ROR et autisme : Le lanceur d’alerte du CDC avoue une fraude dans la recherche sur le vaccin ROR dans une déclaration publique historique

0
1910

NaturalNews, mercredi 27 août 2014, par Mike Adams 

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.naturalnews.com/046630_CDC_whistleblower_public_confession_Dr_William_Thompson.html

(NaturalNews) : Le lanceur d’alerte du CDC William Thompson a désormais rendu publique une déclaration publiée sur le site Web du cabinet d’avocats le représentant, Morgan Verkamp LLC. 

La déclaration s’ouvre sur un aveu flagrant de fraude scientifique du CDC :

– Je m’appelle William Thompson. Je suis chercheur principal aux Centers for Disease Control and Prevention, où je travaille depuis 1998. Je regrette que mes coauteurs et moi ayons omis des informations statistiquement significatives dans notre article de 2004 publié dans la revue Pediatrics. Les données omises suggéraient que les hommes afro-américains qui avaient reçu le vaccin ROR avant l’âge de 36 mois couraient un risque accru d’autisme. Des décisions ont été prises concernant les conclusions à rapporter après la collecte des données, et je pense que le protocole final de l’étude n’a pas été suivi… »

La lettre complète a été initialement publiée sur ce lien qui a été supprimé. (Voir la lettre publiée ci-dessous.) Dans la lettre, le Dr Thompson confirme le fait qu’il a eu plusieurs conversations téléphoniques avec le Dr Brian Hooker et que le CDC n’a pas été honnête au sujet des risques associés aux vaccins ROR.

La lettre reprend ensuite la propagande vaccinale typique de notre temps : tous les vaccins sont des médicaments miracles, le CDC est très professionnel, il n’y a pas eu de représailles contre lui et ainsi de suite. Les lecteurs intelligents prendront bien entendu toutes ces déclarations avec des pincettes, comprenant à quel point la pression politique et juridique a sans aucun doute été exercée sur le Dr Thompson jusqu’à présent.

La partie pertinente de la déclaration du Dr Thompson est contenue dans le premier paragraphe. C’est un aveu ouvert de fraude scientifique au CDC, et l’aveu de William Thompson est un moment historique pour notre monde.

Voici une capture d’écran de la déclaration originale publiée par le Dr Thompson. Cliquez ici pour la version haute résolution .

La déclaration publique du Dr Thompson fait suite à la publication de courriels secrets publiés par Natural News

Le Dr William Thompson a choisi de publier sa déclaration publique moins d’un jour après que Natural News a publié le deuxième d’une série de courriels autrefois secrets entre le Dr Thompson et ses collègues du CDC.

La publication de ces courriels a peut-être joué un rôle déterminant dans le choix du Dr Thompson de rendre public sa propre déclaration. Le CDC, qui a immédiatement accusé Natural News d’avoir fabriqué les deux courriels, fait maintenant marche arrière aussi rapidement que possible en sachant parfaitement que la déclaration publique du Dr Thompson affirme et soutient l’authenticité de ces courriels. 

NaturalNews, en d’autres termes, a contribué à briser cette histoire historique sur la fraude médicale aux plus hauts niveaux du CDC. (Le crédit est également dû à de nombreux autres médias indépendants et journalistes alternatifs qui ont martelé cette histoire dès le premier jour.)

Ces deux courriels sont disponibles ici:

Lettre du 2 février 2004 au Dr Julie Gerberding:


https://www.naturalnews.com / images / CDC-Gerber …

Lettre du 18 octobre 2002 à Melinda Wharton, Coleen Boyle et autres, où William Thompson annonce qu’il embauche son propre avocat et implique la dissimulation par le CDC d’une enquête du MJ:
https: // www .naturalnews.com / images / CDC-DOJ-In …

La fraude au vaccin ROR au CDC est maintenant admise par un scientifique clé du CDC

Il y a quatre réalisations étonnantes qui nous viennent maintenant à l’esprit de la déclaration publique du Dr Thompson :

Premièrement, cet aveu prouve sans aucun doute que le signalement de cette fraude par les médias alternatifs a été factuel et vrai. 

Cela souligne également le fait étonnant que les médias alternatifs ont à eux seuls permis à cette histoire de sortir, devançant le New York Times, le Washington Post et tous les journalistes lauréats du prix Pulitzer dans le monde. 

Les tables ont maintenant tourné. Ce sont uniquement les médias alternatifs qui parviennent à briser la plupart des d’investigations importantes de notre époque. Cela signifie-t-il que des journalistes des médias alternatifs seront désormais nominés pour les prix Pulitzer ? Ne retenez pas votre souffle, cela n’arrivera jamais …

Deuxièmement, cela prouve également que les scientifiques du CDC ont en fait conspiré pour modifier les données de l’étude afin d’enterrer des résultats significatifs reliant le vaccin ROR à un risque accru d’autisme chez les enfants afro-américains. Ceci est maintenant ouvertement admis par un auteur clé de l’étude de 2004 citée par le CDC comme « preuve » que les vaccins sont absolument sûrs.

Troisièmement, il exige maintenant que l’étude de 2004 mentionnée dans tout cela soit immédiatement rétractée . Il s’agit d’un aveu ouvert de fraude scientifique. Tout échec à rétracter l’étude ne fera que souligner l’ampleur de la fraude et l’abandon des principes scientifiques par le CDC et la revue scientifique elle-même.

Quatrièmement, tout cela révèle également que le monde entier doit des excuses massives et immédiates au Dr Andrew Wakefield dont la carrière et la réputation ont été détruites par les mêmes personnes qui ont comploté pour commettre une fraude scientifique au CDC. Nous devons tous maintenant appeler les médias à publier des titres tels que « Dr Wakefield innocent : fraude au vaccin ROR confirmée ».

Le Dr Thompson condamne le secret du CDC concernant les risques liés aux vaccins

Ce qui est également très intéressant à propos de cette déclaration de William Thompson, c’est son implication que le CDC cache sciemment la vérité sur les risques de vaccination du public. Il déclare :

– « Il y a toujours eu des risques reconnus pour la vaccination et je pense qu’il est de la responsabilité du CDC de bien transmettre les risques associés à la réception de ces vaccins. »

Il y a trois points cruciaux à comprendre ici :

# 1) Les vaccins comportent TOUJOURS des risques.

# 2) Le CDC a une obligation morale de communiquer ces risques au public.

# 3) (Implicite) Le CDC n’a PAS réussi à communiquer ces risques au public.

Soit dit en passant, je suis d’accord avec ces trois points. Le fait que le Dr Thompson estime qu’il est si important de les inclure dans sa seule et unique déclaration publique à ce sujet souligne l’importance de ce qu’il essaie de communiquer. Ce que le Dr Thompson dit, c’est que le CDC cache la vérité sur les dangers des vaccins au public . Et c’est ce que j’ai toujours affirmé.

L’illusion scientifique moderne sur les vaccins a été fondée sur la croyance que les vaccins n’offrent que des avantages tout en imposant des risques zéro. C’est le charlatanisme anti-science qui est effrontément répété par le CDC, les fabricants de vaccins, les médecins et les organisations de santé.

Une analyse plus honnête des vaccins devrait conclure que les vaccins comportent un certain niveau de risque inhérent de préjudice et de mort. Les scientifiques peuvent discuter toute la journée de la taille de ces risques, mais aucune personne rationnelle ne peut honnêtement dire que ces risques sont nuls.

Et pourtant, la position du CDC a toujours été que les vaccins sont « magiquement sûrs » comme s’ils possédaient des pouvoirs magiques qui interdisent tout mal. Cette position est ridicule à tous les niveaux, mais c’est la position officielle du CDC.

C’est pourquoi personne ne fait confiance aux CDC : ils mentent par choix politique

C’est cette position ridicule de la science du charlatan qui discrédite le CDC et toute l’industrie des vaccins. Pour les promoteurs de vaccins, mentir au public et dire que les vaccins n’ont «aucun risque de préjudice», c’est admettre qu’ils sont tous des charlatans et des menteurs. Il serait beaucoup plus crédible et éthique de dire quelque chose comme :

  •  » Pour 100 000 enfants qui reçoivent ces vaccins, 250 deviendront autistes et 15 mourront dans le coma « . (Les chiffres inventés ici à des fins d’illustration uniquement. Ce ne sont pas des chiffres réels d’une étude particulière, au cas où vous vous poseriez la question.)

    Si le CDC était honnête avec le public, les parents pourraient prendre des décisions éclairées sur le niveau de risque qu’ils souhaitent subir. Vaut-il la peine de vacciner un enfant contre la rougeole si le risque que cet enfant devienne autiste est de 1 sur 100 000 ? Que diriez-vous de 1 sur 1000 ? Et si ça ressemble plus à 1 sur 250 ?

    Le public n’a jamais été autorisé à connaître ces chiffres parce que des gens comme le Dr William Thompson ont comploté pour commettre une fraude scientifique et enterrer ces chiffres . Et c’est le point de tout cela. C’est ce drame qui a été révélée, grâce presque entièrement aux médias indépendants (alternatifs) et à notre dévouement sans faille au vrai journalisme d’investigation.

    Il n’y a pas de « sécurité absolue » dans une procédure médicale; pas même dans quelque chose d’aussi incroyablement sûr qu’un massage thérapeutique. Mais le triste fait que le CDC, l’industrie des vaccins et les fanatiques des vaccins aient poussé l’illusion absurde que les vaccins sont « absolument sûrs » – c’est-à-dire qu’ils présentent un risque ZÉRO – est une admission de charlatanisme scientifique (ou d’analphabétisme scientifique).

    C’est pourquoi l’industrie des vaccins a perdu la guerre des relations publiques contre les vaccins : parce que tout le monde sait que le CDC ment tout le temps. Comment savez-vous quand le CDC ment ? Dès que leurs lèvres bougent.

Criminels professionnels au CDC : tout est business !

Le plus drôle dans tout cela, c’est qu’ici, en tant que rédacteur en chef de Natural News, je ne suis même pas opposé à la théorie de la vaccination! Si les vaccins étaient honnêtement commercialisés avec des descriptions crédibles de leurs risques inhérents, permettant ainsi aux parents de prendre des décisions éclairées sur ces risques, il y aurait probablement très peu de résistance contre eux. (Et si tous les conservateurs et adjuvants toxiques étaient retirés des vaccins, il n’y aurait peut-être aucune résistance.)

Le CDC, par le type de fraude scientifique que le Dr Thompson a admis, est devenu son pire ennemi en décidant activement de mentir au public américain pendant des décennies grâce à la commission délibérée de fraude scientifique, poussant un délire charlatanisme scientifique qui a maintenant été brisé par l’un de ses propres scientifiques.

Maintenant, nous savons que le CDC est une association de menteurs et de criminels, même s’ils sont des criminels « professionnels » comme le déplore le Dr Thompson dans sa déclaration publique lorsqu’il dit :

  • « Mes collègues et superviseurs au CDC ont été entièrement professionnels depuis que cette affaire est devenue Publique. » Les voleurs de banque et les ravisseurs peuvent également être «professionnels», car tout comme l’industrie des vaccins, tout est business! Rien de personnel!

Pourquoi le Dr Thompson devrait bénéficier de l’immunité et appelé à témoigner devant le Congrès

Personnellement, je tiens à remercier le Dr Thompson pour avoir brisé la conspiration du silence et avoir rendu public son aveu ouvert de fraude scientifique au CDC. Je crois que le Dr Thompson fonctionne avec un niveau éthique et moral beaucoup plus élevé que la plupart de ses collègues, et je crois qu’il opère maintenant en mode crise pour protéger sa propre vie sous la menace de persécutions professionnelles… ou pire.

Il est maintenant de notoriété publique que le Dr William Thompson et ses collègues du CDC ont sciemment et volontairement conspiré pour commettre une fraude scientifique afin de cacher au public la vérité sur les dangers du vaccin ROR. Ce fait est désormais irréfutable et constitue un jalon dans l’histoire de la corruption et de la criminalité au CDC.

Le fait que le Dr Thompson soit toujours un « fan » des vaccins ne fait que renforcer le poids de son aveu que la fraude aux vaccins a été commise au CDC. Le Dr Thompson a toutes les raisons de rejeter une telle fraude. En fait, je m’attendais à moitié à ce que le Dr Thompson publie une déclaration soigneusement conçue affirmant qu’il n’a jamais parlé à Brian Hooker, n’a jamais écrit les courriels que nous avons publiés et n’a commis aucune fraude.

Et pourtant, à son crédit, il a honnêtement et ouvertement reconnu la fraude scientifique à laquelle il a participé. Pour cette seule raison, je crois que le Dr William Thompson devrait être félicité pour son honnêteté. Dans le même temps, il devrait également être appelé devant un comité d’enquête du Congrès et poser une longue série de questions supplémentaires sur ce qui s’est réellement passé au CDC.

En préparation de ce témoignage, le Dr Thompson devrait, je crois, bénéficier de l’immunité légale contre les poursuites du gouvernement pour son rôle dans la fraude au vaccin que nous connaissons maintenant.

Je me rends compte que certains membres de la communauté de l’autisme pourraient être en désaccord avec mon point de vue sur ce point particulier. Certains diraient que le Dr Thompson devrait être inculpé de crimes graves et poursuivi par le gouvernement. Bien que je puisse très facilement comprendre la colère et la frustration qui conduiraient de nombreuses personnes à suggérer de telles actions, je pense personnellement qu’il est beaucoup plus précieux pour nous tous que le Dr Thompson bénéficie de l’immunité et qu’il soit encouragé à témoigner sous serment afin que la fraude scientifique au CDC peut faire partie du dossier officiel du Congrès. Si le Dr Thompson croit vraiment à la transparence des CDC comme le suggère sa lettre, il sera heureux de témoigner devant le Congrès.

Après tout, le Dr Thompson n’est qu’un petit poisson d’un très grand réseau criminel. Les vrais leaders du ring s’éloignent en ce moment et ce sont eux qui doivent être traduits en justice.

Déclaration complète du Dr William Thompson

Cliquez ici pour la source .

27 août 2014 Communiqué de presse, « Déclaration de William W. Thompson, Ph.D., concernant l’article de 2004 examinant la possibilité d’une relation entre le vaccin ROR et l’autisme »

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE – 27 AOÛT 2014

Je m’appelle William Thompson. Je suis chercheur principal aux Centers for Disease Control and Prevention (CDC), où je travaille depuis 1998.

Je regrette que mes coauteurs et moi ayons omis des informations statistiquement significatives dans notre article de 2004 publié dans la revue Pediatrics. Les données omises suggéraient que les hommes afro-américains qui avaient reçu le vaccin ROR avant l’âge de 36 mois couraient un risque accru d’autisme. Des décisions ont été prises concernant les conclusions à rapporter après la collecte des données, et je pense que le protocole final de l’étude n’a pas été suivi.

Je veux être absolument clair que je crois que les vaccins ont sauvé et continuent de sauver d’innombrables vies. Je ne suggérerais jamais à aucun parent d’éviter de vacciner des enfants de toute race. Les vaccins préviennent les maladies graves et les risques associés à leur administration sont largement compensés par leurs avantages individuels et sociétaux.

Ma préoccupation a été la décision d’omettre les résultats pertinents dans une étude particulière pour un sous-groupe particulier pour un vaccin particulier. Il y a toujours eu des risques reconnus pour la vaccination et je pense qu’il est de la responsabilité du CDC de bien transmettre les risques associés à la réception de ces vaccins.

J’ai eu de nombreuses discussions avec le Dr Brian Hooker au cours des 10 derniers mois concernant les études menées par le CDC concernant les vaccins et les résultats du développement neurologique, y compris les troubles du spectre autistique. Je partage sa conviction que la prise de décision et les analyses du CDC doivent être transparentes. Je n’étais cependant pas au courant qu’il enregistrait aucune de nos conversations, et je n’avais pas le choix quant à savoir si mon nom serait rendu public ou si ma voix serait mise sur Internet.

Je suis reconnaissant pour les nombreux courriels de soutien que j’ai reçus au cours des derniers jours.

Je ne répondrai pas à d’autres questions pour le moment. Je fournis des informations au membre du Congrès William Posey et, bien sûr, je continuerai de coopérer avec le Congrès. J’ai également proposé d’aider à la réanalyse des données de l’étude ou au développement d’autres études. Pour l’instant, cependant, je me concentre sur mon travail et ma famille.

Des scientifiques raisonnables peuvent et diffèrent dans leur interprétation de l’information. Je ferai tout mon possible pour aider tout scientifique impartial et objectif à l’intérieur ou à l’extérieur du CDC à analyser les données collectées par le CDC ou d’autres organisations publiques afin de comprendre si les vaccins sont associés à un risque accru d’autisme. Il y a encore plus de questions que de réponses, et j’apprécie que tant de familles recherchent des réponses de la communauté scientifique.

Mes collègues et superviseurs au CDC ont été entièrement professionnels depuis que cette affaire est devenue publique. En fait, j’ai reçu un prix basé sur la performance après la parution de cette histoire. Je n’ai subi aucune pression ni représailles et je n’ai certainement pas été escorté du bâtiment, comme certains l’ont déclaré.

Le Dr Thompson est représenté par Frederick M. Morgan, Jr., Morgan Verkamp, ​​LLC, Cincinnati, Ohio, www.morganverkamp.com

Laisser un commentaire