Le comédien Jean-Pierre Bacri est mort à l’âge de 69 ans…

3
1505

Le grognon de service du cinéma français

https://www.francebleu.fr/infos/medias-people/le-comedien-jean-pierre-bacri-est-mort-a-l-age-de-69-ans-1610984948

Lundi 18 janvier 2021 / Par Thibaut Lehut, France Bleu

Jean-Pierre Bacri est mort des suites d’un cancer, a annoncé ce lundi son agent. Le comédien, qui a notamment tourné dans « Didier » « Un air de famille » ou encore « On connaît la chanson » était âgé de 69 ans.

L’acteur, qui a endossé toute sa carrière le costume du grognon de service, anti-héros râleur et blasé, a tourné dans de nombreux classiques du cinéma français, tels que « La Cité de la peur » (Alain Berberian), « Didier » (Alain Chabat), « On connaît la chanson » (Alain Resnais) ou encore « Le Sens de la fête » (Nakache et Toledano).

Bacri-Jaoui, duo de scénaristes maintes fois récompensé

Son duo avec la comédienne et auteure Agnès Jaoui – qui fut par ailleurs sa compagne – aura donné naissance aux célèbres comédies sociales que sont « Cuisine et dépendances » et « Un air de famille ». Deux films récompensés par le César du meilleur scénario en 1994 et 1997.

 Suivront ensuite « Le goût des autres » (2000) et la fameuse scène du cours d’anglais avec Anne Alvaro, « Comme une image » (2004) « Parlez-moi de la pluie » (2008) « Au bout du conte » (2013) et « Place publique » (2018). Ils étaient, à cette occasion, venus raconter la genèse du film dans France Bleu Soir.

Quatre César et deux Molières

Jean-Pierre Bacri a été récompensé en 1998 par le César du meilleur acteur dans un second rôle pour son rôle d’hypocondriaque dans « On connaît la chanson ». Il a par ailleurs reçu quatre fois le César du meilleur scénario original avec Agnès Jaoui (« Smoking/No Smoking » « Un air de famille » « On connaît la chanson » et « Le Goût des autres ») et a été nommé six fois pour le César du meilleur acteur.

Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui en 2004.
Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui en 2004. © AFP – Pascal GUYOT

Au théâtre, il a reçu le Molière de l’auteur en 1992 pour « Cuisine et Dépendances » et le Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé en 2017 pour son rôle dans « Les Femmes savantes ».

3 Commentaires

  1. Ah comme c’est triste…il était vraiment unique cet acteur, j’aurais aimé le connaître en personne, Adieux,bon voyage et merci pour tout Jean-Pierre Bacri !! Tu nous manqueras…

Laisser un commentaire