Des impulsions électriques ultra-rapides détruisent les cellules cancéreuses

0
858

Il est temps que le monde y prête une attention particulière

Publié sur NaturalNews, le Jeudi, 05 Juillet, 2018

https://www.naturalnews.com/2018-07-05-ultra-quick-electric-pulses-killing-cancer-cells.html?fbclid=IwAR0MTeVDIBy2UY2-RiZCHLWrwbvAaPKqjUczwsgiY0f7j0eVFrDL3_KqOR8

Rédacteur : SD Wells 

Traduction pour Cogiito.com : Philippe A. Jandrok

Depuis plus de dix ans, une équipe de chercheurs sur le cancer à l’université Old Dominion University (ODU) de Norfolk, en Virginie, étudie un nouveau type de traitement du cancer faisant appel à la nano-seconde, soit de la stimulation par impulsions électriques ultra-rapides pour éradiquer les tumeurs. Après avoir testé cette méthode non invalidante sur des souris, le résultat final est que cela fonctionne. Générant environ 3 millions d’impulsions en moins de 10 minutes, cette nouvelle forme de traitement contre le cancer tue les tumeurs du foie en moins de 10 minutes, et elles ne repoussent pas…

Les impulsions sont générées par une machine de la taille d’un vieux moniteur d’ordinateur, et ce qui se passe n’est rien de moins que bénéfique. Le système à impulsion créer une stimulation électrique qui déclenche le système immunitaire humain non seulement pour localiser les mauvaises cellules, mais aussi pour les cibler avec les  propres cellules du corps pour attaquer les cellules cancérigènes. Il s’agit d’une énorme percée pour la bioélectricité, pour le monde de la santé naturelle et pour les remèdes naturels en général. Les essais cliniques sur l’homme devraient commencer dès que possible,  et les files d’attente risquent d’être très longues.

Le centre ODU reçoit un stock de 42 millions de dollars en échange de travaux de recherche bio-électriques sur le traitement du cancer

L’ODU est actuellement la première institution de recherche [1] au monde pour ce type de travail à se propulser rapidement en un mouvement de recherche dans une mission mondiale dans lesquels, ingénieurs, biologistes et biochimistes travaillent tous ensemble à la réalisation d’un tel projet. Des chercheurs du Japon et d’Allemagne ont même lancé un consortium international d’études bioélectriques.

L’approbation du gouvernement fédéral est peut-être plus proche qu’on ne le croit, d’autant plus que la nouvelle technologie pourrait même aider à traiter le mélanome, une forme de cancer vigoureuse qui a augmenté de plus de 50% par an au cours de la dernière décennie. 

Cette recherche a véritablement commencé il y a près de 20 ans, lorsque l’on a découvert que des chocs électriques courts éliminaient les bactéries. Puis, en 2007, la technologie s’est révélée utile pour éradiquer les tumeurs du mélanome chez les mammifères et c’est à ce moment que le projet impliquant l’immunothérapie a acquis une reconnaissance nationale.

Le meilleur résultat de la thérapie est que l’équipe ODU a découvert une réponse immunitaire accrue dans les zones traitées, ce qui est exactement le contraire de la chimiothérapie. 

En d’autres termes, les propres cellules immunitaires du patient reçoivent une « injection de rappel » par stimulation électrique, au lieu d’être paralysées par des produits chimiques impliqués dans des traitements de chimiothérapie implacables et destructeurs. Cela modifie complètement la donne. La thérapie par impulsions électriques est peut-être la solution au cancer, l’une des pathologies les plus difficiles en matière de maladies et de troubles, de tous les temps.

Les champs électromagnétiques pulsés sont déjà utilisés pour l’administration de médicaments destinés à traiter les infections, il est donc temps d’envoyer ces anti-cancéreux directement sur les tumeurs.

Besoin de fournir un peu plus d’oxygène aux mitochondries ?

Besoin de fournir des suppléments organiques supplémentaires et de sang aux organes ?

Besoin d’administrer des protéines pour créer des vaisseaux sanguins chez une personne souffrant d’ischémie (apport sanguin insuffisant au cœur) ou pour guérir des plaies ?

Si vous ne comprenez toujours pas comment fonctionne la thérapie par impulsions magnétiques [2], voici une explication de deux chercheurs en la matière :

  • «… en enveloppant les cellules cancéreuses de grains microscopiques d’oxyde de fer, les impulsions magnétiques vibreront de plus en plus rapidement jusqu’à ce que les cellules atteintes meurent. Cela n’entraîne aucun dommage pour les cellules saines environnantes et aucune radiation potentiellement dommageable n’est utilisée ».

Cela peut être utilisé pour traiter de nombreux types de cancers, peut-être tous, y compris les cancers du poumon et du pancréas :  «Si vous chauffez des cellules cancéreuses jusqu’à 43 ° C, elles commencent à mourir. Notre température corporelle naturelle est de 37 degrés C. La technique que nous utilisons permet d’atteindre ce seuil », a déclaré le Dr Janes .

[1] https://www.tribpub.com/gdpr/pilotonline.com/

[2] https://www.odu.edu/news/2018/5/bioelectrics_melanom#.WzpuDtVKj4Y

La technologie PEMF (champs électromagnétiques pulsés) utilisée par la NASA est assez similaire à la recherche et aux résultats de l’ODU

Découvrez l’électricité pulsée en médecine. Cette recherche peut aller bien au-delà du cancer et soigner :

  • anti-âge, gestion de la douleur, guérison des blessures, etc.

À l’instar de l’électricité pulsée utilisée et testée à la Old Dominion University, de nombreux centres de bien-être privés commencent à utiliser la thérapie par champs électro-magnétiques pulsés (PEMF) à des fins similaires. Ce n’est en réalité pas nouveau. La NASA a utilisé les PEMF [1]pendant des années. En fait, elle a déjà investi 3,5 millions de dollars dans de nouvelles recherches sur la thérapie par champs électromagnétiques pulsés. 

La NASA a développé ses propres dispositifs PEMF (champs électromagnétiques pulsés)  utilisés pour inverser la perte osseuse subie par les astronautes dans l’espace extra-atmosphérique en raison de la perte du champ magnétique terrestre. 

De plus, les PEMF peuvent être utilisées pour soigner des os fracturés qui étaient incapables de guérir malgré des tentatives chirurgicales répétées. La NASA a également découvert des travaux de PEMF (champs électromagnétiques pulsés)  destinés à la réparation de tissus traumatisés et au développement de tissus destinés à la transplantation.

La PEMF (champs électromagnétiques pulsés) ne profite pas seulement aux astronautes, évidemment. Préparez-vous à voir cette thérapie beaucoup plus commercialisée à l’avenir pour soigner les maladies musculaires, l’ostéoporose, la dépression, l’inflammation, la perte de poids, la lutte contre le vieillissement et bien plus encore. 

Vous ne pouvez pas trouver la PEMF (champs électromagnétiques pulsés)  dans votre hôpital local ou dans un cabinet médical pour le moment, puisque le complexe médico-industriel aux Etats-Unis est plus intéressé dans le traitement des symptômes de la maladie et du désordre biologique, plutôt que de guérir les malades, mais les centres de bien-être comme le centre ancien bien – être à Virginia Beach [2]( à seulement 10 miles du centre de recherche ODU) ont des “membres du club” qui ont vantés les avantages de les PEMF (champs électromagnétiques pulsés) qui sont approuvé par la FDA et qui ont également été présenté à l’émission Dr. Oz[3] . 

Alors qu’attendez-vous pour guérir ?

Les sources de cet article incluent :

PilotOnLine.com

ODU.edu

ActForLibraries.org

PEMFglobal.com

AncientWellness.net


[1] https://www.pemfglobal.com/2014/08/26/nasa-magnetic-therapy-a-success/

[2] https://www.ancientwellness.net

[3] https://youtu.be/OtOIaDkzDa0

Laisser un commentaire