GUIDE POUR BIEN NOURRIR VOS ANIMAUX DE COMPAGNIE AVEC UNE ALIMENTATION SAINE..!!

0
1103

https://petfoodfacts.mercola.com/about.html
Auteur : Dr. Karen Shaw Becker


Traduction : Philippe A. Jandrok
pour Cogiito.com

Photographie PAJ

introduction à des articles à venir :


La Dre Karen Shaw Becker est une vétérinaire de bien-être proactive et
intégratrice dont le principal objectif est de s’associer à des propriétaire
d’animaux de compagnie qui cherchent à améliorer la santé et la vitalité de
leur compagnon à quatre pattes en faisant des choix de vie intelligents et
holistiques. Son objectif n’est pas seulement d’identifier les causes profondes
des maladies et de la dégénérescence des animaux de compagnie, mais
également de les prévenir en adoptant une approche proactive pour créer
intentionnellement des animaux dynamiques et en plein essor.
En 2009, le Dr Becker s’est associé au Dr Joseph Mercola, médecin spécialiste
en ostéopathie et médecin spécialiste des maladies naturelles, et a
commencé à réaliser des vidéos et à rédiger des articles pour le site Web de
Mercola, Healthy Pets. Elle a également mis au point des nutraceutiques et
des suppléments de qualité humaine et d’excellente qualité pour les chiens
et les chats. En 2013, Mercola Healthy Pets est devenu l’un des plus grands
sites Web de bien-être pour animaux de compagnie au monde.
Aujourd’hui, la tendance de la nutrition des animaux de compagnie est en
train de changer, alors que de plus en plus de propriétaires d’animaux de
compagnie explorent désormais l’importance de nourrir leurs animaux avec
des régimes « faits maison » à partir d’aliments frais, par opposition aux
aliments transformés pour animaux de compagnie qui dominent le
marché. Et cela ne devrait pas nous surprendre, en particulier avec le
nombre croissant de problèmes de rappels d’aliments défectueux.
Voici la vérité : L’industrie des aliments pour animaux de compagnie, qui
promeut des aliments « de qualité » sont biologiquement inappropriés ; ils
sont remplis de vitamines synthétiques pour respecter les normes
nutritionnelles imposées et qui ne sont pas nécessairement bonne pour leurs
destinataires.
En fait, les fabricants pensent sans soucier du bien-être de leurs
clients/animaux, que plus les ingrédients sont meilleur marché, plus la
marge bénéficiaire est grande. Ces acteurs de l’industrie sont plus investis
dans le rapport économique qu’ils vont obtenir – ils ne tiennent pas compte
des intérêts de l’animal. C’est pourquoi j’éprouve une bouffée d’air frais à
chaque fois que je vois des propriétaires d’animaux s’efforcer de donner à
leurs chiens et chats bien-aimés, un régime adapté à leur espèce et adapté
aux besoins de ces animaux.

5 avantages de nourrir les chiens et les chats
avec un régime équilibré fait maison.

Le moyen optimal de nourrir les membres de votre famille à quatre pattes
est de leur faire un régime alimentaire équilibré, cru ou légèrement cuit, fait
maison et adapté aux espèces. Si vous avez déjà nourri votre chien avec des
croquettes ou des croquettes classiques, le moment est venu de les
remplacer. Il existe de nombreux avantages à nourrir votre animal avec un
régime fait maison pour ceux qui peuvent se le permettre :
• Vous choisissez les ingrédients fait maison – Vous pouvez être certain
de la qualité de la viande que vous donnez à votre animal et que vous
l’avez achetée biologique. Vous saurez également que tous les produits
que vous utilisez sont correctement lavés et nettoyés avant d’être utilisés
pour les repas de votre animal.
• Vous pouvez donner à vos animaux de compagnie les enzymes et les
phytonutriments dont ils ont grand besoin – Ces nutriments sont
généralement détruits lors du traitement des aliments. Si vous suivez un
régime cru, vous ne manquerez pas de ces nutriments bénéfiques.
• Vous pouvez faire preuve de souplesse en ce qui concerne leur
alimentation – vous assurer de fournir une variété nutritionnelle dans
les aliments de votre chien. Vous pouvez leur donner des fruits et des
légumes frais provenant des marchés locaux ou de votre jardin.
• Vous pouvez imiter le plus fidèlement possible le régime ancestral
de votre animal. Je vous conseillerais de donner autant d’aliments frais
et non transformés que vous pouvez vous permettre. Donc, si vous ne
pouvez pas vous permettre de manger une alimentation crue, toute
vivante et vivante, proposez simplement des aliments frais comme
collations.
• Vous aurez l’esprit tranquille – vous savez que vous maîtrisez
parfaitement tous les ingrédients que vous utilisez. Ceci est crucial, en
particulier maintenant qu’il est difficile de trouver des entreprises
éthiques d’aliments pour animaux de compagnie qui utilisent des
ingrédients d’origine locale.
Donner toute la quantité de nourriture fraîche à vos animaux de compagnie
peut vous permettre d’en tirer des bénéfices. Même si vous ne nourrissez que
deux à quatre repas de nourriture fraîche chaque semaine, cela peut quand
même avoir un impact significatif sur l’état nutritionnel de votre animal. Ce
qui est important, c’est que même si vous preniez de petites mesures mais
sûres, celles-ci vous assurent que vos animaux reçoivent le meilleur régime
pour que leur santé puisse prospérer.

Photographie PAJ

Comment définir les « aliments frais »?

Voici ce que j’ai découvert : Apparemment, les mots « aliments frais »
signifient différentes choses pour différentes personnes. Certains
propriétaires d’animaux pensent que les aliments frais sont tout ce qui ne
provient pas d’une boîte de conserve ou d’un sac de croquettes étiqueté «
aliments pour chiens » ou « aliments pour chats ». Mais cette définition très
simple signifie que les aliments transformés tels que les beignets, les pizzas
et les hot-dogs peuvent être considérés comme des « aliments frais ».
Ce n’est pas ce dont je parle quand je parle de régimes frais pour animaux de
compagnie.
Voici comment je définis les « aliments frais » :

  • « un régime aussi approprié que possible aux espèces – ce qui signifie
    qu’il contient peu de glucides, qu’il est riche en humidité et qu’il n’est pas
    transformé – et propose une variété d’aliments frais, entiers, complets et
    optimaux sur le plan nutritionnel. Les animaux de compagnie se développent
    mieux avec des aliments frais et entiers, riches en humidité. Ils ont besoin de
    graisses, de protéines de qualité et de fibres alimentaires : de petites
    quantités de légumes et de fruits, qui fournissent des fibres et des
    antioxydants. Leur régime devrait également inclure des oligo-éléments, des
    vitamines et des acides gras.
    En résumé, les meilleurs aliments à placer dans le bol de votre animal
    proviennent du réfrigérateur, et non du garde-manger. Mais cela ne signifie
    pas que tout ce que vous avez dans votre réfrigérateur, qu’il soit frais ou
    périssable, est sans danger pour vos animaux domestiques. Voici pourquoi.

Photographie PAJ

Tous les aliments que vous mangez sont-ils sécurisés pour vos
animaux de compagnie ?

Une étude de 2016 publiée dans la revue « Frontiers in Veterinary Science » a
révélé que les aliments parfaitement sûrs pour l’homme peuvent être
toxiques pour les chiens et les chats et sont responsables de cas
d’intoxication chez les animaux de compagnie dans le monde. Les auteurs de
l’étude ont noté que: 1

  • « Les chiens et les chats peuvent être nourris de denrées alimentaires
    nuisibles par les propriétaires inconscients du danger ou compte tenu
    de la grande fréquence de ces produits dans la maison, les animaux
    de compagnie peuvent facilement avoir accès accidentel à eux …
    Les chiens sont indiscriminés dans leurs habitudes alimentaires et
    ingèrent facilement les aliments potentiellement dangereux , étant ainsi
    beaucoup plus souvent affecté que les chats. « 
    Ils ont en outre noté que les épisodes d’empoisonnement étaient
    principalement dus au « manque de sensibilisation du public sur les risques
    graves que ces produits peuvent représenter pour la santé des chiens et des
    chats ». Quels sont donc les produits alimentaires dangereux pour vos
    animaux de compagnie? Voici quelques exemples courants:
    • Les chocolats contiennent de la théobromine et de la caféine,
    susceptibles de provoquer une hyperactivité, des tremblements, une
    augmentation du rythme cardiaque et même la mort (plus un chocolat
    est amer, plus il est toxique).
    • Les noix de macadamia peuvent entraîner de la faiblesse, des
    vomissements, une dépression, des tremblements, une perte de
    coordination et une hyperthermie chez le chien.
    • Les oignons, l’ail, la ciboulette et d’autres plantes du
    genre allum peuvent rendre certains animaux de compagnie malades
    (bien que d’autres ne soient pas affectés) et provoquer des diarrhées, des
    vomissements, une perte d’appétit et d’autres symptômes.
    Ainsi, même si c’est une excellente idée de donner à vos animaux de
    compagnie un aliment frais, un régime maison, le diable est toujours dans les
    détails – et il vous appartient de rester totalement vigilant sur ce que vous
    devriez ou ne pas leur donner à manger.

Cette ressource peut vous aider à nourrir vos animaux domestiques
avec des aliments sains..

La plupart des parents d’animaux de compagnie deviennent généralement
agités ou décontenancés lorsqu’il s’agit de déterminer quels sont les aliments
sains et sûrs pour leurs animaux et ceux qui peuvent poser problème. Et
quand ils trouvent cela trop compliqué ou prennent trop de temps, la plupart
abandonnent ce type de régime et optent pour un régime de nourriture sèche
ou de croquettes plus pratique, probablement le pire aliment que vous
puissiez donner à votre animal.
Si vous avez besoin d’aide dans ce domaine, vous êtes au bon endroit. Ces
pages d’informations sur les aliments pour animaux domestiques vous
expliqueront comment nourrir des chats et des chiens avec des aliments
spécifiques, notamment leur profil d’innocuité et ceux qui doivent être
évités. À travers ces articles, vous pouvez apprendre:
• Quelle est la quantité idéale à nourrir et la meilleure façon de préparer
ces aliments?
• Considérations de sécurité lors de l’alimentation de certains aliments
• Réactions potentielles à surveiller et comment les éviter.

Autres trucs à garder pour animaux.

Certains aliments de cette liste peuvent ne pas être quelque chose que vous voyez souvent, ou ne pas être un aliment de base sur votre liste
d’épicerie. Alors, voici ce que je conseillerais : Allez-y doucement lorsque vous introduisez de nouveaux aliments dans le bol de votre animal. Si votre chat ou votre chien a également des antécédents de problèmes digestifs et d’autres problèmes de santé, consultez votre vétérinaire avant de les nourrir avec de nouveaux aliments. Voici d’autres conseils à garder à l’esprit :
• Lavez et nettoyez régulièrement le bol à nourriture et le bol à eau
de votre animal. Ceci est essentiel si vous leur donnez des repas crus ou légèrement cuits. Je conseille également d’utiliser des bols en céramique, en acier inoxydable ou en verre au lieu de plastique.
• Préparez les bonnes portions – Il serait judicieux d’ajuster les calories en fonction de l’activité physique de votre chien chaque jour. Si vous mangez des friandises, vous devrez également les prendre en compte dans le nombre total de calories par jour dont votre animal a besoin.
• Assurez-vous qu’ils sont suffisamment hydratés – En moyenne, un
chat consomme de 5 à 10 onces d’eau par jour(0,03 litres). Un chien en bonne santé, par contre, a besoin de 0,5 à 1 once d’eau pour chaque kilo de poids corporel chaque jour.
Je vous exhorte à parcourir ces pages pour en savoir plus sur les meilleurs aliments que vous puissiez nourrir. Plus vous êtes informé, mieux vous pourrez vous assurer de donner à votre animal domestique la nutrition équilibrée et adaptée à l’espèce qu’il mérite.

Le risque de maladie de votre animal domestique –
Pourquoi la nourriture que vous lui donnez est-elle si importante?

Histoire en un coup d’oeil
• Une étude récente a confirmé que, tout comme les humains atteints de
diabète de type 2, la diversité microbienne intestinale diminuait chez les
chats atteints de la maladie.
• En bref, moins les microbes intestinaux de votre animal sont diversifiés,
plus le risque de troubles gastro-intestinaux et d’autres maladies
chroniques est élevé.
• De plus en plus de recherches démontrent un lien direct entre les régimes
alimentaires frais et un microbiome intestinal sain, chez le chien et le chat
• Donner à votre animal de compagnie un régime alimentaire optimal et
adapté aux espèces est la plus importante mesure à prendre pour
maintenir ou recouvrer sa santé.
https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2019/08/13/diabetes-incats.
aspx
Une équipe de chercheurs de l’Université de Copenhague a récemment
publié les résultats d’une étude comparant la composition des bactéries
intestinales chez les chats atteints de diabète de type 2 et chez les chats non
atteints1. Les chats ont été choisis car, selon les chercheurs, ils sont le seul
animal, à part les humains et les primates, à développer « spontanément » un
diabète de type 2.
Pour mémoire, ces animaux ne sont pas nés avec le diabète. La grande
majorité des cas de diabète de type 2 félins d’âge moyen ou plus récents que
j’ai observés ne se sont pas produits «spontanément», mais en raison d’un
mode de vie qui comprenait, entre autres facteurs précipitants, une
alimentation riche en glucides (croquettes) et une carence en nutriments.
exercice. (et des vaccinations)
Les recherches existantes, y compris une étude de 2017 qui suggère huit
déclencheurs du diabète chez le chat, sont d’ accord avec le Dr. Karen Shaw
Becker. L’une des principales conclusions de cette étude est que les régimes
alimentaires secs semblent être un facteur de risque important :

  • « Nos recherches ont révélé que, si l’obésité est un facteur de risque très
    important et prédominant pour le diabète sucré chez le chat, il existe
    1 https://www.nature.com/articles/s41598-019-41195-0
    également un risque accru de diabète chez les chats de poids normal qui
    consomment un régime alimentaire sec », a déclaré le Dr Malin Öhlund,
    un médecin. doctorat du département des services cliniques de
    l’Université suédoise des sciences agricoles et chercheur principal.
  • « Cette corrélation, comparée aux chats de poids normal dans un régime
    alimentaire humide, est une découverte nouvelle et intéressante qui
    mérite des recherches approfondies, dans la mesure où un régime
    alimentaire sec est généralement donné aux chats du monde entier » 3.
    Mais revenant au sujet du microbiome des chats diabétiques, comme prévu,
    les chercheurs de l’Université de Copenhague ont découvert que la
    composition des bactéries intestinales chez les chats atteints de diabète était
    différente de celle des bactéries intestinales observées chez les chats en
    bonne santé. Plus précisément, les chats diabétiques ont une diversité
    microbienne intestinale réduite.

L’importance de la diversité microbienne intestinale
pour la santé de votre animal..

Généralement, lorsque je discute de l’importance d’un microbiome intestinal
en bonne santé, je parle de l’équilibre bactérien bon et mauvais dans
l’intestin. Par exemple, si la population de (mauvaises) bactéries pathogènes
submerge les bactéries utiles dans la muqueuse de l’intestin grêle, elle peut
entraîner une prolifération bactérienne de l’intestin grêle (SIBO), également
appelée dysbiose de l’intestin grêle. Et trop peu de colonies de bactéries
bénéfiques peuvent entraîner une mauvaise digestion et une malabsorption,
ce qui ouvre la voie à une myriade de symptômes gastro-intestinaux.
Une autre caractéristique très importante d’un microbiome intestinal sain
est la diversité microbienne, décrite dans l’étude brésilienne de 2015
intitulée « Diversité microbienne: pertinence et relation entre la conservation
de l’environnement et la santé humaine »:

  • «Le tractus gastro-intestinal des mammifères abrite une population
    microbienne très diversifiée qui joue un rôle important dans le
    métabolisme nutritionnel, la protection contre les agents pathogènes et le développement du système immunitaire. On estime qu’au moins 1000 espèces bactériennes différentes coexistent dans le tractus intestinal humain. Bien que souvent considérés comme des agents pathogènes, la majorité des microorganismes du tractus intestinal ont des effets bénéfiques. Ils jouent plusieurs rôles dans l’hôte humain, car ils participent directement à la synthèse des vitamines et des cofacteurs, aident à la dégradation des lipides et des polysaccharides complexes et ont également une action détoxifiante (Kennedy 1999; Douglas-Escobar et al. 2006). » 4
    En fait, la diversité microbienne intestinale est si importante que, selon une étude de 2016, « la plupart des maladies humaines affectant les pays occidentalisés sont associées à une dysbiose et à une perte de diversité microbienne dans le microbiote intestinal».5 Certaines des maladies mentionnées dans le Les études incluent le diabète de type 2, le cancer colorectal, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, la maladie coeliaque et les allergies.

La recherche montre que les animaux nourris avec des aliments frais
ont un microbiome intestinal plus diversifié..

Il y a peu de temps, j’ai interviewé Mme Holly Ganz, une écologiste
microbienne qui a fondé son entreprise, « AnimalBiome », après avoir passé près de deux décennies dans le monde universitaire à étudier
les interactions entre microbes et animaux . Grâce à ses recherches, le Dr Ganz2 a appris que de nombreux animaux de compagnie souffrant de maladies chroniques ont une mauvaise santé intestinale, détectée en examinant la composition de leurs bactéries intestinales.
Avant de fonder « AnimalBiome », le Dr Ganz avait mené une campagne appelée « Kittybiome » dans le cadre de Kickstarter, dans laquelle elle demandait aux gens d’envoyer le caca de leur chat pour qu’il soit séquencé.

  • « Notre objectif était d’essayer d’établir ce qu’est la » normale « en ce qui concerne les bactéries intestinales des chats », explique le Dr Ganz . « Ce qui m’a étonné, c’est que près de 20 [%] des personnes qui ont soutenu ce projet de recherche avaient un chat souffrant d’une maladie digestive chronique. Ils étaient vraiment mécontents de ce que leurs vétérinaires leur proposaient – généralement des stéroïdes, des antibiotiques et des régimes sur ordonnance. Ils nous ont demandé d’essayer de trouver de meilleures solutions pour les aider. Donc, c’est ce qui nous a lancé. » Au cours de notre entretien, j’ai demandé à Mme Ganz comment elle avait pu identifier un animal présentant un intestin malsain et un animal ayant un intestin sain.
  • « Parfois, c’était très évident », a-t- elle répondu. « Nous avons constaté que de nombreux chats et chiens souffrant de troubles digestifs chroniques ont réellement réduit la composition de bactéries intestinales. Nous utilisons le séquençage pour examiner cela.2 https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2018/11/29/treatment-for-pets-with-chronicdigestive-
    disorders.aspx

  • Dans le cadre de mon travail avec le projet Kittybiome, nous avons commencé à interagir avec des personnes très passionnées par l’alimentation crue – le fait que les chats soient des carnivores obligés et que de nombreux régimes alimentaires disponibles dans le commerce ne leur conviennent pas biologiquement. Nous avons pu constater les avantages des régimes crus en analysant la composition des bactéries intestinales. Nous avons pu voir la différence de microbiomes entre les chats malades et les chats qui suivent un régime cru. »
    J’ai également parlé à d’autres chercheurs qui ont pu confirmer ce que le Dr Ganz a découvert, à savoir que le microbiome des animaux consommant des aliments frais est plus diversifié. Vous pouvez visiter AnimalBiome3 pour en savoir plus sur les travaux du Dr Ganz et sur la thérapie de restauration du microbiome.

Plus de preuves des avantages des aliments frais sur le microbiome..

Une autre étude universitaire récente a révélé l’incidence de différents types de régimes sur les bactéries intestinales (microbiome) de chiens 6 et il est raisonnable de supposer qu’il en va de même pour les chats.
Selon les chercheurs, l’objectif de l’étude de 28 jours était de déterminer les concentrations de microbiote et de métabolites dans les selles de huit chiens adultes nourris avec quatre régimes différents, y compris deux régimes 3 https://www.animalbiome.com légèrement cuits de Freshpet, un régime cru de Freshpet et un régime extrudé (Purina Dog Chow). Sans surprise, les résultats de l’étude ont montré qu’il existait effectivement des différences dans les bactéries intestinales en fonction du régime alimentaire des chiens. Les chercheurs ont observé que les régimes légèrement cuits et crus avaient généralement une teneur plus élevée en protéines et / ou en matières grasses, étaient plus digestibles que le régime extrudé (croquettes) et réduisaient également les concentrations de triglycérides dans le sang.
D’autres recherches sur l’impact du régime alimentaire sur le microbiome de l’intestin canin ont permis de mieux comprendre les avantages de l’alimentation des chiens d’une alimentation adaptée à leur espèce. Par exemple, une étude italienne publiée récemment a comparé l’influence d’un régime à base de viande et de légumes crus par rapport à un régime extrudé chez huit Boxers en bonne santé.
Les auteurs de l’étude ont conclu que l’alimentation crue «… favorisait une croissance plus équilibrée des communautés bactériennes et un changement positif dans la lecture des fonctions intestinales saines par rapport à un régime extrudé » 7.
Dans une autre étude récente menée en Nouvelle-Zélande sur 15 chiens adultes, les chercheurs ont découvert que les chiens nourris avec un régime alimentaire contenant de la viande rouge crue présentaient des niveaux de digestibilité des protéines et de l’énergie supérieurs à ceux des chiens nourris avec des croquettes. Ils ont également produit moins de caca avec des niveaux plus bas d’acides gras volatils fécaux. 8 En ce qui concerne les bactéries intestinales, les auteurs de l’étude ont noté que :

  • « Le régime alimentaire a affecté de manière significative 27 familles microbiennes et 53 genres dans les fèces. En particulier, les abondances de Bacteriodes, Prevotella, Peptostreptococcus et Faecalibacterium étaient plus faibles chez les chiens nourris au régime à base de viande, alors que Fusobacterium, Lactobacillus et Clostridium étaient tous plus abondants. » L’évolution du microbiote est corrélée à la digestibilité des protéines et des
    graisses chez le chien. En comprenant la relation entre le microbiome d’un chien et la digestibilité de la nourriture consommée, nous pouvons mieux comprendre l’influence du régime alimentaire sur le bien-être général des animaux domestiques. Il est intéressant de noter que la quantité de fibres saines non digestibles incluses dans les régimes alimentaires crus est également un facteur déterminant de la quantité et de la diversité des microbes intestinaux. Jusqu’ici, toutes les recherches sur les aliments crus suggèrent qu’une petite quantité de fibres (sous forme de fibres végétales non digestibles) est importante pour la construction d’un microbiome en bonne santé, et que les régimes sans fibres produisent un microbiote moins sain.

Alimentation saine = intestin sain
= animal de compagnie en bonne santé..

Bien que de nombreux facteurs environnementaux et de style de vie influent sur la santé de l’intestin de votre animal, le régime alimentaire que vous consommez a un effet direct sur la diversité microbienne de son microbiome et constitue le facteur le plus important pour prévenir les maladies et préserver votre bien-être.
Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous recommande de laisser votre animal s’éloigner du « fast food » (croquette) et de lui donner un régime alimentaire optimal sur le plan nutritionnel, adapté à l’espèce, ce qui signifie un aliment contenant des protéines animales non altérées de haute qualité, de l’humidité, des graisses saines et des fibres, avec peu ou pas d’amidon. Une alimentation maison crue ou légèrement cuite, nutritionnellement complète, est le premier choix pour les animaux domestiques , mais uniquement pour les propriétaires qui s’engagent à bien faire les choses. Si vous ne souhaitez pas équilibrer les régimes alimentaires à la maison, choisir
une alimentation crue pré-équilibrée et disponible dans le commerce est une bonne alternative.
Et assurez-vous également d’incorporer des probiotiques, des légumes
fermentés et une variété de produits frais au régime alimentaire de votre animal. Les myrtilles, les graines de chia et de chanvre dans de l’huile de coco, les graines de citrouille crues, les légumes fermentés et le kéfir peuvent fournir à votre animal à fourrure une variété de saveurs et de nutrition.
« Mercola Healthy Pets » est fier de sponsoriser l’ étude CANWI AGE en cours. La bonne nouvelle est que cette étude inclut l’évaluation des
microbiomes de chats qui consomment des aliments crus, peu transformés et hautement transformés, et j’ai hâte de vous faire part des résultats préliminaires…
Dr. Karen Shaw Becker


Sources et références :
• ScienceDaily 7 juin 2019
• 1 Scientific Reports, Volume 9, Numéro de l’article: 4822 (2019).
• 2 Journal de médecine interne vétérinaire, volume 31, numéro 1, janvier /
février 2017, p. 29-35.
• 3 Nouvelles de la pratique vétérinaire, 24 janvier 2017
• 4 braz. cambre. biol. technol. vol. 58 n ° 1 Curitiba janvier / février. 2015
• 5 Microbiol avant. 2016; 7h45
• 6 Journal of Animal Science, volume 95, numéro suppl_4 du 1er août 2017,
pages 111.
• 7 BMC Veterinary Research. 2017; 13: 65
• 8 PeerJ. 2017 mars 2; 5: e3019

Photographie PAJ
Photographie PAJ

Laisser un commentaire