Un moyen efficace de guérir la fatigue surrénale…

0
2347

https://french.mercola.com/ Le 13 Octobre 2021

EN BREF

  • Lorsque vos glandes surrénales sont surmenées, une affection connue sous le nom de fatigue surrénale, ou épuisement surrénal, s’installe. Celle-ci peut ensuite déclencher une cascade de processus morbides. Un signe révélateur de l’épuisement surrénal est une fatigue chronique
  • Les quatre raisons les plus courantes de la fatigue et du dysfonctionnement des surrénales sont un stress émotionnel intense, une mauvaise alimentation, une inflammation chronique et une thyroïde sous-active
  • La méthode Kalish normalise les surrénales dysfonctionnelles et restaure la fonction surrénale normale. C’est une méthode validée cliniquement qui est utilisée depuis longtemps. Cependant, la plupart des médecins ne la connaissent toujours pas

Par le Dr. Mercola

Vos glandes surrénales ne sont pas plus grosses qu’une noix et pèsent moins qu’un raisin. Mais elles sont pourtant responsables de l’une des fonctions les plus importantes de votre corps : gérer votre stress.

Lorsque vos glandes surrénales sont surmenées, une affection connue sous le nom de fatigue surrénale, ou épuisement surrénal, s’installe. Celle-ci peut ensuite déclencher une cascade de processus morbides. Un signe révélateur de l’épuisement surrénal est une fatigue chronique.

On estime que jusqu’à 80 % des adultes souffrent de fatigue surrénale au cours de leur vie, mais cela reste l’une des maladies les plus sous-diagnostiquées aux États-Unis.

La méthode Kalish, conçue et enseignée par le Dr Daniel Kalish, intègre des tests scientifiques avec des solutions de santé naturelles pour guérir vos glandes surrénales et restaurer leur fonction normale.

J’ai rencontré le Dr Kalish pour la première fois il y a environ 17 ans, lorsqu’il a commencé à utiliser et à perfectionner cette procédure initiée par le Dr Timmins, décédé depuis.

Malheureusement, tandis que de nombreux praticiens de la santé conventionnelle commencent à tester la fonction surrénale, beaucoup ne connaissent toujours pas les protocoles pour résoudre le dysfonctionnement surrénalien. Le Dr Kalish est passionné par l’idée de faire passer le message que de tels protocoles existent et sont profondément efficaces, capables de restaurer la santé de la plupart des individus en aussi peu de temps que 6 à 12 mois.

La base de la fatigue ou de l’épuisement surrénal est le stress, qui avec le temps peut surcharger vos glandes surrénales au point de causer d’autres problèmes de santé, tels que :

  • Troubles du sommeil
  • Prise de poids
  • Fatigue
  • Dépression

L’événement déclencheur pour la plupart des individus est une période de stress émotionnel intense. Selon le Dr Kalish, environ 95 % de ses patients déclarent avoir subi un stress émotionnel majeur au moment où leur santé a commencé à décliner.

Comment tester votre fonction surrénale

Classiquement, vous iriez consulter un endocrinologue qui évaluerait vos glandes surrénales, ou peut-être un médecin généraliste. Malheureusement, ils ont tendance à rechercher principalement des maladies spécifiques comme la maladie d’Addison ou la maladie de Cushing, qui sont toutes deux relativement rares.

Comme l’a déclaré le Dr Kalish :

« Dans le contexte médical conventionnel, lorsqu’ils pensent aux glandes surrénales, ils ne pensent vraiment qu’à ces affections médicales extrêmes qui ne seront pas celles dont la plupart des individus souffrent. Ils font un test médical conventionnel [pour] déterminer si vous souffrez ou non de l’un de ces troubles endocriniens rares.

Dans le monde médical conventionnel, ils ne sont vraiment pas au courant des types de tests de laboratoire intitulés « profil de stress surrénalien fonctionnel ». Cela signifie que nous ne nous préoccupons pas des processus de la maladie comme le ferait un endocrinologue. Nous examinons en fait réellement les problèmes fonctionnels.

Ce sont des problèmes qui ne vont pas envoyer les personnes à l’hôpital, mais qui perturbent plutôt votre vie de tous les jours. Ceux-ci seraient la fatigue, la dépression, les problèmes de prise de poids et les problèmes de sommeil.

Ces types de problèmes (les problèmes fonctionnels des surrénales), qui ne sont pas des affections pathologiques graves, sont mieux déterminés soit par des tests salivaires, soit par certains médecins qui utilisent également des échantillons d’urine. »

La méthode Kalish consiste à tester votre fonction surrénale en prélevant quatre échantillons de salive (ou d’urine) au cours d’une journée. Cela donne une représentation de votre rythme circadien, montrant comment votre taux de cortisol augmente et diminue tout au long de la journée. La salive est recueillie à des intervalles d’environ quatre heures : le matin au réveil, puis à midi, en fin d’après-midi et à nouveau le soir avant d’aller au lit.

Comment la méthode Kalish contribue à normaliser les surrénales dysfonctionnelles

La méthode Kalish vise à normaliser les surrénales dysfonctionnelles et à restaurer la fonction surrénale normale. C’est une méthode validée cliniquement qui est utilisée depuis longtemps. Cependant, la plupart des médecins ne la connaissent toujours pas.

L’analyse des cheveux est un autre test utile qui peut être utilisé. Un de mes amis nutritionnistes l’utilise depuis de nombreuses années par l’intermédiaire d’une société appelée Trace Elements. Selon la théorie sur l’analyse des cheveux, le rapport de certains minéraux peut également être fortement évocateur de la fonction surrénale, en particulier le rapport sodium / magnésium. Ce test est similaire à un test d’hémoglobine glyquée et il est mesuré sur trois mois.

Selon le Dr Kalish, cela a du sens car vos glandes surrénales contrôlent de nombreuses fonctions corporelles différentes, dont certaines impliquent des minéraux. Le calcium et le magnésium peuvent avoir un impact sur votre fonction surrénale, car le stress a tendance à obliger votre corps à utiliser ces minéraux à un taux plus élevé, par exemple. C’est également vrai pour le sodium et le potassium.

Les trois étapes de la fatigue surrénale

Dans la méthode Kalish, les problèmes de surrénales sont divisés en trois catégories générales : stade un, stade deux et stade trois. Dans le schéma du premier stade, votre taux de cortisol est très élevé et vous êtes soumis à beaucoup de stress. Mais c’est généralement un type de stress agréable.

Vous êtes peut-être un étudiant ou un nouveau parent, ce qui est stressant, mais vous prenez du bon temps et vous vous sentez plus occupé et vivant qu’autre chose. Vous avez besoin de cette excitation. Votre corps en a besoin. C’est un peu comme avec l’exercice. Mais la clé est d’avoir l’adaptabilité et la résilience nécessaires pour absorber ce stress, l’apprécier, en profiter, puis le dissiper.

Si vous ne vous reposez pas et ne vous rechargez pas suffisamment, vos glandes surrénales seront surchargées, ce qui entraînera une baisse de votre taux de cortisol, et c’est là que la plupart des individus remarquent qu’il y a un problème. Le Dr Kalish explique :

« Si vous restez suffisamment longtemps dans cet état avec un taux élevé en cortisol (au stade un), vous finirez par passer au stade deux. Le deuxième stade signifie que le taux de cortisol commence maintenant à baisser. C’est à ce moment-là que les individus commencent à prendre du poids. C’est à ce moment-là qu’ils commencent à ne plus pouvoir dormir. C’est à ce moment-là que votre libido commence à s’étioler. C’est à ce moment-là que les individus savent qu’ils ont un problème de santé. »

Si vous restez suffisamment longtemps au stade deux et que vous ne parvenez pas à modifier votre mode de vie pour remédier à vos problèmes de surrénales défaillantes, tels qu’une mauvaise alimentation, ne pas vous reposer et ne pas faire d’exercice, vous finirez par atteindre le stade trois. À ce stade, vos glandes surrénales sont en fait épuisées et votre taux de cortisol est bas à tout moment, ce qui vous fait vous sentir fatigué de façon chronique et incapable de recharger votre énergie malgré le repos.

Le Dr Kalish suggère de penser au cortisol comme des unités d’énergie. Le matin, vous êtes censé vous réveiller avec environ 20 unités d’énergie. Quand vous allez vous coucher, elles devraient être à environ 2. Cette chute normale de cortisol est ce qui crée ce sentiment d’une journée « normale » qui se termine de manière reposante.

Mais beaucoup se réveillent avec un taux de cortisol réduit, ce qui se traduit par un sentiment d’épuisement alors qu’ils viennent de dormir. Et beaucoup vont se coucher avec un taux de cortisol considérablement élevé, ce qui rend pratiquement impossible d’arrêter votre cerveau et de vous endormir.

Les 4 causes du dysfonctionnement surrénalien

Il existe 3 raisons principales à la fatigue et au dysfonctionnement des surrénales :

1.Le stress émotionnel, généralement associé au deuil ou à la perte.

2.Une mauvaise alimentation — consommer trop de glucides peut perturber le cortisol et un certain groupe de corticostéroïdes (une hormone stabilisant la pression artérielle), et le régime américain standard est « une recette parfaite pour détruire vos glandes surrénales », prévient le Dr Kalish.

L’une des choses les plus importantes que fait le cortisol est de réguler les IgA sécrétoires dans votre intestin. Cela signifie que la réponse immunitaire dans votre intestin est contrôlée par le cortisol. Par conséquent, si vous êtes stressé, la réponse immunitaire de votre intestin en souffre, le tissu intestinal est endommagé et les bonnes bactéries cèdent la place aux mauvaises bactéries, provoquant une dérégulation immunitaire centrée dans et autour de votre intestin.

Deux éléments importants pour résoudre ce problème sont 1) de consommer régulièrement des aliments fermentés, ce qui augmentera considérablement les bactéries bénéfiques dans votre corps (ce qui automatiquement aidera à réduire les bactéries pathogènes), et 2) de suivre un régime pauvre en sucres et en glucides, ce qui favorisera également une flore intestinale saine.

3.L’inflammation chronique dans votre corps — l’inflammation est la marque de pratiquement toutes les maladies auxquelles vous pouvez penser, du diabète au cancer, et lorsqu’elle est chronique, elle stresse votre système, y compris vos glandes surrénales.

Une stratégie peu connue pour contrer l’inflammation est la mise à la terre qui ne nécessite rien de plus que d’enlever vos chaussures et de marcher pieds nus à l’extérieur, idéalement sur de l’herbe couverte de rosée ou sur la plage. Connecter la plantes de vos pieds à la terre augmentera massivement l’afflux d’électrons libres dans votre corps, ce qui contribue à dissiper l’inflammation en raison de leur puissante action anti-inflammatoire.

Une autre cause hormonale courante de fatigue surrénale est l’hypothyroïdie ou thyroïde faiblement active. La fonction thyroïdienne est diagnostiquée par un test sanguin. Toutefois, il existe une certaine controverse sur ce qui est normal et ce qui ne l’est pas. De nombreux médecins alternatifs estiment que les plages de référence conventionnelles sont beaucoup trop larges et choisissent de traiter les personnes présentant des symptômes thyroïdiens subcliniques.

Le jeûne intermittent est contre-indiqué si vous souffrez de fatigue surrénale

L’une des interventions les plus puissantes que j’ai jamais rencontrées pour contrôler votre poids et optimiser vos taux d’insuline et de leptine consiste à jeûner par intermittence en sautant le petit-déjeuner. Cependant, le Dr Kalish soulève une mise en garde importante au sujet de cette stratégie … La raison pour laquelle le jeûne intermittent fonctionne si bien est la suivante : votre corps peut brûler deux carburants pour produire de l’énergie : le sucre et la graisse. Et vous avez environ six à huit heures de sucre stocké sous forme de glycogène dans vos muscles et dans votre foie.

Une fois que vous avez épuisé ce stock, vous n’avez plus de carburant pour l’essentiel, à moins que vos enzymes ne soient adaptées à la combustion des graisses. La majorité des individus ont beaucoup de graisse à brûler.

Le problème est que lorsque vous reconstituez en permanence vos réserves de glycogène avec un repas toutes les six à huit heures, les enzymes adaptées pour brûler les graisses sont altérées, empêchant votre corps de brûler ces dernières.

Vous entrez donc dans un cercle vicieux qui, je pense, est exacerbé par le petit-déjeuner, car cela ne permet pas à votre corps d’entrer dans cette plage de combustion des graisses. Vous avez besoin de cette fenêtre de 12 heures (ou plus) où vous ne consommez aucun aliment, ce qui régule à la hausse vos enzymes pour brûler les graisses, régule à la baisse les enzymes pour brûler les glucides et fait passer votre corps en mode de combustion des graisses comme principal moyen de produire de l’énergie. Il y a trois avantages majeurs à cela :

  1. Votre faim de malbouffe et de sucres disparaît. C’est la chose la plus proche de la magie que j’ai jamais vue en ce qui concerne l’alimentation
  2. Vous êtes capable de normaliser votre graisse corporelle, et
  3. Votre poids diminue généralement, sauf si vous êtes très musclé (car cela ne fait pas diminuer votre masse musculaire)

Cela dit, le Dr Kalish soulève un point très important, à savoir que vous devez être en assez bonne santé avant que votre corps puisse s’adapter correctement à un programme de jeûne intermittentIl explique :

« De nombreuses personnes avec lesquelles nous travaillons n’ont pas de stabilité de la glycémie constante. Elles doivent recourir au [jeûne intermittent]. C’est en fait ma manière de m’alimenter chaque jour. Mais parfois, si vous essayez cela trop tôt dans le processus lorsqu’un patient est malade, cela peut se retourner contre lui. Mais plus vous êtes en bonne santé, plus c’est facile à faire.

… L’autre chose qui est délicate à propos de ce sujet en général, c’est que de nombreuses personnes ont utilisé le fait de sauter le petit-déjeuner comme moyen de perdre du poids. Mais le reste de leur alimentation était vraiment malsain. Ce que nous essayons de faire avec la méthode Kalish, c’est d’adopter une alimentation saine, de préparer les repas réguliers, puis d’introduire [le jeûne intermittent] lorsque les personnes sont à un stade plus avancé …

Il est très difficile pour une personne d’avoir une énergie normale et de brûler des graisses lorsque son métabolisme est fondamentalement interrompu. Plus votre cortisol est dysfonctionnel, dans un certain sens, plus votre métabolisme est endommagé … Grâce à ces tests surrénaliens et au protocole de 6 à 12 mois, nous pouvons agir pour réinitialiser leur production normale de ces hormones. »

Donc, pour résumer, si vous souffrez de fatigue surrénale, gardez à l’esprit que le jeûne intermittent peut ne pas être une si bonne idée. Vous devez être en relativement bonne santé et vos glandes surrénales doivent fonctionner normalement afin de permettre le changement hormonal qui vous fera passer du mode de combustion des sucres au mode de combustion des graisses.

– Sources et Références :

Laisser un commentaire