Epidémies : la science du mensonge enfin révélée.

1
597

1 COMMENTAIRE

  1. Bonsoir Monsieur Jandrok et Dame Louloute, je ne doute pas que vous ayez lu deux excellents ouvrages qui annonçaient déjà, avec claire voyance, l’état de décomposition de ce qu’il est convenu d’appeler les laquais des puissants de ce monde. Le premier, écrit en 1935 par Paul Nizan, concernait les intellectuels du moment les philosophes, et s’appelle « Les chiens de garde ». Nizan reprochait à ces derniers de servir la bourgeoisie, or, « qui sert la bourgeoisie ne sert pas l’homme. » Le deuxième, écrit en 1997 par Serge Halimi « Les nouveaux chiens de garde ». Celui là concerne les « journaleux »de l’audio-visuel, ou de la presse écrite, à la botte de leurs maîtres. On ne parle même plus « d’intellectuels », mais de pantins et de coquilles vides qui traitent de manière partiale et complaisante le fait divers. « Le fait divers fait diversion », selon la formule de Pierre Bourdieu, qui a préfacé le livre d’Halimi. Pour ma part, il y a longtemps que je ne regarde plus ces guignols. Je m’informe sur internet, tant qu’il est possible de le faire. Vous faites un travail salutaire, Monsieur Jandrok. Continuez et merci.

Laisser un commentaire