Un oncologue de premier plan révèle une AUGMENTATION des cas de cancer chez les patients injectés avec des injections de COVID-19

5
3159

Vendredi 02 décembre 2022 par : Olivia Cook

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/679234.html

Un oncologue de renom du Royaume-Uni a récemment révélé que les cas de cancer ont “explosé” chez les patients auxquels on a injecté les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19).

https://www.wnd.com/2022/11/top-oncologist-cancer-patients-exploding-covid-shots/ Le matelot de la marine Milan Torres prépare une dose du vaccin COVID-19 à administrer à un patient au Walter Reed National Military Medical Center, Bethesda, Maryland, le 14 décembre 2020. (Photo DoD par Lisa Ferdinando)

Le Dr Angus Dalgleish, professeur d’oncologie à l’université St George de Londres, a fait cette révélation par le biais d’une lettre publiée dans le British Medical Journal (BMJ).

“En tant qu’oncologue praticien, je vois des personnes dont la maladie est stable progresser rapidement après avoir été contraintes de subir un rappel, généralement pour pouvoir voyager”,

écrit-il dans la correspondance adressée au Dr Kamran Abbasi, rédacteur en chef du BMJ.

“Même parmi mes contacts personnels, j’observe une maladie à base de cellules B après les rappels [de COVID-19]”, écrit Dalgleish.

“Ils décrivent être nettement mal en point quelques jours à quelques semaines après le rappel”. (Voir aussi : En tant qu’oncologue, je vois des personnes dont le cancer est stable progresser rapidement après avoir été forcées de recevoir un rappel).

https://citizens.news/678729.html

L’oncologue en question déclare qu’un de ses contacts a développé une leucémie et deux de ses collègues de travail ont développé un lymphome non hodgkinien après avoir reçu les rappels. Un vieil ami de Dalgleish, chez qui on a diagnostiqué de multiples métastases d’une maladie rare des cellules B après avoir ressenti de fortes douleurs osseuses, a eu l’impression d’avoir eu “un long COVID”.

Le médecin a défendu ses observations en disant qu’elles correspondaient au schéma de suppression de l’immunité innée pendant plusieurs semaines après la vaccination par ARNm observé dans le monde entier.

En outre, il a fait valoir qu’il avait suffisamment d’expérience dans le domaine “pour savoir qu’il ne s’agit pas d’anecdotes fortuites que beaucoup suggèrent, d’autant que le même schéma est observé en Allemagne, en Australie et aux États-Unis.”

disponible sur la boutique de cogiito.com en échange d’un don

“Tous ces patients à ce jour sont atteints de mélanomes ou de cancers à base de cellules B, qui sont très sensibles au contrôle immunitaire – et ce, avant les rapports sur la suppression du gène suppresseur par l’ARNm dans les expériences de laboratoire.”

Un médecin raconte comment les vaccins COVID-19 ont pu déclencher son cancer

L’exemple le plus frappant de la façon dont les vaccins COVID-19 déclenchent le cancer se trouve peut-être dans le cas du Dr Michel Goldman, un immunologiste de 67 ans. Il soupçonnait que le vaccin Pfizer COVID-19 qu’on lui avait injecté avait provoqué l’emballement de son lymphome T angio-immunoblastique (LTA).

Goldman a reçu sa deuxième dose du vaccin Pfizer le 22 septembre 2021, ce qu’il a désigné comme le déclencheur du cancer. Il s’est ensuite empressé d’obtenir une dose de rappel alors qu’il devait commencer une chimiothérapie pour son AITL. Mais après le rappel, le scanner de Goldman a révélé de sombres résultats.

Quelques jours seulement après la dose de rappel, son LTIA avait progressé si rapidement que des masses cancéreuses apparaissaient un peu partout.

Serge Goldman, frère de Michel et radiologue, a déclaré que le scanner initial était “troublant” car il montrait un groupe asymétrique de ganglions cancéreux autour de l’aisselle gauche de Michel, là où les deux premières doses du vaccin avaient été injectées. Une tomodensitométrie de suivi après les rappels a montré que l’asymétrie du cancer s’était inversée, avec des excroissances cancéreuses regroupées autour de l’aisselle droite de Michel, là où il avait reçu la troisième injection du vaccin.

Les frères Goldman et leurs collègues ont alors consigné leurs observations dans un rapport de cas, qui a été publié le 25 novembre 2021 dans Frontiers in Medicine. L’article décrivait l’expérience de Michel avec le vaccin Pfizer mRNA COVID-19, et invitait la communauté scientifique à voir si des résultats similaires se produisaient chez d’autres patients diagnostiqués avec un AITL.

Pour sa part, Michel a déclaré qu’il ne regrettait pas d’avoir rendu son cas public. “Je suis toujours convaincu que c’était la bonne chose à faire”, a-t-il déclaré au Défenseur.

VaccineDamage.news propose d’autres articles sur les cancers accélérés par les vaccins COVID-19.

Regardez le Dr Michel Goldman raconter comment les vaccins COVID-19 ont déclenché son cancer sur “The HighWire”.

Cette vidéo provient de la chaîne The HighWire with Del Bigtree sur  Brighteon.com .

Plus d’histoires liées :

Josh Sigurdson : Les vaccins COVID-19 font monter en flèche les taux de cancer.

Les cancers qui reviennent avec vengeance sont très courants après le vax COVID.

L’immunologiste belge, le Dr Michel Goldman, explique comment le rappel COVID a accéléré son cancer sur The HighWire.

Le médecin promoteur du vaccin dit maintenant que le piqûre de Covid a ACCÉLÉRÉ son cancer, entraînant un barrage de nouvelles lésions cancéreuses de lymphome.

Les sources comprennent :

WND.com

NewsPunch.com

FrontiersIn.org

Brighteon.com

5 Commentaires

  1. …MORALITÉ (y’en a guère) : SI VOUS ÊTES PAUVRE, MAL FOUTU , CANCÉREUX ET SUICIDAIRE ALLEZ VOUS FAIRE CES TRIPES INJECTIONS GÉNIQUES TOUJOURS EN PHASE DÉCÈS ET BASTA QU’ON EN PARLE PLUS !!!

  2. le cas de ce docteur est étonnant et valide le fait que la vaccination est une religion sinon comment expliquer la logique de ce type. il fait sa deuxième dose qui déclenche apparemment l’emballement de son lymphome T angio-immunoblastique. il est diplômé et assez intelligent pour avoir fait le rapprochement et pourtant il fait une autre dose de rappel alors qu’il devait commencer une chimiothérapie. bon sang, c’est aberrant inexplicable. je commence a me demander si le vax n’abaisse pas également le quotient intellectuel des gens. autre constat, j’ai personnellement remarqué que les gens sont beaucoup plus agressifs qu’avant. les histoires dans mon entourage concernant l’augmentation des cas de cancer ou de maladie sont de plus en plus nombreuses. les informations qui sortent depuis deux ans sont alarmants. malgré tout, ça continue…

    • Impossible de répondre a un commentaire, on abouti automatiquement à des pages pourries incitant a des téléchargements !!!
      Je répondrai a WhatWhat que tant que le plan des génocidaires marche, ça n’est pas le moment de ralentir leur sale besogne !! les médecins de plateau télé c’est reparti avec le retour de la sorcière Anne Claude Crémieux et du clown Patrick Pelloux qui n’y connait rien en virologie et qui demande le retour du port du masque !! Sans oublier que la sécu vous appelle pour ne pas oublier les piquouses !!!
      Oui les infos circulent sur le net, mais 80% de la population se contente de la télé !!!! et que la médecine veuille attenter à leur vie c’est tellement énorme que beaucoup refuse d’y croire !!! et les médecins qui savent se taisent ou nient pour ne pas être sanctionné !!!!
      Maintenant, je connais un médecin qui enchaîne les consultations jusque 22h, vous croyez qu’il lui reste du temps et de l’énergie pour faire des recherches ?? Il est aussi ignorant sur la composition des vaxx que la population !!

Laisser un commentaire