Amazon.com a interdit les documentaires de traitement naturel du cancer afin de promouvoir les « traitements » anticancéreux toxiques de Big Pharma via sa nouvelle campagne d’astroturf « Go Gold »

0
873

Dimanche 15 septembre 2019 par : Ethan Huff 

https://www.naturalnews.com/2019-09-15-amazon-banned-cancer-cure-documentaries-big-pharmas-toxic-cancer-gogold.html

Traduction pour Cogiito.com : Philippe A. Jandrok

INTRODUCTION ET COMPLÉMENT SUR CET ARTICLE

Mes lecteurs savent que je publie sur Amazon pour me permettre de leur offrir des ouvrages d’informations de santé que nul autre éditeur ne publierait en France. Pour les raisons que j’ai déjà expliquées, en effet, les maisons d’édition pour la plupart, comme la presse, vivent de subventions et de soutiens extérieurs, en échange de quoi, celles-ci veillent à contrôler les publications et leur contenu pour ceux qui les financent. Pour le moment, je peux publier librement, mais jusqu’à quand ?

Chez Amazon, je n’existe pas, je ne suis qu’un grain de sable, mais ce grain de sable vous permet d’accéder à des informations que nul ne publie et qui sont reprises par de nombreux sites parasites qui se contentent de puiser dans la mine d’informations que je produis pour exister par eux-mêmes sans jamais me citer en référence. Cette puérile manipulation et cette paresse de leur part, désigne un état d’esprit fourbe et manipulateur, qui s’acharne à m’effacer du paysage afin de leur permettre de continuer leur œuvre de pillage spontanée. Je ne cesse de voir des informations que j’ai publiées il y a 5 ans, émerger sur les pages de ces sites, désormais diffusées sur la toile comme si ces rédacteurs/pilleurs venaient d’en faire la découverte, si le public avait lu mes livres, il saurait ces informations, si ces sites citaient leurs références, ils me permettraient de continuer à vous informer au jour le jour, c’est pourquoi nous avons créé Cogiito.

Nous perdons un temps fou pour informer à travers vidéos et publications, même si le travail est pillé, il finit par émerger, mais nous perdons du temps à cause de ces freins mis en place par Big Pharma en créant ces sites émergeant d’information de santé qui en fait, sont là pour nous mettre des bâtons dans les roues. Soyez conscients, soyez lucides, allez là où se trouve la véritable information, celle qui est en avance, et cessez d’être en retrait. Je ne me bats pas pour mon église, mais pour sauver les enfants, et si pour cela vous devez aller sur Amazon acheter mes livres, n’hésitez pas, ce n’est pas à Amazon que vous rendez service, c’est à vous-même et à l’auteur. La voie que choisit Amazon aujourd’hui est celle d’un enfer pavé de fausses bonnes intentions et de l’argent, nous devons savoir utiliser les outils nécessaires à nos publications, nous devons être plus intelligents et pour cela, nous devons être informés et diffuser cette information au plus grand nombre. Achetez mes livres, diffusez-les, aidez-moi à sauver les enfants, vos enfants, vos familles, en investissant dans mes publications, c’est nécessaire. Si vous êtes définitivement allergiques à Amazon, faites des dons à notre cagnotte cogiito. paypal.me/pools/c/8bUD0l3X3E, afin de participer à nos recherches pour vous informer de la réalité qui se trame contre vous et vos enfants.

Philippe A. Jandrok

Amazon.com a interdit les documentaires de traitement naturel du cancer…

Jeff Bezos (actuel PDG d’Amazon) a lancé une nouvelle campagne de propagande intitulée « Amazon Goes Gold » qui pousse de manière flagrante le mensonge du Big Pharma selon lequel la chimiothérapie est une sorte de remède universel contre le cancer chez l’enfant.

Exploiter l’histoire déchirante d’une jeune fille du Texas victime d’un traitement de chimiothérapie pour le lymphome à cellules T non hodgkinien de stade 4, le blog Amazon propose de suggérer que, même si la chimiothérapie blesse et tue systématiquement des patients, c’est toujours la meilleure option pour les adultes et les enfants diagnostiqués avec un cancer.

Au moment même où Amazon interdit tout contenu de guérison alternative et naturelle [1], « Amazon Goes Gold » tente agressivement d’inculquer à ses clients l’acceptation des « solutions » uniques proposées par l’industrie du cancer, valant plusieurs milliards de dollars.

Plagier la fameuse campagne du « ruban rose » promu depuis longtemps par la Fondation Susan G. Komen pour la « sensibilisation au cancer du sein », la campagne « Goes Gold » d’Amazon enverra des rubans d’or contenant toutes les commandes d’Amazon au cours du mois de septembre.

Amazon fait également un don de 4 millions de dollars à l’American Childhood Cancer Organization, au Children’s Oncology Group, au Seattle Children’s Hospital, à la Société européenne de pédiatrie oncologique et au St. Jude Children Research Institute – tous des groupes et organisations qui rejettent les alternatives naturelles à la chimiothérapie pour le traitement du cancer.

  • « Des Amazoniens du monde entier manifesteront leur soutien en portant un pyjama pour aller travailler en solidarité avec des enfants qui passent souvent des années en pyjama pendant le traitement et le rétablissement du cancer », explique Dave Quigg du blog Amazon.

Pour en savoir plus sur le cancer, ne manquez pas CancerSolutions.news [2].

Le directeur de l’organisation américaine du cancer infantile travaillait auparavant chez Pfizer

Ce ne sera probablement pas une surprise d’apprendre que le chef de l’Organisation américaine du cancer de l’enfance (ACCO), le premier groupe mentionné comme l’un des nouveaux alliés d’Amazon, est Ken Wegner, qui était l’un des principaux scientifiques travaillant le géant pharmaceutique Pfizer.

Wegner a travaillé directement sur le « développement de produits pharmaceutiques », selon son profil LinkedIn. Il a également travaillé en tant que scientifique chez Hospira, une société mondiale spécialisée dans les produits pharmaceutiques et les dispositifs médicaux, dont les opérations sont similaires à celles du laboratoire Pfizer.

Cela indique que l’approche de Wegner à l’égard du cancer infantile en tant que responsable actuel d’ACCO est entièrement centrée sur les « traitements pharmaceutiques » conventionnels tels que la chimiothérapie et la radiothérapie qui détruisent le corps des enfants en les inondant de poison.

Le groupe d’oncologie pédiatrique est géré de la même manière par des pharmaciens tels que Peter C. Adamson de l’Hôpital pour enfants de Philadelphie. Adamson est un grand ami de Paul Offit, un pirate de Big Pharma [3]qui croit qu’il est possible d’injecter aux enfants jusqu’à 10 vaccins en même temps pour vivre en bonne santé.

Ceux-ci et d’autres partenaires « d’Amazon Goes Gold » représentent, en substance, une liste des plus grands propagandistes de Big Pharma. Ce qui est plus important pour eux que la guérison réelle est de garder le public sous l’illusion que la chimiothérapie est en quelque sorte une forme légitime de médicament qui aide à lutter contre le cancer.

Et Amazon continue de faire sa part pour maintenir la fourberie de cette science en envoyant toutes les commandes Amazon dans un « emballage personnalisé » avec un petit ruban doré pour rappeler aux clients qu’ils doivent immédiatement recourir à la chimiothérapie dès qu’un cancer est diagnostiqué dans leur famille et chez leurs proches.

En formulant cette petite campagne manipulée en termes de bonne volonté et de sensibilisation, Amazon et l’industrie du cancer proposent essentiellement une « thérapie » classique contre le cancer, destinée de plus en plus à des alternatives plus sûres et plus efficaces prétendant qu’elles sont nécessaires et inoffensives au point qu’elles ne causeraient même pas potentiellement la mort.

Amazon : la chimiothérapie coûte cher, alors collectez des fonds pour vous aider à payer pour ce traitement !

Conscient du fait que la chimiothérapie est un régime excessivement coûteux que les patients sans assurance ni mutuelle ont fait faillite en essayant de payer leurs chimiothérapies, Amazon rappelle également au public de dépenser son salaire durement gagné pour aider les gens à s’offrir une chimiothérapie comme un acte de charité.

Plutôt que de conseiller ses clients sur des solutions moins coûteuses et plus sûres qui pourraient fonctionner sans se ruiner, Amazon essaie plutôt de collecter plus de fonds pour que l’industrie du cancer conventionnelle reste entièrement financée, quels que soient les dommages causés par la chimio à de nombreux patients.

  • « J’avais une réaction allergique à un médicament de chimiothérapie que je recevais », a déclaré la jeune fille citée par Amazon dans l’article du blog en question, expliquant les effets nocifs de la chimiothérapie. « Cela m’a donné une pancréatite. Ensuite, je suis devenu sceptique et je suis devenue une malade multisystémique ».

Plusieurs des documentaires sur le cancer interdits par Amazon sur son site Web et les services Prime discutent de solutions de rechange qui auraient pu aider cette jeune fille sans détruire ses organes vitaux. Mais plutôt que de permettre à cette information utile de se propager, Amazon a plutôt limité l’accès à ces ressources et encouragé les autres enfants atteints de cancer à suivre le même chemin – leur propre fin.

  • « … Certains des médicaments et la chimio qu’ils utilisent sont très très durs », aurait déclaré le père de la jeune fille au sujet des souffrances endurées par son enfant.
  • « Je ne pense tout simplement pas qu’il y ait suffisamment de recherche sur la manière dont cela affecte les enfants – parce qu’ils sont petits et qu’ils subiront les effets de ces traitements lourds sur leur santé pour le reste de leur vie. En tant que parent, tout cela est frustrant, car vous ne voulez pas qu’ils deviennent le protocole, et cela rend votre enfant tellement malade… »

Les sources de cet article incluent :

À propos d’Amazon.com

NaturalNews.com

LinkedIn.com

NaturalNews.com


[1] https://www.naturalnews.com/2019-03-03-bezos-amazon-bans-anti-vaccine-movies-from-prime-book-burning.html

[2] https://cancersolutions.news/

[3] https://www.naturalnews.com/049320_Suzanne_Humphries_Paul_Offit_vaccine_lies.html

Laisser un commentaire