Ils partagent leurs photos de plages pour réclamer la réouverture des littoraux. #RendezNousNosPlages

1
1091
©Pexels

Avec le mot-clé « #RendezNousNosPlages », des internautes demandent que le déconfinement s’accompagne de la réouverture des plages.

CONFINEMENT – “On échange les plages contre les écoles?” 

Depuis que le Premier ministre Édouard Philippe a exclu d’ouvrir l’accès aux plages avant au moins le 1er juin, les appels se multiplient pour un accès raisonné au littoral.

Après les élus bretons, mobilisés dans un front transpartisan autour du mot-clé ”#RendezNousLaMer” (voir plus bas), des internautes ont inondé Twitter, ce dimanche 3 mai, de photos de “leurs” plages, qu’ils espèrent voir rouvrir bien avant le mois de juin.

“Laissez les maires décider!”, demande l’un d’eux, quand un autre assure que les pratiques sportives sur le littoral sont “sûrement moins dangereuses que le métro” qui, lui, est toujours en fonctionnement.

“Mon littoral c’est mon parc. Il est le lieu de ma pratique sportive. Mon lieu de randonnée. Ma fenêtre vitale de respiration. Mon littoral n’est pas un centre commercial”, écrit de son côté une professeure de lettres.

Si la majorité de ces photos, accompagnées du mot-clé ”#RendezNousNosPlages”, viennent de Bretagne, des habitants de toute la France, de l’Hérault à la Corse, ont rejoint le mouvement pour demander la réouverture immédiate des plages.

″#RendezNousLaMer”, la mobilisation sur la façade atlantique

Avec le mot-clé ”#RendezNousLaMer”, plusieurs élus bretons ont appelé jeudi à “libérer les plages” du nord-ouest de la France dès le 11 mai. D’autant plus que les quatre départements de la Bretagne, première région littorale en kilomètres côtiers, sont classés en vert sur la carte publiée par le gouvernement en vue du déconfinement. 

“En Bretagne, nos plages sont nos parcs et jardins. Je plaide pour que, sous l’autorité des maires, nous puissions les rouvrir au plus vite sans prendre de risques pour notre santé”, a tweeté jeudi le président de région Loïg Chesnais-Girard (PS).

“Il faut que l’ouverture redevienne la règle et la fermeture, via un arrêté, l’exception”, plaide Dominique Cap, président de l’association des maires du Finistère, qui a adressé un courrier au Premier ministre avec d’autres maires de la région. Selon lui, il faut faire la différence entre “une plage urbaine lors d’un pont ensoleillé qui peut poser problème”, et l’accès aux milliers de kilomètres du littoral sauvage.

Une pétition lancée mardi à destination des quatre préfets de la façade atlantique a recueilli plus de 52.000 signatures. Elle réclame une réouverture des plages du littoral “pour les surfeurs, les nageurs, les joggeurs, les promeneurs et toute autre personne pratiquant une activité physique pour une durée déterminée sans regroupement”.

Source : Huffington Post

1 COMMENTAIRE

  1. Les inepsies des mesures du gouvernement !
    Allez au Mag do mais surtout pas à l’air libre pour la détente, et prendre qqes vitamines…
    C’est vrai que le fast good fera plus de clients pour le Coro, que l’air marin…

Laisser un commentaire