de diverses provenances et exposés vivants dans des conditions épouvantables, propices au développement de tous les virus et bactéries possibles et imaginables, qui se diffusent à la fois par voie aérienne et par contact avec les animaux ou par des personnes en contact avec les dits animaux une fois cuisinés et consommés.

On ne peut pas, par exemple, imposer des normes sanitaires et des vaccins à nos animaux de compagnie et aux élevages d’ovins, de bovins et de caprins et accepter de vendre et de manger de la viande de chien sauvage, de chat, de rat, de chien viverin, de singes, de serpents, de viande de forêts… sans le moindre contrôle sanitaire pour le consommateur et pour son voisinage.

Que des virus se développent dans de telles conditions sur ce marché pour animaux exotiques de Wuhan et d’autres disséminés dans toute la Chine est tout à fait évident, mais peut-être pas des virus de type militarisés, modifiés génétiquement par des apprentis sorciers mondialistes, qui cherchent à réaliser leur plan de destruction de l’espèce humaine afin de la mieux contrôler.

Actuellement, la diffusion du virus se fait à une vitesse surprenante et elle est contraire aux lois de la vie qui fonctionnent sur des bases logiques et à un rythme régulier, et pas avec des pics d’accélération phénoménaux qui va contre toutes les règles de l’évolution des espèces vivantes – virus et bactéries y compris – comme nous les vivons avec le coronavirus aujourd’hui, et c’est là où le plan machiavélique se révèle.

La preuve, ce que nous suspections arrive à grand pas, le vaccin contre le coronavirus arrive enfin dans le débat et cette fois-ci, il semble qu’il sera imposé à la population, alors qu’il est parfaitement inutile. Le vaccin contre la grippe fonctionne-t-il ? Où sont les preuves ?

Or, les médecins et les scientifiques savent bien que les vaccins ne fonctionnent pas contre les virus, s’ils fonctionnaient, nous n’aurions plus la moindre épidémie sur terre.

Ce sont les vaccins qui ont réintroduit les épidémies, lire pour cela le remarquable livre du Dr Suzanne Humpfries « Dissolving Illusion ». http://www.dissolvingillusions.com/, vous pouvez également lire « Pandora VI, Sherlock ou le mystère de Rou Geole, l’histoire d’un culte », le lecteur y trouvera une vérité imparable et fort dérangeante sur la vaccination.

PANDORA VI

La logique de contagion

Cette logique semble être au service d’une industrie qui a pour mission de continuer à faire vivre les flux financiers et économiques, telle que la Fondation Bille&Melinda Gates et leurs entreprises satellites, mais une telle épidémie va inévitablement paralyser le système financier général et profiter à l’industrie pharmaceutique qui se présente déjà comme le grand sauveur d’une humanité polluée et empoisonnée par des virus mutagènes ; la science est formelle sur ce point, un virus à une vie et une mort, et rien ne peut vraiment altérer ce processus, pas plus les antibiotiques que les vaccins.

Dans le cas du coronavirus, les scientifiques ont été surpris de découvrir des souches virales atypiques, ce qui sous entend que des vaccins ont certainement déjà été testés sur des personnes contaminées sans que cela se sache et quand ? Avant le déclenchement de l’épidémie ?

Image by WikiImages from Pixabay

Cela sous entend-il que nous serions les dindons d’une farce programmée ?

Ce n’est qu’une supposition, mais la souche atypique devrait être inévitablement vaccinale, exactement comme celle de la rougeole atypique dans le fonctionnement, ce qui sous entend que les tentatives vaccinales de soin, sont de toutes façon vouées à l’échec, car elles propageraient au contraire le virus atypique et non le virus sauvage, au lieu de l’éradiquer.

Rappelons qu’en Chine, 99% de la population est vaccinée contre la rougeole et malgré cela, il y a des épidémies de rougeole dans tout le pays.

On ne peut scientifiquement pas croire que 1% de la population chinoise non vaccinée, ait pollué par le virus de la rougeole, des centaines de millions de chinois vaccinés justement contre la rougeole en Chine ?

Et que penser de la protection de groupe, cet argument fort, avancé par les pro-vaccinateurs au service de l’industrie plus que de la vraie science ?

Ce qui voudrait dire que si un groupe est vacciné, il protège le reste du groupe non vacciné ?

Eh bien, dans le cas présent, force est de constater qu’il s’agit d’une fable scientiste pour endormir les naïfs, l’immunité de groupe n’existe pas et n’a jamais existé en dehors de favoriser la vente des vaccins.

« – En d’autres termes, les chercheurs ont étudié non seulement si le vaccin ROR protégeait les enfants contre les maladies contre lesquelles ils étaient vaccinés, mais également si les vaccins provoquaient ou non des effets non spécifiques (NSE) qui étaient bénéfiques / préjudiciables à la santé des enfants, selon sur :

  1. L’âge de l’enfant vacciné
  2. La combinaison des vaccins administrés à l’époque.
  • Les chercheurs ont déclaré que:

Dans de nombreuses situations, les effets sur la population ont été très différents des effets prévus ; 

par exemple, le vaccin antirougeoleux préventif contre la rougeole à titre élevé était associé à une mortalité féminine deux fois plus élevée ;

Le BCG réduit la mortalité néonatale bien que les enfants ne meurent pas de tuberculose pendant la période néonatale ; 

la vitamine A peut être associée à une mortalité infantile accrue ou réduite dans différentes situations ; les effets des interventions peuvent différer pour les garçons et les filles… »

https://www.greenmedinfo.com/blog/whos-private-vaccine-laboratory-developing-world?fbclid=IwAR2Cm4lSluucmGQPAz8dhhiIOUmzbQQROvZ1LABx6DctchVKNYjYcXYWV6E

Les vaccins permettent de diffuser les épidémies sans que cela se remarque, mais nous avons déjà suffisamment développé le sujet dans la série Pandora et sur notre site cogiito.com.

Donc, en quoi ce prétendu vaccin contre le coronavirus chinois miraculeusement réalisé et produit par l’institut Pasteur à une vitesse qui dépasse l’entendement, comment va-t-il permettre de mettre un terme à cette épidémie ?

Le lecteur aura le soin de répondre lui-même à cette question, même si tous les films catastrophes sur les contagions virales nous ont fait croire depuis de longues années au miracle d’un vaccin pour éradiquer un virus ; mais ceci est un mensonge désormais programmé dans notre inconscient collectif pour nous induire en erreur de la façon la plus perverse qui soit, en nous faisant croire que la solution à Ebola, au coronavirus et autre virus, serait un vaccin.

Depuis les années 80, le Sida n’a cessé de se développer dans le monde, et à ce jour, il n’existe toujours pas un vaccin pour y mettre un terme?

Cela fait plus de 40 ans que nous finançons une recherche inutile et peu professionnelle… ou incapable de résoudre le problème d’un virus mutagène, tout comme le coronavirus est également un virus mutagène.

Alors on ne pourrait pas pour le SIDA, mais on pourrait pour le Coronavirus en quelques semaines ?

Bien sûr les deux ne sont pas comparables, mais ce sont des virus conçus par la main de l’homme de la même façon, avec la même intention de nuire à l’humanité.

Le vaccin contre la rougeole est produit depuis 1963, mais nos enfants ont toujours la rougeole et malgré cela on veut encore nous faire croire que ce vaccin fonctionne ?

Aujourd’hui, l’institut pasteur, celui qui porte le nom d’un grand « impasteur » de la science, aurait déjà trouvé la solution pour le virus le plus criminel que notre société moderne doit affronter aujourd’hui ?

Les laboratoires et les gouvernements prennent vraiment les citoyens du monde pour des canards sauvages.

La seule façon de réduire la durée et la gravité d’une infection virale est de renforcer son système immunitaire afin qu’il «gagne la bataille» contre les virus. 

 » Premièrement, il est important de maintenir des niveaux optimaux de nutriments, en particulier les vitamines A, C et D.« 

« La plupart des gens ont des niveaux de vitamine A et C sous-optimaux. Ces deux nutriments ont des capacités antivirales et sont capables de soutenir le système immunitaire lorsqu’il subit une attaque virale.

Si vous n’êtes pas malade, je suggère de prendre 3 à 5 000 mg / jour de vitamine C. Au premier signe d’une maladie, je suggère de prendre 1 000 mg / heure jusqu’à ce que la diarrhée se développe, puis de reculer pendant un certain temps.

Image by S. Hermann & F. Richter from Pixabay

Pour la vitamine A, je suggère d’utiliser 5 000 unités / jour si vous n’êtes pas malade et 100 000 unités / jour pendant quatre jours au premier signe d’une maladie. Les femmes enceintes ne peuvent pas prendre ces doses. (Remarque : prenez de la vitamine A, pas du bêta-carotène.)

De plus, la vitamine D est très importante pour lutter contre les infections. Je suggère, au début d’une maladie, de prendre 50 000 UI de vitamine D3 / jour pendant quatre jours. » 3déclare le Dr Brownstein, et il ajoute que

l‘iode est essentiel non seulement pour combattre une infection, mais également pour le bon fonctionnement du système immunitaire. 

Il n’y a pas de bactéries, virus, parasites ou champignons connus pour être résistants à l’iode.

Comme je l’ai écrit dans mon livre, Iode: pourquoi vous en avez besoin, pourquoi vous ne pouvez pas vivre sans, la plupart de la population est pauvre en iode. En fait, les niveaux d’iode ont chuté de près de 60% au cours des 40 dernières années.

Le RDA pour l’iode est insuffisant pour fournir suffisamment d’iode pour tous les tissus corporels. Pour la majorité de mes patients, je suggère de prendre 25 mg / jour en dose quotidienne et plus (parfois 50-100 mg / jour) dès les premiers signes d’une maladie. 

L’iode peut provoquer des effets indésirables et il est préférable de l’utiliser sous la direction d’un médecin connaissant l’iode.

Pour éviter de tomber malade et de ne pas avoir un système immunitaire qui réagit mal, il est d’une importance vitale de suivre une alimentation saine, exempte de toute source de sucre raffiné. Il a été démontré que le sucre raffiné altère négativement le fonctionnement des globules blancs pendant des heures après l’ingestion.4 »

Quant à se faire vacciner contre la grippe? Fugetaboutit. Cela n’aidera pas les infections corona et une étude a révélé un risque accru d’infections non grippales, y compris les coronavirus, chez ceux qui ont reçu le vaccin trivalent contre la grippe. 5

pour d’autres information sur la santé, rendez-vous sur: www.icimed.com.

Il existe de nombreux produits naturels différents qui peuvent renforcer l’immunité et qui le font, il en est un qui se révèle particulièrement efficace pour cibler le rhume et la grippe, le sureau.

Image by RitaE from Pixabay

Le sureau est utilisé depuis des siècles dans le monde entier pour traiter des maladies telles que le rhume et la grippe (causées par des virus). Il est également couramment utilisé par voie topique pour traiter les plaies et les poussées d’herpès. Le sureau contient des composés qui ont de fortes propriétés antifongiques et antioxydantes. Ceci est confirmé par des siècles d’utilisation et des études scientifiques.6

Une étude de 2001 publiée dans la  US National Library of Medicine a  déclaré que les extraits de sureau  sont «des remèdes naturels aux propriétés antivirales, en particulier contre différentes souches de virus de la grippe».

En outre, une étude de 2004 publiée dans le  NLM a  mis en évidence une durée réduite des symptômes de la grippe lors de la prise de sureau :

  • «Les symptômes ont été soulagés en moyenne quatre jours plus tôt et l’utilisation de médicaments de secours était significativement moindre chez ceux qui recevaient de l’extrait de sureau par rapport au placebo.» L’  Université du Maryland Medial Center  décrit
  • « Le sureau peut avoir des propriétés anti-inflammatoires, antivirales et anticancéreuses » en plus « Une étude a suggéré que le sureau pourrait tuer le virus H1N1. » Mais la raison exacte de l’efficacité du sureau reste incertaine.

Étant donné que les virus doivent pénétrer dans une cellule «hôte» pour se multiplier, il est supposé que le sureau contient un composé qui recouvre le virus et le rend incapable de pénétrer une cellule hôte. Cependant, peu importe comment cela fonctionne, l’essentiel est que cela a fonctionné pour beaucoup par le passé et cela peut certainement fonctionner pour chacun d’entre-nous en cette période de pandémie. 

UN AUTRE VACCIN NATUREL CONTRE LA GRIPPE ET d’AUTRES INFECTIONS VIRALES

L’herbe de blé est l’un des aliments qui guérissent les plus efficaces, contenant plus de 90 minéraux, les 17 acides aminés (éléments constitutifs des protéines) et les vitamines A, C, E, I, K et B

Seulement 2 onces d’herbe de blé a l’équivalent nutritionnel de cinq livres des  meilleurs  légumes biologiques crus. Il aide à alcaliniser le corps, neutralisant les acides qui, lorsqu’ils ne sont pas neutralisés, augmentent les chances d’attraper le rhume ou la grippe. 

Avant de courir vous faire vacciner avec un éventuel vaccin sur lequel nous n’avons aucun recul scientifique, il est préférable d’entretenir son organisme en le nourrissant de bons aliments, de nutriments et de vitamines, tout ce que vous déconseillera la médecine allopathique qui préfère vendre des protocoles de médicaments qui rendent le plus souvent malade qu’ils ne soignent.

Nous vivons une époque formi…Diable !

1https://anyavien.com/elderberry-the-most-antiviral-substance-known-to-man-effective-for-battling-viruses/?fbclid=IwAR0a1ibeUcPqz3tZ4YsyRizipwUqiMS-jToNo7p2ErILhYXkTmzxSWbP__Q

2https://vaccineimpact.com/2020/dr-brownstein-corona-virus-is-nothing-new-heres-what-to-do/

3https://vaccineimpact.com/2020/dr-brownstein-corona-virus-is-nothing-new-heres-what-to-do/

4https://vaccineimpact.com/2020/dr-brownstein-corona-virus-is-nothing-new-heres-what-to-do/

5https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles / PMC3404712 /

6https://anyavien.com/elderberry-the-most-antiviral-substance-known-to-man-effective-for-battling-viruses/?fbclid=IwAR0a1ibeUcPqz3tZ4YsyRizipwUqiMS-jToNo7p2ErILhYXkTmzxSWbP__Q

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire