« Nous sommes en affaires pour le bénéfice des actionnaires, pas pour aider les malades », déclare un PDG de Big Pharma

3
27136
J. Preason

Political D !G, le 17 octobre 2016 par : Ron Delancer

Traduction pour cogiito.com

En juillet 2016, le PDG de Turing Pharmaceuticals, Martin Shkreli, était parvenu à un paroxysme face à la montée en flèche du prix des médicaments sur ordonnance après avoir relevé le prix d’un médicament récemment acheté 13,50 $ pour monter jusqu’à 750 $. Mais Shkreli, a remporté le titre d ‘«homme le plus détesté d’Amérique», n’est pas le seul à acheter les brevets des médicaments actuellement sur le marché pour en augmenter le tarif et, à son tour, faire rapidement grimper son cours en bourse.

J. Michael Pearson, PDG de Valeant Pharmaceuticals, s’est enragé sur Internet après avoir déclaré lors d’une récente interview [1]avec MSNBC que :

« La responsabilité de la société est vis-à-vis de mes actionnaires, et non des clients qui dépendent de nos médicaments pour vivre… Ma responsabilité première est envers les actionnaires de Valeant. Nous pouvons faire tout ce que nous voulons faire. Nous allons continuer à faire des acquisitions, nous allons continuer à aller de l’avant » a déclaré Pearson.

Il a ajouté :

  • « Si les produits sont mal évalués et qu’il y a une opportunité, nous agirons de manière appropriée pour faire ce que je suppose que nos actionnaires aimeraient que nous fassions. »
J. Michael Pearson | Imgur

Déjà cette année, selon plusieurs médias [2], Valeant a augmenté le prix moyen de 56% des médicaments de son portefeuille, en hausse de 66%, comme en témoigne leur récente acquisition, Zegerid, qu’ils ont rapidement augmentée de 550%. Cela a non seulement pour effet secondaire malheureux de mettre le prix des médicaments de sauvetage hors de portée pour les personnes même modérément assurées, mais il commence maintenant à remettre en question la durabilité de ce modèle économique en expansion rapide.

Valeant a acheté plus de 100 médicaments et vu son cours augmenter de plus de 1 000% depuis que Pearson a été nommé PDG en 2008. Pearson a commencé à travailler avec Valeant Pharmaceuticals en tant que consultant externe en 2007, avant d’en devenir le PDG[3] l’année suivante.

Hillary Clinton et Bernie Sanders ont tous deux fortement critiqué la grande industrie pharmaceutique face à cette pratique.

Le Comité de surveillance et de la réforme du gouvernement de la Chambre des communes envisage de publier une assignation à comparaître afin de s’informer des récentes hausses de prix de Pearson et de Shkreli.


[1] https://www.cnbc.com/2014/05/28/cnbc-exclusive-cnbc-transcript-valeant-ceo-j-michael-pearson-speaks-one-on-one-with-meg-tirrell-today-on-cnbc.html

[2] http://usuncut.com/class-war/valeant-ceo-shareholder-profit/

[3] https://www.forbes.com/profile/j-michael-pearson/#46c05eb77261

3 Commentaires

  1. saloperie! et apres on nous taxe de complotistes? je me marre!…reveillez vous les gens, et observez qu a present sur toute posologie de medocs, 90% de cette posologie expose uniquement les effets secondaires (exemple avec le clamoxyl en comprimé dosé a 1mg!),par contre concernant le role du dit medoc pour traiter la patologie visé, juste 3 ou 4 lignes dans la posologie! et c est pareil pour tous les medocs depuis 15 ans!

    non ces gens la ne nous veulent pas du bien!

Laisser un commentaire