PAS D’ALIMENTATION POUR VOUS, LES NON VACCINÉS du Nouveau-Brunswick. L’état autorise désormais les épiceries à interdire les clients non vaccinés.

8
5645

Mardi 07 décembre 2021 par : Ethan Huff

https://www.afinalwarning.com/576581.html

À compter du 4 décembre 2021, la province canadienne du Nouveau-Brunswick autorise désormais les épiciers à interdire l’achat de produits alimentaires aux personnes non vaccinées.

Cette mesure, qui s’inscrit dans le cadre du “plan d’action hivernal” de la province, donne carte blanche aux entreprises privées pour discriminer ceux qui choisissent de laisser leur système immunitaire naturel intact plutôt que de le détruire avec des produits chimiques de Big Pharma.

Si une épicerie du Nouveau-Brunswick se trouve être dirigée par des vaccinés Covid de la Branche qui croient que des poisons à base d’ARNm (ARN messager) devraient être administrés dans le corps de chaque personne sans son consentement, alors, ce commerce peut désormais refuser de servir les clients qui ne sont pas d’accord.

La ministre de la Santé Dorothy Shephard a joué un rôle central dans l’adoption de cette nouvelle règle. Elle affirme que l’augmentation du nombre de nouveaux “cas” de coronavirus de Wuhan (Covid-19) dans la province est “très préoccupante”.

Selon les rapports, seulement 97 personnes au Nouveau-Brunswick, qui compte 776 827 habitants (2019), ont été testées “positives” à l’aide de tests PCR frauduleux conçus pour détecter la grippe saisonnière.

“Les mesures ne sont pas difficiles”, a déclaré Shephard à propos de sa dernière mise en œuvre du fascisme médical. “Le pouvoir de nous maintenir au niveau 1 est entre nos mains”.

Le “niveau” auquel elle fait référence ici se rapporte au “système d’alerte progressive à trois niveaux” de la région. Plus le nombre de personnes testées positives aux germes chinois est élevé, plus les niveaux augmentent, avec davantage de restrictions mises en place pour “aplanir la courbe.”

Selon Sécurité publique Canada, l’alimentation est l’un des dix secteurs d’infrastructures essentielles qui doivent faire l’objet de restrictions en raison du “covid”.
Dans un guide publié par le gouvernement fédéral canadien, Sécurité publique Canada nomme spécifiquement “l’alimentation” comme l’un des 10 secteurs critiques d’infrastructure qui doivent être protégés en raison de la grippe de Fauci.

Selon ce guide, la préparation et la livraison des aliments constituent un “service et une fonction essentiels”, ce qui signifie apparemment qu’ils peuvent être manipulés par les fonctionnaires pour n’être donnés qu’aux personnes qui respectent les règles de vaccination.

“Alors que les provinces ont été libres de gérer leurs propres restrictions et fermetures pendant la pandémie, les épiceries du pays sont jusqu’à présent restées ouvertes à tous”, rapporte True North News.

L’annonce survient un jour après que M. Shephard ait averti les Néo-Brunswickois de ne pas faire de plans de voyage pour Noël.

Déjà, de nombreuses personnes s’interrogent sur les violations des droits de la personne que constitue la nouvelle politique discriminatoire de Mme Shephard. Est-il vraiment acceptable qu’un bureaucrate du gouvernement prive les personnes non vaccinées de la nourriture dont elles ont besoin pour vivre ?

De plus, la grippe de Fauci est pratiquement inexistante au Nouveau-Brunswick. Si les médias corporatifs et les bureaucrates du gouvernement comme Shephard se taisaient à son sujet, elle disparaîtrait presque immédiatement.

C’est parce que le covid est une maladie de l’esprit. C’est une maladie mentale qui se nourrit de fantasmes et d’illusions.

Le covid est aussi une religion qui recrute par la coercition. Il faut y croire ou être privé de la vie, de la liberté et de la poursuite du bonheur.

“Un pathologiste européen très en vue rapporte que lui et ses collègues à travers l’Europe n’ont trouvé aucune preuve de décès dus au nouveau coronavirus sur ce continent”,

a écrit un commentateur de Natural News, ajoutant encore plus de conspiration à la situation.

“Le Dr Stoian Alexov a qualifié l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d'”organisation médicale criminelle” pour avoir créé la peur et le chaos dans le monde entier sans fournir de preuves objectivement vérifiables d’une pandémie”.

Une autre révélation étonnante du président de l’Association bulgare de pathologie (BPA), le Dr Alexov, est qu’il pense qu’il est actuellement ‘impossible’ de créer un vaccin contre le virus.”

Ce même commentateur a poursuivi en expliquant que les pathologistes européens n’ont même pas identifié d’anticorps spécifiques au SRAS-CoV-2, ce qui soulève de sérieuses questions sur ce qui se passe réellement ici.

Les dernières nouvelles concernant la tyrannie du coronavirus de Wuhan (Covid-19) peuvent être consultées à l’adresse suivante

Fascism.news.

Sources :

WestphalianTimes.com

TNC.news

NaturalNews.com

8 Commentaires

  1. Mais enfin on pousse les pays à faire des guerres civiles. C’est impensable. Comme le pense LOMBARDO moi aussi je n’ose pas dire comment tout ça va se terminer.

  2. Moi je le crie depuis des mois. Je crie qu’il faut faire la GC mais que hélas, les gens sont trop lobotomisés pour réfléchir et agir.
    Mais nous avons besoin de cette GC. Elle est nécessaire.

  3. Bonjour M. Philippe et Mme Louloutte

    Ma conjointe et moi demeurons en région rurale au Nouveau-Brunswick. Il existe 7 régions administratives. Actuellement, il y a très peu de cas positifs dans notre région de 0 à 6 cas par jour en moyenne et cela depuis le début de la pandémie. Certes, il y a eu une éclosion l’an passée mais cela a duré seulement qu’une courte période.

    En tout et partout, il y a eu 9 morts covid en 2020, pandémie inexistante. Depuis le début de la pandémie, il y a présentement 138 morts en majeure partie des personnes âgées de plus de 70 ans sur une population de plus de 776 000.

    Il meurt, bon an mal an, entre 7500 et 8000 personnes par année au Nouveau-Brunswick. Trouvez l’erreur. Actuellement, le taux de vaccination 2 doses chez la population est de 82,2%. Les enfants de 5 à 12 ans ont commencés récemment à être injectés à leur tour. Jennifer Russell, la dame responsable de la santé publique N.B. a déclaré qu’il sera considéré un acte de maltraitance pour tout parent refusant l’injection à ses rejetons et que la province interviendra le cas échéant. La même Jennifer Russell avait également affirmé qu’étant donné le manque d’instruction des gens du N.B., elle sait ce qui est mieux pour eux.

    En ce qui concerne les marchés d’alimentation et autres commercants, l’arrêté obligatoire gouvernemental stipule que les propriétaires ou occupants des biens sont libres de décider d’eux-mêmes s’ils veulent exiger la présentation d’une preuve de vaccination pour entrer sur les lieux.

    Je suis allé dans un marché d’alimentation et quelques autres commerces locaux où la preuve vaccinale n’est pas exigé pour le moment. Cependant, il est fort possible que, dans certains régions où les cas positifs fictifs sont élevés, la preuve vaccinale soit demandée. Cela reste à vérifier. Il semblerait que la province du Nouveau-Brunswick initie le bal au Canada avec cette mesure liberticide. Ce n’est qu’une question de temps avant que les autres provinces emboîtent le pas. Pour le Nouveau-Brunswick, je ne serais pas étonné que la preuve vaccinale devienne obligatoire partout ou presque dans un proche avenir vu que l’arrêté est révisé toutes les 2 semaines. Il est évident que cette mesure a pour but d’injecter ceux qui ne le sont pas encore y compris ma compagne et moi.

    En conclusion, j’aimerais formuler nos meilleurs vœux de la saison même si encore une fois cette période festive de fin d’année risque d’être sacrifiée ou du moins fortement perturbée. J’aimerais aussi terminer sur une note plus positive ,en dépit de ce que nous vivons tous, et réitérer à tous les opposants du système que seules l’amour et la bienvellance, d’abord pour soi-même et ensuite pour les autres, triomphera de la peur, la culpabilité et la malveillance, n’en doutez surtout pas.

    Paix et amour pour tous.

Laisser un commentaire