Comment pouvez-vous traiter le candida et quels aliments vous seront utiles ?

2
1727

EN BREF

  • Le Candida albicans est un champignon (levure) très répandu. Bien que normalement inoffensif, si votre système immunitaire est perturbé par une exposition aux antibiotiques, une mauvaise alimentation ou un manque de sommeil, le candida peut commencer à devenir incontrôlable.
  • Les signes et symptômes courants de la prolifération de candida comprennent une pellicule blanche sur la langue, le développement soudain de sensibilités alimentaires, des douleurs, des problèmes intestinaux, une fatigue persistante, des problèmes de peau et une vaginite.
  • Le remède est simple : Mettre en place un mode de vie qui stimule la fonction immunitaire. Adoptez un régime pauvre en glucides nets et riche en fibres pour nourrir les bactéries bénéfiques tout en supprimant les champignons opportunistes comme le candida qui se nourrissent de sucre.

Par le Dr. Mercola

Le Candida albicans est un champignon (une levure) très répandu. La plupart des gens en ont dans leur système, et pour la majorité, cela ne pose aucun problème. Il vit sans danger dans les muqueuses de votre peau, de votre bouche, de vos intestins et, chez les femmes, de votre vagin.

Cependant, si votre système immunitaire est perturbé par une exposition aux antibiotiques, une mauvaise alimentation ou un manque de sommeil, par exemple, le candida peut commencer à devenir incontrôlable. Lorsque cette prolifération se produit, elle peut créer une affection appelée candidose, souvent dénommée plus simplement « infection à levures », et elle peut causer une série de problèmes de santé qui susceptibles d’interférer avec votre bien-être.

Les signes et les symptômes du candida

Un symptôme clinique majeur (et clairement visible) du candida est une pellicule blanche sur la langue. Lorsque votre équilibre microbien est normal, votre langue est généralement propre et rose. Parmi les autres symptômes courants suggérant que le candida a pris le dessus, citons :

Développement soudain de sensibilités alimentairesFibromyalgie et arthriteProblèmes intestinaux, tels que ballonnements, constipation ou diarrhée
Fatigue anormale et persistanteProblèmes de peau étranges, tels que des plaques sèchesVaginite (inflammation de la région génitale chez la femme)

Selon le Dr Leon Chaitow, un ostéopathe et naturopathe britannique qui a écrit le livre « Candida Albicans: Natural Remedies for Yeast Infection », les symptômes du candida ont de nombreux points communs avec les symptômes associés à une mauvaise respiration. Il a passé plus d’une décennie à étudier les effets biochimiques des dysfonctionnements respiratoires, qui sont également extrêmement courants, et nombre d’entre eux sont identiques aux problèmes avec la levure.

L’une des meilleures façons de traiter tout dysfonctionnement respiratoire que vous pourriez avoir est de vous familiariser avec la technique de respiration Buteyko, qui consiste essentiellement à respirer par le nez au lieu de la bouche.

La respiration est généralement ignorée lorsqu’il s’agit de santé. Mais respirer correctement peut améliorer l’oxygénation de votre corps, y compris votre cerveau, et constitue une stratégie puissante pour soulager le stress et l’anxiété, des facteurs mentaux qui peuvent avoir un effet néfaste sur votre santé physique s’ils ne sont pas traités.

Comment contrôler le candida

Afin de contrôler la levure candida, qui fait généralement partie de votre flore normale, sans être nécessairement un agent pathogène mais plutôt une infection « parasitaire » opportuniste, vous devez l’affamer, la supprimant ainsi naturellement plutôt que de la tuer purement et simplement.

Le candida peut être considéré comme un parasite qui profite de vos erreurs lorsque vous ne parvenez pas à mettre en place un mode de vie approprié, ou que vous êtes exposé(e) et que vous adhérez au paradigme médical qui utilise les médicaments comme solution en premier choix. Très fréquemment, ces médicaments (antibiotiques, hormones stéroïdes et contraceptifs oraux, par exemple) modifient votre environnement interne, prédisposant le candida à se développer en une forme invasive d’infection pouvant causer de graves problèmes.

Il est essentiel d’éviter les antibiotiques et d’optimiser votre alimentation

Éviter les antibiotiques est une stratégie de prévention importante. Ne les prenez que si votre vie en dépend. Évitez également les antibiotiques dans votre alimentation. Cela signifie éviter les aliments provenant d’animaux élevés dans des élevages intensifs, car la plupart reçoivent régulièrement des antibiotiques à faible dose pour contrer le manque d’hygiène et les conditions de vie surpeuplées, et pour stimuler la croissance.

Jusqu’à 80 % des antibiotiques utilisés aux États-Unis sont utilisés dans l’agriculture. C’est donc une source importante d’exposition. Évitez également les hormones inutiles, telles que les contraceptifs et le sucre. Idéalement, votre alimentation devrait être pauvre en glucides nets, riche en matières grasses de haute qualité et modérée en protéines.

Une alimentation saine peut empêcher le candida d’envahir votre organisme

N’oubliez pas que même si la prolifération de la levure peut donner l’impression qu’elle prend le dessus sur votre vie, votre organisme est plus que capable de riposter et de gagner si vous lui donnez les bons outils.

Afin d’empêcher la prolifération de la levure, vous devrez créer un environnement qui rend plus difficile la croissance du champignon, et cela commence par une alimentation saine. Même le Dr Chaitow souligne à quel point le régime alimentaire est crucial pour vaincre le candida, en expliquant :

« L’alimentation est la clé. Le régime alimentaire doit être le moins transformé possible… Le régime méditerranéen est l’idéal. C’est du poisson (pas du poisson d’élevage si possible) [et] de la viande maigre… L’industrie agricole est le principal utilisateur d’antibiotiques, [donc] c’est là que nous courons le plus de risques… Légumes, fruits, pas trop de fruits très sucrés au début du programme anti-candida, mais des fruits comme la papaye sont merveilleux.

Évitez tout ce qui va provoquer la fermentation. Éviter le sucre est la clé. Au début, cela implique même des choses comme le miel au cours du premier ou des deux premiers mois d’un programme anti-candida. »

Cela étant dit, voici mes recommandations pour manger sainement afin de vaincre le candida :

  • Concentrez-vous sur une alimentation riche en aliments pleins de nutriments, notamment les viandes, le poulet, les œufs, les graines et les noix, les légumes et les huiles saines (provenant d’animaux élevés en plein air et d’aliments issus de l’agriculture bio).
  • Évitez les sucres ajoutés dans votre alimentation, ainsi que les aliments enrichis en sucre et riches en glucides qui se transforment en excès de glucose dans votre corps. Cela limite la quantité de carburant dont dispose la levure dans votre intestin. Idéalement, vous devez maintenir votre taux de sucre ajouté au minimum et votre fructose total en dessous de 25 grammes par jour, ou aussi bas que 15 grammes par jour si vous présentez une résistance à l’insuline / leptine, ou tout autre trouble en rapport.
  • Remplacez les glucides raffinés par des matières grasses saines telles que les avocats, les noix de coco et l’huile de noix de coco, ainsi que du beurre préparé avec du lait bio cru de vaches nourries à l’herbe, ainsi que des noix et des graines crues. Évitez tous les acides gras trans ou les matières grasses hydrogénées, y compris la margarine, les huiles végétales et les pâtes à tartiner similaires à du beurre. Éliminez également le gluten (principalement de blé) de votre alimentation, en particulier les céréales transformées (pains).
  • Accélérez le processus en consommant de VRAIS aliments, c’est-à-dire en évitant tous les aliments transformés et en limitant considérablement les aliments de restaurant, et en consommant autant d’aliments frais et bio que possible.
  • Assurez-vous d’un apport riche en acides gras oméga 3 d’origine animale de haute qualité. Cela signifie généralement augmenter votre consommation d’acides gras oméga 3 d’origine animale, tels que l’huile de krill, tout en diminuant votre consommation d’acides gras oméga 6 endommagés (pensez aux huiles végétales transformées et aux acides gras trans).

Nourrissez votre intestin avec plein de bonnes bactéries

Vous devez augmenter votre apport en probiotiques (bonnes bactéries) avec un complément probiotique de haute qualité contenant du Lactobacillus ou en consommant des aliments cultivés et fermentés.

Les compléments probiotiques de haute qualité peuvent être coûteux. Cependant, vous pouvez facilement réduire votre facture avec la deuxième option, qui utilise plutôt des aliments fermentés faits maison. Personnellement, je ne prends aucun probiotique. J’utilise des légumes fermentés de haute qualité qui contiennent beaucoup plus d’organismes bénéfiques viables que les probiotiques commerciaux.

Les aliments fermentés étaient abondants dans le régime alimentaire de vos ancêtres, et ils sont tout aussi bons pour vous aujourd’hui qu’ils l’étaient alors. En plus d’optimiser votre système immunitaire et de rétablir l’équilibre de votre microbiote intestinal, les aliments fermentés et cultivés sont bon marché.

Il existe de nombreux aliments cultivés et fermentés que vous pouvez facilement préparer à domicile, tels que le natto, le kéfir, le kimchi, le kombucha, le yaourt et les légumes fermentés de toutes sortes. Ceux-ci contiennent les bonnes bactéries qui permettront de maintenir votre tractus gastro-intestinal en bonne santé et remplaceront finalement la prolifération de candida par un microbiome équilibré.

Une autre façon d’influer sur les bonnes bactéries dans votre intestin est de leur fournir les nutriments dont elles ont besoin pour se multiplier. Ces nutriments sont appelés prébiotiques et ils sont principalement présents dans les aliments riches en fibres. Les fibres agissent comme un magnifique substrat pour nourrir les bactéries saines dont le nombre peut en fait doubler toutes les 20 minutes environ lorsqu’elles reçoivent les nutriments dont elles ont besoin.

Comme pour la plupart des choix alimentaires, les meilleures fibres prébiotiques se trouvent dans les aliments crus et entiers. De bonnes options incluent les oignons, les poireaux, l’ail, les asperges, les pois chiches et les pistaches. Vous pouvez également prendre du psyllium entier bio. En prendre trois fois par jour peut ajouter jusqu’à 18 grammes de fibres alimentaires (solubles et insolubles) à votre alimentation, ce qui vous rapproche du minimum recommandé de 50 grammes pour 1 000 calories consommées. lorsqu’il est ajouté à une alimentation saine et riche en légumes.

N’oubliez pas que le psyllium est une culture fortement pulvérisée, ce qui signifie que de nombreuses sources sont contaminées par des pesticides, des herbicides et des engrais. Pour cette raison, assurez-vous de n’utiliser que l’enveloppe de psyllium bio et qu’elle soit pure à 100 %.

Les compléments utiles

Fait intéressant, la liste des compléments recommandés par le Dr Chaitow contre le candida est presque identique à celle des compléments connus pour améliorer la santé mitochondriale, ce qui est clairement gagnant-gagnant ! Elle inclut :

  • L’acide caprylique, un triglycéride à chaîne moyenne (MCT) à huit atomes de carbone (c’est pourquoi, il est également connu sous le nom de C8). Bien qu’il soit présent dans l’huile de noix de coco, vous pouvez également acheter de l’huile MCT, soit en C8 pur, soit en combinaison avec de l’acide caprique (C10). Aucune autre source de nourriture ne se convertit en cétones plus facilement que le C8, et les cétones sont un carburant magnifique et efficace pour votre organisme. L’acide caprylique est également un antifongique puissant et le Dr Chaitow le recommande à la place des médicaments antifongiques.
  • La berbérine, principal ingrédient actif de l’hydraste du Canada, possède des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires et renforçant le système immunitaire. Elle est également très efficace pour soutenir les fonctions mitochondriales.
  • L’échinacée, qui contribue à soutenir un système immunitaire sain, possède également des propriétés antibactériennes et antibiotiques.
  • Le Pau d’Arcoest un autre agent antifongique puissant qui inhibe le candida albicans. Fait intéressant, l’ingrédient principal de cette écorce d’arbre est la bêta-lapachone, qui est également un catalyseur très puissant pour une molécule dénommée NAD+. Cette molécule est un récepteur d’électrons dans la chaîne de transport des électrons dans les mitochondries. Elle agit également comme une molécule de signalisation. C’est un capteur de stress et de maladie.

Le NAD+ décline avec l’âge et les chercheurs spécialistes du vieillissement ont identifié cette molécule comme l’un des principaux mécanismes de contrôle pour ralentir le processus de vieillissement. C’est peut-être en fait la plus critique. Le Pau d’Arco a l’avantage supplémentaire d’être bon marché, en ce qui concerne les compléments.

  • L’aloès contient un mucopolysaccharide aux puissants bienfaits immunitaires. Il profite également à vos mitochondries. Je cultive environ 300 plants d’aloès dans mon jardin et j’ajoute deux grandes feuilles d’aloès à mon smoothie chaque jour.

Plus d’informations

Si vous ne menez pas une vie particulièrement saine et reconnaissez vos symptômes dans la liste ci-dessus, il y a de fortes chances que le candida, présente en chacun de nous, ait pris trop de place.

En fin de compte, il n’est pas nécessaire que vous soyez infecté par le candida. Vous l’avez toujours avec vous. Mais tant que vous prenez soin de votre intestin avec un régime pauvre en glucides et riche en fibres, ce champignon opportuniste ne vous causera aucun souci.

Sources et Références


2 Commentaires

Laisser un commentaire