AUX USA, les hopitaux touchent 39 000 dollars pour placer un COVID-19 sous respirateur

0
2195

UN SÉNATEUR DÉVOILE QUE L’ARGENT DIRIGE LE DIAGNOSTIC COVID.

Ma conversation avec un sénateur de l’État et un médecin qui expose les paiements de Medicare pour les patients COVID-19

12avrpar Jon Rappoport

Traduction pour cogiito.com : PAJ

Comme vous le verrez à la fin de cet article, les décisions spécifiques concernant l’argent mentionnées ici affectent la vie et la mort des patients.

Jon Rappoport, le 12 avril 2020

(Pour rejoindre notre liste de diffusion, cliquez ici .)

Un sénateur est soudainement sorti de nulle part pour faire la une des journaux.

Ma conversation avec le sénateur de l’État du Minnesota, le Dr Scott Jensen, a eu lieu après avoir lu la déclaration explosive qu’il a faite à FOX News, le 9 avril 2020. 

Commençons donc par sa précédente déclaration à la chaine FOX News [1]:

  • « À l’heure actuelle, Medicare a déterminé que si un patient est admis à l’hôpital pour un COVID-19, l’hôpital sera payé 13 000 $. 
  • Si ce patient COVID-19 nécessite l’utilisation d’un ventilateur, il obtiendra 39 000 $ ; trois fois plus. 
  • Personne ne peut prétendre, après 35 ans dans le monde de la médecine, que parfois ce genre de procédés  n’ont pas d’impact sur ce que nous faisons… »

J’ai contacté le sénateur Jensen et obtenu des éclaircissements. Le Dr Jensen m’a dit que sa remarque concernait les patients couverts par la mutuelle Medicare, une assurance maladie. Et les 2 paiements qu’il a mentionnés sont des paiements d’assurance standard de Medicare qui iraient à l’hôpital.

Bien sûr, a-t-il expliqué, certains hôpitaux ont un plan de partage des ressources financières avec leurs médecins. Par conséquent, une ces sommes payée à l’hôpital est transmise aux médecins traitants.

Jensen a déclaré :

  • Prenez un patient Medicare qui est diagnostiqué avec une simple pneumonie non COVID. L’hôpital recevrait un paiement forfaitaire Medicare unique de 4 600 $.

Cependant, si ce patient Medicare reçoit un diagnostic de pneumonie au COVID-19, la couverture Medicare à paiement unique est de 13 000 $. 

Et si l’hôpital place ce patient atteint de pneumonie au COVID-19 sur un ventilateur, le paiement unique est de 39 000 $. 

REMARQUE : Peu importe la durée de séjour de ces patients à l’hôpital, il n’y aura qu’un seul paiement d’assurance forfaitaire.

Je suppose donc qu’il existe plusieurs types d’incitatifs financiers pour les hôpitaux …

1 : Diagnostiquez autant de personnes que possible avec COVID-19.

2 : Diagnostiquer autant de personnes que possible avec COVID-19 qui présentent des symptômes légers, ce qui facilite leur évacuation rapide de l’hôpital.

3 : Placer autant de patients COVID que possible sur des respirateurs aussi longtemps que possible.

Sous la rubrique « diagnostiquer autant de patients que possible avec COVID-19 », il y a aussi la question clé de ce qui constitue « un patient COVID-19 » – et comment l’utilisation de cette étiquette peut être multipliée et manipulée. Le sénateur Jensen a également fait part quelques choix à FOX à ce sujet à FOX News :

  • Le « Dr. Scott Jensen, un médecin généraliste du Minnesota, il est également sénateur républicain, a déclaré mercredi « The Ingraham Angle » ajoutant que les directives du Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pour les médecins de certifier si un patient est décédé d’un coronavirus sont « ridicules » et pourrait induire le public en erreur. »
  • « L’animatrice Laura Ingraham a lu à Jensen les lignes directrices du [CDC] :
  • « Dans les cas où un diagnostic précis de COVID ne peut être posé mais est suspecté ou probable (par exemple, les circonstances sont convaincantes avec un degré de certitude raisonnable), il est acceptable de signaler un COVID-19 sur un certificat de décès comme «probable» ou «présumé». »
  • « En réponse, Jensen a dit à Ingraham que le manuel du certificat de décès du CDC dit aux médecins de se concentrer sur » la précision et la spécificité », mais les directives de certification de décès des coronavirus vont complètement à l’encontre de cet axiome. »
  • « L’idée que nous allons permettre aux gens de manipuler et de trier les chiffres est un vrai problème parce que nous allons saper la confiance [du public] », a-t-il déclaré. « Et en ce moment même où nous voyons des politiciens faire des choses qui ne sont pas nécessairement motivées par les faits et la science, leur confiance dans les politiciens s’use déjà ».
  • « … Jensen a ensuite déclaré à Ingraham qu’en vertu des directives du CDC, un patient décédé après avoir été frappé par un bus et testé positif pour le coronavirus serait répertorié comme ayant présumé être décédé du virus, quels que soient les dommages causés par le bus. »
  • «… Jensen a également réagi à la réponse du Dr Anthony Fauci à une question sur le potentiel de« rembourrage » du nombre de décès par coronavirus, dans laquelle le directeur du NIAID a décrit la prévalence des« théories du complot » pendant les périodes « difficiles »de santé publique. « 
  • « Je lui rappelle que chaque fois que les soins de santé recoupent des dollars, cela devient gênant », a déclaré Jensen. »

C’est là que tout ce que dit le Dr Scott Jensen peut être très obscur …

Comme je l’ai signalé [2], le médecin d’urgence de New York, Cameron Kyle-Sidell [3], a fait des déclarations publiques sur l’utilisation abusive des ventilateurs avec de supposés patients COVID-19. Il a déclaré que certains de ces patients avaient des poumons fonctionnels. Leur situation immédiate et dangereuse pour leur vie est un déficit en oxygène, comme s’ils souffraient d’une maladie de haute altitude. Mais la pression sur les poumons appliquée par l’utilisation de ventilateurs via des protocoles rigides standard, dit-il, peut causer des dommages, voire la mort de ces patients.

Imaginez ce qui se passerait si un autre moyen – SANS les ventilateurs – s’avérait fournir de manière utile et sûre de l’oxygène à ces patients.

Les hôpitaux n’obtiendraient pas leur énorme versement de 39 000 $ pour chaque patient de Medicare placé sur un ventilateur.

Que pensez-vous qu’un hôpital dirait… quelle décision l’hôpital prendrait-il…

L’hôpital permettrait-il un système de distribution d’oxygène meilleur, plus sûr et nécessaire? 

Pour chaque patient étiqueté «COVID-19» dont l’urgence désespérée est un simple déficit d’oxygène?

L’hôpital renoncerait-il à tous ces énormes paiements de couverture Medicare ?

SOURCES:
[1]: Un médecin du Minnesota déteste les lignes directrices «ridicules» des décomptes de coronavirus CDC
[2]: COVID et une connexion 5G?
[3]: Dr Cameron Kyle Sidell. Dr d’urgence et soins intensifs de New York

Laisser un commentaire