CE N’EST PAS RIEN !

1
1361

Auteure pour Cogiito.com : Flore PETIT (illustrations Pixabay.com)

Nous, Hommes de la Terre, savons aujourd’hui, grâce au travail et aux découvertes de scientifiques tels que Planck, Young, Stern, Gerlach… que tout, absolument tout est énergie. Ce qui nous semble « solide », matériel, est une illusion de nos sens. En effet, dans l’infiniment petit, tout n’est qu’énergie, et donc, vibration.

Des fraises et des étoiles

Vous regardez avec amour la personne que vous aimez ?

Elle est constituée d’énergie en vibration. Vous humez le parfum d’une rose ? La rose comme le parfum sont de l’énergie en vibration. Et lorsque vous avalez une fraise rouge, juteuse et mûre, vous avalez de l’énergie en vibration.

Cette fraise est aussi de l’INFORMATION. En effet, L’énergie s’est organisée de telle sorte qu’au fil des expériences qu’elle a vécues, elle est devenue ce fruit. Ainsi, l’énergie devenue fraise est la somme des informations ayant permis de former ce que nous appelons une fraise. Lorsque nous dégustons le fruit juteux, nous avalons… de l’information !

Absolument tout ce qui nous entoure, et même nos corps SONT de l’information, puisque constitues de cette énergie chargée d’expériences particulières.

Je rédige ces lignes, puis, à un instant « i », vous les lisez. Bien que réunis par ces mots, nos corps physiques sont séparés. Pourtant, il n’y a aucun vide entre nous. Il y a de l’énergie en train de vibrer, et les mots écrits, lus, créent un lien qui nous unit, un lien subtil, constitué de cette énergie dont je vous parle.

Quand vous admirez les étoiles scintillantes dans l’immensité de la voûte céleste, elles sont, elles aussi, de l’énergie en vibration, et donc de l’INFORMATION.

La science nous a toujours dit que les planètes, les étoiles et les astres étaient séparés par du vide. Depuis une trentaine d’années, des physiciens spécialisés en physique quantique ont démontré qu’il n’en est rien. Ce qu’on nomme « vide » peut être visualisé comme une mer d’huile, donc parfaitement lisse et immobile en apparence, mais dont la surface est agitée d’infimes clapotis, invisibles à notre œil humain si « restrictif ».

Ces clapotis portent le nom de « fluctuations quantiques ». De ces fluctuations peut naître la matière.

Le vide, donc, il n’existe pas, il n’est qu’une illusion due à nos cinq sens, très restrictifs. En réalité, il est constitué de cette fameuse énergie dont la vibration est si subtile que nous ne sommes pas capables de la voir ni de la capter.

De rien… au réel !

Il est intéressant de noter à ce sujet qu’en général, le vide est désigné par le pronom indéfini « rien ». Or, ce terme vient du latin « res-rei », signifiant « la chose ». Le mot « réel » est lui-même formé sur le nominatif « res ». Ainsi, le « rien » est une chose et s’associe au « réel ». Les mots donnent toujours à réfléchir, surtout si l’on se penche sur leur origine !

  • « Tout ce qui vit et semble dormir – sur ce monde et dans la multitude des autres – est comparable à la corde d’un arc qu’un doigt volontaire vient tendre périodiquement.

Vous avez remarqué ce phénomène : lorsqu’une corde vient à être pincée puis relâchée, elle se met à vibrer de sorte qu’elle devient invisible à nos yeux, l’espace d’un court instant.

La matière

Le vide, donc, n’existe pas, il n’est qu’une illusion due à nos cinq sens, très restrictifs. En réalité, il est constitué de cette fameuse énergie, dont la vibration est si subtile que nous ne sommes pas capables de la voir ni de la capter.

  • Ainsi fonctionnent nos corps. Ils vibrent en permanence au contact de forces insaisissables à nos sens. Ils vibrent pourtant si lentement que nous ne pouvons en avoir l’idée. C’est cela qui les rend denses et palpables.
  • Imaginez maintenant que vous agissiez sur eux comme sur un arc, au moyen de l’énergie la plus puissante qui soit, celle de l’Amour. Leurs vibrations se soustrairont au regard de l’homme ordinaire.
  • Ainsi en est-il du Royaume de Dieu et de ses habitants. Les atomes qui les composent se déplacent si vite que nos yeux ne peuvent les cerner ni nos mains les saisir.

Sachez donc que ce qu’on appelle “Réel” revêt de multiples visages qui défient la raison et la logique confectionnées par certains humains. » (D. Meurois, de mémoire d’Essénien)

1 COMMENTAIRE

  1. Il semble qu’un mot se soit effacé : « De ces fluctuations peut naître LA MATIERE. Le vide, donc, n’existe pas, il n’est qu’une illusion due à nos cinq sens, très restrictifs.

Laisser un commentaire