Un passager entièrement vacciné décède en plein vol de « covid »

8
4083

Vendredi 05 novembre 2021 par : Ethan Huff

https://www.afinalwarning.com/568579.html

Une autre personne qui aurait dû être protégée parce qu’elle a été “entièrement vaccinée” contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) comme le gouvernement le lui a ordonné est décédée à cause des vaccins.

Les membres de l’équipage de Pegasus Airlines ont trouvé l’homme de 51 ans mort sur son siège après l’atterrissage du vol 1043 en provenance d’Istanbul, en Turquie, à Hambourg, en Allemagne, le 25 octobre 2021. Les médias ont déclaré que l’homme avait dû mourir d’un “coronavirus”.

Selon les rapports, l’homme d’origine russe avait vécu dans l’État allemand du Schleswig-Holstein. Il a voyagé à bord d’un Airbus 320.

“Il a été retrouvé sans vie sur son siège par un membre du personnel après que tous les autres passagers aient débarqué de l’avion à Hambourg vers 12 heures GMT (13 heures, heure allemande), selon les médias locaux”, rapporte le DailyMail Online.

“La cause officielle de la mort de l’homme n’est pas claire, bien que les rapports locaux aient suggéré qu’il avait souffert d’un certain nombre de maladies graves antérieures, qui n’ont pas été précisées.”

Les médecins légistes ont effectué une autopsie du corps et ont déterminé que l’homme était probablement mort en plein vol, ce qui signifie qu’il était mort dans son fauteuil pendant des heures avant que quelqu’un ne le remarque. (RELATIF : Au moins huit habitants de l’île de Main “parfaitement vaccinés” sont morts cet été malgré leur vaccin COVID).

Le corps sans vie de l’homme aurait été testé “positif” au virus chinois, bien qu’il n’ait présenté aucun symptôme avant sa mort. La seule chose qui était différente chez lui, c’est que son ADN avait été modifié auparavant par les vaccins contre la grippe de Fauci.

Les vaccins anti-grippe frappent à nouveau

Ce n’est que grâce à ces injections antérieures que l’homme a pu prendre l’avion. Sinon, il se serait vu refuser l’accès à l’avion, le discours dominant étant qu’il est “dangereux” de faire quoi que ce soit sans être vacciné.

Un porte-parole de l’autorité sanitaire de Hambourg a déclaré ce qui suit à Focus Online :

“En général, les dispositions du règlement d’entrée s’appliquent, selon lesquelles un test ou une preuve de vaccination doit être présenté(e) lors de l’entrée en provenance de Turquie. Nous présentons nos condoléances à la famille et aux voisins du passager.”

Une semaine avant son décès, l’homme avait séjourné à Istanbul. On ne sait pas s’il s’y est rendu pour affaires ou pour le plaisir. Il voyageait également seul, ce qui explique en partie pourquoi personne n’a semblé remarquer qu’il était mort en plein vol.

À Istanbul, 72,4 % des citoyens âgés de plus de 18 ans sont parfaitement vaccinés, comme l’était cet homme, qui n’aurait donc pas dû mourir du “covid”. Pourtant, c’est ce qui s’est passé, et désormais les personnes vaccinées s’efforcent de trouver un récit pour justifier cette “anomalie”.

Il parait évident que les cas d’infection ou “percée” ne sont guère rares. Tant de personnes entièrement vaccinées meurent des suites de germes chinois et il devient douloureusement évident que les vaccins ne fonctionnent pas comme on le prétend.

Au contraire, les vaccins semblent rendre les gens malades, alors que ceux qui les ont évités vivent normalement.

“Le taux élevé de vaccination à Istanbul donne confiance aux touristes”, annonce Nalan Yesilyurt, membre du conseil d’administration de l’Association des agences de voyage turques.

“Il est mort du vax de la mort, pas du covid”, a écrit un commentateur du DailyMail Online.

“Des caillots de sang chez les gens qui prennent l’avion”, a écrit un autre. “Attendez que les avions tombent du ciel sans raison !”

De nombreux autres ont souligné que ce décès était manifestement causé par les vaccins provoquant des caillots, et qui sont connues pour provoquer des thromboses, des myocardites et d’autres problèmes cardiovasculaires qui, pour certains, entraînent une mort subite.

“Le BS règne en maître”, a déploré un autre.

“S’il était positif au COVID, comment a-t-il pu prendre l’avion ? Il est donc mort d’un caillot de sang, mon pote. Attendez-vous à ce qu’il y en ait beaucoup plus.”

Les dernières nouvelles sur le génocide du « vaccin » contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) en cours peuvent être trouvées sur Genocide.news .

Les sources :

DailyMail.co.uk

NaturalNews.com

8 Commentaires

  1. Bonjour, sauf erreur de ma part, il me semble que les personnes présentant une preuve de leur vaxx ne sont jamais testées (le « pass » est une sorte de « cadeau BonuX » qui va avec la piquouze, c’est « automatique », oui c’est offert pour toute « souscription » (rappeler que les vaxxés signent un document, donnent leur accord par écrit et par-là même acceptent de perdre leurs droits d’exercer des poursuites judiciaires pour les 3 années qui suivent en cas d’effets indésirables, pour le meilleur et pour le pire)).

    Peut être que s’ils étaient testés, systématiquement (après tout, c’est de la discrimination si on ne teste qu’une partie de la population, et pas une autre, voyons, nous avons tous le « droit » d’avoir un écouvillon dans le nez, pas de favoritisme, nous ne voudrions pas que les vaxxés se sentent mis à l’écart, ce ne serait pas juste, tous égaux, tous testés.. lol), et si leur résultat était « positif », alors resteraient-ils confinés chez eux ad vitam aeternam.. ?

    Et si les vaxxés-placebo recevaient ce « cadeau bonux » sans le « mériter » (c’est à dire, sans risquer de le payer chèrement de leur vie), quelle est la valeur (son utilité, sa fiabilité) du PASS, ça voudrait dire qu’ils mélangent des gens « protégés des formes graves », mais pas vraiment, parce qu’ils peuvent le transmettre, à des gens pas vraiment vaxxés (ceux du placebo), les « pas protégés parce qu’ils n’ont que leurs défenses naturelles comme seule barrière aux virus » ?? ou là-là, ça devient compliqué tout ça..

    Selon cette même logique, peut être que « si le test était fiable », il suffirait aux vaxxés de se faire tester (sans dire s’ils ont été vaxxés) pour savoir s’ils ont reçu le vrai vaxx, s’ils ont ce virus en eux ou pas, ou les anticorps seulement. À vérifier, car je ne suis pas médecin, je m’interroge seulement.

      • Oui, bien sûr, mais une fois que le pass est valide (jusqu’à la prochaine 3ème dose), il n’y a aucune nécessité de les tester (à moins d’avoir des symptômes) puisqu’ils ont déjà le pass (leur qrcode est « vert »).

        Sur le site officiel : « Quel justificatif utiliser comme pass sanitaire en France ?
        Je vérifie quel type de pass sanitaire correspond à ma situation :
        – attestation de vaccination,
        – test de dépistage
        – ou certificat de rétablissement. »

        A La Maison des Famille à Necker, on m’a fait signer une attestation concernant mon pass où je devais précisé s’il avait été obtenu (et cocher) :
        – parce qu’on avait été complètement vaxxé
        – ou parce qu’on,avait fait un test pcr ou anti génique,

        C’était soit l’un, soit l’autre. Pas les deux.

  2. Les médias démontrent une foi de plus leur complicité avec ce qui se trame actuellement et leurs mensonges. Aucun mensonge ne leur fait peur décidément.

    La personne piquousée est décédée en plein vol et les médias voudraient nous faire croire que c’est à cause du COVID alors que ce Monsieur qui est décédé a passé un contrôle pour prendre l’avion et que donc il ne pouvait pas avoir le COVID.

    Là, le mensonge est vraiment gros. Mais c’est tant mieux pour ce mensonge qui permet de mettre en lumière combien les médias nous manquent de respect en nous prenant ouvertement pour des abrutis.

Laisser un commentaire