Le professeur Marc Lipsitch de l’Université de Harvard déclare : jusqu’à 70% de la population mondiale attrapera un coronavirus

0
2796
NARITA, JAPAN - JANUARY 24: A group of Chinese tourists walks outside the arrival lobby at Narita airport on January 24, 2020 in Narita, Japan. While Japan is one of the most popular foreign travel destinations for Chinese tourists during the Lunar New Year holiday this year, Japan reported two cases of Wuhan coronavirus infections as the number of those who have died from the virus in China climbed to 25 on Friday and cases have been reported in other countries including the United States, Thailand, Taiwan, Vietnam, Singapore and South Korea. (Photo by Tomohiro Ohsumi/Getty Images)

NewsTarget, le 28 février 2020, par Ethan Huff

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.newstarget.com/2020-02-28-harvard-professor-70-percent-global-population-will-catch-coronavirus.html

Un professeur de l’Université Harvard a émis une prédiction choquante selon [1] laquelle indique que jusqu’à sept personnes sur 10 finiront par contracter le coronavirus de Wuhan (COVID-19).

Le professeur Marc Lipsitch affirme que le coronavirus de Wuhan (COVID-19) « ne sera finalement pas maîtrisable » et qu’« au cours de l’année à venir, quelque 40 à 70 % des personnes dans le monde seront infectées par le virus qui cause COVID-19 » a-t-il déclaré à The Atlantic.

Expert en épidémiologie, Lipsitch prévient que le coronavirus de Wuhan (COVID-19) est particulièrement dangereux car certaines des personnes qui deviennent des porteurs infectés ne manifestent en fait aucun symptôme.

En même temps, tous ceux qui contractent la maladie n’en mourront pas. 

Au lieu de cela, « beaucoup auront une maladie bénigne, ou peuvent être asymptomatiques », soutient Lipsitch.

Tout dépend de l’efficacité avec laquelle les gouvernements du monde peuvent contenir la maladie avant qu’elle ne se propage de façon incontrôlable. 

En Italie, par exemple, certaines personnes sont empêchées de quitter leur ville natale, ce qui pourrait aider à empêcher le coronavirus de Wuhan (COVID-19) de se propager à des niveaux pandémiques.

D’un autre côté, le coronavirus de Wuhan (COVID-19) pourrait bien être la redoutable «maladie X» que les experts mettent en garde depuis des années.

  • « Qu’elle soit maîtrisée ou non, cette épidémie devient rapidement le premier véritable défi pandémique qui appartient à la catégorie de la maladie X, inscrite sur la liste prioritaire de l’OMS des maladies pour lesquelles nous devons nous préparer dans notre société mondialisée actuelle », écrit le professeur Marion. Koopmans.

Écoutez ci-dessous pendant que Mike Adams, le Health Ranger, parle de la façon dont les Chinois se préparent au pire alors que les Américains ne font pratiquement rien pour se protéger :

La propagation communautaire du coronavirus se produit en ce moment en Amérique

Après l’avoir initialement nié, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis disent maintenant [2] qu’il peut y avoir, en effet, une transmission communautaire du coronavirus de Wuhan (COVID-19) ici aux États-Unis, ce qui ne ferait que les prévisions du professeur Lipsitch seraient plus que probables.

Une personne en Californie, rapportent à présent les médias, a contracté la nouvelle maladie bien qu’elle n’ait jamais voyagé à l’étranger récemment. 

Non seulement cette personne n’a pas voyagé en Chine, mais elle n’a voyagé nulle part, ce qui signifie que le coronavirus de Wuhan (COVID-19) se propage probablement maintenant de personne à personne.

  • « À ce stade, l’exposition du patient est inconnue », a déclaré le CDC dans un communiqué. »Le cas a été détecté par le système de santé publique américain et récupéré par des cliniciens astucieux. »

Le CDC a fait cette annonce peu de temps après que le président Trump a prononcé son propre point de presse sur l’urgence mondiale, insistant sur le fait que les mesures de confinement de la santé publique et les restrictions d’accès aux voyages ont en quelque sorte réussi à limiter la propagation du coronavirus de Wuhan (COVID-19) ici aux États-Unis. w

Malgré l’insistance du président Trump selon laquelle il n’y a qu’environ 10 cas de coronavirus de Wuhan (COVID-19) ici en Amérique, et que le tout disparaîtra probablement au moment de l’arrivée du printemps, il y a maintenant 60 cas confirmés de la maladie dans notre pays, y compris les 45 Américains qui ont récemment été rapatriés de Wuhan et du bateau de croisière Diamond Princess qui transportait des voyageurs infectés.

Jusqu’à présent, les responsables de la santé publique ont pu retracer tous les cas connus de coronavirus de Wuhan (COVID-19) aux États-Unis lors de récents voyages à l’étranger ou d’une exposition directe à quelqu’un qui a récemment voyagé à l’étranger. Mais ce dernier cas est le premier à se produire en dehors de ces paramètres.[3]

  • « Ce qui nous mettrait immédiatement tous mal à l’aise, c’est que cette personne n’ait aucun contact direct avec quelqu’un qui vient d’un pays touché », déplore le Dr William Schaffner, spécialiste des maladies infectieuses à l’Université Vanderbilt.[4]

Pour accéder à plus de nouvelles sur le coronavirus de Wuhan (COVID-19), assurez-vous de consulter Pandemic.news .

Les sources de cet article incluent :

Summit.news

NYTimes.com

NaturalNews.com


[1] https://summit.news/2020/02/24/harvard-professor-says-40-70-per-cent-of-people-worldwide-will-be-infected-with-coronavirus/

[2] https://www.nytimes.com/2020/02/26/health/coronavirus-cdc-usa.html

[3] https://www.naturalnews.com/2020-02-20-coronavirus-infections-deaths-community-outbreaks-cdc-warns-travelers.html

[4] https://www.vanderbilt.edu/

Laisser un commentaire