Vicky Leandros – Le temps des Fleurs

8
1019

À bien des égards, Vicky Leandros est une chanteuse internationale. D’origine grecque, établie en Allemagne, elle défend deux fois les couleurs du Luxembourg pour le Concours Eurovision de la chanson et mène une partie de sa carrière au Canada et au Japon. Le tout en chantant en allemand, anglais, néerlandais, japonais ou français. Elle débute sa carrière en 1965 en Allemagne et représente une première fois le Luxembourg en 1967 avec la chanson « L’Amour est bleu », qui termine quatrième. Le 25 mars 1972, elle remporte le trophée avec « Après toi », dont elle fait un tube mondial en l’interprétant en sept langues différentes. En France, elle connaît surtout le succès avec les chansons « J’aime la vie » (1975) et « À l’est d’Eden » (1984). En 2006, Vicky Leandros célèbre ses quarante ans de carrière et ses trente ans de scène avec une tournée à guichets fermés en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Toujours active dans la chanson malgré des activités politiques en Grèce et en Allemagne, Vicky Leandros sort en 2010 l’album en allemand Zeitlos.

Vassiliki Papathanassiou est née le 23 août 1949 à Corfou, dans les îles ioniennes. En 1958, elle rejoint ses parents à Hambourg, en Allemagne, où son père Leandros Papathanassiou dit Leo Leandros est un chanteur réputé. La route est toute tracée et Vicky Leandros l’emprunte en 1965 avec son premier simple – et premier succès – « Messer, Gabel, Schere, Licht ».
,
En 1966, elle sort son premier album qui contient la chanson en français « N’y pense plus tout est bien ». En 1967, Vicky Leandros défend les couleurs du Luxembourg au Concours Eurovision de la chanson avec « L’Amour est bleu ». Elle termine quatrième mais la chanson est un tube international qui devient même numéro un aux États-Unis dans sa version instrumentale « Love Is Blue » arrangée Paul Mauriat. Pour l’Eurovision, ce n’est que partie remise puisque Vicky Leandros remporte le trophée à Édimbourg le 25 mars 1972 avec « Après toi ». Au passage, elle en fait un tube mondial qu’elle interprète en sept langues.


8 Commentaires

  1. Merci, c’est magnifique ! J’ai aussi les larmes aux yeux d’avoir perdu mes amours. Je vais l’écouter souvent pour retrouver ma joie de vivre. Merci

  2. Je me rappelais son nom, mais pas ses chansons et sa voix. Merci de m’avoir remis ces belles mélodies en mémoire, surtout “l’amour est bleu”. Merci infiniment Pascale.

Laisser un commentaire