Tout droit venu de la préhistoire…

1
1361

Bec-en-sabot du Nil Balaeniceps rex

Le Bec-en-sabot du Nil (Balaeniceps rex) ou Abu-Markub (père du soulier) en arabe soudanais, est une espèce d’oiseau massif. C’est la seule espèce du genre Balaeniceps et de la famille des Balaenicipitidae. Ainsi nommé à cause de son bec qui est aussi gros, voire plus gros que sa tête, cet oiseau est un échassier au même titre que la cigogne ou le héron. Il est actuellement menacé par la destruction de son habitat naturel.

Le Bec-en-sabot est un grand échassier (100 à 120 cm) à longues pattes sombres et au bec énorme. Son envergure peut atteindre 2,30 m. Il pèse de 4 à 7 kg1. Il n’y a pas de réel dimorphisme sexuel chez cette espèce : le mâle est juste un peu plus gros que la femelle et a un bec plus long. De même, il n’y a guère de différence entre le plumage nuptial et le plumage habituel.

Aspect général

Le bec est l’élément le plus remarquable du Bec-en-sabot.

Le plumage chez les adultes des deux sexes est gris, légèrement bleuté, à l’aspect granité. Les plumes principales sont noires à l’extrémité, les plumes secondaires peuvent présenter des reflets verdâtres. Le dessous de l’oiseau est légèrement plus clair que le dessus. Le Bec-en-sabot présente, sur l’arrière de la tête, une petite touffe de plumes qu’il peut ériger comme une crête. Les jeunes sont légèrement plus gris que les adultes.

Le bec est la principale caractéristique de l’espèce, car il ressemble à un sabot de couleur jaunâtre ou rosée ; il est taché de points sombres, grisâtres, et a des dimensions de 23 x 10 cm environ. La forme du bec apparaît, en fait, très adaptée à la pêche en eaux troubles, peu profondes et encombrées de végétaux. Au lieu de harponner à la manière des hérons, le bec-en-sabot écope à l’horizontale. Il arrache ainsi du marais une véritable pelletée de matériaux où frétille la proie visée. Le crochet qui arme sa mandibule supérieure lui sert à pincer sa prise glissante, les bords tranchants à la découper2. Le crochet de la mandibule supérieure lui permet également de se toiletter ou de rouler ses œufs2.

Les yeux sont grands et de couleur jaunâtre ou gris-blanc ; situés sur le devant de la tête, ils confèrent au Bec-en-sabot une vision binoculaire. Les pattes sont longues et sombres, les orteils sont très longs et non palmés.

Le Bec en sabot du Nil est un oiseau pour le moins unique et en voie d’extinction.

wikipedia.org

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire