Cannes: distribution massive de masques en cours et succès du traitement préconisé par le Pr Raoult

0
1635
Sur la Croisette, ce sont plutôt des professionnels qui ont été sollicités. Comme Aline Buffet (au centre), une créatrice de mode qui assure aussi, depuis 1994, toutes les retouches lors du festival de Cannes. Photo: Valéry Hache

Cannes a démarré mercredi la distribution de masques fabriqués par ses soins, en commençant par les commerçants et les personnes fragiles avant de l’étendre la semaine prochaine au reste de la population, a annoncé la mairie.
Pour les commerçants dont les établissements restent ouverts, cette distribution s’effectue en mairie, sur rendez-vous, chaque professionnel pouvant venir se procurer des masques pour son propre compte et pour son personnel.

Opération inédite: distribution de 75 000 masques «made in Cannes» dans toutes les boîtes aux lettres de la ville

«Nous avons eu déjà une dizaine de rendez-vous ce matin et encore plus demain», précise Karin Topin-Condomitti, directrice générale adjointe des services à la ville. Les personnes fragiles et âgées, hors Ehpad, seront ensuite livrées d’ici la fin de semaine avant une opération inédite qui va démarrer lundi : la distribution, dans toutes les boîtes aux lettres de la ville, de quelque 75.000 de ces masques «made in Cannes».

«Nous avons fait appel à la Poste qui met en place un service spécial permettant en trois jours de livrer tous les Cannois», relève la DGA.

Masques lavables et réutilisables à la durée de vie d’un mois environ

Les habitants qui auront reçu un masque pourront ensuite, dans un ordre alphabétique tiré au sort, venir retirer à partir de jeudi prochain dans une dizaine de points de distribution autant de masques supplémentaires qu’il en faut pour équiper leur famille. «On table sur 15 jours pour l’ensemble de cette distribution, avec l’objectif que tout le monde soit doté pour la date de fin du confinement», note-t-on à la ville. Le prix de revient de chacun de ces masques, fabriqués aujourd’hui par une quarantaine de couturiers professionnels et de particuliers, est évalué à près de 2 euros l’unité.

Il s’agit de masques lavables et réutilisables à la durée de vie d’un mois environ. L’élu LR de la ville, David Lisnard, avait indiqué la semaine dernière à l’AFP vouloir prendre, une fois que les habitants seraient tous équipés, un arrêté municipal rendant obligatoire le port du masque pour se rendre dans des espaces où il y a de «la proximité et de l’interaction sociale», si aucune décision en ce sens n’était prise au niveau national.

_________________________________________________________

Sur son compte Twitter, le maire de la ville précise avoir reçu une nouvelle livraison de masques FFP2 et rassure les cannois quant à la situation actuelle au centre hospitalier Simone Veil de Cannes : « l’activité covid-19 est très bien maîtrisée par les équipes ».

David Lisnard indique également que le centre hospitalier utilise l’hydroxychloroquine et l’azithromycine et que « cela se passe bien ».

Source : AFP / Twitter

Laisser un commentaire