Dieudonné, la censure abjecte

5
6738
source RTL

Quoique l’on puisse en penser, Dieudonné est un artiste comique exceptionnel du patrimoine artistique français.

En quelques années, il est devenu la cible d’un complot pour le transformer en faux opposant d’Israël, une opposition qu’il n’a pas, ni souhaité ni fabriqué, puisqu’avant d’avoir été pris pour cible suite à son sketch avec Élie Semoun sur un rabbin fondamentaliste, il se contentait de faire des spectacles comiques extrêmement bien écrits.

D’autres que lui, plus pervers, se sont chargés, d’abord de le brimer et de couper sa voix, sa liberté d’expression, et il n’a fait que se défendre avec une intelligence brillante et lumineuse contre ceux qui souhaitaient le détruire.

Parfois, et même souvent, il a dépassé les bornes à force de subir les attaques juridiques injustes dont il était victime, tout observateur objectif devrait le comprendre, car ces attaques étaient aussi violentes que ses ripostes.

Représentant politique de la « négritude »

Toute personne acculée comme il l’est peut dire des horreurs, c’est un système de défense, et je le comprends tout à fait.

Aujourd’hui, les monstres du pouvoir ont fait de Dieudonné un représentant politique de la « négritude » contre les profiteurs et les mal-agissants blancs, alors que les hommes devraient au contraire se serrer la main. J’ai conscience que mes opposants diront :

  • Mais vous, Monsieur Jandrok, vous ne voulez pas rejoindre les sonneurs d’alerte, ce n’est pas très fairplay.

Je ne souhaite pas m’étendre sur le sujet, mais il y a deux ans tous les sonneurs d’alerte du Web ou presque, nous ont attaqués violemment Exister en Liberté et moi-même et aucun, je dis bien aucun de ces prétendus sonneurs d’alertes autoproclamés ou non, n’a pris notre défense contre ce harcèlement scandaleux et coordonné qui a duré des mois et qui s’est reproduit la semaine dernière, en mai 2020. En conséquence, laissez-moi choisir mes amis, j’en ai très peu, je ne tiens donc pas à appartenir à cette famille-là. La chose étant dite, et comme « chat échaudé craint l’eau froide », revenons à ce génie théâtral et comique qu’est Dieudonné.

Malheureusement pour le pouvoir, son succès populaire est indéniable ce qui dérange prodigieusement. Déjà, Manuel Valls l’avait persécuté de façon scandaleuse sous de fausses accusations d’antisémitisme pour récupérer les sympathies de la communauté juive pour les élections, puis, le gouvernement Macron a pris le relai de façon scandaleuse.

À présent le gouvernement israélien serait également dans le coup ?

Si c’était le cas, ce serait une atteinte à l’intégrité d’un artiste de music-hall et à sa liberté d’expression à travers une campagne de désinformation orchestrée pour se trouver une cible et détourner l’attention des uns et des autres, des uns sur les autres, c’est ce que l’on appelle de la manipulation.

Je reste persuadé que c’est cet acharnement qui a conduit Dieudonné à prendre des positions agressives et des prises de paroles provocatrices et souvent contestables pour le bon goût.

Nous devons savoir rester objectifs face à la chasse aux sorcières à laquelle il est soumis encore une fois par le Pouvoir en place.

Quel est ce délire, qui agit de façon scandaleuse pour détruire le seul véritable comique français qui a de l’esprit et des opinions ?

En effet, très peu de comiques actuellement parviennent à me faire rire et même rarement sourire, comme les faux artistes de Canal ou d’autres chaines, qui sont sans saveur et surtout, sans esprit ; pourvoyeurs d’un niveau de cours de récréation lamentable et consensuel, qui dresse le niveau intellectuel des Français qui les suivent actuellement. Je ne ferais pas ici le débat des vrais et des faux, en tous les cas, une chose est certaine, pour moi, Dieudonné est un vrai comme Bigard et certainement quelques rares autres, même si je suis choqué par certaines de ses positions.

En revanche, le harcèlement dont il est victime, rassemble nombre d’extrémistes populaires qui extrapolent des vérités extrêmes et des discours foncièrement révisionnistes, eh oui, c’est à cela qu’est parvenu le Pouvoir en place, à créer non seulement un martyre, mais une véritable mouvance et une résurgence du révisionnisme avec son cortège d’horreurs. Bien sûr, Dieudonné joue le jeu en devenant le catalyseur de la lutte contre l’oppression, la vérité autant que les fausses vérités, mais a-t-il seulement le choix ?

Il défend son gagne-pain comme n’importe qui d’autre le ferait s’il était à sa place,

il est aussi père de famille et soutien de famille, il se bat pour sa vie avec les armes qui lui sont données.

Le pouvoir lui a tout retiré, aujourd’hui le gouvernement lui a volé son bus dans lequel il faisait ses représentations,

aucun artiste en France n’a jamais subi un tel harcèlement de la part d’un gouvernement prétendu démocratique.

Aucun gouvernement n’a poussé un artiste dans de tels retranchements, et cela est parfaitement honteux. Le pire, c’est qu’aucun artiste aujourd’hui, ne vient à son secours. Belle solidarité !

Si Dieudonné aujourd’hui est le représentant d’un révisionnisme historique, c’est parce que le pouvoir l’y a poussé, car rien ne destinait ce grand artiste à sombrer de la sorte dans la colère et la vengeance. Le Pouvoir l’a fait ainsi pour créer une opposition, mais en se faisant, ils ont réveillé le monstre qui dormait dans le cœur d’une France profonde.

Que l’on apprécie ou pas Dieudonné, chacun doit admettre que ce qu’il subit est absolument hors proportion et parfaitement scandaleux.

Cette censure va le pousser à agir pour se défendre puisque qu’on lui vole son gagne-pain, et il diffusera des contenus encore plus engagés, et plus provocateurs, n’est-ce pas, en fait, ce que cherche le gouvernement Macron pour créer un véritable courant d’opposition ?

Nous assistons en direct à la fabrication d’un complot par le gouvernement et ses sbires.

Pourtant, Dieudonné s’est autorisé à faire un spectacle dans son bus en plein confinement alors que toute représentation dans toute la France est interdite pour tout le monde, et d’ailleurs, les artistes français ont manifesté leur désaccord au gouvernement, mais Dieudonné a bravé l’interdit en s’autorisant lui-même à faire un spectacle alors que tous les autres acteurs, comédiens, musiciens français sont confinés et privés de travail.

Il est très peu probable que Dieudonné ait agi à la légère, ses conseillers sont au fait de la loi et des règles.

Serait-ce une forme de manipulation pour renforcer son rôle de victime persécutée du pouvoir ?

Ce faisant, son bus a été logiquement confisqué par les autorités comme n’importe quel théâtre l’aurait été s’il avait bravé la loi anti-confinement.

Était-ce une formidable opération de communication ?

Mais à force de le persécuter, l’État français donne de plus en plus de pouvoir à notre artiste, car Dieudonné fait partie intégrante de notre nation, je me demande à quel point la nouvelle loi AVIA ne pourrait-elle pas lui servir.

Notre travail est de prendre fait et cause pour la liberté d’expression et nous soutenons Dieudonné dans sa lutte pour sa libre expression, nous avons un mythomane au gouvernement qui a trahi tous les principes de la République et nous avons un artiste remarquable qui pour se défendre, est capable de dire quelques horreurs entourées de beaucoup de vérités, mais poussé par les injustices qu’il subit.

Les allées du pouvoir sont à l’origine de nombreux complots et j’ose le dire, Dieudonné est victime d’un véritable complot qui vise à le pousser au suicide pour qu’il disparaisse, mais pourquoi lui et pas les véritables monstres agissants qui nous détruisent ?

Dieudonné, tu dois tenir bon, la France des sans dents te soutient !

Et si un jour Dieudonné devenait président du Cameroun, je pense que la France en souffrirait terriblement, alors, au lieu de le persécuter, si cette France commençait à l’aider ?

Construire un avenir intelligent pour nos deux nations et cesser de créer des oppositions à travers la persécution d’un artiste français de grande valeur.

Nous ne pouvons pas oublier combien il nous a fait rire avec un brio et une intelligence exceptionnelle, donc, cessons de réveiller la bête et laissons le travailler librement sans que les divers corps de l’État le persécutent comme ils le font sans relâche depuis des années.

Nous vivons une époque formi…Diable !

5 Commentaires

  1. Bien dit, le pouvoir fabrique des despotes, tyrans et dictateurs ainsi que beaucoup de bêtise systémique et voilà où nous en sommes .La taille des systèmes logiquement fabriqués par notre espèce engendre fort logiquement des tensions mortelles pour le tout . Une structure moebiale ? il est urgent pour l’animal humain à revenir vers de plus justes proportions dans absolument tous les domaines afin d’éviter sa propre perte ;mais qu’en dira le temps?

  2. Merci pour cet article élogieux concernant Dieudo, c’est au moins tout ce que vous expliquez et bravo. Si le gouvernement laissera faire Dieudo c’est que ça leur servira, autrement quand ils ont eu à faire à un gars comme coluche qui en avait rien à faire de l’argent. N’oublions pas que Coluche à une autre époque fut victime d’un accident de moto, ce n’était pas à une intersection et il n’effectuait pas un dépassement.

  3. Merci Mr Jandrok pour cette analyse sur un  » persécuté » de se gouvernement félon ! je n’appréciais pas cet artiste avant mais depuis les malversations de ce gouvernement , je me suis ravisée & est ouvert les yeux! je peut peu mais au moins : j’essaie!à mon nivaux…..pas facile !depuis les Gilets jaune , j’ai fermée définitivement la :TV!j’ai vidée mon livret de caisse d’épargne & me suis séparée de mon véhicule !encore merci pour vos informations ; je n’ai pas lus tout vos livres ,mais ceux que j’ai lus m’ont affranchis! difficile de faire partager vos infos à la population lobotomisée! merci à toute votre équipe ……Amicalement : Fanfan.

  4. Cet article est un chef-d’œuvre stilistico-philosophique qui met en évidence l’absence de l’ampoulage stratégiste et la démagogie politicienne, donnes qui jouent un rôle prédominant dans l’enracinement de la pathologie massive.

Laisser un commentaire