Le récit officiel du Covid-19 « C’est du Foutage de Gueule »

0
3252

Ces derniers jours, une série de fuites à travers le monde ont en outre montré que la «ligne officielle» sur le coronavirus ne tient pas la route.

Kit Knightly

Traduction pour cogiito.com : PAJ

Nul ne conteste la science du coronavirus, car elle est bien documentée et ouvertement admise :

  • La plupart des gens ne contracteront pas le virus.
  • La plupart des personnes qui en sont atteintes ne présentent aucun symptôme.
  • La plupart des personnes qui présentent des symptômes ne seront que légèrement malades.
  • La plupart des personnes présentant des symptômes graves ne seront jamais gravement malades.
  • Et la plupart des personnes gravement malades survivront.

Ceci est confirmé par les nombreuses études sérologiques qui montrent, encore et encore, que le taux de mortalité par infection est comparable à celui de la grippe.

Il n’y a aucune science – et de plus en plus peu de discussions rationnelles – pour justifier les mesures de verrouillage et le sentiment général de panique mondiale.

Néanmoins, il est toujours bon d’obtenir la reconnaissance officielle de la vérité, même si elle doit être divulguée.

Voici trois fuites montrant que les personnes au pouvoir savent que le coronavirus ne représente aucune menace et ne justifie en aucune façon le verrouillage qui va détruire les moyens de subsistance de tant de personnes.

1. « CE NE SONT QUE DES CONNERIES! »

Le 26 mai, le Dr Alexander Myasnikov, responsable des informations sur les coronavirus en Russie, a accordé une interview à l’ ancienne candidate à la présidence, Ksenia Sobchak, dans laquelle il a apparemment laissé échapper ses vrais sentiments .

Croyant l’interview terminée et l’appareil photo éteint, Myasnikov a déclaré :

Ce ne sont que des conneries […] Tout est exagéré. C’est une maladie respiratoire aiguë avec une mortalité minimale […] Pourquoi le monde entier a-t-il été détruit ? 

je ne le sais pas « 

2. Le « COVID-19 NE PEUT PAS ÊTRE DÉCRIT COMME UNE MALADIE GÉNÉRALEMENT DANGEREUSE »

Selon un e-mail divulgué au journal danois Politiken, les autorités sanitaires danoises sont en désaccord avec l’approche de leur gouvernement face au coronavirus. Ils le couvrent dans deux articles ici et ici (pour ceux qui ne parlent pas le danois, thelocal.dk a également couvert l’histoire ).

Il y a là beaucoup d’informations intéressantes, notamment l’implication claire que les politiciens semblent presser les conseillers scientifiques d’exagérer le danger (ils ont fait la même chose au Royaume-Uni ), ainsi que la décision de certains fonctionnaires de retenir les informations pour les dissimuler au public jusqu’à ce que le verrouillage ait été prolongé.

Mais de loin la citation la plus importante est tirée d’un e-mail du 15 mars 2020 :

L’Autorité danoise de la santé continue de considérer que le covid-19 ne peut pas être décrit comme une maladie généralement dangereuse, car il n’a pas d’évolution habituellement grave ni de taux de mortalité élevé . »

Le 12 mars 2020, le Parlement danois a adopté une loi d’urgence qui, entre autres choses, a réduit le pouvoir de la Danish Health Authority , la faisant passer d’une «autorité de régulation» à une «autorité consultative».

3. « UNE FAUSSE ALARME GLOBALE »

Plus tôt ce mois-ci, le 9 mai, un rapport a été divulgué au magazine allemand de médias alternatifs Tichys Einblick intitulé « Analyse de la gestion de crise ».

Le rapport a été commandé par le département allemand de l’intérieur, mais ses conclusions ont ensuite été ignorées, ce qui a incité l’un des auteurs à le publier à travers des canaux non officiels.

La conclusion de cette réalité, y compris les attaques contre les auteurs et la minimisation des conclusions du rapport, est très fascinante et nous recommandons fortement ce rapport détaillé sur la culture stratégique (ou lisez le rapport complet ici en allemand).

Nous allons nous concentrer uniquement sur les conclusions des rapports, y compris :

  • La dangerosité du Covid-19 a été surestimée : probablement à aucun moment le danger posé par le nouveau virus n’a dépassé le niveau normal.
  • Le danger n’est évidemment pas plus grand que celui de nombreux autres virus. Rien ne prouve que ce soit plus qu’une fausse alarme.
  • Pendant la crise du Corona, l’État s’est révélé être l’un des plus grands producteurs de fausses nouvelles.

Après avoir été attaqué dans la presse et suspendu de ses fonctions, le responsable et les autres auteurs du rapport ont publié une déclaration commune , appellent le gouvernement à répondre à leurs conclusions.

Si la crise actuelle était abordée de manière rationnelle par toutes les parties, ces fuites scelleraient le débat.

Les preuves s’accumulent que les responsables savaient, dès le début, que le virus n’était pas dangereux.

La question qui reste est : pourquoi ces fuites se produisent-elles maintenant ?

Laisser un commentaire