Amber Run : Philophobia – A Solid Rock State

0
111

Troisième album du groupe anglais Amber Run de Nottingham sorti le 27 septembre dernier (2019), « Philophobia » se laisse écouter, encore et encore…

Dans la veine des deux précédents albums, ce nouvel assemblage est fait de pop-rock dense et compact.

Ce n’est pas toujours un bon signe quand un groupe joue avec le mur du son : c’est souvent pour cacher la misère musicale en s’efforçant de remplir l’espace sonore par de la nuisance sonore, mais ici, ce n’est pas le cas. C’est toute l’énergie du groupe qui fait claquer les haut-parleurs, et c’est justifié. Voici donc un album puissant, mais tout en délicatesse : une sorte de force tranquille. La voix de Joshua Keogh navigue entre rock brut et des envolées lyriques façon « Keane » ou « Muse », mais les titres les plus rocks nous rappellent musicalement certains de leur prédécesseurs britanniques comme « The Charlatans (UK) » ou « Kula Shaker ». Les plus connaisseurs retrouveront des similitudes avec « Speed Pilot », « A silent Film », ou les Suédois de « Kent », et parfois même un léger souvenir de « The Killers » de Las Vegas.

Le but n’est pas de comparer tous ces groupes, mais d’accompagner nos lecteurs passionnés de musique pop, de se faire une idée du son et de l’énergie de « Philophobia ».

Cet album définitivement sous une pression constante prêtent à exploser à tout instant et entrecoupé par trois mélodieuses ballades qui portent son auditeur dans un monde de plaisir musical. Cet album de 11 titres reste globalement plutôt joyeux, dans sa forme de Pop dépressive qui conserve suffisamment d’espoir pour ne pas sombrer dans la mélancolie.

Voilà donc un album riche, qui nécessite plusieurs écoutes pour être apprécié à sa juste valeur, alors si vous lui donniez sa chance, vous profiterez d’une réelle découverte musicale dont vous ne pourrez plus vous passer.

Amber Run : le site web

Amber run sur Spotify : Amber Run

Laisser un commentaire