Greta Thunberg : le faux prophète de la croisade des enfants

0
1314

Laura Knight-Jadczyk
Sott.net
Mardi 24 septembre 2019

https://www.sott.net/article/420931-Greta-Thunberg-False-Prophet-of-the-Childrens-Crusade

Traduction pour cogiito.com : PAJ

Cet article est republié ici sous « Usage loyal » avec attribution à l’auteur Laura Knight-Jadczyk et aux SIGNES OF THE TIMES. .

Greta Thunberg : le faux prophète de la croisade des enfants

Commentaire de : Laura Knight-Jadczyk

Comme les lecteurs de SOTT le savent peut-être, je suis dans le domaine des « prophètes » depuis plus de 25 ans maintenant. Cela n’a pas été facile non plus. Malgré une « liste de résultats » plus longue que mes deux bras, je me sens la plupart du temps, toujours comme Cassandre.

Je n’ai rien écrit sur la consommation publique depuis quelques années, mis à part la publication sur notre forum [1], et la raison en est principalement le « Complexe de Cassandre » dont nous venons de parler. J’ai fini par comprendre que rien ne pouvait être fait pour transformer la folle descente de l’humanité vers sa quasi-extinction. De plus, dès le début, des efforts vigoureux ont été déployés pour supprimer mes avertissements en me retirant de la scène, pour ainsi dire.

À défaut, la censure mondiale imposée par Google, Facebook, Twitter et les principaux médias a eu des conséquences néfastes. SOTT.net comptait 6 millions de lecteurs par mois – nous avons maintenant de la chance si nous en avons 2 millions. Les renvois de FB et de Twitter étaient notre principal mode de connexion ; maintenant ils ont sombré dans l’oubli.

Quoi qu’il en soit, je ne suis pas encore morte et tout se déroule comme prévu pour notre projet de prophétie – L’expérience de Cassiopée – et nous avons une bonne idée de l’endroit où cela se terminera.

Mais Greta Thunberg n’en a aucune idée. Et la propagation de son ignorance est littéralement criminelle, ce qui, étant une participante volontaire, n’est guère plus qu’une enfant, ce qui fait d’elle une criminelle. Elle ne s’en rend pas compte, bien sûr, parce qu’elle a subi un lavage de cerveau complet – à l’instar de toute une génération d’enfants sur cette planète, mais quand est-ce que cela n’a jamais été le cas ? Les mots changent, mais le ton reste le même : la manipulation et le contrôle de l’humanité sont au rendez-vous.

Prophète vs Prophète

Laissez-moi vous raconter une petite histoire amusante de l’Ancien Testament que j’ai paraphrasée il y a plus de 30 ans.

Il était une fois deux rois de deux petits royaumes liés par un mariage. Le premier roi décida de rendre visite à son beau-frère, le second roi. Lorsqu’il arriva pour sa visite, il fut accueilli par le second roi qui avait préparé toutes sortes de friandises et de divertissements.

Après nombre de festins et de réjouissances, le deuxième roi dit à son beau-frère, le premier roi, qu’il était enclin à penser que tous ses biens étaient réciproques et il espérait que le premier roi ressentirait la même chose. Cela rendit le premier roi un peu nerveux et il se demanda à quoi tout cela conduisait – et il ne tarda pas à le découvrir. Le second roi voulait faire la guerre à l’un de ses voisins et s’emparer de territoire et de butin, mais pour ce faire, il avait besoin d’aide. Il savait que son beau-frère n’avait pas de telles ambitions et il l’avait adouci pour lui demander de l’aide.

Le premier roi fut un peu décontenancé à cette demande et demanda s’ils pouvaient faire appel à des prophètes pour savoir si ce plan était un sage chemin à suivre. Le deuxième roi appela volontairement 400 prophètes. Tous ont, à un homme, loué le plan et loué la perspicacité et l’ambition de leur roi. Mais, le premier roi était toujours mal à l’aise – quelque chose ne semblait pas juste. Il demanda s’il n’y avait pas qu’un seul prophète à consulter. Il s’est avéré que oui, mais le deuxième roi a averti le premier roi de ne pas attendre grand-chose de celui-ci, car il y avait de la haine entre eux et ce sentiment déplaisant faisait que ce dernier prophète avait des préjugés contre tout projet du deuxième roi. Après avoir complètement assassiné le personnage du dernier prophète, ensuite, il l’appela.

Effectivement, le dernier prophète contredit les 400 autres prophètes et dit au second roi qu’il mourrait s’il partait au combat. Pour punir cette impolitesse, le deuxième roi fit jeter en prison l’oracle fautif afin de réfléchir à son audace jusqu’au retour des rois et de l’armée. Insistant sur le fait que sa prophétie était vraie, le dernier prophète fit remarquer au roi qu’il serait certainement surpris par leur retour.

Mais le deuxième roi méchant avait un plan. Après avoir persuadé son beau-frère de l’accompagner, il s’était arrangé pour aller au combat déguisé en soldat ordinaire, tandis que son homonyme était vêtu de ses robes royales.

En fin de compte, les soldats ennemis avaient reçu pour instruction de ne rechercher et de tuer que le second roi. Au cours de l’engagement, les soldats ennemis se mirent à la poursuite du seul homme revêtu du statut de roi et le trouvant ne pas être l’homme qu’ils recherchaient, ils firent preuve de rage et de frustration et tuèrent le soldat le plus proche, qui se trouvait être le second roi diabolique. Prophétie réalisée.

Il y a plusieurs leçons importantes à tirer de cette histoire. La première est que la prophétie est inexorable à moins d’apporter des modifications fondamentales à l’activité et à la direction. Vous ne pouvez pas tromper la réalité quantique ! 

La seconde est : la vraie prophétie se manifeste très souvent dans le même ratio que celui décrit dans cette histoire : 400 contre 1.

Une troisième leçon – et non moins importante – est que les gens veulent rarement entendre la vérité, car, il est difficile d’abandonner les jeux et les rationalisations. Enfin, le moyen le plus simple d’éviter la vérité consiste à assassiner le locuteur ou son personnage.

L’histoire de Jonas illumine le côté opposé de la pièce. Comme vous vous en souvenez peut-être, Jonas avait été appelé à prophétiser la destruction de la ville décadente et pêcheuse de Ninive. Il a bien fait son travail (après avoir été suffisamment motivé par une méditation forcée dans le tube digestif d’un gros poisson.) À la surprise de Jonas, les Ninivites se sont repentis et ont changé et le désastre a donc été annulé! Au lieu d’être fou de joie, Jonas était mortifié. Il lui sembla qu’il avait été transformé en imbécile. Il était si humilié qu’il a boudé de colère. Dieu a eu une petite discussion avec lui et a souligné qu’il y avait d’autres objectifs pour l’illumination prophétique – à savoir la repentance et le changement.

Dans le présent, nous avons des prophètes des temps modernes – statisticiens et divers scientifiques – projetant des tendances et des probabilités. Dans la plupart des cas, tant dans les affaires privées que publiques, les décisions sont basées sur ces types de données. Puisque ces méthodes « divinatoires » modernes reposent sur une masse de statistiques reflétant des actes purement matériels, la qualité élevée d’un idéal n’est ni prise en compte ni projetée. En conséquence, les prévisions sur lesquelles notre culture a encadré ses activités aboutissent à une véritable évolution – une inexorable spirale de déclin et de décadence.

À cet égard, les prédictions eschatologiques peuvent servir de tremplin à la prise de conscience, ce qui peut servir à activer ces aspirations plus élevées, qui peuvent ensuite agir de manière modérée sur les événements futurs.

Si suffisamment de personnes sont convaincues que quelque chose de terrible va se produire si nous ne changeons pas notre façon de faire, cela pourrait créer l’élévation nécessaire des idéaux, ce qui contribuerait à modifier les réalités quantiques.

À l’époque où j’ai commencé à publier les transcriptions de l’expérience cassiopéenne, j’avais naïvement l’idée que les gens comprendraient qu’à moins d’un changement radical dans les attitudes fondamentales à l’égard de la réalité, l’humanité serait plongée dans un navire en perdition.

Mais ce changement d’attitude fondamentale n’a pas eu lieu ; 

En fait, je peux difficilement imaginer un monde plus enlisé dans le mensonge et l’auto-illusion que le monde actuel. Mais je ne suis pas surprise. Je l’avais prédit tous les 30 ans.

Gurdjieff a raconté une histoire qui décrit exactement ce qui se passe avec le parti libéral / gauche / démocrate / complétez en blanc le parti similaire de votre pays en faveur de l’établissement :

« Il y a un conte oriental qui parle d’un magicien très riche qui avait beaucoup de moutons. Mais en même temps, ce magicien était très méchant. Il ne voulait ni embaucher de bergers ni ériger une clôture autour du pâturage où paissaient ses moutons. Par conséquent, les moutons erraient souvent dans la forêt, tombaient dans des ravins, etc., et surtout, ils se sauvaient, car ils savaient que le magicien voulait leur chair et leur peau et qu’ils n’aimaient pas cela.

Le magicien finit par trouver un remède. Il hypnotisa ses moutons et leur suggéra tout d’abord qu’ils étaient immortels et qu’il ne leur ferait aucun mal quand ils seraient écorchés, que ce serait au contraire très bon pour eux et même agréable ; ensuite, il a suggéré que le magicien était un bon maître qui aimait tellement son troupeau qu’il était prêt à faire n’importe quoi pour le monde ; et en troisième lieu, il leur a suggéré que si quelque chose leur arrivait, cela ne se produirait pas pour le moment, du moins pas ce jour-là, et ils n’auraient donc pas besoin d’y penser. En outre, le magicien suggéra à ses moutons qu’ils n’étaient pas du tout des moutons ; à certains d’entre eux, il suggéra qu’ils étaient des lions, à d’autres qu’ils étaient des aigles, à d’autres qu’ils étaient des hommes et à d’autres qu’ils étaient des magiciens.

Et après cela, tous ses soucis concernant le mouton prirent fin. Ils ne s’enfuirent plus jamais, mais attendirent sagement le moment où le magicien demanderait leur chair et leur peau. »

Cela décrit avec précision la situation de la grande masse de l’humanité à l’heure actuelle. Pour se réveiller, il faut tout d’abord se rendre compte qu’on est en état de sommeil. Et, pour réaliser que l’on est effectivement en état de sommeil, il faut reconnaître et comprendre pleinement la nature des forces qui agissent pour le maintenir dans un état de sommeil, ou d’hypnose. Il est absurde de penser que cela peut être fait en cherchant des informations à la source même qui induit l’hypnose. Gurdjieff poursuivit en disant :

  • « Théoriquement (un homme peut se réveiller), mais c’est pratiquement impossible. Dès qu’un homme se réveille un instant et ouvre les yeux, toutes les forces qui l’ont amené à s’endormir commencent à agir sur lui avec une énergie décuplée et immédiatement il se rendort à nouveau, rêvant très souvent qu’il soit réveillé ou en train de se réveiller. »

C’est dans le réveil de l’humanité que réside l’espoir d’atténuer les catastrophes annoncées.

Afin de mettre un terme aux conditions qui ont permis à l’humanité de se retrouver dans des conditions déplorables, il faut les exposer et les comprendre. Le faux prophète – la forte illusion d’erreur – doit être vaincu.

  • « Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous, habillés en brebis, mais à l’intérieur, ils dévorent des loups. Vous les reconnaîtrez pleinement à leurs fruits. Est-ce que les gens choisissent les raisins dans les épines ou les figues dans les chardons ?… Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits ; un mauvais arbre ne peut pas porter d’excellents fruits. »(Matthieu. 7:15,

Tout le monde admettra volontiers qu’il y a probablement trop de violence à la télévision et sur Internet et que la publicité incessante est probablement pure idiotie, mais très peu de gens ont une conception réelle de la nature et de l’étendue de l’influence hypnotique des médias. Encore moins ceux d’entre eux qui ont une idée des objectifs de cette incitation. Wallace et Wallechinsky écrivent dans The People’s Almanac :

  • « Après la Seconde Guerre mondiale, la télévision a prospéré… Des psychologues et des sociologues ont été invités à étudier la nature humaine en relation avec la vente ; autrement dit, comprendre comment manipuler les gens sans qu’ils se sentent manipulés. Le Dr Ernest Dichter, président de l’Institut de recherche sur la motivation a fait une déclaration en 1941…
  • « Une agence de publicité réussie, manipule les motivations et les désirs humains et développe un besoin de produits qui était inconnu à un moment donné pour le public – peut-être même indésirable d’acheter. »

Discutant de l’influence de la télévision, Daniel Boorstin a écrit :

  • « Voici enfin un supermarché avec une expérience de substitution. Une programmation réussie offre des divertissements – sous le prétexte d’instruction ; instruction – sous couvert de divertissement ; persuasion politique – avec l’appel de la publicité ; et la publicité – avec l’appel au drame. » « La télévision programmée sert non seulement à provoquer l’acquiescement et la conformité, mais représente également une approche délibérée de l’industrie. »

Outre le fait qu’il a été démontré que la télévision et la « culture de l’écran » sont extrêmement préjudiciables aux enfants et que l’on pense maintenant que la détérioration de la société peut être attribuée en grande partie aux valeurs en décomposition véhiculées par les médias, et effets plus insidieux sur la psyché humaine. Comme indiqué, c’est une manipulation planifiée et délibérée visant à répandre l’acquiescement et la conformité et à hypnotiser les masses à se soumettre à l’autorité de l’écran.

On a déjà demandé à  Allen Funt, animateur d’une émission populaire,  « Candid Camera » , quelle était la chose la plus troublante qu’il avait appris sur les gens au cours de ses années à traiter avec eux par le biais des médias. Sa réponse était effrayante dans ses ramifications :

  • Le pire, et je le vois encore et encore, est la facilité avec laquelle les gens peuvent être dirigés par n’importe quel type d’autorité, ou même le type d’autorité le plus minimal . Un homme bien habillé monte l’escalier roulant et la plupart des gens vont faire demi-tour et tente désespérément de monter aussi… Nous avons mis un panneau sur la route, « Delaware Closed Today ». Les automobilistes ne l’ont même pas questionné. Au lieu de cela, ils ont demandé : « Jersey est-il ouvert ? ».

Une image est en train de se former d’une société délibérément artificielle et parfaitement conforme à la télévision, une société d’insuffisance d’alphabétisation et de création, et de troubles sociaux et de décadence. Il est évident que les médias sont chargés de propager ces conditions.

Il semblerait que les maîtres des motivations planifieraient, dans l’intérêt de leurs clients industriels, des programmes visant à créer des conditions sociales favorables, ce qu’ils pourraient effectivement faire. Il est évident que la responsabilité finale en matière de programmation médiatique est entre les mains des annonceurs, appuyés par les industries dont les produits et les idées sont vendus. Avec toute la contribution psychologique à laquelle ils ont accès, il semblerait qu’ils forceraient la programmation à corriger les conditions sociales qui leur coûtent de l’argent.

Plus de 25 milliards de dollars par an sont consacrés à l’enseignement de la lecture et de l’écriture aux travailleurs, après avoir été diplômés des effets combinés d’un système scolaire public et de la télévision.

Il est admis que l’effondrement de la société, qui coûte également à ces géants industriels des sommes considérables, est principalement imputable aux frustrations et aux mécontentements engendrés par la fausse vision de la réalité présentée par les médias. Pourquoi n’utilisent-ils pas leurs ressources financières pour aider les maîtres de la motivation à comprendre comment présenter des programmes susceptibles de générer des changements positifs ? Est-il possible que les conditions de la société, y compris la réponse programmée à « des signes minimaux d’autorité », soient planifiées ? 

Quelqu’un voudrait-il suggérer que les chiffres et les études relatifs à l’influence néfaste de la programmation ne leur sont pas disponibles et qu’ils ne se rendent pas compte que cela leur coûte de l’argent ? Si tel est le cas, alors ils sont trop stupides pour être des arbitres de nos valeurs et nous devrions les ignorer complètement de toute façon.

Il existe de nombreuses preuves à l’appui de l’idée que cet objectif, ou le but de cette manipulation, est de créer une désunion psychologique et sociale suffisante pour permettre l’instauration d’un gouvernement totalitaire à la demande du peuple. Il est en outre théorisé que « l’élite super-riche » cherche à contrôler le monde entier derrière les coulisses et c’est à cette fin qu’elle organise et finance les diverses actions qui apparaissent aux masses comme des « accidents » politiques et internationaux. FDR a déclaré :

  • « Rien en politique ne se produit jamais par accident ; si cela se produit, vous pouvez parier que c’était prévu ! » Et il était en mesure de le savoir.

Il existe de nombreuses preuves à l’appui de l’idée selon laquelle les guerres sont fomentées et combattues pour redistribuer ces équilibres de pouvoir financier en coulisse et que, même si nos pères, frères, grands-pères, oncles, cousins ​​et fils meurent dans ces actions, ils ne sont que des pions. Les « relations internationales » jouées par ceux dont l’argent et la position ne leur donnent guère d’autre moyen d’occuper leur temps ou leur intelligence.

Il y a cependant une conséquence à ce jeu d’échecs global qui n’apparaît ni pour les joueurs ni pour les pions du jeu.

Réalité idéologiquement construite vs réalité objective

Regardons les choses en face, la vie sur cette planète, grâce aux éléments pathologiques qui montent toujours au pouvoir, n’a jamais été un long fleuve tranquille. Mais les choses sont vraiment aussi mauvaises qu’aujourd’hui dans des endroits tels que Sodome et Gomorrhe, juste avant qu’une explosion apparente de comète au-dessus d’eux ne les efface de la carte, ou que la légendaire Atlantide soit à la veille de la destruction. Et c’est ce qui devrait nous donner une pause. George Santayana dans The Life of Reason écrit dans son ouvrage « Ceux qui ne se souviennent pas du passé sont condamnés à le répéter ».

Mais les libéraux/gauches sont en train de nettoyer et de réécrire l’histoire, guidés par leurs idéologies postmodernistes/marxistes, qui ne représentent en réalité guère plus que « Vous créez votre propre réalité » (YCYOR). Les faits concrets de la physique classique qui opèrent dans le monde des vagues effondrées ont été rejetés et remplacés par l’idée délirante selon laquelle l’incertitude quantique peut être appliquée à la dure réalité.

Alors que le cerveau interagit avec son environnement, les circuits synaptiques se combinent pour former des cartes synaptiques du monde perçu par les sens. Ces cartes décrivent de petits segments de ce monde – forme, couleur, mouvement – et ces cartes sont dispersées dans tout le cerveau. À mesure que le réseau synaptique du cerveau évolue, à partir de la naissance – ou même avant -, ces cartes traitent les informations simultanément et en parallèle. Sur la base de nos cartes synaptiques du monde, nous sommes en mesure d’avoir une vision plus ou moins objective de la réalité.

La physique classique affirme que le futur existe déjà, de même que le présent et le passé. Tout ce qui va se passer est déjà arrivé. Mais pour une raison inconnue, notre esprit ne peut faire l’expérience du futur que minute par minute dans ce que nous appelons le présent.

La physique quantique, quant à elle, dit que nous ne pouvons jamais prédire l’avenir avec une certitude absolue. L’avenir n’existe pas encore dans un seul état défini. L’incertitude quantique ne nous empêche pas de tout savoir sur l’avenir.

Cela nous donne les outils pour faire des prédictions, mais uniquement en termes de probabilités.

Bohr et d’autres physiciens influents de la « Copenhagen School » affirment que la réalité objective est un concept ambigu au niveau quantique. En physique, notre connaissance ne vient que lorsque nous mesurons réellement quelque chose, et même dans ce cas, la façon dont nous décidons de la mesurer affecte les résultats que nous obtenons.

Poser la même question de différentes manières peut donner des réponses apparemment contradictoires, mais aucune expérience ne fournira elle-même une information contradictoire. Certaines expériences montreront les électrons sous forme d’ondes et d’autres, sous forme de particules. Dans aucune expérience, les électrons ne présentent simultanément un comportement semblable à une onde et à une particule. Bohr a défini cette complémentarité. La mécanique quantique laisse l’observateur incertain de la nature réelle de la réalité. Sont-ils vraiment des vagues ou des particules ? Nous ne savons pas et aucune expérience ne nous le dira. Détecter l’un des attributs exclut automatiquement la connaissance de l’autre.

L’univers a de nombreux états ou potentialités futurs possibles représentés par la fonction d’onde. La fonction d’onde s’effondre constamment dans le présent alors que les nombreux états possibles deviennent un seul état à mesure que le présent se déploie et que les possibilités deviennent des réalités.

De nombreuses personnes ont décidé que cette incertitude quantique signifie que vous pouvez « créer votre propre réalité » en vous basant sur ce que vous croyez ou sur ce à quoi vous accordez votre attention. Ceci est une idée populaire parmi de nombreux types du Nouvel Âge, et est en fait le fondement de la plupart des religions, qu’elles le réalisent ou non.

Notre univers semble être composé de matière / énergie et de conscience. La matière / énergie en soi « préfère », semble-t-il, un état chaotique. La matière / énergie en elle-même n’a même pas de concept de « création » ou « d’organisation ». C’est la conscience qui donne vie à ces concepts et qui, par son interaction avec la matière, pousse l’univers vers le chaos et le délabrement ou vers l’ordre et la création.

Ce phénomène peut être modélisé mathématiquement et simulé sur un ordinateur en utilisant EEQT (Event Enhanced Quantum Theory). Si EEQT modélise fidèlement l’interaction de la conscience avec la matière, nous ne le savons pas ; mais il y a de fortes chances que ce soit le cas, car il semble décrire correctement les phénomènes physiques au-delà de la mécanique quantique orthodoxe ou de ses théories rivales (mécanique bohémienne, théorie GRW, etc.).

Ce que nous apprenons de l’EEQT peut être décrit en termes simples comme suit :

Appelons notre univers matériel « le système ». Le système est caractérisé par un certain « état ». Il est utile de représenter l’état du système sous forme de point sur un disque. Le point central du disque, son origine, est l’état de chaos. Nous pourrions également le décrire comme un « potentiel infini ». Les points de la frontière représentent des « états purs » de l’être, c’est-à-dire des états avec « une connaissance pure, non floue ». Entre les deux il y a des états mixtes et plus l’état est proche de la frontière, plus il est pur et organisé.

Maintenant, un « observateur » externe, une « unité de conscience », a une idée – peut-être exacte, peut-être fausse ou ailleurs – de « l’état réel » du système, et observe le système avec cette « croyance » sur l’état . L’observation, si elle est prolongée, fait « sauter » l’état du système. En ce sens, vous « créez votre propre réalité », mais le diable, comme toujours, réside dans les détails.

Les détails sont que l’état résultant du système observé peut être plus pur, ou plus chaotique, en fonction de la « direction » du saut. La direction du saut dépend de la mesure dans laquelle l’observation est objective – de la proximité de la réalité de l’état actuel.

Selon EEQT,  si les attentes de l’observateur sont proches de l’état actuel du système, celui-ci bascule le plus souvent dans un état plus organisé et moins chaotique.

Vous voyez des signes tout autour de vous, mais êtes-vous sûr de les lire correctement?

You’re seeing signs all about you, but are you sure you’re reading them correctly?

Vous voyez des signes tout autour de vous, mais êtes-vous sûr de les lire correctement?

Si, en revanche, l’attente de l’observateur est proche de la négation de l’état réel (c’est-à-dire lorsque les croyances de l’observateur ne sont pas VRAIES selon l’état RÉEL – la réalité objective), alors l’état du système, sautera généralement dans un état plus chaotique, moins organisé. En outre, il faudra beaucoup plus de temps pour accomplir un tel saut.

En d’autres termes, si la connaissance de l’état réel par l’observateur est proche de la vérité, l’acte même d’observation et de vérification provoque un saut rapide et l’état résultant est plus organisé, pur. Si la connaissance de l’état réel par l’observateur est fausse, il faut généralement beaucoup de temps pour modifier l’état du système et l’état résultant est plus chaotique.

En bref, tous ceux qui « croient » dans une tentative de « créer une réalité » différente de celle de l’EI contribuent à l’augmentation du chaos et de l’entropie.

Si vos croyances sont à l’orthogonale de la vérité, quelle que soit votre conviction, vous entrez en conflit avec la façon dont l’Univers se voit, et – je peux vous assurer -, vous ne gagnerez pas ce concours. Vous invitez la destruction sur vous-même et sur tous ceux qui se lancent dans cet exercice de « regarder l’univers » avec votre regard.

D’autre part, si vous êtes capable de voir l’Univers comme il se voit lui-même, objectivement, sans sourciller, et avec l’acceptation de la réalité et des réponses appropriées à la réalité, vous devenez alors plus « aligné » avec l’énergie créatrice de l’univers et votre conscience même devient un transducteur d’énergie d’ordre, et vos actions sont en accord avec ce qui est. Votre énergie d’observation, donnée sans condition, assortie d’actions appropriées, peut mettre de l’ordre dans le chaos, peut créer un potentiel infini.

Greta Thunberg : Faux Prophète, Créateur du Chaos

La croisade des enfants de 1212 s’est soldée par un désastre

Hier, j’ai regardé la vidéo de cette jeune femme pathétique, psychologiquement et mentalement handicapée à l’ONU (elle n’est pas une enfant, elle a 16 ans et la gauche / libérale dit qu’elle devrait avoir des relations sexuelles si elle le souhaite et changer de sexe si elle le souhaite, alors cessons de l’appeler un enfant !).

Thunberg a été présenté comme le nouveau prophète de Doom and Gloom. Outre le fait que ses singeries me rappellent la croisade des enfants de 1212 (regardez ce qui leur est arrivé), cette pauvre Jeanne d’Arc, malade mentale, et même les enfants pauvres et exploités de Joseph Goebbels, assassinés par leurs parents face à la fin de leurs rêves de domination globale gauche / nazie, je suis plutôt outrée que la gauche / libérale de ce jour et de temps ait été autorisée à conduire leurs illusions jusqu’à ce que les jeunes soient terrifiés d’être en vie.

J’ai obtenu une transcription du discours de Thunberg ici et je vais maintenant la commenter. Ses paroles ont été données en réponse à la question :

  • « Quel est votre message pour les dirigeants mondiaux? »
  • « Mon message est que nous allons vous regarder. »

Cela ne sert à rien de regarder si vous ne savez pas ce que vous recherchez ou comment l’identifier. Greta et ses maîtres de marionnettes ne le font pas ; ils ont vécu trop longtemps dans leur monde postmoderniste YCYOR pour avoir une idée de ce qui se passe réellement et de la manière dont ils ont été manipulés. Greta continue :

  • « Tout est faux. Je ne devrais pas être ici. Je devrais être de retour à l’école de l’autre côté de l’océan. Pourtant, vous venez tous vers nous, jeunes, pour espérer. Comment osez-vous ! »

C’est vrai, elle ne devrait pas être « là-haut ». Mais elle ne cesse même pas de penser au fait que « rien en politique ne se produit par accident ». Elle est simplement un outil pour ceux qui entraînent l’humanité dans un état de chaos afin que des contrôles totalitaires soient acceptés par les masses humaines afin d’obtenir la paix.

  • « Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos mots vides. Et pourtant, je suis l’un des chanceux. Les gens souffrent. Les gens meurent. Des écosystèmes entiers s’effondrent. Nous sommes au début d’une extinction massive, et vous ne pouvez parler que d’argent et de contes de fées sur la croissance économique éternelle. Comment osez-vous ! »

Oui, il est vrai que les maîtres des manipulations de ce monde ont « volé des rêves » à peu près à tout le monde sur la planète, mais pas exactement comme Greta le pense. Pire encore, elle ne réalise pas qu’elle est un outil pour voler encore plus de rêves à plus de gens !

oui, les gens souffrent et meurent et les écosystèmes s’effondrent, mais cela n’a rien à voir avec les activités technologiques de l’homme et a tout à voir avec les cycles naturels conduits par le Soleil et d’autres interactions cosmiques. Oui, il est probablement vrai que nous sommes bien engagés dans une extinction de masse – pas seulement au début – mais cela n’a rien à voir avec les actions physiques des êtres humains, et bien plus encore avec les actions et attitudes psychiques / psychologiques et mentales. Vers l’autre. L’attitude même de Greta est un exemple des états psychologiques qui amènent le chaos sur notre planète. Les problèmes de Greta avec l’argent, la croissance économique, etc., sont erronés. Aucune des idées des sectateurs sur le réchauffement climatique sur la manière de résoudre le problème inexistant du réchauffement artificiel (AGW) ne fera rien pour changer la marche continue du changement climatique en un âge glaciaire, et causera, en fait, beaucoup plus la souffrance qui existe actuellement sur notre planète aujourd’hui ; cela ne fera qu’empirer les choses.

  • « Depuis plus de 30 ans, la science est limpide. Comment osez-vous continuer à détourner le regard et venir ici en disant que vous en faites assez, alors que la politique et les solutions nécessaires ne sont toujours pas en vue. »

Voici où les croyances de Greta sont totalement à l’ouest de la VÉRITÉ. La science N’A PAS été « limpide » depuis 30 ans, la science étant un autre outil de la politique postmoderniste et marxiste pendant au moins aussi longtemps, voire plus longtemps. Pour ce qui est de savoir s’il existe des solutions pour faire face à une période glaciaire, je conviens que rien n’est en vue.

Mais peut-être que cela a été planifié par les maîtres des marionnettes derrière les tireurs de cordes de Greta. Est-ce une théorie de conspiration d’évasion de suggérer que, quelque part au sommet, ils savent que c’est un âge de glace à venir et non pas le réchauffement planétaire, et que tout ce que ce dernier est destiné à faire est de faire en sorte que les scientifiques qui sont facilement achetés leurs yeux de la balle et contribuer au chaos ultime qui résultera lorsque Glacial Rebound surgit soudainement sur nous?

Ce sera un peu comme si le monde entier préparait un voyage sur une île tropicale, mais était détourné vers l’Antarctique.

  • « Vous dites que vous nous entendez et que vous comprenez l’urgence. Mais peu importe à quel point je suis triste et en colère, je ne veux pas y croire. Parce que si vous compreniez vraiment la situation et continuiez à ne pas agir, vous seriez pervers. Et que je refuse de le croire. »

Greta a tort : ​​les marionnettes qui maîtrisent la supercherie derrière toute l’escroquerie du réchauffement de la planète sont certainement pervers avec une majuscule E. Ses croyances sont à nouveau orthogonales à la vérité.

  • « L’idée populaire de réduire nos émissions de moitié en 10 ans ne nous donne que 50% de chance de rester en dessous de 1,5 °C [Celsius], et le risque de déclencher des réactions en chaîne irréversibles échappant au contrôle humain. »

Encore une fois, Greta croit aux mensonges. La vérité est que l’ère glaciaire peut être retardée ou améliorée par les émissions de carbone et nous ne devrions pas nous en inquiéter. C’est un « pansement pour une île tropicale ».

  • « Cinquante pour cent peuvent être acceptables pour vous. Mais ces chiffres n’incluent pas les points de basculement, la plupart des boucles de rétroaction, le réchauffement supplémentaire masqué par la pollution atmosphérique toxique ou les aspects d’équité et de justice climatique. Ils comptent également sur ma génération pour extraire des centaines de milliards de tonnes de CO2 de l’air avec des technologies à peine existantes. »
  • « Un risque de 50% n’est tout simplement pas acceptable pour nous, nous qui devons en supporter les conséquences… »
  • « Pour avoir 67% de chance de rester en dessous d’une élévation de la température mondiale de moins de 1,5 degré – les meilleures cotes fournies par le [Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat]], il restait dans le monde 420 gigatonnes de CO2 à émettre le 1er janvier 2018. Aujourd’hui ce chiffre est déjà inférieur à 350 gigatonnes.
  • « Comment osez-vous prétendre que cela peut être résolu uniquement avec le statu quo et certaines solutions techniques ? Avec les niveaux d’émissions actuels, le budget CO2 restant sera entièrement épuisé en moins de huit ans et demi. »

Oh oui, je suis sûr que cela est sorti du cerveau de cette fille handicapée mentale !

What we’ve seen in recent winters is just a foretaste of what’s to come… and stay

Ce que nous avons vu au cours des derniers hivers n’est qu’un avant-goût de ce qui nous attend… et reste

Bien sûr, elle cite des chiffres et des affirmations soutenues par les partisans d’AGW, qui sont tous fondés sur de fausses hypothèses, notamment que la hausse des niveaux de CO 2 dans l’ atmosphère, cause (plutôt qu’une corrélation avec) des conditions météorologiques de plus en plus extrêmes. L’escroquerie de réchauffement global n’est certainement pas la vérité – il n’est même pas approximativement la réalité objective. Il est tellement déformé qu’il est garanti que toute action entreprise sur cette base produira des résultats contraires à ce qui était apparemment prévu : une dégradation accrue de l’environnement, une plus grande inégalité et un plus grand manque de préparation au changement climatique !

J’ai des nouvelles pour vous, Greta : espérons que les taux actuels d’émissions de carbone contribueront à conjurer l’ère glaciaire, bien que je doute que ce soit possible. Déjà des signes indiquent que le silence de la glace ne sera de nouveau sur de vastes étendues du globe que la production agricole en souffrira, que les gens mourront de faim, que la maladie sévira sur des populations faibles et affamées et très probablement jusqu’à 75% de la population de la planète mourra d’une chose ou d’une autre liée à un âge glaciaire. C’est déjà arrivé, cela va se reproduire et tous les âges de la glace sont précédés par des périodes de réchauffement climatique.

  • « Il n’y aura pas de solutions ou de projets présentés conformément à ces chiffres ici aujourd’hui, car ces chiffres sont trop inconfortables. Et vous n’êtes toujours pas assez mature pour le dire comme ils sont.
  • « Vous nous échouez. Mais les jeunes commencent à comprendre votre trahison. Les yeux de toutes les générations futures sont sur vous. Et si vous choisissez de nous échouer, je dis : nous ne vous pardonnerons jamais. »
  • « Nous ne vous laisserons pas vous en sortir. Ici, là où nous dessinons la ligne. Le monde se réveille. Et le changement arrive, que cela vous plaise ou non.
  • Je vous remercie. »

En effet, la vague de changement est déjà là, mais Greta et ses spécialistes du marketing n’ont aucune idée de sa véritable nature, ni des préparatifs psychiques/psychologiques nécessaires pour y arriver. Aigries par les gens, la société et la création elle-même, elles ont placé des militants adolescents végétaliens immatures et mal nourris en position d’autorité, cherchent à créer un climat de vengeance, et se sont ainsi alignées sur les forces de destruction. Ici, nous pouvons citer la Croisade des enfants où des milliers d’enfants ont marché pour sauver Jérusalem des infidèles et se sont retrouvés dans les marchés aux esclaves de Constantinople. C’est 400 contre 1 ici. Je parie sur l’ère glaciaire et je fais mes plans en conséquence. Greta et ses accompagnateurs peuvent faire leurs bagages pour l’île tropicale s’ils le veulent, j’achète des mukluks et des raquettes à neige.

La Croisade des enfants d’aujourd’hui et l’hystérie naissante qu’elle suscite est une fausse prophétie. Méfiez-vous !

Laura Knight-Jadczyk

Laura Knight-Jadczyk est une Américaine originaire de Floride de septième génération, historienne / mystique et auteur de 14 livres et de nombreux articles publiés sous forme imprimée et sur Internet. Elle est la fondatrice de SOTT.net et l’inspiration de l’expérience Cassiopéenne. Elle vit en France avec son mari, le physicien mathématicien polonais Arkadiusz Jadczyk, quatre de ses cinq enfants, sa famille élargie, huit chiens, cinq oiseaux et un chat.


[1] https://cassiopaea.org/forum/

Laisser un commentaire