La chicorée dans votre salade ou votre café est idéale pour la digestion…

3
2141

https://french.mercola.com/ Le 11 Avril 2020

EN BREF

  • La chicorée peut contribuer à réduire les effets secondaires graves associés à la constipation chronique en augmentant les fibres et la motilité intestinale
  • La plante est une riche source d’inuline, responsable de bon nombre de ses bienfaits digestifs, notamment la réduction de la constipation et l’alimentation de bactéries bénéfiques
  • L’inuline améliore la concentration de bactéries bénéfiques, ce qui réduit les fuites intestinales et impacte le reflux acide et l’indigestion
  • L’axe intestin-cerveau est un point de communication bidirectionnelle qui affecte les troubles du système nerveux central et peut réduire les symptômes neurologiques
  • Bien qu’il y ait de nombreux bienfaits, les femmes enceintes, celles qui envisagent de devenir enceintes ou qui allaitent ne devraient pas consommer de chicorée. Les personnes allergiques aux marguerites, à l’ambroisie ou aux soucis peuvent également être allergiques à la chicorée

Dr. Mercola

La chicorée commune (Cichorium intybus) est une plante appartenant à la famille des Astéracées et originaire d’Europe. Elle est polyvalente et souvent cultivée comme fourrage pour le bétail. Traditionnellement, la plupart des parties de la plante sont utilisées en cuisine et en médecine.

La chicorée possède une tige ligneuse, une longue racine conique et des fleurs bleu vif. Plus rarement, vous pouvez la trouver avec des fleurs blanches ou roses. Actuellement, la plante est cultivée aux Pays-Bas, en France et en Allemagne et elle est si fréquente qu’elle peut pousser le long de la route dans les régions tempérées jusqu’à une hauteur de 1 à 1,5 mètre.

La chicorée est un ajout sain à vos repas car elle contient une variété de vitamines, notamment A, B6, C, E et K. La plante contient également du calcium, du fer, du manganèse, du potassium et du zinc. Elle est riche en inuline. C’est pourquoi on pense qu’elle présente de nombreux bienfaits pour la santé digestive.

Certaines variétés sont cultivées pour les salades et d’autres pour la longue racine conique torréfiée, moulue et ajoutée au café ou utilisée comme substitut du café. La chicorée possède une longue liste de rôles qu’elle joue pour la santé humaine, notamment en tant qu’antioxydant, anti-inflammatoire et antimicrobien. Elle est également gastro-protectrice sans tous les effets secondaires que vous pourriez rencontrer avec des médicaments à base de produits chimiques.

Les racines antiques

L’histoire de la chicorée remonte à l’Égypte ancienne dans les écrits du papyrus Ebers datés d’environ 4000 AV.-JC. Un médecin grec a été le premier à écrire sur les pouvoirs réparateurs de la plante.

Horace, Virgile et Pline l’Ancien ont tous écrit sur les bienfaits de la chicorée pour la santé. Dans les années 1600, des moines cultivaient les plantes et la chicorée découverte aux Pays-Bas pouvait être ajoutée au café pour en modifier le goût. L’un des avantages lorsqu’elle est utilisée en café est qu’elle est plus soluble, ce qui signifie que vous pouvez en utiliser moins lors de la préparation du café.

Le mélange de chicorée et de café est probablement apparu aux Pays-Bas. Mais ce n’est qu’en 1801, date de son introduction en France, qu’il est devenu populaire. Une fois importée aux États-Unis dans les années 1800, elle a gagné en popularité auprès des amateurs de café et elle est devenue synonyme des traditions de la Nouvelle-Orléans.

En 1840, la Nouvelle-Orléans importait plus de café que toutes les autres villes sauf une aux États-Unis, certaines utilisant de la chicorée pour aromatiser leur boisson préférée. C’est pendant la guerre civile américaine que la chicorée est devenue populaire comme moyen de faire durer les stocks de café, car les livraisons étaient bloquées par l’armée de l’Union avant d’atteindre le port.

Pendant les pénuries de la Grande Dépression, le café de chicorée a été utilisé à nouveau car il est plus économique et contribue à faire durer les stocks de provisions. Mais les natifs de la Nouvelle-Orléans, ayant adopté la chicorée comme une partie essentielle de l’histoire du café, croient qu’il s’agit de tradition et de goût.

L’inuline nourrit les bactéries bénéfiques

L’axe intestin-cerveau est un point de communication bidirectionnelle entre votre cerveau principal dans votre tête et ce que l’on appelle votre « cerveau secondaire » dans votre intestin. Cette communication relie votre centre cognitif et vos réponses émotionnelles à votre fonction intestinale.

L’importance de votre microbiote intestinal dans ces interactions ne doit pas être sous-estimée. Cliniquement, les signes de dysbiose dans les troubles du système nerveux central, tels que l’anxiété et la dépression sont évidents. Ainsi, il est important de prendre soin de votre microbiote intestinal pour plus de raisons que vous ne le pensez.

Par exemple, il a été constaté que des modifications de l’alimentation réduisent les symptômes chez les enfants souffrant de problèmes neurologiques, tels que l’autisme et les troubles épileptiques. En gérant l’interaction intestin-cerveau via la correction des déséquilibres digestifs, vous pouvez impacter votre état de santé physique et mentale. La chicorée offre un moyen unique et puissant de modifier votre microbiote intestinal et d’améliorer votre axe intestin-cerveau.

De nombreux avantages pour la santé sont associés à la fibre prébiotique dénommée inuline. Bien qu’elle soit indigeste, elle contribue à nourrir les bactéries bénéfiques présentes dans votre intestin. Une fois dans votre intestin, l’inuline fermente et est convertie en acides gras à chaîne courte (AGCC), puis en cétones saines pour nourrir les tissus. Lona Sandon, Ph.D., de l’Université du Texas, a commenté la façon dont les AGCC sont utilisés :

« Lorsque cette fermentation a lieu, des acides gras à chaîne courte [AGCC] se forment. Ceux-ci semblent produire plus des hormones contrôlant l’appétit qui nous aident à nous sentir rassasiés. Parce que les glucides fermentescibles ne commencent pas à se décomposer immédiatement, ils ne contribuent pas aux pics et aux chutes importants de la glycémie. Ils agissent également comme des prébiotiques, qui nourrissent les bactéries probiotiques saines dans l’intestin et leur assurent une activité régulière. »

Prendre soin de ses intestins favorise la santé du cerveau et du système immunitaire

Il a également été constaté que l’inuline augmente la concentration de bactéries bénéfiques dans l’intestin. Avec 12 volontaires qui ont ingéré 10 grammes par jour d’inuline pendant 16 jours, les scientifiques ont comparé leurs échantillons fécaux avec ceux d’un groupe témoin qui n’ont pris aucun complément. Ils ont écrit :

« 10 volontaires porteurs de taux détectables de bifidobactéries B. adolescentis ont manifesté la réponse la plus forte face à la consommation d’inuline, passant de 0,89 à 3,9 % du microbiote total (P = 0,001). »

Une deuxième espèce bactérienne qui répond bien à l’ajout d’inuline au régime alimentaire est la Bilophila. Ces deux bactéries sont bénéfiques pour votre microbiote intestinal et, finalement, pour votre santé.

La croissance de bactéries bénéfiques contribue à réduire votre risque de fuite intestinale en produisant des nutriments qui protègent la muqueuse de vos intestins. Le reflux acide, les brûlures d’estomac et l’indigestion semblent répondre à l’ajout d’inuline à votre alimentation quotidienne car elle contribue à réduire l’acidité du corps.

Les propriétés anti-inflammatoires de la racine de chicorée et sa capacité à stimuler les bactéries bénéfiques peuvent influencer les symptômes de l’inflammation dans l’intestin. Les qualités sédatives de la chicorée peuvent contribuer à réduire l’anxiété, à soulager le stress et à fournir une alternative naturelle aux somnifères.

La constipation : le fléau de la société occidentale

On estime que 16 % de la population globale souffre de constipation chronique. Bien que beaucoup ressentiront cela comme un problème temporaire lié à un changement de régime alimentaire ou d’hydratation, la constipation chronique se caractérise par des selles dures, sèches et difficiles à évacuer et qui surviennent moins de trois fois par semaine.

Certains des problèmes de santé les plus graves associés à la constipation chronique comprennent le cancer colorectal et les maladies rénales. Bien que cette situation puisse causer des problèmes de santé importants, heureusement, les causes les plus courantes (ne pas consommer suffisamment de fibres et/ou d’eau) sont facilement résolues.

La première étape consiste à ajouter des fibres. Les aliments riches en inuline sont un bon choix pour ajouter du volume aux selles et améliorer le transit intestinal, ce qui contribue à réduire la constipation. Il est également important de rester hydraté. Sinon les fibres supplémentaires aggraveront les choses lorsque votre corps tentera de maintenir l’hydratation en pompant l’eau de vos intestins.

Étant donné que l’inuline est résistante à la digestion, elle est fermentée dans le côlon, ce qui explique l’augmentation de la biomasse microbienne dans les selles. Dans le cadre d’un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo et utilisant un complément d’inuline, les chercheurs ont écrit :

« L’inuline a augmenté de manière significative la fréquence des selles par rapport au placebo… Cela s’est accompagné d’un ramollissement des selles et d’une tendance à une plus grande satisfaction par rapport au placebo (p = 0,059). En conclusion, l’inuline Orafti® a été efficace chez les volontaires souffrant de constipation chronique et a amélioré significativement la fonction intestinale. »

En plus d’affecter davantage les adultes, les risques associés à la constipation chronique sont plus importants chez les personnes âgées. La perte de mobilité, l’utilisation de plusieurs médicaments et/ou l’ignorance des appels à déféquer peuvent augmenter les risques conduisant à l’impaction et à l’incontinence. Lorsque les selles s’accumulent dans le côlon ou le rectum, les selles liquides peuvent contourner l’impaction et être confondues avec la diarrhée.

Chez les personnes âgées, une impaction peut augmenter le risque de confusion, d’ulcération, d’obstruction intestinale ou de perforation intestinale. Ces problèmes peuvent devenir mortels s’ils ne sont pas traités. Dans une étude, une supplémentation avec 15 g d’inuline de chicorée a été menée chez une population âgée, afin d’évaluer les taux de bactéries dans les selles, ainsi que l’impact de la consommation sur la constipation.

Après 28 jours, les chercheurs ont constaté que ceux qui prenaient de l’inuline étaient satisfaits de leur digestion et ont signalé une réduction des difficultés à aller à la selle. Certains ont signalé des flatulences (gaz) mais pas assez d’inconfort pour arrêter de prendre les compléments.

La chicorée aide à la gestion du poids

L’obésité est plus qu’un problème majeur de santé mondiale. Elle est en fait considérée comme une épidémie. L’Organisation mondiale de la santé signale qu’il y a 2 milliards d’adultes en surpoids dans le monde, dont 650 millions sont obèses. Ces chiffres signifient que 39 % de tous les adultes de 18 ans et plus sont en surpoids.

Suivre un programme de perte de poids et de gestion du poids raisonnable augmente votre potentiel pour atteindre avec succès votre objectif. L’inclusion d’aliments riches en inuline, comme la chicorée ou le café de chicorée, peut vous aider à atteindre les résultats souhaités. En effet, l’inuline peut contribuer à favoriser la perte de poids et à augmenter la sensation de satiété.

L’inuline contribue à réguler la ghréline, une hormone associée au comportement de recherche de nourriture. Dans une étude chez l’animal, les chercheurs ont analysé l’impact que la chicorée pourrait avoir sur le processus de perte de poids en réduisant la ghréline et donc le désir de trop manger. Ils ont constaté que le taux de ghréline diminuait lorsque les rats recevaient de l’oligofructose, un sous-groupe d’inuline.

Dans une récente étude pilote impliquant des animaux, les chercheurs ont examiné les effets prébiotiques de la chicorée sur le microbiome intestinal, ainsi que son effet possible sur le contrôle de l’appétit. Au cours de cinq semaines de l’intervention, les chercheurs ont étudié la modulation des groupes bactériens chez les animaux. Dans le même temps, ils ont utilisé des échantillons de tissus en laboratoire pour étudier l’effet de l’inuline sur les hormones de satiété produites par les cellules.

Ils ont découvert que la racine de chicorée avait un effet positif sur le microbiome intestinal des souris. En laboratoire, la digestion tissulaire de la racine de chicorée a considérablement augmenté les taux d’hormones de la satiété, ce qui peut avoir à son tour réduit l’appétit.

Prendre en compte les effets secondaires de la chicorée

Bien qu’il y ait de nombreux bienfaits, comme pour tout, l’excès d’une bonne chose n’est pas nécessairement une meilleure chose. Les femmes enceintes, celles qui envisagent de devenir enceintes ou qui allaitent ne devraient pas consommer de chicorée. En effet, elle peut provoquer des contractions musculaires qui peuvent stimuler les menstruations et conduire à une fausse couche.

Si vous présentez des antécédents d’allergies aux marguerites, à l’ambroisie ou aux soucis, une allergie à la chicorée n’est pas rare car elle appartient à la même famille. Consultez votre médecin si vous avez des problèmes médicaux sous-jacents qui peuvent être affectés par la chicorée, comme les calculs biliaires. En effet, un excès de chicorée peut exacerber les symptômes de calculs biliaires.

– Sources et Références :


3 Commentaires

    • Bonjour Mélanie
      Tout est une affaire de goût, vous devez essayer par vous même ce qui vous convient le mieux .
      Si les granulés n’ont pas le même effet sur vous que la chicorée naturelle alors vous ferez vous même votre choix.
      Bien à vous
      Pascale

Laisser un commentaire