The Rubettes

5
1001

France Télévisions Rédaction Culture

Publié le 28/06/2019

The Rubettes au Mans, 45 ans après “Sugar Baby Love”

Avant un concert à Saint Calais, deux des figures historiques du groupe se sont promenés dans les rues du Mans en évoquant le bon vieux temps.

 John Richardson et Mick Clarke (A. Roynier /France Télévisions)

Il y a 45 ans, ils faisaient danser la planète avec Sugar Baby Love, I can Do It ou encore Juke Box Jive. Des tubes qui n’ont pas pris une ride. Pour preuve, ils enflamment les dance floor aux Usa. The Rubettes aiment la France et sont de passage à Saint-Calais ce samedi 29 juin. 

Ils ont troqué leur légendaire costume blanc pour des T-shirts décontractés.Les cheveux sont tombés ou devenus gris. Mick Clarke et John Richardson, deux des figures historiques des Rubettes sont tranquillement attablés dans un café du vieux Mans. 45 ans après leur heure de gloire Mick Clarke reste incrédule devant leur longévité. “C’est fantastique, les années passent et c’est comme si c’était hier. Nous sommes toujours là à jouer et à bien se marrer et à se dire : est-ce que c’est possible?”.

C’est le genre de tube sur lesquels les plus de 60 ans se sont déhanchés dans les soirées de la deuxième moitié des années 70. De ces airs qui vous trottent dans la tête d’un samedi à l’autre, d’une boum à l’autre. Avec leur costumes et casquettes blancs, The Rubettes avaient un look aisément reconnaissable.

L’autre marque de fabrique, était la voix haut perchée (en fausset) de Paul Prewer puis d’Alan Williams. 

Qui ne l’a pas entendu lors d’une boum ? Sugar Baby Love, des Rubettes, est LE tube de l’été 1974. Le titre d’un groupe vintage, acidulé, dont les membres en costumes blancs, à la coupe impeccable et au sourire sunshine sentent les dragibus… Le titre, vendu à huit millions d’exemplaires, est leur premier single. 

Mais c’est bien les Rubettes qui “font” le tube de l’été 74 avec Sugar Baby Love. Bien qu’au bout de quelques années, les fans se lassent de leur pop sucrée et bien sous tout rapport… préférant alors se tourner vers les Sex Pistols. Le groupe se sépare en 1979, laissant derrière lui ce tube, et une dizaine d’albums.

5 Commentaires

  1. Bonjour Cogiito et Pascale,

    Ce n’est pas que c’était mieux avant, mais c’était BIEN avant !! Non seulement le son mais la présentation soignée et élégante
    Merci de ce rappel
    Mme Aïti

  2. Bonjour à tous et merci à PascaleB
    (Le mystère PascaleB, qui est-elle ? 🙂 de nous ressortir des tubes comme des 45 tours d’un vieux coffre.
    Euh si c’était mieux avant, moi j’avais 10 ans en 74 on achetait Hit magasine pour avoir les posters des vedettes et les coller dans la chambre Ah la la…
    C’était avant le Rap Satanique et les vaxxins…
    Bonne journée

Laisser un commentaire