“Le retour de la nature” dans un monde confiné. Une série vidéo signée Timo Helgert

0
1293
Timo Helgert

Vous vous souvenez certainement de l’aphorisme d’Aristote, le philosophe grec de l’Antiquité : « La nature a horreur du vide. » Aristote en était venu à cette conclusion en constatant que la nature exigeait que tout espace soit rempli de quelque chose, même si ce quelque chose était incolore et inodore.

La nature et le vide. Le vide – est un mot qui – juste après le mot coronavirus – peut représenter le monde dans lequel nous vivons depuis environ un mois. 
Rues vides, terrasses de café vides, restaurants vides, magasins vides, écoles vides, églises vides, galeries et terrains de jeux vides, musées vides, cinémas et théâtres vides, salles de concert vides. 
Nos villes semblent abandonnées, comme si tous les habitants de la planète Terre avaient quitté la Terre, une fois pour toutes. Comme si tout le monde avait soudainement déménagé sur une autre planète, loin, très loin dans l’espace.

Un autre printemps

Ce monde confiné est devenu le point de départ de nouvelles œuvres pour l’artiste digital allemand Timo Helgert, qui est à l’origine de créations étonnantes. Le projet d’une série de vidéos, publiées sur Instagram, nous montre des lieux symboliques de certaines villes, soudainement «infestées» par la nature.
Les rues, les passages, les sols artificiels, sont remplacés par des prairies fleuries où prédominent les bruits de la nature et le chant des oiseaux. On peut vraiment y sentir le printemps. Un autre printemps.

D’un wagon de métro à la Galleria Vittorio Emanuele II de Milan, au Musée du Prado de Madrid, ou à la vue sur le Pont de Brooklyn depuis New York. Les lieux choisis sont ceux des villes les plus touchées par la pandémie de Covid-19, en signe de solidarité pour toutes les personnes qui traversent cette période difficile.

En deux jours, Timo Helgert a récolté plus d’un million de vues pour les deux premières vidéos. Puis de nouvelles vidéos ont suivi. On se demande quel sera le prochain endroit magique que nous pourrons admirer. À suivre sur Instagram.

Laisser un commentaire