Le syndrome de Guillain Barré est le principal effet secondaire du vaccin antigrippal…

0
1045

AVANT-PROPOS DE COGIITO.COM

Alors que les autorités françaises font tout pour pousser les citoyens (enfants et adultes) à se faire vacciner contre la grippe saisonnière, les études prouvent que les effets secondaires du vaccin peuvent être plus dangereux que les hypothétiques bienfaits d’un vaccin très contradictoire encore aujourd’hui.

Pixabay.com

Toutes les informations scientifiques concernant ce vaccin et son administration sont, la plupart du temps censurées par les autorités européennes, et c’est à ce niveau que nous mesurons le pouvoir des laboratoires sur la diffusion de l’information scientifique aux futurs vaccinés.

En clair, faites-vous vacciner en aveugle, sans rien savoir des effets secondaires graves du vaccin contre la grippe, et si le vaccin ne vous tue pas, estimez-vous heureux de ne développer qu’un syndrome de Guillain Barré qui vous rendra infirme à vie, je vous le répète, estimez-vous heureux de vivre.

Pixabay.com

Le vaccin contre la grippe n’est pas un vaccin anodin, aucun ne l’est, tous comportent des risques et notre devoir est de nous informer sur ces risques avant de se faire vacciner inutilement.

Les parents du groupe Facebook Stop à la vaccination obligatoire qui ont des enfants vaccinés et non vaccinés déclarent que leurs enfants non vaccinés atteignent leurs objectifs de santé plus tôt, tombent moins souvent malades, se remettent plus tôt des maladies infantiles et autres infections, ont beaucoup moins de problèmes de santé chroniques et sont généralement en bien meilleure santé que leurs frères et sœurs vaccinés. En mai 2017, une étude pilote a découvert des résultats similaires, lorsque les parents de 666 (étrange hasard de numérologie) enfants scolarisés à domicile ont été interrogés sur l’état de santé de leurs enfants, dont 261 étaient vaccinés. Des dizaines et des dizaines de parents du groupe Stop à la vaccination obligatoire ont témoigné sur le fait que leurs enfants n’étaient pas vaccinés et qu’il y a de grandes différences constatées avec leurs enfants vaccinés, les résultats sont publiés sur le site Web Stop à la vaccination obligatoire. Un des parents a déclaré : 

  • « Un enfant de 8 ans non vacciné n’a pas d’allergies, pas de problèmes de peau, pas d’asthme, pas de pneumonie, pas de grippe, pas de problèmes d’estomac, jamais eu de diarrhée, pas de retards, pas de TDAH, pas de problèmes sensoriels, pas de problèmes de comportement, il parle en faisant des phrases complètes, articulant et énonçant chaque mot à 2 1/2 ans. Ma petite-fille de 5 ans est entièrement vaccinée et a toutes les maladies décrites précédemment. C’est le jour et la nuit ».

Ce qu’il est intéressant de noter ici, c’est que les CDC continuent de refuser de faire une étude à long terme sur les résultats pour la santé des enfants vaccinés et non vaccinés (et s’ils le faisaient, ils cacheraient probablement les véritables résultats compte tenu de leur comportement passé – voir le documentaire Vaxxed avec le ROR). Les CDC ne feront pas d’étude prospective ou rétrospective (p. ex. examen de l’état de santé des enfants plus âgés qui sont vaccinés et non vaccinés). Le Dr Andrew Wakefield discute du refus du CDC de faire une telle étude et nous donne son analyse à propos des enfants vaccinés et non vaccinés en concluant que les enfants sans vaccin sont en extrême bonne santé.

HealthImpactNews, le 30 octobre 2019

Nous vivons une époque Formi… Diable!

Traduction pour cogiito.com : PAJ

Les statistiques publiées en mars 2014 par le département américain de la Santé et des Services sociaux ont révélé que le vaccin antigrippal reste la principale cause de lésions causées par le vaccin, et que le syndrome de Guillain-Barré, une maladie invalidante est indemnisée suite au vaccin contre la grippe saisonnière.

Le rapport montre que du 16/11/2013 au 15/02/2014, 128 affaires au total ont été classées devant un tribunal des vaccins et 52 affaires ont été indemnisées. 40 jugements ont été adoptés et sont répertoriés par vaccin et par blessure :

Sur les 40 règlements, représentant moins du tiers des cas classés, 27 concernaient des lésions dues au vaccin antigrippal, la grande majorité d’entre elles concernant le syndrome de Guillain-Barré (GBS).

Ces statistiques ne sont jamais rapportées par les principaux médias pro-Pharma. 

En avez-vous entendu parler ?

Nous avons donc commencé à publier ces rapports ici à Health Impact News. Pour consulter le rapport de la période antérieure à celle-ci, lisez le texte suivant : le vaccin antigrippal est le vaccin le plus dangereux aux États-Unis d’après les cas réglés pour blessures[1]et pour la période précédente, le message suivant : le vaccin contre la grippe provoque le syndrome de Guillain-Barré ressemblant à la polio : les taux Plus haut que le gouvernement l’admet ? [2] Les effets débilitants du SGB sont très similaires à ceux de la polio, y compris la paralysie.

La plupart des gens ne se rendent pas compte que les notices vaccinales contre la grippe citent clairement le syndrome de Guillain-Barré comme effet secondaire connu. 

Malheureusement, le nombre de personnes blessées à la suite d’un SGB lancé par la communauté médicale et les principaux médias au sujet du nombre de personnes blessées est de « un sur un million », chiffre sans données ni recherches valables.

La Dre Ana Delgado, neurologue, a récemment déclaré[3] dans un article publié dans le Nebraska Journal Star que le nombre de SGB augmentait et que le National Institute of Health envisageait de réviser le nombre de personnes souffrant de ce syndrome chaque année :

Le lien de cet article est censuré pour la communauté européenne :

451 : Non disponible pour des raisons légales

Nous reconnaissons que vous tentez d’accéder à ce site Web à partir d’un pays appartenant à l’Espace économique européen (EEE), y compris l’UE, qui applique le Règlement général sur la protection des données (GDPR) et que l’accès ne peut donc être accordé pour le moment. Pour toute question, communiquez avec [email protected] ou composez le 877-760-6006.

Tout ce qui concerne les études et les déclarations du Dr Delgado sur le SGB ont été nettoyés d’internet et du web, on se demande pourquoi une telle censure est appliquée concernant les effets du vaccin contre la grippe.

Pixabay.com

Le syndrome de Guillain-Barré se produit lorsque le système immunitaire du corps attaque le système nerveux périphérique – provoquant littéralement un court-circuit des nerfs qui signalent à nos jambes de bouger, à nos yeux de se fermer et à nos poumons de respirer.

  • « C’est supposé être un trouble rare », a déclaré la Dre Ana Delgado. Cependant, étant donné le nombre de cas que la neurologue a observés depuis son entrée au Madonna Rehabilitation Hospital en août, elle est convaincue que quelque chose déclenche une augmentation du nombre de cas et de la gravité de ce syndrome dévastateur, et parfois mortel.

Selon les National Institutes of Health, une personne sur 100 000 contractera le SGB. Mais Scott Culbine, qui se remet encore de son attaque en août dernier, dit qu’il est envisagé de ramener ce nombre à une personne sur 50 000 – une statistique bien plus en ligne avec le nombre de patients atteints du SGB au Madonna Rehabilitation Hospital.

À l’heure actuelle, le Madonna Rehabilitation Hospital compte cinq patients atteints de SGB, dont Scipio, et un patient externe. Jadis, il était rare que cet hôpital ait un patient atteint du SGB ; de nos jours, il est rare de ne pas en avoir un ou plusieurs, a déclaré Dan Kasparek, orthophoniste et responsable du programme Troubles neurologiques. (Source [4])

Pixabay.com

(Source [4]) : Le lien de cet article est censuré pour la communauté européenne 

451 : Non disponible pour des raisons légales

Nous reconnaissons que vous tentez d’accéder à ce site Web à partir d’un pays appartenant à l’Espace économique européen (EEE), y compris l’UE, qui applique le Règlement général sur la protection des données (GDPR) et que l’accès ne peut donc être accordé pour le moment. Pour toute question, communiquez avec [email protected] ou composez le 877-760-6006.

Décidément, il est impossible de vérifier la moindre source de cet article due à une interdiction pour la communauté européenne d’accéder à cette information, pourquoi ?

Qu’y a-t-il de si dangereux à apprendre ?

Que l’implication du vaccin contre la grippe serait responsable de ce syndrome chez des patients de plus en plus nombreux ?

je laisse le lecteur juger par lui-même.

Il est intéressant de voir comment les CDC utiliseront le terme « épidémie » pour justifier la vaccination de masse sur un campus universitaire [5] où 7 étudiants contractent une méningite au cours d’une période de 9 mois, les incitant à administrer un vaccin non approuvé contre la méningite. Mais cette même logique n’est pas utilisée pour les réactions indésirables aux vaccins, où des centaines, voire des milliers de personnes sont blessées et paralysées suite à l’injection obligatoire des vaccins. Comme vous pouvez le constater dans le rapport HHS ci-dessus, il est très difficile d’amener le gouvernement à indemniser pour les blessures causées par la vaccination et cela prend souvent des années de litiges coûteux devant les tribunaux. Ce n’est évidemment que la pointe visible de l’iceberg en ce qui concerne les accidents vaccinaux dus au vaccin antigrippal.

Pixabay.com

Il a été prouvé que les CDC augmentaient[6] chaque année le nombre de décès dus à la grippe afin de vendre plus de vaccins contre la grippe. Nous avons également signalé les preuves irréfutables que le vaccin antigrippal est non seulement inefficace, mais pourrait également causer des cas plus graves de grippe (voir:  Le vaccin antigrippal provoque-t-il une augmentation des épidémies de H1N1 ? Un garçon de 5 ans meurt du virus H1N1, même s’il avait été vacciné un mois auparavant )[7].

Comprendre comment les blessures et les décès dus aux vaccins sont traités dans un « tribunal des vaccins » créé par le Congrès, après avoir accordé l’immunité légale aux sociétés pharmaceutiques en 1986 pour les dommages causés par les vaccins (et qui a ensuite été confirmée par la Cour suprême) en 2011 ; regardez les excellentes vidéos du journaliste Ben Swann, lauréat d’un Emmy Award, ainsi que la vidéo de The Canary Party, commentée par l’acteur Rob Schneider.

Réfléchissez-y à deux fois et faites vos propres recherches avant de vous faire vacciner contre la grippe. Sinon, vous pourriez devenir une statistique ignorée avec votre vie ruinée.

La source

Rapport du ministère de la Justice (DOCUMENT RETIRÉ)
du 6 mars 2014, Vincent J. Matanoski, directeur adjoint, Direction des délits

COMMENTAIRES DES TÉMOINS BLESSÉS PAR LE VACCIN CONTRE LA GRIPPE, à la suite de cet article :

– John : Il m’est arrivé, je ne peux plus en avoir… des lésions nerveuses permanentes aux genoux et dans les mains. Merci dieu, je ne suis pas dans une chaise roulante, mais c’est difficile d’avoir des problèmes que les gens ne peuvent pas voir physiquement… J’ai dû cesser de travailler hier parce que mes jambes ne voulaient pas travailler… pourtant je ressemble à un gars normal de 25 ans… c’est ce qui rend la chose difficile… les gens ne comprennent tout simplement, pas parce qu’ils ne peuvent pas le voir.  

–  Shalia : Mon père a reçu son seul et unique vaccin contre la grippe à l’âge de 62 ans et deux semaines plus tard, il était paralysé à partir de la taille et a reçu un diagnostic de SGB. Très, très, très effrayant !!!! Il a passé 4 mois à l’hôpital et a eu OT et PT pour apprendre à marcher et à faire des choses simples que nous prenons pour acquises. Ce truc n’est pas une blague. 

– Wanda : J’ai perdu ma tante l’an dernier à la suite du vaccin antigrippal. Elle a développé un SGB en janvier et elle est décédée le même jour que sa mère. 

– Nafie : J’ai été vaccinée contre la grippe alors que j’étais enceinte et j’ai fait un Guillain Barré. Les médecins ont dit que je ne marcherais plus jamais. Je leur ai prouvé le contraire. 

Vaccins contre la grippe et l’influenza :
ce qui se passe dans cette aiguille – DVD


[1] https://healthimpactnews.com/2014/flu-vaccine-is-the-most-dangerous-vaccine-in-the-united-states-based-on-settled-cases-for-injuries/

[2] https://healthimpactnews.com/2013/flu-shot-causes-polio-like-guillain-barre-syndrome-are-rates-higher-than-the-government-admits/

[3] 451: Unavailable due to legal reasons. We recognize you are attempting to access this website from a country belonging to the European Economic Area (EEA) including the EU which enforces the General Data Protection Regulation (GDPR) and therefore access cannot be granted at this time. For any issues, contact [email protected] or call 877-760-6006.

[4] 451: Unavailable due to legal reasons. We recognize you are attempting to access this website from a country belonging to the European Economic Area (EEA) including the EU which enforces the General Data Protection Regulation (GDPR) and therefore access cannot be granted at this time. For any issues, contact [email protected] or call 877-760-6006.

[5] https://healthimpactnews.com/2013/princeton-university-seeks-to-use-students-in-unapproved-vaccine-trial/

[6] https://healthimpactnews.com/2014/cdc-inflates-flu-death-stats-to-sell-more-flu-vaccines/

[7] https://healthimpactnews.com/2014/is-flu-vaccine-causing-increase-in-h1n1-outbreaks-5-year-old-boy-dies-from-h1n1-virus-even-though-he-was-vaccinated-month-before/

Laisser un commentaire