Un Groupe de recherche britannique déclare : le vaccin contre le coronavirus est « dangereux pour l’homme » en raison d’événements indésirables

1
4670

Dimanche 11 juillet 2021 par : Ramon Tomey

https://www.afinalwarning.com/528924.html

Un groupe de recherche médicale au Royaume-Uni a souligné que les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) sont « dangereux pour l’homme » sur la base des rapports d’événements indésirables.

Des scientifiques et des médecins ont examiné les données du système de notification des événements liés aux vaccins Yellow Card du gouvernement britannique. Ils ont constaté que le nombre “écrasant” d’effets indésirables des vaccins COVID-19 avait définitivement sonné l’alarme.

Le système Yellow Card est l’équivalent britannique du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) aux États-Unis. Le système est géré par Medicine and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA). Grâce au système de la carte jaune, la MHRA assure un suivi permanent des vaccins COVID-19 “afin de s’assurer que leurs avantages continuent de l’emporter sur les risques éventuels”.

Cependant, des chercheurs du groupe de recherche Evidence-based Medicine Consultancy (EbMC) basé à Bath, en Angleterre, ont dévoilé des résultats inquiétants. La directrice de l’EbMC, le Dr Tess Lawrie, a fait part des conclusions de son groupe dans une lettre du 9 juin adressée au directeur général de la MHRA, le Dr June Raine.

Lawrie a écrit dans sa lettre qu’entre le 4 janvier et le 6 mai de cette année, un total de 888 196 événements indésirables et 1 253 décès ont été signalés à Yellow Card. Tout comme les données du VAERS, il n’a pas été prouvé que ces événements étaient directement liés au vaccin COVID-19. Malgré cela, la directrice de l’EMBC a soulevé des inquiétudes quant à la sécurité des personnes qui reçoivent le vaccin. Elle a écrit qu’au vu des chiffres de la carte jaune, “la MHRA a maintenant plus qu’assez de preuves … pour déclarer le vaccin COVID-19 dangereux pour l’utilisation chez l’homme”.

Mme Lawrie a ensuite posé des questions urgentes auxquelles la MHRA doit répondre le plus rapidement possible. Elle a demandé combien de personnes sont mortes dans les 28 jours suivant la vaccination et combien de personnes ont été hospitalisées pendant la même période. Elle a également demandé le nombre total de personnes handicapées par la vaccination.

Dans une interview ultérieure avec TrialSiteNews elle a qualifié le nombre total de cas de “préoccupant” et a demandé un suivi des personnes ayant signalé des effets indésirables “pour s’assurer qu’il n’y a pas d’autres problèmes”. Lawrie a déclaré :

“L’ampleur de la morbidité est frappante, mettant en évidence un grand nombre d’incidents et ce qui revient à un grand nombre de malades.”

Les rapports du système Yellow Card ne font que prouver que les vaccins contre le coronavirus ne sont pas sûrs.

Mme Lawrie a également déploré que le système Yellow Card soit “incroyablement opaque” au cours de son entretien avec TrialSiteNews. Elle a expliqué que les chercheurs ne sont pas en mesure de filtrer les incidents liés à la sécurité des vaccins en fonction de l’âge, du sexe ou d’autres critères. Selon la directrice de l’EbMC, environ 60 % ou plus des vaccins COVID-19 au Royaume-Uni provenaient d’AstraZeneca, le reste provenant du vaccin Pfizer/BioNTech.

La lettre demande à la MHRA de rendre publics de toute urgence les rapports sur les effets indésirables des vaccins, étant donné que les données de pharmacovigilance sont connues pour être ensuite sous-déclarées. Elle demande également à l’organisme de réglementation d’aider les personnes à signaler les effets indésirables. (Voir aussi : les médias grand public britanniques insistent sur le fait que les vaccins contre les coronavirus sont efficaces même si la plupart des décès par covid se produisent désormais chez des personnes vaccinées .)

Lawrie conclut la lettre :

“Il faut se préparer à intensifier les efforts humanitaires pour aider les personnes lésées par les vaccins COVID-19, et pour anticiper et améliorer les effets à moyen et long terme.

Comme le mécanisme des dommages causés par les vaccins semble être similaire à celui du COVID-19 lui-même, cela implique de s’engager avec de nombreux médecins et scientifiques internationaux ayant une expertise dans le traitement réussi du COVID-19.”

Mais selon un article publié fin juin 2021, les décès et les effets indésirables des vaccins ne sont pas une cause d’alarme.

L’article affirme même que les personnes décédées à cause des vaccins COVID-19 servent de preuve de leur efficacité. (Voir aussi : The Guardian déclare que les personnes qui meurent des vaccins contre le covid sont une «preuve» qu’ils fonctionnent .)

Dans un article publié le 27 juin dans The Guardian, David Spiegelhalter et Anthony Masters ont appelé les gens à ne pas considérer les décès dus aux vaccins comme “un mauvais signe”. Ils insistaient plutôt sur le fait que ces décès étaient attendus d’un vaccin “efficace mais imparfait“. Ils ont écrit : “Cela signifie-t-il que les vaccins [COVID-19] sont inefficaces ? Loin de là, c’est ce que l’on attendrait d’un vaccin efficace mais imparfait”.

Les deux hommes se sont également attaqués aux rapports de décès liés aux vaccins qui circulent sur diverses plateformes de médias sociaux.

“La couverture et l’efficacité sont importantes (…) pour évaluer les programmes de vaccination. Il est préférable d’examiner les dernières informations, analyse par analyse, plutôt que les prises de position à chaud sur les [médias] sociaux”, ont-ils écrit.

Visitez DangerousMedicine.com pour en savoir plus sur les risques d’effets indésirables provoqués par les vaccins COVID-19.

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne sais pas si je comprends bien une partie de ce texte, mais si c’est le cas, ce qui se passe est d’une extrême aberration :

    « …COMME LE MÉCANISME DES DOMMAGES CAUSÉS PAR LES VACCINS SEMBLE ÊTRE SIMILAIRE À CELUI DU COVID-19 LUI-MÊME, CELA IMPLIQUE DE S’ENGAGER AVEC DE NOMBREUX MÉDECINS ET SCIENTIFIQUES INTERNATIONAUX AYANT UNE EXPERTISE DANS LE TRAITEMENT RÉUSSI DU COVID-19 ».

    Donc il va falloir utiliser un traitement efficace du Covid 19 pour soigner les personnes vaccinées qui auront développé les mêmes problèmes que ce virus. Mais à quoi cela sert-il de se faire injecter un produit qui ne protège pas, qui n’empêche pas la la transmission du covid, qui peut nous rendre malade au même titre que le Covid et qui peut être mortel ?

    Je ne sais pas quoi dire tellement tout cela est absurde. Rien qu’avec cette constatation la vaccination devrait s’arrêter net. Mais ce qui me rassure, c’est que je dois sûrement mal comprendre. Ce que je souhaite.

Laisser un commentaire