CE QUE RACONTENT LES LABORATOIRES ET LES HÔPITAUX SUR LE SV40, N’EST PAS TOUT À FAIT VRAI !

0
219

Le Children’s Hospital of Philadephia[1] déclare à propos du SV40, dans un article intitulé « Les ingrédients des vaccins – SV40 » contrôlé par le Dr Paul Offit, que les vaccins antipoliomyélitiques utilisés à la fin des années 1950 et au début des années 1960 étaient contaminés par un virus appelé virus simien 40 (SV40) présent dans les cellules rénales de singe utilisées pour la croissance du vaccin. Par la suite, les chercheurs ont trouvé de l’ADN SV40 dans des échantillons de biopsie obtenus de patients atteints de cancers tels que le mésothéliome (poumon), l’ostéosarcome (os) et le lymphome non hodgkinien (ganglions lymphatiques). Cependant, plusieurs faits doivent être notés :

Le SV40 était présent dans les cancers des personnes qui avaient ou n’avaient pas reçu les vaccins antipoliomyélitiques contaminés par le SV40.

Le SV40 n’est présent dans aucun vaccin depuis 1963. (nous verrons cela dans la seconde partie de cet article)

Les personnes atteintes d’un cancer qui sont nées après que le SV40 n’était plus un contaminant du vaccin antipoliomyélitique présentaient des signes de présence du SV40 dans leurs cellules cancéreuses.

Les études épidémiologiques ne montrent pas de risque accru de cancer chez les personnes qui ont reçu le vaccin contre la polio[2] entre 1955 et 1963.

Pris ensemble, ces résultats n’appuient pas l’hypothèse selon laquelle le virus SV40 contenu dans les vaccins antipoliomyélitiques administrés avant 1963 cause des cancers. De plus, les données disponibles suggèrent que le virus SV40 est probablement transmis aux humains par un mécanisme autre que les vaccins.

D’un autre côté, le site NaturalNews publiait cet article signé par Carolanne Wright, le 16 septembre 2013[3], qui apporte une vision plus objective de cette réalité proclamée par Big Pharma qui a tendance à protéger systématiquement ses informations qui s’efforce de manipulant sournoisement l’opinion publique en mentant par omission dans ce cas précis sur la contamination toujours active du SV40 pour protéger son fructueux commerce en ne révélant pas sa responsabilité dans les maladies provoquées par ses erreurs et ses fraudes.

Un autre trouble de santé grave a été associé aux vaccins. Cette fois, c’est le cancer. Apparemment, le lien est apparu lorsque les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont brusquement supprimé une page d’information sur leur site Web reliant le cancer au virus simien 40 (SV40) trouvé dans les vaccins antipoliomyélitiques. Chose troublante, on estime que plus de 98 millions d’Américains sont maintenant infectés par ce virus cancérigène – et ce nombre est probablement en augmentation.

Répercussions mortelles

D’après la page supprimée du CDC :

– Plus de 98 millions d’Américains ont reçu une ou plusieurs doses de vaccin antipoliomyélitique entre 1955 et 1963, alors qu’une partie du vaccin était contaminée par le SV40 ; on estime que 10 à 30 millions d’Américains auraient pu recevoir une dose contaminée par le SV40.

– Le SV40 a été trouvé dans certains types de cancer chez l’humain, mais il n’a pas été déterminé que le SV40 cause ces cancers.

– La majorité des preuves scientifiques suggèrent que le vaccin contaminé par le SV40 n’a pas causé le cancer ; cependant, certains résultats de recherche sont contradictoires et d’autres études sont nécessaires.

– Les vaccins antipoliomyélitiques utilisés aujourd’hui ne contiennent pas de SV40. Toutes les données actuelles indiquent que les vaccins antipoliomyélitiques sont exempts de SV40 depuis 1963.

– Toutes les doses de VPI n’ont pas été contaminées. On estime que 10 à 30 millions de personnes ont effectivement reçu un vaccin contenant du SV40.

– Certaines données suggèrent que la réception d’un vaccin antipoliomyélitique contaminé au SV40 pourrait augmenter le risque de cancer. Cependant, la majorité des études réalisées aux États-Unis et en Europe comparent les personnes qui ont reçu le vaccin antipoliomyélitique contaminé au SV40 à celles qui n’ont pas montré de lien de causalité entre la réception du vaccin antipoliomyélitique contaminé au SV40 et le cancer.

Une grande partie de l’information contenue dans la fiche d’information est très trompeuse. Le CDC prétend que le SV40 n’a pas été déterminé comme causant le cancer. Sayer Ji, fondateur de GreenMedInfo, est en désaccord :

  • « Le SV-40 a un mécanisme de cancérogénicité bien connu. Ce virus supprime les propriétés transcriptionnelles de la protéine p53 supprimant les tumeurs chez l’homme, un produit génétique qui a été décrit comme “le gardien du génome” en raison de son rôle critique dans la prévention de l’instabilité du génome et l’initiation du cancer. Quand p53 est désactivé, la mort cellulaire programmée (apoptose) et l’arrêt du cycle cellulaire sont rendus dysfonctionnels, entraînant une prolifération cellulaire incontrôlée (immortalisée) et la formation de tumeurs. »

Ji fait également référence à une étude publiée dans la revue Cancer Research qui a révélé que les vaccins antipoliomyélitiques fabriqués par EEVM entre le début des années 1960 et 1978 étaient contaminés par du SV40 infectieux.

Pixabay.com

En outre, une autre préoccupation est apparue concernant la propagation actuelle du virus. Une étude italienne réalisée en 2012 a révélé que des fragments de SV40 avaient été détectés dans 18 pour cent des échantillons testés. Soit les personnes sont exposées au virus par des vaccins qui prétendent être exempts de SV40, soit par une génération plus âgée qui a reçu un vaccin antipoliomyélitique qui était contaminé. Une autre option (plus alarmante) est que le virus se transmet d’une manière ou d’une autre de parent à enfant.

Dans l’un ou l’autre de ces scénarios, le fait est que beaucoup plus de 98 millions d’Américains sont maintenant contaminés par le virus et que le nombre de personnes infectées est probablement en augmentation sans contrôle. Le problème ne s’est pas terminé avec l’élimination du stock de semences contaminées dans la production de vaccins antipoliomyélitiques oraux ou l’utilisation de formes inactivées qui ont été développées ultérieurement. C’est l’un des sombres secrets des effets indésirables et non intentionnels de la vaccination que la plus récente tentative de dissimulation des CDC a mise directement sous le feu des projecteurs du public », Sayer Ji, fondateur de GreenMedInfo.

Natural News Sources :
http://www.greenmedinfo.com

http://webcache.googleusercontent.com

http://www.ncbi.nlm.nih.gov

http://science.naturalnews.com

Follow on Facebook: www.facebook.com/pages/Thrive-Living/4995788…

For Pinterest fans: www.pinterest.com/thriveliving/

Find at Google+: www.goo.gl/cEZiyR

Diaspora*: [email protected]

Tsu: www.tsu.co/ThriveLiving

and Twitter: www.twitter.com/Thrive_Living

Read her other articles on Natural News here:

www.naturalnews.com/Author1183.html

Références Children’s Hospital of Philadephia

Carroll-Pankhurst, C., E. A. Engels, H. D. Strickler, et al. « Thirty-five Year Mortality Following Receipt of SV40-Contaminated Polio Vaccine During the Neonatal Period. » British Journal of Cancer. 85 (2001): 1295–1297.

Engels, E. A., J. Chen, R. P. Viscidi, et al. « Poliovirus Vaccination During Pregnancy, Maternal Seroconversion to Simian Virus 40, and Risk of Childhood Cancer. » American Journal of Epidemiology. 160 (2004): 306–316.

 Engels, E. A., H. A. Katki, N. M. Nielson, et al. « Cancer Incidence in Denmark Following Exposure to Poliovirus Vaccine Contaminated with Simian Virus 40. » Journal of the National Cancer Institute. 95 (2003): 532–539.

Engels, E. A., L. H. Rodman, M. Frisch, et al. “Childhood Exposure to Simian Virus 40-Contaminated Poliovirus Vaccine and Risk of AIDS-Associated Non-Hodgkin’s Lymphoma.” International Journal of Cancer.  106 (2003): 283–287.

Ferber D. Monkey virus links to cancer grow stronger. Science. 2002;296:1012-1015.

Ferber, D. “Creeping Consensus on SV40 and Polio Vaccine.” Science. 298 (2002) : 725–727.

Fraumeni Jr., J. F., C. R. Stark, E. Gold, and M. L. Lepow. “Simian Virus 40 in Polio Vaccine : Follow-Up of Newborn Recipients.” Science.  167 (1970) : 59–60.

Innis, M. D. “Oncogenesis and Poliomyelitis Vaccine.” Nature.  219 (1968) : 972–973.

Mortimer, E. A., M. L. Lepow, E. Gold, et al. « Long-Term Follow-Up of Persons Inadvertently Inoculated with SV40 as Neonates. » New England Journal of Medicine.  305 (1981): 1517–1518.

Olin, P. and J. Giesecke. “Potential Exposure to SV40 in Polio Vaccines Used in Sweden during 1957: No Impact on Cancer Incidence Rates 1960 to 1993.” Development of Biological Standards.  94 (1998): 227–233.

Rollison, D. E. M., W. F. Page, H. Crawford, et al. “Case-Control Study of Cancer Among U.S. Army Veterans Exposed to Simian Virus 40-Contaminated Adenovirus Vaccine.” American Journal of Epidemiology. 160 (2004): 317–324.

Shah, K. and N. Nathanson. “Human Exposure to SV40: Review and Comment.” American Journal of Epidemiology  103 (1976): 1–12.

Shah, K. V., H. L. Ozer, H. S. Pond, et al. « SV40 Neutralizing Antibodies in Sera of U.S. Residents without History of Polio Immunization. » Nature.  231 (1971) : 448–449.

Stenton, S. C. “Simian Virus 40 and Human Malignancy.” British Medical Journal  316 (1998): 877.

Strickler, H. D. and J. J. Goedert. “Exposure to SV40-Contaminated Poliovirus Vaccine and the Risk of Cancer: A Review of the Epidemiologic Evidence.” Development of Biological Standards.  94 (1998): 235–244.

Strickler, H. D., P. S. Rosenberg, S. S. Devesa, et al. “Contamination of Poliovirus Vaccines with Simian Virus 40 (1955–1963) and Subsequent Cancer Rates.” Journal of the American Medical Association.  279 (1998): 292–295.

Strickler, H. D., P. S. Rosenberg, S. S. Devesa, et al. “Contamination of Poliovirus Vaccine with SV40 and the Incidence of Medulloblastoma.” Medical and Pediatric Oncology.  32 (1999): 77–78.

Vilchez, R. A., A. S. Arrington, and J. S. Butel. “Cancer Incidence in Denmark Following Exposure to Poliovirus Vaccine Contaminated with Simian Virus 40.” Journal of the National Cancer Institute.  95 (2003): 1249. Reviewed by Paul A. Offit, MD on September 27, 2016


[1] https://www.chop.edu/centers-programs/vaccine-education-center/vaccine-ingredients/sv40

[2]https://www.naturalnews.com/055624_polio_virus_outbreak_neurological_symptoms.html

[3]https://www.naturalnews.com/042077_CDC_polio_vaccines_cancer_viruses.html

Laisser un commentaire