Le magnésium met la honte aux drogues psychiatriques pour traiter la dépression

0
3239

RealFarmacy.com

traduction pour cogiito.com : PAJ

La dépression est l’une des maladies les plus largement diagnostiquées de notre époque, avec plus de 3 millions de cas aux États-Unis chaque année et 350 millions supposés être touchés dans le monde. 1  

La médecine conventionnelle considère les médicaments antidépresseurs comme des traitements de première intention, y compris le médicament injecté post-partum nouvellement approuvé qui [1] coûte 34 000 dollars le traitement, à hauteur de 16 milliards de dollars [2] de ventes mondiales d’ici 2023.

Malgré leur utilisation généralisée, ces médicaments recèlent d’une batterie d’effets secondaires graves, y compris les comportements suicidaires et les risques de passage à l’acte[3].

aliments riches en magnésium

Ce sont bien les deux dernières choses que vous souhaiteriez voir dans un état qui présente déjà le suicide en tant que comorbidité.

Pour cette seule raison, des solutions de rechange naturelles, sûres et efficaces sont plus nécessaires que jamais.

Tandis que la recherche sur les alternatives naturelles à la dépression[4] prend de l’ampleur chaque jour –

la base de données de la Dépression [5] de GreenMedInfo.com contient 647 études sur plus de 100 substances naturelles qui ont été étudiées pour prévenir ou traiter la dépression

– il est rare de trouver des recherches cliniques de qualité sur le sujet publiées dans le magazine Well, revue respectée. C’est pourquoi une puissante étude publiée dans PLOS One intitulée

: « Rôle de la supplémentation en magnésium dans le traitement de la dépression : un essai clinique randomisé[6] » est prometteuse.  

Le magnésium est non seulement sûr, abordable et facilement accessible, mais selon cette étude récente, il est efficace dans le traitement des symptômes de dépression légers à modérer. 

riches en magnésium

Bien que des études antérieures aient examiné l’association entre le magnésium et la dépression 2-7, il s’agit de la première étude clinique contrôlée par placebo visant à déterminer si l’utilisation de chlorure de magnésium en vente libre (248 mg de magnésium élémentaire par jour pendant 6 semaines) a amélioré les symptômes de la dépression.

La conception de l’étude était la suivante :

  • « Un essai ouvert croisé, bloqué, randomisé, a été mené dans des cliniques de soins primaires ambulatoires sur 126 adultes (âge moyen : 52 ans ; homme 38 %) diagnostiqués et présentant actuellement des symptômes légers à modérer avec Questionnaire sur la santé du patient – 9 (PHQ-9) scores de 5 à 19. L’intervention a duré 6 semaines de traitement actif (248 mg de magnésium élémentaire par jour) contre 6 semaines de contrôle (pas de traitement). Les évaluations des symptômes de dépression ont été complétées par des appels téléphoniques toutes les deux semaines. Le résultat principal était la différence nette entre l’évolution des symptômes de la dépression du début à la fin de chaque période de traitement. Les résultats secondaires comprenaient des changements dans les symptômes d’anxiété, ainsi que l’observance du régime de supplémentation, l’apparition d’effets indésirables et l’intention d’utiliser des suppléments de magnésium à l’avenir. Entre juin 2015 et mai 2016.

Les résultats de l’étude sont les suivants :

  • “La consommation de chlorure de magnésium pendant 6 semaines a entraîné une nette amélioration cliniquement significative des scores PHQ-9 de -6,0 points (IC -7,9, -4,2 ; P <0,001) et une nette amélioration des scores de trouble d’anxiété généralisée-7 de -4,5 points. (CI -6,6, -2,4 ; p <0,001). L’observance moyenne était de 83 % en nombre de comprimés. Les suppléments étaient bien tolérés et 61 % des participants ont indiqué qu’ils utiliseraient le magnésium à l’avenir. Des effets similaires ont été observés indépendamment de l’âge, du sexe, de la gravité initiale de la dépression, de la concentration initiale de magnésium ou de l’utilisation d’antidépresseurs. Les effets ont été observés dans les deux semaines. Le magnésium est efficace dans les cas de dépression légère à modérer chez l’adulte. Cela fonctionne rapidement et est bien toléré sans la nécessité d’une surveillance étroite de la toxicité.”

Pour la perspective, les antidépresseurs conventionnels envisagent de générer une “réponse thérapeutique adéquate ou complétée” avec un score PHQ-9 “une diminution de 5 points ou plus par rapport au départ”.

À ce niveau d’efficacité, l’action recommandée est la suivante :

Ne pas changer de traitement ; effectuez un suivi périodique avec du magnésium.”

magnesium

Le score de magnésium de -6,0 représente donc le summum du succès selon les attentes conventionnelles pour une réponse complète, parfois appelée “rémission”. À la différence des antidépresseurs classiques, près de la moitié des patients interrompent le traitement pendant le premier mois, généralement en raison de leurs effets secondaires puissants et parfois débilitants. 8

Pour résumer les principaux résultats de l’étude :

  • Il y avait une amélioration cliniquement significative des scores de dépression et d’anxiété.
  • 61 % des patients ont indiqué qu’ils utiliseraient le magnésium à l’avenir.
  • Des effets similaires ont été observés selon l’âge, le sexe, la gravité de la dépression, les taux de magnésium de base ou l’utilisation de traitements antidépresseurs.
  • Les effets ont été observés dans les deux semaines.

 Les auteurs de l’étude ont conclu :

  • “Le magnésium est efficace contre les dépressions légères et modérées chez les adultes. Cela fonctionne rapidement et il est bien toléré sans la nécessité d’une surveillance étroite pour la toxicité.”
pixabay.com

AU-DELÀ DE LA DÉPRESSION :

les nombreux bienfaits du magnésium pour la santé et sa source d’approvisionnement

Le magnésium est un acteur central dans la production d’énergie de votre corps, comme il se trouve dans 300 enzymes du corps humain, y compris dans la forme biologiquement active de l’ATP appelée MG-ATP. En fait, plus de 3 751 sites de liaison au magnésium ont été identifiés dans les protéines humaines, ce qui indique que son importance nutritionnelle centrale a été grandement sous-estimée [7].

Les recherches sur le magnésium s’accumulent depuis 40 ans à un rythme constant d’environ 2 000 nouvelles études par an. Notre projet de base de données a répertorié plus de 100  avantages du magnésium pour la santé [8] . 

Par souci de brièveté, nous aborderons sept applications thérapeutiques clés, correspondantes au magnésium comme suit :

  • Fibromyalgie : non seulement la carence en magnésium est fréquente chez les personnes diagnostiquées avec une fibromyalgie, 9,10, mais des doses relativement faibles de magnésium (50 mg), associées à de l’acide malique sous forme de malate de magnésium, ont été cliniquement démontrées pour améliorer la douleur et la sensibilité à laquelle il a été administré.11
  • Fibrillation auriculaire : un certain nombre d’études ont maintenant montré que la supplémentation en magnésium réduit la fibrillation auriculaire, soit seule, soit en association avec des agents médicamenteux conventionnels12.
  • Diabète de type 2 : selon une étude de 2007, la carence en magnésium est fréquente chez les diabétiques de type 2, avec une incidence de 13,5 à 47,7 %. 13 Des recherches ont également montré que les diabétiques de type 2 atteints de neuropathie périphérique et de coronaropathie avaient des taux de magnésium intracellulaire plus bas. Il a été démontré que la supplémentation orale en magnésium réduisait la glycémie à jeun et augmentait le taux de cholestérol HDL chez les patients atteints de diabète de type 215. Elle améliorait également la sensibilité à l’insuline et le contrôle métabolique chez les sujets diabétiques de type 216.
  • Syndrome prémenstruel : Une déficience en magnésium a été observée chez les femmes atteintes du syndrome prémenstruel17. Il n’est donc pas surprenant qu’on ait constaté qu’il atténuait les symptômes prémenstruels de rétention hydrique 18 et réduisait globalement les symptômes associés d’environ 34 % chez les femmes âgées entre 18 et 45 ans, avec des comprimés de 250 mg pendant une période d’observation de 3 mois. 20 Lorsqu’elle est associée à la vitamine B6, une supplémentation en magnésium améliore les symptômes prémenstruels liés à l’anxiété.19.
  • Maladie cardiovasculaire et mortalité : les faibles concentrations sériques de magnésium prédisent la mortalité cardiovasculaire et toutes causes confondues21. Le magnésium peut conférer ses effets protecteurs de nombreuses manières. Il peut agir comme un bloqueur des canaux calciques 22 ; il est hypotenseur 23, il est antispasmodique (qui peut protéger contre les spasmes de l’artère coronaire) 24 et antithrombotique25.

En outre, les cellules du muscle cardiaque sont extrêmement denses en mitochondries (jusqu’à 100 %) de fois plus par cellule que le muscle squelettique), les “centrales électriques” de la cellule, qui ont besoin de suffisamment de magnésium pour produire de l’ATP via le cycle de l’acide citrique.

  • Troubles de la migraine : On a constaté que les taux sanguins de magnésium étaient significativement plus faibles chez les personnes souffrant de crises de migraine.26,27 Un article récent du Journal of Neural Transmission intitulé « Pourquoi tous les patients migraineux devraient être traités au magnésium », a souligné que les véritables réserves de magnésium dans le corps, et moins de 2% se trouvent dans l’espace extracellulaire mesurable :
  •  « 67 % dans l’os et 31 % dans le système intracellulaire», un traitement empirique avec au moins du magnésium par voie orale est justifié chez toutes les personnes migraineuses. » En effet, il a été démontré que la supplémentation en magnésium par voie orale réduisait le nombre de jours de céphalées chez les enfants souffrant de migraines fréquentes 29 et lorsqu’il était associé à la l-carnitine, est efficace pour réduire la fréquence des migraines chez les adultes.30.
  • Vieillissement : bien que le vieillissement naturel soit un processus sain, il a été noté que le vieillissement accéléré est une caractéristique de la carence en magnésium31, ce qui est particulièrement évident dans le contexte de longues missions de vol spatial où les faibles niveaux de magnésium sont associés à un vieillissement cardiovasculaire dix fois plus rapide Earth.32 il a été démontré que la supplémentation en magnésium inversait les modifications de l’EEG neuroendocrinien et du sommeil EEG chez l’homme.33 un des mécanismes possibles du vieillissement associé à une carence en magnésium est que le magnésium est nécessaire pour stabiliser l’ADN et favoriser la réplication de l’ADN. Il participe également à la guérison des extrémités des chromosomes après leur division en mitose34.

Il est assez étonnant de considérer les avantages secondaires détaillés de la consommation ou de la supplémentation en magnésium dans le contexte des effets secondaires bien connus des approches pharmaceutiques des symptômes.

Pixabay.com

GESTION DE LA MALADIE

En moyenne, les médicaments conventionnels ont 75 effets secondaires associés à leur utilisation, y compris des effets mortels (bien que parfois rares). Quand on considère les nombreux avantages secondaires du magnésium et une toxicité extrêmement faible, il est clair que cette intervention minérale fondamentale (et ses exigences diététiques) fait honte aux approches pharmaceutiques de la dépression.

MEILLEURES SOURCES DE MAGNÉSIUM DANS L’ALIMENTATION

pixabay.com

La meilleure source de magnésium provient des aliments. Une manière d’identifier les aliments contenant du magnésium est celle qui sont verte, c’est-à-dire riche en chlorophylle. La chlorophylle, qui permet aux plantes de capter l’énergie solaire et de la convertir en énergie métabolique, a un atome de magnésium en son centre. En fait, sans magnésium, les plantes ne pourraient pas utiliser l’énergie lumineuse du soleil.

Le magnésium, cependant, dans sa forme élémentaire est incolore, et de nombreux aliments qui ne sont pas verts en contiennent également. Le fait est que, lorsqu’il est ajouté à des cofacteurs alimentaires, il est absorbé et utilisé plus efficacement que sous sa forme élémentaire, extraite par exemple du calcaire sous forme d’oxyde de magnésium.

 Les aliments suivants contiennent des quantités exceptionnellement élevées de magnésium. Les portions décrites font 100 grammes, soit un peu plus de trois onces.

  • Son de riz brut (781 mg)
  • Algues, Agar séchée (770 mg)
  • Ciboulette lyophilisée (640 mg)
  • Épice, feuille de coriandre, séchée (694 mg)
  • Graines de citrouille séchées (535 mg)
  • Cacao, poudre sèche non sucrée (499 mg)
  • Épices, basilic, séché (422 mg)
  • Graines de lin (392 mg)
  • Épices, graines de cumin (366 mg)
  • Noix de Brésil séchées (376 mg)
  • Persil, lyophilisé (372 mg)
  • Semences, farine de sésame (346 mg)
  • Noix, beurre d’amande (303 mg)
  • Noix, noix de cajou grillées (273 mg)
  • Farine de soja dégraissée (290 mg)
  • Lactosérum sucré séché (176 mg)
  • Millet soufflé (106 mg)
  • Échalotes lyophilisées (104 mg)
  • Poireaux, lyophilisés (156 mg)
  • Poisson, saumon cru (95 mg)
  • Oignons, flocons déshydratés (92 mg)

Heureusement, pour ceux qui ont besoin de doses plus élevées ou qui ne sont pas enclins à consommer des aliments riches en magnésium, il existe des formes complémentaires couramment disponibles sur le marché. N’oubliez pas que, pour ceux qui souhaitent profiter des avantages du traitement au magnésium, à savoir ses propriétés adoucissantes et laxatives pour les selles, le citrate ou l’oxyde de magnésium fournira cette caractéristique supplémentaire.

Pour ceux qui cherchent à maximiser l’absorption et la biodisponibilité, le glycinate de magnésium est idéal, car la glycine est l’acide aminé le plus petit que l’on trouve couramment chélaté en magnésium et, par conséquent, hautement absorbable.

Pour plus d’informations sur les solutions naturelles à la résolution de la dépression, téléchargez notre livre électronique gratuit sur le thème « Solutions du XXIe siècle à la dépression [9]». 

Références 1-34

Source : Evolution collective

1) World Health Organization. Depression fact sheet no. 369 2012 [cited 2016 December 20]. Available from: http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs369/en/.

2) Jacka FN, Overland S, Stewart R, Tell GS, Bjelland I, Mykletun A. Association between magnesium intake and depression and anxiety in community-dwelling adults: the Hordaland Health Study. Aust N Z J Psychiatry. 2009;43(1):45–52. Pmid:19085527.

3) Huang JH, Lu YF, Cheng FC, Lee JN, Tsai LC. Correlation of magnesium intake with metabolic parameters, depression and physical activity in elderly type 2 diabetes patients: a cross-sectional study. Nutrition J 2012 ; 11 (1) : 41. pmid:22695027; PubMed Central PMCID: PMC3439347.

4) Tarleton EK, Littenberg B. Magnesium intake and depression in adults. J Am Board Fam Med. 2015;28(2):249–56. Pmid:25748766

5) Yary T, Lehto SM, Tolmunen T, Tuomainen T-P, Kauhanen J, Voutilainen S, et al. Dietary magnesium intake and the incidence of depression: a 20-year follow-up study. J Affect Disord. 2016;193:94–8. Pmid:26771950

6) Eby GA, Eby KL. Rapid recovery from major depression using magnesium treatment. Med Hypotheses. 2006;67(2):362–70. pmid:16542786

7) N Engl J Med. 2000 Dec 28;343(26):1942-50. Managing depression in medical outpatients.

8)  Damiano Piovesan, Giuseppe Profiti, Pier Luigi Martelli, Rita Casadio. 3,751 magnesium binding sites have been detected on human proteins. BMC Bioinformatics. 2012 ;13 Suppl 14:S10. Epub 2012 Sep 7. PMID: 23095498

9) G Moorkens, B Manuel y Keenoy, J Vertommen, S Meludu, M Noe, I De Leeuw. Magnesium deficit in a sample of the Belgian population presenting with chronic fatigue. Magnes Res. 1997 Dec;10(4):329-37. PMID: 9513929

10)  J Eisinger, A Plantamura, P A Marie, T Ayavou. Selenium and magnesium status in fibromyalgia. Magnes Res. 1994 Dec;7(3-4):285-8. PMID: 7786692

11)  I J Russell, J E Michalek, J D Flechas, G E Abraham. Treatment of fibromyalgia syndrome with Super Malic: a randomized, double blind, placebo controlled, crossover pilot study. J Rheumatol. 1995 May;22 (5) : 953-8. PMID: 8587088

12) GreenMedInfo.com, Atrial Fibrillation and Magnesium (5 studies)

13)  Phuong-Chi T Pham, Phuong-Mai T Pham, Son V Pham, Jeffrey M Miller, Phuong-Thu T Pham . Hypomagnesemia in patients with type 2 diabetes. Clin J Am Soc Nephrol. 2007 Mar;2(2):366-73. Epub 2007 Jan 3. PMID: 17699436

14)  M de Lordes Lima, T Cruz, J C Pousada, L E Rodrigues, K Barbosa, V Canguçu. The effect of magnesium supplementation in increasing doses on the control of type 2 diabetes. Diabetes Care. 1998 May;21 (5) : 682-6. PMID: 9589224

15) Y Song, K He, E B Levitan, J E Manson, S Liu. Effects of oral magnesium supplementation on glycaemic control in Type 2 diabetes: a meta-analysis of randomized double-blind controlled trials. Cardiovasc Toxicol. 2008;8(3):115-25. Epub 2008 Jul 8. PMID: 16978367

16)  Martha Rodríguez-Morán, Fernando Guerrero-Romero. Oral magnesium supplementation improves insulin sensitivity and metabolic control in type 2 diabetic subjects: a randomized double-blind controlled trial. Diabetes Care. 2003 Apr;26(4):1147-52. PMID: 12663588

17)  F Facchinetti, P Borella, G Sances, L Fioroni, R E Nappi, A R Genazzani. Oral magnesium successfully relieves premenstrual mood changes. Obstet Gynecol. 1991 Aug;78(2):177-81. PMID: 2067759

18)  A F Walker, M C De Souza, M F Vickers, S Abeyasekera, M L Collins, L A Trinca. Magnesium supplementation alleviates premenstrual symptoms of fluid retention. J Womens Health. 1998 Nov;7(9):1157-65. PMID: 9861593

19)  S Quaranta, M A Buscaglia, M G Meroni, E Colombo, S Cella. Pilot study of the efficacy and safety of a modified-release magnesium 250 mg tablet (Sincromag) for the treatment of premenstrual syndrome. Am J Gastroenterol. 2008 Dec;103(12):2972-6. PMID: 17177579

20) M C De Souza, A F Walker, P A Robinson, K Bolland. A synergistic effect of a daily supplement for 1 month of 200 mg magnesium plus 50 mg vitamin B6 for the relief of anxiety-related premenstrual symptoms: a randomized, double-blind, crossover study. J Womens Health Gend Based Med. 2000 Mar;9(2):131-9. PMID: 10746516

21) Thorsten Reffelmann, Till Ittermann, Marcus Dörr, Henry Völzke, Markus Reinthaler, Astrid Petersmann, Stephan B Felix. Low serum magnesium concentrations predict cardiovascular and all-cause mortality. Atherosclerosis. 2011 Jun 12. Epub 2011 Jun 12. PMID: 21703623

22) Andrea Rosanoff, Mildred S Seelig. Comparison of mechanism and functional effects of magnesium and statin pharmaceuticals. J Am Coll Nutr. 2004 Oct ; 23 (5) : 501S-505S. PMID: 15466951

23)  GreenMedInfo.com, Magnesium’s Hypotensive Properties.

24) GreenMedInfo.com, Magnesium’s Antispasmodic Properties.

25) Joen R Sheu, George Hsiao, Ming Y Shen, Yen M Lee, Mao H Yen. Antithrombotic effects of magnesium sulfate in in vivo experiments. Int J Hematol. 2003 May;77 (4) : 414-9. PMID: 12774935

26) Afshin Samaie, Nabiollah Asghari, Raheb Ghorbani, Jafar Arda. Blood Magnesium levels in migraineurs within and between the headache attacks: a case control study. Pan Afr Med J. 2012 ;11:46. Epub 2012 Mar 15. PMID: 22593782

27) Mahnaz Talebi, Dariush Savadi-Oskouei, Mehdi Farhoudi, Solmaz Mohammadzade, Seyyedjamal Ghaemmaghamihezaveh, Akbar Hasani, Amir Hamdi. Relation between serum magnesium level and migraine attacks. Neurosciences (Riyadh). 2011 Oct ; 16 (4) : 320-3. PMID: 21983373

28) Alexander Mauskop, Jasmine Varughese. Why all migraine patients should be treated with magnesium. J Neural Transm. 2012 May ;119 (5) : 575-9. Epub 2012 Mar 18. PMID: 22426836

29)  Fong Wang, Stephen K Van Den Eeden, Lynn M Ackerson, Susan E Salk, Robyn H Reince, Ronald J Elin. Oral magnesium oxide prophylaxis of frequent migrainous headache in children: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial.Eur J Endocrinol. 2009 Apr;160(4):611-7. Epub 2009 Jan 29. PMID: 12786918

30) Ali Tarighat Esfanjani, Reza Mahdavi, Mehrangiz Ebrahimi Mameghani, Mahnaz Talebi, Zeinab Nikniaz, Abdolrasool Safaiyan. The effects of magnesium, L-carnitine, and concurrent magnesium-L-carnitine supplementation in migraine prophylaxis. Biol Trace Elem Res. 2012 Dec ;150(1-3):42-8. Epub 2012 Aug 17. PMID: 22895810

31) David W Killilea, Jeanette A M Maier. A connection between magnesium deficiency and aging: new insights from cellular studies. Magnes Res. 2008 Jun;21(2):77-82. PMID: 18705534

32) GreenMedInfo.com, What We Learned From The Accelerated Aging of Astronauts

33) Katja Held, I A Antonijevic, H Künzel, M Uhr, T C Wetter, I C Golly, A Steiger, H Murck. Oral Mg(2+) supplementation reverses age-related neuroendocrine and sleep EEG changes in humans. Pharmacopsychiatry. 2002 Jul;35(4):135-43. PMID: 12163983

34) William J Rowe. Correcting magnesium deficiencies may prolong life. Clin Interv Aging. 2012 ;7:51-4. Epub 2012 Feb 16. PMID: 22379366


[1] https://www.greenmedinfo.health/blog/34000-postpartum-depression-drug-injection-safe-and-effective

[2] https://www.prnewswire.com/news-releases/antidepressant-drugs-market-to-reach-15-98-bn-by-2023-globally-at-2-1-cagr-says-allied-market-research-873540700.html

[3] https://kellybroganmd.com/recent-study-confirms-that-antidepressants-increase-suicide-risk/

[4] https://www.greenmedinfo.health/blog/23-natural-alternatives-depression1

[5] https://www.greenmedinfo.health/disease/depression

[6] https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0180067

[7] https://www.greenmedinfo.health/blog/magnesiums-importance-far-greater-previously-imagined

[8] https://www.greenmedinfo.health/substance/magnesium

[9] https://knowledge.greenmedinfo.com/depression-ebook-otto#open-popup

Laisser un commentaire