Plusieurs passagers d’un bateau de croisière mis en quarantaine au large du Japon sont atteints par le coronavirus et dix d’entre eux ont été emmenés à l’hôpital, confirment les autorités

0
1780

Mail Online, par ROSS IBBETSON FOR MAILONLINE

PUBLISHED: 23:27 GMT, 4 February 2020 

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.dailymail.co.uk/news/article-7967391/Multiple-passengers-quarantined-Coronavirus-cruise-liner-Japan-illness.html?ico=pushly-notifcation-small

Hier, nous avions publié un article traduit relatant l’éventuelle contamination par le coronavirus des passagers d’un bateau de croisière, le Diamond Princess, bloqué sur le port de Yokohama au Japon, par les autorités sanitaires japonaises, aujourd’hui, certains de ceux qui étaient suspects, ne le sont plus, la croisière ne s’amuse plus du tout, des cas sont officiellement déclarés.

La Thaïlande est également en état d’alerte maximum.

En Thaïlande comme dans le reste du monde, c’est la panique, ce pays est largement visité par les chinois et en particulier par ceux venant de Wuhan, l’épicentre de l’épidémie. Le grand nombre de touristes chinois, en particulier ceux de la région de Wuhan, visitent le pays pendant les célébrations du Nouvel An chinois. 

Les autorités sanitaires Thaïlandaises restent en état d’alerte après qu’un touriste chinois a été confirmé comme le sixième cas de coronavirus dans le pays, le 25 janvier 2020.

Petit rappel pour ne pas céder à la panique :

Qu’est-ce que le coronavirus?

Le coronavirus appartient à une grande famille de virus qui, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), provoquent «des maladies bénignes à modérées des voies respiratoires supérieures, comme le rhume. La plupart des gens sont infectés par ces virus à un moment donné de leur vie.

«Ces maladies ne durent généralement que peu de temps.»

Le coronavirus humain peut également parfois provoquer des maladies des voies respiratoires inférieures, telles que la pneumonie, la bronchite ou des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Quels sont les symptômes du coronavirus? 

  • nez qui coule
  • mal de crâne
  • la toux
  • gorge irritée
  • fièvre
  • un sentiment général de malaise

PROBLÈME :

Ce 2019-NCOV, est un virus militarisé qui a été modifié en laboratoire pour le rendre extrêmement dangereux et sa particularité première d’être un virus bénin par principe ne l’est plus en l’espèce, nous sommes face à un virus dangereux qui a été conçu pour faire le plus dégâts possible.

Toute personne entrant en Thaïlande qui montre des signes de température ou d’autres symptômes pseudo-grippaux voit sa température prise une deuxième fois avant d’être transportée à l’hôpital le plus proche avec des installations de quarantaine.

Tous les touristes en provenance de Chine reçoivent également une carte d’avertissement leur indiquant ce qu’ils doivent faire s’ils commencent à se sentir mal.

Les voyagistes, les guides et les hôtels ont également été informés pour surveiller de près la situation et informer les autorités sanitaires s’ils remarquent une personne présentant des symptômes pseudo-grippaux.

Thai Airways et Thai Air Asia ont également pris des mesures pour empêcher la propagation du coronavirus.

Coronavirus en Thaïlande : comment se protéger

health.JPG
https://forum.thaivisa.com/topic/1145163-coronavirus-in-thailand-how-to-protect-yourself/

Une flambée de coronavirus qui a commencé à Wuhan, dans le centre de la Chine, a fait 41 morts et infecté plus de 1 300 personnes au moment de la publication.

Que pouvez-vous faire?

Les autorités sanitaires préconisent d’éviter tout contact avec toute personne ayant récemment visité Wuhan, ainsi que toute personne présentant des symptômes pseudo-grippaux, tels qu’un rhume, un écoulement nasal ou un mal de gorge.

Chacun doit également pratiquer une bonne hygiène personnelle, en s’assurant de se laver les mains régulièrement, ainsi qu’en utilisant un désinfectant pour les mains. 

Les autres conseils des autorités thaïlandaises sont d’éviter de visiter les marchés de fruits de mer frais, de s’assurer que toute viande que vous mangez est bien cuite et de porter un masque facial. 

Malgré toutes ces précautions, je crains qu’elles soient largement insuffisantes pour se protéger d’un tel virus militarisé pour agir dans le cadre d’une guerre bactériologique, il suffit pour cela de regarder la photographie des ambulanciers japonais pour comprendre que se laver les mains et maintenir une hygiène de base sont nettement insuffisant.

À présent, plusieurs passagers d’un navire de croisière mis en quarantaine au large du Japon sont atteints de la maladie et dix d’entre eux ont été hospitalisés, confirment les autorités.

Dix personnes mises en quarantaine sur un bateau de croisière ancré au large du port japonais de Yokohama ont été testées positives

Les 3 700 autres resteront en quarantaine sur le navire pendant 14 jours, tandis que les malades ont été emmenés à l’hôpital

Toutes les personnes à bord ont été examinées et 273 ont subi des tests supplémentaires, révélant 10 cas positifs 

Un Britannique à bord, David Abel, a accusé mardi certains de ses compagnons de bord d’augmenter le risque d’infection

https://www.dailymail.co.uk/news/article-7967391/Multiple-passengers-quarantined-Coronavirus-cruise-liner-Japan-illness.html#v-8611314167215574818

Les personnes à bord ont été confinées dans leur chambre, laissant le navire touristique, habituellement très fréquenté, sinistrement déserté

Un homme de 80 ans a été testé positif au coronavirus après avoir quitté le navire, ce qui a déclenché des mesures drastiques

David Abel

Dix personnes mises en quarantaine sur un bateau de croisière dans le port japonais de Yokohama ont été testées positives au coronavirus, ont confirmé les autorités sanitaires.

Le dépistage a commencé mardi pour quelque 3 700 passagers et membres d’équipage à bord du navire ancré après qu’un passager de Hong Kong qui avait navigué sur le navire le mois dernier ait été testé positif pour le coronavirus de Wuhan.

Les 10 personnes infectées seront transportées dans un établissement médical, a déclaré le ministre japonais de la santé, Katsunobu Kato, tandis que les milliers de personnes restantes seront mises en quarantaine à bord du navire de la Carnival Corp pendant 14 jours.

« Je veux prendre suffisamment soin de la santé des passagers et de l’équipage et faire tous les efforts possibles pour empêcher la propagation du virus »,

a déclaré Katsunobu Kato lors d’un point de presse.

Tout le monde à bord du Diamond Princess a subi un premier examen de santé, a dit M. Kato, un processus qui a permis d’identifier 273 personnes à tester. Sur ce groupe restreint, 31 résultats ont été reçus jusqu’à présent, révélant les 10 cas confirmés.

Un Britannique, David Abel, qui est à bord avec sa femme Sally, tous deux originaires de l’Oxfordshire, a décrit les mesures strictes de quarantaine sur le navire.

Nous sommes maintenant officiellement en quarantaine. Il semble que notre quarantaine se trouve à bord du navire, que nous ne serons pas emmenés à l’hôpital ».

  • « Les dix personnes concernées seront très bientôt emmenées par les garde-côtes locaux dans un établissement médical. Nous devons rester à bord du navire et nous sommes confinés dans nos cabines ». 

Le ministre de la santé, M. Kato, a déclaré que les fonctionnaires continueraient à surveiller les passagers et l’équipage restants pour détecter l’apparition éventuelle de symptômes, suggérant que d’autres échantillons de test pourraient être prélevés.

Aucune des dix personnes infectées, dont trois sont des ressortissants japonais, ne présentait de symptômes graves, a rapporté la chaîne publique NHK.

Un fonctionnaire du ministère de la santé a déclaré que tout le monde ne serait pas testé avec des kits PCR (réaction en chaîne par polymérase) car cela prenait trop de temps et que cela était jugé inutile.

Des photos et une vidéo postées sur Twitter par un passager muni de la poignée @daxa_tw montraient des travailleurs de la santé masqués, vêtus de robes en plastique bleu, marchant dans des couloirs vides sur le Diamond Princess, ainsi que des vues de salons déserts et d’un pont stérile.

Carnival Japan, l’unité locale de l’opérateur de croisière britanno-américain Carnival Corp, a déclaré mardi que l’arrêt du navire avait été retardé d’environ 24 heures. Il n’a pas été immédiatement disponible pour commentaires mercredi.

Carnival’s Princess Cruises Japan a déclaré mardi que les croisières prévues au départ de Yokohama et du port de Kobe, à l’ouest du Japon, cette semaine, seraient annulées en raison de retards liés aux contrôles de coronavirus.

Les nouveaux cas portent à 33 le nombre total de cas confirmés au Japon. L’épidémie, qui a pris naissance dans la province chinoise de Hubei, a tué des centaines de personnes et en a infecté plus de 10 000 jusqu’à présent.

S’exprimant hier, M. Abel a déclaré que l’équipage du Diamond Princess avait imposé des mesures d’hygiène strictes, les touristes étant avertis d’éviter les toilettes publiques – mais a affirmé que certains de ses compagnons de voyage « se fichent de leur santé ».

Personne ne peut réserver de vol de continuation car nous ne savons pas quand la quarantaine sera levée », a déclaré M. Abel, qui voyage avec sa femme et se décrit comme un « captif » sur le navire.

Tout le navire est en quarantaine, nous sommes au milieu de la baie, ancrés, donc personne ne peut monter ou descendre de ce navire.

Je pense que nous allons rester ici toute la journée et toute la nuit.

Félicitant l’équipage, il a déclaré que le personnel avait imposé des mesures d’hygiène strictes selon lesquelles les passagers devaient se laver les mains à la vue d’un membre du personnel avant de manger.

Le personnel nettoie et désinfecte constamment les lieux publics comme les rampes et les poignées de porte. Les passagers sont priés de ne pas utiliser les toilettes publiques sauf en cas d’urgence », a-t-il déclaré.  

Dans un cas, un touriste américain s’était mouché sur une serviette de table et l’avait laissée sur une table où les serveurs transportant de la nourriture étaient susceptibles de la toucher, a-t-il dit.

On ne sait pas encore exactement comment le virus se propage. 

En décrivant les tests médicaux, M. Abel a déclaré :

« Les médecins sont venus dans notre cabine et il leur a fallu toute la nuit, de minuit à 10 heures, pour faire quatre des ponts et il y en a 14 au total.

Ils sont entrés, ont pris notre température et nous ont posé trois questions : avons-nous une toux, avons-nous de la fièvre, prenons-nous des médicaments pour faire baisser notre température ? 

Malgré le grand nombre de personnes à bord du navire, les photos de l’intérieur montrent que les zones communes habituellement animées sont pratiquement désertes, car les personnes à bord sont confinées dans leur cabine pour éviter toute propagation éventuelle du virus.

Les seules personnes en vue sont les membres du personnel qui vont de pièce en pièce pour tester les passagers pour le virus, ou pour nettoyer les zones publiques du navire.

Une image montre une salle de cinéma déserte sur l’immense paquebot, appelé le Diamond Princess, sans personne en vue. Une autre montre l’immense casino du navire, vide. 

Les couloirs et un immense atrium sont laissés vides, sauf pour les responsables médicaux qui se promènent avec des masques de protection.

La zone de réception habituellement animée à bord du Diamond Princess est maintenant vide et sans personnel.

Le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, a déclaré que le navire avait déjà été mis en quarantaine samedi dans le port de Naha, mais le diagnostic de l’homme de 80 ans, dont le nom n’a pas été dévoilé, a maintenant forcé des vérifications supplémentaires. 

En outre, tout passager descendu à Hong Kong ou ayant été en contact étroit avec l’homme infecté sera soumis à des tests de dépistage du coronavirus.

Jusqu’à ce que les résultats soient connus, « tout le monde à bord… y restera », a déclaré le ministre japonais de la santé, Katsunobu Kato.

Le patient de 80 ans « ne s’est pas rendu dans un centre médical à l’intérieur du navire alors qu’il naviguait avec nous », selon le croisiériste Carnival Japan.

Selon l’hôpital où il séjourne, son état est stable et aucune infection n’a été trouvée parmi les membres de sa famille qui ont navigué avec lui », ont-ils déclaré. 

Le Japon a déjà interdit l’entrée aux ressortissants étrangers qui se sont rendus à Hubei, la province chinoise au centre de l’épidémie de coronavirus. 

Les personnes ayant un passeport délivré à Hubei sont également interdites de séjour au Japon afin de tenter de contenir la crise.

Les visiteurs qui présentent des symptômes du nouveau virus lorsqu’ils arrivent au Japon peuvent également se voir refuser l’entrée sur le territoire.

Au total, 11 étrangers ont été interdits d’entrée jusqu’à présent, a déclaré aujourd’hui l’agence des services d’immigration. 

Le Japon a également fait sortir par avion plus de 500 citoyens de Wuhan, d’où le coronavirus est originaire.

Le virus s’est jusqu’à présent propagé dans plus de 20 pays, ce qui a incité l’Organisation mondiale de la santé à déclarer une urgence sanitaire mondiale.

En outre, Hong Kong a annoncé aujourd’hui qu’un patient de 39 ans atteint d’un coronavirus était décédé à l’hôpital – ce n’est que le deuxième décès en dehors de la Chine continentale.

Un espoir, peut-être…

Ce Tweet, indique qu’une annonce provenant de Thaïlande, propose une solution contre le coranovirus, grâce à une combinaison d’anti-viraux et de médicaments contre la grippe.

Ce qui est contradictoire par rapport à une publication scientifique qui affirmait qu’il ne fallait en aucun cas se faire vacciner contre la grippe pour lutter contre le coronavirus. Il est certain qu’il n’est pas question de vaccin dans ce traitement, mais il est nécessaire de le signaler pour éviter des drames supplémentaires.

cogiito.com

Un médecin thaïlandais dit qu’un nouveau patient traité par un coronavirus a reçu une combinaison de médicaments

Depuis Kocha Olarn de CNN à Bangkok

https://edition.cnn.com/asia/live-news/coronavirus-outbreak-02-02-20-intl-hnk/h_f9dcabd30a7a19762113ae3aae284742

Des médecins en Thaïlande ont déclaré avoir traité avec succès un patient souffrant de coronavirus de Wuhan avec une combinaison de médicaments antiviraux, selon un briefing dimanche du ministère de la Santé.

Le Dr Kriangsak Atipornwanich, médecin à l’hôpital Rajavithi de Bangkok, a déclaré avoir traité une patiente chinoise de 71 ans avec une combinaison de médicaments utilisés dans les traitements du VIH et de la grippe. Il a dit que le patient n’avait été traité auparavant qu’avec des médicaments anti-VIH.

«J’avais traité un patient dans un état grave et le résultat a été très satisfaisant. 

L’état du patient s’est amélioré très rapidement en 48 heures. Et le résultat du test est également passé de positif à négatif en moins de 48 heures », a déclaré Atipornwanich. 

Les responsables de la conférence de presse ont déclaré que le dernier test de laboratoire avait montré qu’il n’y avait aucune trace du virus dans le système respiratoire du patient.

Le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses des National Institutes of Health des États-Unis, a déclaré à CNN la semaine dernière qu’il n’existe actuellement aucun médicament efficace prouvé pour traiter le virus. 

Les hôpitaux de Pékin ont déclaré utiliser les mêmes médicaments que ceux administrés aux patients atteints du VIH et du SIDA dans le cadre du traitement du coronavirus de Wuhan, bien qu’il ne soit pas clair s’ils ont réussi.

CORRECTION: Ce message a été mis à jour pour refléter avec précision le nombre de patients traités avec succès

Laisser un commentaire