Le gouvernement américain publie accidentellement des documents sur le contrôle mental électromagnétique dans une demande FOIA

5
39723

https://www.collective-evolution.com/2018/04/24/us-government-accidentally-releases-electromagnetic-mind-control-documents-in-foia-request/?fbclid=IwAR3ENWptenuNBKGLEO0T9il17yGtBD2LMhLY31jAttLZO-vejD7sJsLcndA

Lorsque le chercheur Curtis Waltman du site Web Muckrock a reçu des fichiers résultant de sa demande au Freedom of Information Act sur Antifa et des groupes suprémacistes blancs du Washington State Fusion Center, il a obtenu un peu plus que ce qu’il avait négocié :

un fichier compressé indépendant intitulé  » Effets des EM sur le corps humain. »

Le dossier contenait trois diagrammes présentant des informations sur les armes électromagnétiques ciblant le corps humain et le cerveau. 

Le premier diagramme, plus spécifiquement intitulé Effets d’armes psychoélectroniques, semble détailler l’utilisation potentielle de ces armes, en se concentrant à la fois sur le contrôle mental et l’inconfort physique.

Le diagramme suivant indique différents processus par lesquels le contrôle électromagnétique de l’esprit pourrait être utilisé via des réseaux de téléphonie mobile ou plus localement depuis le sol ou l’air en ciblant des individus spécifiques avec des armes psychotroniques. Différentes fréquences sont décrites pour pouvoir avoir un impact sur différentes zones du cerveau.

Ce troisième schéma parle davantage de la cartographie des fréquences des ondes cérébrales humaines et mentionne que chaque corps humain possède un champ bio-électomagnétique unique, qui, vraisemblablement, donnerait aux utilisateurs de technologies avancées la capacité de localiser n’importe quel individu dans le monde sur la base de ce signature, leur permettant de viser directement ces individus avec des armes psychotroniques.

Ces diagrammes semblent être des documents de présentation provenant de différentes sources, pouvant être utilisés comme points de données dans les discussions sur la recherche et le développement d’armes psychotroniques. Ces documents ne révèlent pas, à la manière de Wikileaks, ce que les agences gouvernementales fantômes comme la NSA ont fait ou sont capables de faire.

Curieusement, certaines de ces images apparaissent dans un article du magazine Nexus  décrivant un procès de 1992 intenté par John St. Clair Akewi contre la NSA. Akewi a affirmé que la NSA avait «la capacité d’assassiner des citoyens américains secrètement ou de mener des opérations de contrôle psychologique secrètes pour faire diagnostiquer aux sujets une mauvaise santé mentale» et documentait leurs méthodes présumées.

Dans le terrier du lapin

Pour ceux qui peuvent le suivre à partir de là, la piste menant à cet article mène à un trou de lapin d’informations et de ressources qui décrivent divers aspects des efforts de contrôle mental sur les «  individus ciblés  » par les agences Deep State. Bien que les capacités secrètes de ces agences aient été parmi les informations les plus étroitement surveillées, Edward Snowdon nous a aidés à nous éveiller à leur existence.

Que pouvons-nous faire de cette «goutte» particulière d’informations concernant les capacités de contrôle mental? Comme le note Waltman,

On ne sait pas vraiment comment cela s’est terminé dans cette version. Il aurait pu être destiné à une autre version, il aurait pu être rassemblé pour un prochain rapport de la WSFC, ou il pourrait même provenir des fichiers personnels d’un officier du renseignement qui se sont en quelque sorte mêlés à la version. Un appel à la WSFC n’a pas été renvoyé au moment de la presse, donc jusqu’à ce que nous entendions parler, leur présence reste un mystère.

La seule possibilité que Waltman ne couvre pas, c’est que ce dossier lui ait été divulgué intentionnellement par un opérateur qui a voulu diffuser ces informations à un regard indépendant, et faire partie de la divulgation d’informations cachées que le public doit connaître. 

Peu probable ? Peut-être, mais des choses bien plus étranges se sont déjà produites.

5 Commentaires

  1. Bonjour monsieur Jandrok.
    Merci à louloutte et à vous pour les capsules d’informations que vous faites. Ici, j’aurais une question : y a-t-il un moyen de s’en protéger ?
    est-ce qu’une cage de Faraday dans notez maison pourrait suffire à nous isoler, en tous cas après ce qu’on vient de vivre avec l’épidémie de Covid-19.

  2. Article très intéressant.je fais le lien avec les fameux casques psychotroniques qu’auraient portés la milice de Macron sur les gilets jaunes et le contrôle mental de personnes ayant fait des attentats.Merci à vous.

  3. Bonjour, l’image « bio-electronic » de l’humain montre un tore (ou une aura) bien réduit et hors-sol, qui peut être induit par stress, peur et Cie… ou par programmation mentale en imprimant ce genre d’image dans l’esprit des gens non initiés ou déjà hors-sol (hélas, dejà nombreux). On sait par ailleurs que c’est un bon ancrage qui nous permet de nous protéger de beaucoup de choses, de rester stable à l’intérieur de nous-meme. Peut etre une piste pour ne pas ou moins subir ce genre d’agression.

Laisser un commentaire