LE NOUVEAU VACCIN CONTRE LA GRIPPE SANS AIGUILLE EST-IL LE DÉBUT DE LA VACCINATION « AÉROPORTÉE » ?

0
1749

Publié sur VACCINES.NEWS, le 20 août 2016 par JD Heyes

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.vaccines.news/2016-09-20-is-the-new-needleless-flu-vaccine-the-beginning-of-airborne-vaccination.html

BRÈVE INTRODUCTION AU SUJET

Par PAJ

Aujourd’hui nous n’avons pas encore de preuve scientifique que les vaccins antigrippaux fonctionnent réellement et malgré cette réalité, nous constatons que les autorités sanitaires imposent pratiquement de force de se faire vacciner avec des vaccins antigrippaux qui contiennent des adjuvants qui facilitent le développement non seulement de la grippe, mais de plusieurs autres processus pathologiques plus ou moins graves selon les patients.  Les toxines et neurotoxines, quelle que soit leur quantité, sont en partie responsables de pratiquement toutes les maladies rencontrées aujourd’hui à travers la vaccination, sans compter les virus et rétrovirus, l’ADN humain et animal…

Pour preuve, la notice du vaccin FLULAVAL, indique ce qui suit :

  • « Il n’y a pas eu d’essais contrôlés démontrant de manière adéquate une diminution de la maladie grippale après la vaccination avec FLULAVAL…
  •  L’innocuité et l’efficacité de FLULAVAL chez les patients pédiatriques n’ont pas été établies…
  • Le FLULAVAL n’a pas été évalué pour son potentiel carcinogène ou mutagène ni pour la fertilité…[1] »

Rien qu’en prenant connaissance de la notice, il ne semble personnellement pas encourageant de faire vacciner avec ce vaccin qui a tout l’air d’être très aléatoire en matière de protection contre la grippe.

Se faire injecter une souche du virus de la grippe, accompagné d’adjuvants neurotoxiques, alors qu’il n’existe aucun essai clinique prouvant son efficacité, faut-il être naïf ou une personne aux capacités cognitives réduites pour se livrer à un tel exercice, et même si le vaccin contre la grippe est gratuit en France pour les personnes âgées de plus 65 ans ? Et pourtant, ce vaccin ou d’autres, sont vendus comme protégeant de la grippe ?

Ce n’est pas un fait nouveau, les vaccins antigrippaux sont à ce jour les vaccins les plus dangereux de tous. En juin 2014, 70 % des blessures liées au vaccin (soit 55 sur 78) avaient été réglées [2], dont un décès.[3]

Les vaccins antigrippaux contiennent des adjuvants toxiques, notamment la substance la plus neurotoxique pour l’homme sur la planète, le Mercure, donc chaque dose par vaccin contient 50 µg de thimérosol, ce qui représente un niveau de mercure extrêmement dangereux pour l’organisme.

  • « Comment dangereux ? Des tests menés via ICP-MS sur une courbe d’étalonnage du mercure à 4 points ont permis de déterminer que le vaccin FLULAVAL contenait 51 parties par million de mercure, soit 25 000 fois le niveau maximum de contaminants en mercure dans l’eau de boisson fixée par l’EPA. »

« Liste des effets secondaires connus du mercure :

https://mercurysciencenews.com/2017-11-23-mercury-toxicity-side-effects-diseases-and-environmental-impacts.html

Le risque le plus important associé au mercure est l’intoxication au mercure, un type d’empoisonnement aux métaux résultant de l’exposition à cet élément. Les symptômes d’une intoxication au mercure varient en fonction de la fréquence d’exposition, de la dose de mercure rencontrée et de sa forme. Selon EMedicineHealth.com , les symptômes d’empoisonnement au mercure résultant d’une exposition au mercure élémentaire et vaporisé sont les suivants :

  • Diminution de la fonction cognitive
  • Mal de tête
  • Insomnie
  • Irritabilité
  • Sautes d’humeur
  • Atrophie musculaire et/ou contractions musculaires
  • Nervosité
  • Tremblements
  • La faiblesse[4] »

À présent que nous connaissons les dangers éventuels des vaccins contre la grippe, la question se pose :

  • Comment se fait-il que ce vaccin soit imposé de force aux enfants et aux personnes âgées, les individus les plus vulnérables, y aurait-il un parfum de volonté de nuire à leur santé de la part de ceux qui nous dirigent ?

Nous vivons une époque formi… diable


[1] https://www.newstarget.com/2017-11-09-4-rational-reasons-to-avoid-the-flu-shot-and-what-to-do-instead.html

[2] https://www.naturalnews.com/048422_flu_shot_scientific_fraud_controlled_trials.html

[3] https://www.newstarget.com/2017-11-09-4-rational-reasons-to-avoid-the-flu-shot-and-what-to-do-instead.html

[4] https://mercurysciencenews.com/2017-11-23-mercury-toxicity-side-effects-diseases-and-environmental-impacts.html

LE NOUVEAU VACCIN CONTRE LA GRIPPE SANS AIGUILLE EST-IL LE DEBUT DE LA VACCINATION « AEROPORTEE » ?

Dans la quête de notre société visant à faire croire à nos enfants que la vie est une entreprise sans risque et sans douleur où ils ne sont jamais censés éprouver quoi que ce soit de mauvais, voilà le dernier développement dans la charade de la vaccination, le vaccin sans aiguille. Aussi grave que soit la vaccination forcée, il semble que nous aggravions la situation de nos enfants lorsque nous les exposons à une petite douleur temporaire.

Mais pour la prochaine saison de la grippe, les enfants auront quand même l’occasion de vivre un peu plus dans la vie réelle : Les pédiatres, ainsi que les conseillers en vaccins des Centers for Disease Control and Prevention ont rejeté le FluMist, le premier vaccin antigrippal en vaporisateur nasal, apparemment parce qu’il s’est révélé régulièrement inefficace pour prévenir la grippe.

Comme rapporté par NBC News, de nouvelles recherches semblent montrer que les vaccins antigrippaux « offraient une bien meilleure protection » au cours des dernières années comparativement au vaccin en vaporisateur nasal, affirme le Dr Henry Bernstein du Cohen’s Children’s Medical Center à New Hyde Park, New York. Bernstein est l’un des médecins qui ont publié une déclaration sur les vaccins antigrippaux publiée par l’American Academy of Pediatrics, ou AAP.

Il a poursuivi en affirmant à la presse que même si les parents veulent que leurs enfants soient protégés contre la grippe et qu’ils ont toujours le choix d’éviter une injection, « je pense que les gens reconnaissent que le vaccin contre la grippe est la meilleure mesure préventive que nous ayons » pour offrir une protection contre la grippe.

Mais est-ce vraiment vrai ?

Ou y a-t-il un programme différent — autre que la surprotection de nos enfants — mis en place ici ? Certains pensent que la pulvérisation aérienne des vaccins est l’objectif final.

Pour sa part, le fabricant de FluMist, AstraZeneca, a défendu son produit et a affirmé qu’il était très efficace, selon des études européennes. De plus, selon le fabricant du médicament, une étude canadienne a affirmé que les versions en aérosol du vaccin antigrippal étaient efficaces sur 52 colonies en Alberta et en Saskatchewan.

Prouver que les vaccins en aérosol sont efficaces pour administrer le bon dosage d’un virus vivant n’est pas quelque chose qui sort d’un film de science-fiction. C’est un vrai concept, et il a récemment été approuvé pour un déploiement en Australie, selon un rapport.

Et The Liberty Beacon a également rendu compte du concept de vaccination aérienne, qui progresse régulièrement et qui est testé par le biais de l’émission de pistes chimiques.

Comme l’a fait remarquer Global Research, un groupe de réflexion canadien, la pulvérisation aérienne d’un produit chimique visant à éliminer les moustiques porteurs du virus Zika a déjà été approuvée par les Centers for Disease Control and Prevention, même s’il n’y avait aucune preuve préalable que ce produit serait efficace.

De plus, le CDC a publié à la mi-août un projet de règlement qui, s’il est mis en œuvre, accorderait au gouvernement le pouvoir (à lui seul) de vacciner de force les Américains qui ont été mis en quarantaine de force afin de contrôler les maladies contagieuses. Bien que la méthode de vaccination n’ait pas été spécifiquement mentionnée, le fait que le gouvernement et l’industrie privée travaillent ensemble pour mettre au point une version aérosol du virus de la grippe devrait donner à chaque citoyen épris de liberté une occasion de choisir.

Sources:

NBCNews.com

Annals.org

PreventDisease.com

GeoengineeringWatch.org

GlobalResearch.ca

Regulations.gov

Laisser un commentaire