Aaron Frazer – Have Mercy…

1
1021

Le Benoit Richard

C’est le premier feelgood album de 2021. Il est signé de l’américain Aaron Frazer qui nous offre là un disque de Soul classique qui, une fois lancé, semble impossible à arrêter, enchainant les singles avec une aisance incroyable. Enjoy !

© Alysse Gafkjen/Secretly Canadian

Introducing… Titre du premier album solo d’Aaron Frazer, batteur au sein des éminents Durand Jones and the Indications est le premier véritable sourire musical de 2021. Le genre d’album qui fait tout de suite du bien dans un marasme ambiant assez saisissant, et qui fera office de doudou pour ce début d’année. Un album qui vous fera un peu le même effet qu’un bon bain chaud après une journée harassante. Posez tout, installez-vous confortablement, montez légèrement le son, c’est parti.

Aaron Frazer – Introducing

Introducing… se compose de 12 titres d’une Soul music qui se veut avant tout classique et immédiate et qui n’a sans doute pas pour prétention de révolutionner le genre.
Enregistré et produit par Dan Auerbach (Black Keys) dans sons studio de Nashville, Introducing… est un objet musical qui saura se rendre tout de suite indispensable à l’image du titre d’ouverture (You Don’t Wanna Be My Baby) dans lequel on repère d’abord le falsetto caressant et délicat d’un Aaron Frazer aussi à l’aise sur les ballades langoureuses (Have Mercy, Love Is, Leanin’ on Your Everlasting Love) que sur les titres groovy (Bad News, Ride with Me, Over You).

Evidemment, les références sont nombreuses ici… on songera au fil des titres à des noms aussi prestigieux que Marvin Gaye, Al Green, Curtis Mayfield, entre autres… pour un album au final d’une facilité incroyable, un bonbon Soul music sucré et coloré qui prend par moment des accents Lounge / Easy listening très agréables (Have Mercy). Un album extrêmement gracieux, aux mélodies imparables, soulignées et même magnifiées par des arrangements aussi foisonnants que subtils et une production dans laquelle la “patte” Dan Auerbach a su se faire plus discrète que sur de précédents albums.

Bref, aucun effort à faire au contact des chansons d’Aaron Frazer qui signe à là un album qui fera office de petit remontant et qui en tout cas mettra du baume au coeur à tous ceux qui se laisseront séduire par la voix et les mélodies de ce charmeur Soul très prometteur.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire