Tour du monde des plus belles œuvres de Street Art à l’heure du Coronavirus

0
2164
Shrek Corona Trump - Covfefe-19 par l'artiste Andreas Welin (Copenhague, Danemark)

🟣 Tyler (Mumbai, Inde)

« Keep calm and corona« , a simplement écrit l’artiste Tyler.

🟣 Lush Sux (Melbourne, Australie)

🟣 C215 (Paris, France)

« Pour soutenir le personnel hospitalier en première ligne dans la lutte contre le COVID19« , l’artiste parisien C215 a lancé une édition d’art de cette oeuvre au profit de la Fondation des Hôpitaux de France.

🟣 Corie Mattie (Los Angeles, États-Unis)

🟣 The Rebel Bear (Glasgow, Écosse, Royaume-Uni)

« Un jour viendra où les masques pourront tomber, les frontières réouvriront et les connexions pourront reprendre – espérons-le plus fortes que jamais. Plein d’amour et prenez-soin de vous« , a écrit l’artiste écossais.

🟣 Berlin, Allemagne

🟣 TV Boy (Barcelone, Espagne)

Le street-artist italien TV Boy a réalisé cette oeuvre à Barcelone. « Divided We Stand, United We Fall« , a-t-il écrit, ajoutant #Stay Home. En détournant cette image de l’Oncle Sam (qui personnifie les Etats-Unis), il a souhaité critiquer le président Trump qui a tardé à admettre l’ampleur de la crise sanitaire. En inversant le slogan habituel : « Restons unis, divisés nous tombons » en « Restons divisés, ensemble nous tombons« , il souligne la nécessité de la distanciation sociale.

Voir cette publication sur Instagram

Divided We Stand, United We Fall. #StayHome 👉🏻🏠

Une publication partagée par Tvboy (@tvboy) le

🟣 Andreas Welin (Copenhague, Danemark)

🟣 Pobel (Bryne, Norvège)

« En ces temps difficiles, j’espère que cette pièce peut être une contribution positive et apportera de la joie. Soyez prudents et prenez soins les uns des autres« , a écrit Pobel, en précisant le titre de l’oeuvre : Lovers.

🟣 Ruben Rojas (Los Angeles, États-Unis)

🟣 Fake (Amsterdam, Pays-Bas)

« Super infirmière (c’est le titre). J’ai peint cette « ode » aux professionnels de la santé autour du monde ! », a écrit sur Instagram le street-artist allemand basé à Amsterdam.

Jilly Ballistic (New York, États-Unis)

🟣 Pony wave (Venice beach, Los Angeles, États-Unis)

« J’ai réalisé ce mural il y a plusieurs jours. Maintenant je reste à la maison comme tout le monde« , a tenu à préciser la street-artist Ponywave. « Restez à l’intérieur s’il-vous-plaît ! Je promets de revenir à Venice lorsque ce sera terminé et de peindre.« 

Voir cette publication sur Instagram

Stay safe!😷 . I did that Mural days ago. Now I’m staying home as everyone! . We all are going through this together. There is a reason which we will see after all. It’s time to look at ourselves. Take a look at what are we doing with the planet and our lifetime. Mb we should change our priorities? Mb we should slowdown? Mb we should take a look around and start respect our planet and all those with whom we share it? Mb someone is trying to hide some changes? Or economic collapse? Mb one more step to a new world order? . There is definitely a reason. And not just one. . P.s. please stay inside! I promise to come back to Venice when it will be over and paint. So let’s meet there when everything will be fine. But for now please stay inside! . Stay safe ! Sending you love ! . Thanks to @max__kote for 📸 from a distance 🙌🏻 . . . #venice #venicebeach #corona #covid_19 #stayhome #staysafe #streetart #italy #usa #china #russia #spain #germany #iran #france #switzerland #southkorea #UK #netherlands #austria #belgium #norway #canada #portugal #sweden #australia #brazil #israel #japan #turkey

Une publication partagée par Pony Wave (@ponywave) le

🟣 MCK (Caroline du Nord, États-Unis)

🟣 Muckrock (Miami, États-Unis)

L’artiste californien Muckrock a réalisé cette oeuvre représentant Anna Nicole Smith avec un masque barré du mot « Peur » alors qu’il se trouvait à Miami au début de la panique des Américains devant l’arrivée du coronavirus. Pourtant, a-t-il écrit dans son post, « Miami est un bon endroit pour être en confinement« .

🟣 Londres, Royaume-Uni

🟣 Darion Fleming (Charlotte, Etats-Unis)

« Purell doré » (Notez le message « Nouveau ! Disponible nulle part » sur le flacon de cette splendide fausse publicité de gel hydro-alcoolique). « J’espère que cela pourra offrir un peu de soulagement comique dans cette période grave et éprouvante pour l’humanité. Restez à l’abri, restez en bonne santé et restez créatifs« , a écrit Darion Fleming sur Instagram.

🟣 S.F. (Athènes, Grèce)

🟣 Onemizer (France)

L' »amour est la clé« , a écrit l’artiste français Onemizer, alias Cyril Valade.

🟣 SMS (Surabaya Mural Union (Surabaya, Indonésie)

🟣 Jilly Ballistic (Brooklyn, New York, Etats-Unis)

« Un autre nouveau normal« , a écrit l’artiste américain Jilly Ballistic autour de ce collage réalisé à New York qui appelle avec humour à la distance sociale.

🟣 Salvatore Benintende alias TVBOY (Barcelone, Espagne)

🟣 Gnasher (Essex, Angleterre)

« A la vôtre, restez en sécurité… Je ne mange pas de pâtes ni ne m’essuie le cul ce soir… mais j’ai plein de bières« , a écrit cet artiste anglais. #washyourhands

🟣 Aziz Al-Asmar (Binnish, Syrie)

🟣 Airá Ocrespo (Brésil)

« Masque de Bolsonaro contre le coronavirus« , a écrit l’artiste brésilien Airá Ocrespo sur son oeuvre. « Menteur, psychopate, répugnant, vil, mesquin » …, le street artist brésilien n’a pas de mots assez durs contre le président brésilien Bolsonaro dans son post Instagram. « Vous pouvez ajouter votre pire insulte contre cette crapule« , conclut-il.

🟣 Sean Yoro Alias Hula (Miami, Etats-Unis)

🟣 Hijack (Los Angeles, Etats-Unis)

« En tant qu’humains, nous aimons penser que nous sommes maîtres de notre propre coin de l’univers. Mais de temps à autre, une entité microscopique vient nous rappeler que nous ne le sommes pas », commente Hijack.

🟣 Anastasia Belyaeva

🟣 Nello Petrucci (Pompei, Italie)

Un collage baptisé Sweet home avec la famille Simpson pour rappeler de rester à la maison (regardez les trois images en suivant la flèche à droite). 

🟣 CRKSHNK (New York, États-Unis)

🟣 Teachr1 (Los Angeles, Etats-Unis)

Source : Hitek / France Info / Cnews

Laisser un commentaire