Le confinement a fait baisser de 62 % l’empreinte carbone des Français !

3
975
Empreinte Carbone

Alors que la France est dans sa quatrième semaine de confinement, les deux premières ont déjà donné des résultats. Si le bilan sanitaire reste quant à lui catastrophique, cela va beaucoup mieux du côté de l’empreinte carbone. La principale raison de cette amélioration est liée à la réduction des déplacements.

L’impact carbone des déplacements

Notre pays est en confinement depuis le 17 mars 2020. Or, seules deux semaines auront suffit faire baisser l’empreinte carbone. Ce 5 avril 2020, le média Novethic a relayé une étude menée par l’application Greenly. Celle-ci mesure l’empreinte carbone des utilisateurs en fonction de leurs relevés bancaires.
Or, Greenly a noté une baisse de 62 % de l’empreinte carbone des Français !

Logiquement, le fait que la population se déplace beaucoup moins joue énormément. Citons l’impact carbone des carburants ayant chuté de 83 % par rapport à la moyenne hebdomadaire du début d’année 2020. Quant à l’impact carbone de l’aviation, celui-ci a baissé de 94 % et l’achat des billets d’avion a été divisé par cinq.

La Préfecture de police de Paris a diffusé sur son compte Facebook ces images impressionnantes de la capitale totalement vide filmées par un drone, le 19 mars dernier, au 3ème jour de confinement.

Le e-commerce en hausse pendant le confinement

L’alimentation est également au cœur de l’étude de Greenly. L’empreinte carbone de la restauration a chuté de 94 %, ce qui n’est pas une surprise. Le fait que l’empreinte liée aux supermarchés ait accusé une baisse de seulement 10 % n’est pas étonnant non plus. Effectivement, ce secteur est toujours très actif en période de confinement.
En revanche, il faut savoir que le e-commerce a connu une hausse de 2,5 % en moyenne depuis le début du confinement. Par ailleurs, cette hausse se chiffre à 15 % chez les personnes de plus de 40 ans.

Alexis Normand, fondateur de Greenly s’est exprimé sur le sujet. L’intéressé estime que cette amélioration devrait permettre une réflexion sur l’après de cette crise sanitaire.Il faudrait selon lui penser à construire un monde plus écoresponsable.
Par ailleurs, le confinement permet déjà d’apprendre d’autres manières de vivre autrement, notamment en ce qui concerne le travail et les déplacements qui y sont habituellement liés.
Toutefois, le but des gouvernements du monde entier semble être de relancer la machine économique le plus vite possible. Si certains pensent que le monde ne sera plus le même après cette pandémie, d’autres estiment que la civilisation et sa logique habituelle reprendra pleinement ses droits.

Fin mars, nous évoquions le fait que l’épidémie de Covid-19 avait généré une amélioration de la qualité de l’air en Europe. Un satellite de l’Agence Spatiale européenne (ESA) avait récolté des données assurant la visibilité de cette forte baisse de la pollution atmosphérique. Début mars, la NASA avait quant à elle effectué un travail similaire en ce qui concerne la Chine.

Source : SciencePost / Le Parisien

3 Commentaires

  1. Je ne sais pas comment ça se passe ailleurs, mais sur Nice il n y plus des épandages de chemyraille depuis confinement.Peut être Il fait prendre en compte ce faite aussi!?…

    • Bonjour Durand, je confirme chez nous aussi plus d’épandages quasi plus d’avions depuis dans le ciel, dans le 13 …Evidemment que ça joue dessus. Les épandages depuis des mois et des mois ça n’arrêtait plus du non stop mais beurkkkkkkk

  2. Oui ben, malgré qu’il y ait la moitié de la population mondiale confinée, il y a toujours beaucoup de CO2 dans l’atmosphère, la quantité totale n’a pas du tout diminué, au contraire, elle augmente toujours!!! alors il y en a beaucoup qui se posent des questions car en fin de compte, c’est l’humain qui cause cette augmentation??? ou bien c’est autre chose???

Laisser un commentaire