Le sénat confirme participer à la suppression des libertés sous prétexte de coronavirus

1
3162

Nous commençons seulement à prendre conscience du danger qui menace la France avec un virus mortel pour les personnes âgées et imuno déficientes, un virus clairement conçu par la main de l’homme et tout aussi clairement libéré pour faire le plus de victimes possibles en pleine crise financière, mais surtout en pleine crise sociale internationale.

Pourquoi le coronavirus, le fameux virus à couronne et royalement militarisé, s’est-il développé en Chine en hiver et dans le reste de l’Europe occidentale ?

D’une part ce virus ne supporte pas les températures élevées, il lui fallait une température propice à son développement, la période hivernale était donc idéale.

D’autre part, le Parti Communiste Chinois éprouve depuis un moment déjà, des troubles au cœur de son paradis communiste, les intellectuels s’expriment à travers les réseaux sociaux, les étudiants prennent le relais depuis 2014 avec le mouvement 318 ou Umbrella Revolution, dans le but d’obtenir auprès du gouvernement de Pékin, le droit de voter au suffrage universel pour le Chef de l’exécutif en 2017. À Hong-Kong, les manifestants pro-démocratie, s’opposent aux forces de l’ordre qui n’hésitent pas à répondre par des grenades lacrymogènes en tirs tendus et dans des espaces clos. Les Hongkongais se plaignent que l’accord de rétrocession n’est plus respecté par le gouvernement chinois… Ils accusent Pékin de retirer les libertés citoyennes dont ils bénéficient jusqu’en 2047, d’après les accords signés avec les britanniques. En Chine populaire, les ouvriers exigent de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail, des prédicateurs salafistes et extrémistes en ont profité pour se rendre dans les communautés ouïghoures qui, pendant des siècles vivaient en harmonie dans leur province. Ils les ont poussés à manifester leur foi de façon agressive, ce qui n’a pas plu au Parti Communiste Chinois qui a maté leurs revendications de façon brutale et en pratiquant de sévères restrictions, tout en emprisonnant de nombreux musulmans chinois rendus agressifs pas les prédicateurs extérieurs.

Les salafistes et leur politique extrémiste et intolérante ne sont pas parvenus en Chine à soulever l’opinion internationale, comme ils l’ont fait en Indonésie, ni à permettre de soulever cette communauté contre le gouvernement chinois.

Que pensaient-ils ?

Ils n’ont pas pris en considération les massacres au Tibet et les persécutions toujours actives dans ce pays annexé depuis les années 50 par les chinois.

Si une communauté chinoise développe ne serait-ce qu’une revendication politique ou religieuse, elle sera exterminée, c’est la méthode chinoise, l’histoire en témoigne. La Chine a toujours eu une politique dictatoriale aussi loin que l’histoire de l’humanité s’en souvienne, et aucune nation n’a le droit d’interférer de près ou de loin au cœur de la politique chinoise.

Si les salafistes des pays du Golf n’étaient pas allés en Chine pour réveiller les sentiments nationalistes musulmans des ouïghours, ceux-ci ne se retrouveraient pas dans des camps de travail (Laogaï) et auraient toujours le droit de pratiquer leur religion discrètement avec tolérance.

Laogaï en Chine

L’information qui nous parvient est partisane, orientée et ne retrace en aucun cas la réalité du terrain.

Mais ne nous réjouissons pas, comme c’est souvent le cas, car cela n’arrive et n’arrivera pas qu’aux autres. Ces Laogaïs sont également prévus pour les intellectuels et les sonneurs d’alertes en occident, et cette pandémie de coronavirus servira de prétexte pour interner de force, les sonneurs d’alertes, les journalistes indépendants, les médecins récalcitrants qui refusent de vacciner et de soigner avec la chimiothérapie, les contestataires en tout genre.

Notre nation française est actuellement dirigée par les mêmes criminels qui servent à nos politiques de paravent. Nos élites critiquent la Chine, la Russie, l’Allemagne Nazie, Les Khmers rouges, Le Chili… sous prétexte de démocratie, mais elles font exactement la même chose avec l’air de ne pas y toucher.

Bientôt nos intellectuels opposés au régime « macronien » et à la dictature européenne, seront escortés manu militari par des soldats qui auront trahi une seconde fois le peuple au profit de ces dirigeants corrompus, et le bioterrorisme du coronavirus servira d’aube pour ces dictateurs économiques.

Qui a travaillé sur le coronavirus NCOV-2019

L’agence américaine, DARPA, la Defense Advanced Research Project Agency du Pentagone, a commencé à dépenser des millions pour ce genre de recherches, d’après Whitney Webb pour Technologie/Sciences / 13 février 2020 /Réseau International.

Celle-ci ajoute qu’en 2018, certaines de ces études financées par le Pentagone ont été menées dans des laboratoires militaires américains d’armes biologiques connus, situés à la frontière chinoise, et ont abouti à la découverte de dizaines de nouvelles souches de coronavirus pas plus tard qu’en avril dernier.

En outre, les liens entre le principal laboratoire de biodéfense du Pentagone et un institut de virologie à Wuhan, en Chine – où l’épidémie actuelle aurait commencé – n’ont pas été signalés dans les médias anglophones jusqu’à présent.

Bien que l’on ne sache pas du tout ce qui a causé l’épidémie, les détails des récentes expérimentations de la DARPA et du Pentagone sont clairement dans l’intérêt du public, surtout si l’on considère que les sociétés mêmes qui ont récemment été choisies pour développer un vaccin pour combattre l’épidémie de coronavirus sont elles-mêmes des alliées stratégiques de la DARPA.

De plus, ces sociétés soutenues par la DARPA développent des vaccins à ADN et à ARNm controversés pour cette souche particulière de coronavirus, une catégorie de vaccins qui n’a jamais été approuvée auparavant pour l’usage humain aux États-Unis. »

source : Bats, Gene Editing and Bioweapons: Recent Darpa Experiments Raise Concerns Amid Coronavirus Outbreak

traduit par Réseau International

https://reseauinternational.net/chauves-souris-edition-genetique-et-armes-biologiques-les-recentes-experiences-de-darpa-suscitent-des-inquietudes-au-milieu-de-lepidemie-de-coronavirus/

Personne en France n’ouvre actuellement les yeux sur cette réalité qui est qualifiée de « complotiste », tellement elle est évidente et réelle, nous allons tenter dans cet article de le démontrer à travers des exemples précis.

Alors que la ministre de la Santé a pris avec une très grande légèreté la situation infectieuse du coronavirus, en permettant à 800 ressortissants français en provenance de Wuhan de rentrer en France, dès le 27 janvier 2020 et cela, sans demander le moindre avis à plus de 66 millions de Français concernés, nous nous trouvons désormais touchés par une épidémie qui, dans les siècles passés, n’auraient jamais atteint l’Europe occidentale.

WUHAN, CHINA – FEBRUARY 10: Un employé porte un masque de protection lorsqu’il transporte des légumes dans un camion à l’hôpital le 10 février 2020 à Wuhan, en Chine. Les vols, les trains et les transports publics, y compris les bus, le métro et les ferries, ont été fermés pour le dix-neuvième jour. Le nombre de personnes qui sont mortes du coronavirus de Wuhan, connu sous le nom de 2019-nCoV, en Chine est passé à 909.
(Photo par Getty Images)

Dans une telle situation de crise sanitaire internationale, la prudence aurait été de ne jamais rapatrier ces personnes sans s’assurer qu’elles n’étaient pas contagieuses. Il ne s’agissait pas de les abandonner, mais de ne pas permettre à des sujets infectés de contaminer toute une nation avec une telle inconséquence.

La France aurait dû, par mesure de précaution et dans un véritable souci de santé publique comme c’est son devoir, envoyer en Chine auprès de cette communauté française, une mission médicale pour pratiquer des examens médicaux auprès de ces 800 personnes, d’analyser les souches et décider d’accorder un retour aux seules personnes exemptes de coronavirus.

Cela a-t-il été fait ?

Certainement pas, les rapatriés ou une partie d’entre eux ont subi une quarantaine de 14 jours seulement à leur arrivée en France et à Marseille, et fortuitement, quelques jours après leur arrivée, 4 000 ouvriers d’un chantier naval marseillais étaient atteints d’un mal qui ressemblait à s’y méprendre au coronavirus, tout en n’étant pas le coronavirus, d’après les autorités sanitaires.

Pourtant, le fameux coronavirus a bien la capacité de muter et de développer des pathologies graves qui ressemblent à celles de la grippe, ce qui rend son identification difficile.

Mais les biologistes criminels qui ont militarisé ce virus ont justement cherché à créer un virus assassin qui visent principalement certains ADN spécifiques, des humains qui ont des capacités à juger et à s’éveiller et qui restent insensibles à tous les poisons de l’esprit inventés par la classe dirigeante pour faire de l’homme, un esclave. Il existe certainement une liste de futurs déportés qu’il serait utile de consulter.

Il semble même que d’autres rapatriés soient arrivés de Chine en France sans le moindre contrôle et laissés libres d’aller où bon leur semblait.

Une telle légèreté peut nous laisser perplexes dans cette urgence sanitaire, soit, il s’agit ici d’une brillante irresponsabilité de la part du gouvernement, mais avec LREM, nous commençons à avoir l’habitude, ou pire, une attitude de toute évidence volontaire, afin de disséminer le virus mortel sur tout le territoire et déclencher une situation d’urgence nationale pour de multiples raisons ; dont celles-ci :

La première : une complicité dans le plan d’éradication d’une partie de la population mondiale et d’en réduire considérablement le nombre comme il est gravé sur le monument illuminati des « Georgia Guidestones » [1] :

1. Maintenir l’humanité sous 500 000 000 en perpétuel équilibre avec la nature.

2. Guider judicieusement la reproduction – améliorer la forme physique et la diversité.

3. Unir l’humanité à une nouvelle langue vivante.

4. Règle la passion – la foi – la tradition – et toutes choses avec une raison modérée.

5. Protégez les personnes et les nations avec des lois justes et des tribunaux justes.

6. Laissons toutes les nations gouverner la résolution interne des différends externes devant un tribunal mondial.

7. Évitez les petites lois et les fonctionnaires inutiles.

8. Équilibrez les droits personnels et les devoirs sociaux.

9. Prix-vérité – beauté – amour – recherche de l’harmonie avec l’infini.

Ne soyez pas un cancer pour la terre – Laissez de la place à la nature – Laissez de la place à la nature.[2]

La seconde : profiter de ce plan machiavélique pour voter des lois antidémocratiques, afin de contrôler davantage les populations,

La troisième : briser tous les mouvements sociaux en Chine, en France et dans le reste du monde, en affaiblissant les contestataires, avec l’utilisation de gaz de guerre et l’épandage de virus, en montrant les gouvernements sous leur vrai jour[3].

Comme en France actuellement, un gouvernement néonazi aux pratiques policières indignes d’une démocratie, utilisant des armes de guerre et des gaz chimiques contre des manifestants pacifiques, et en permettant aux forces du désordre républicain, d’essayer de nouvelles armes anti émeutes, des gaz au cyanure, des Flashballs assassins… et de développer une violence jamais encore utilisée dans une démocratie en France.

Autre fait étrange de la part d’un médecin ministre de la Santé, et qui l’est moins lorsque l’on sait que celle-ci a travaillé au cœur des laboratoires pharmaceutiques pendant 14 ans [4] dans ce que l’on appelle les « board », c’est-à-dire les départements où toutes les décisions sont prises en faveur de l’entreprise et pas forcément du bien commun.

Ce sont les « board » qui décident des recherches à entreprendre, des nouveaux médicaments et des vaccins à produire pour permettre à l’entreprise (laboratoire) de faire des bénéfices. Ils décident par exemple d’orienter la recherche sur un nouveau vaccin contre le coronavirus ou tout autre virus et de le commercialiser.

Le laboratoire américain Inovio affirme pouvoir concevoir et réaliser un vaccin contre le coronavirus en 2 heures, alors qu’il faut des années d’études poussées pour mettre en place un tel vaccin et étudier ses effets secondaires qui peuvent être dramatiques comme nous le savons depuis que nous étudions le sujet.[5]

Vaccins efficaces ou pas, utiles ou inutiles ?

Image par Alfonso Cerezo de Pixabay

Lorsque l’on est infecté par un virus qui cause une maladie, ce virus se répand à travers la salive et dans d’autres fluides corporels, il passe parfois par des lésions cutanées, le cas du VIH dans la promiscuité sexuelle de certaines communautés à risque.

Cela signifie qu’une personne qui entre en contact direct avec le virus par une excrétion des fluides peut également être infectée. Il en va de même pour les vaccins viraux vivants atténués.

Alors que les vaccins inactivés utilisent une version tuée du pathogène, les vaccins viraux vivants utilisent une version affaiblie (ou atténuée) du virus. En règle générale, le virus vivant utilisé dans la production de vaccins passe par une culture de cellules vivantes ou un autre hôte, comme un embryon de poulet, plusieurs fois jusqu’à ce qu’il s’affaiblisse au point qu’il ne risque pas de rendre malade le sujet lorsqu’il est injecté ou, dans le cas de vaccins oraux vivants, avalés, ce qui n’est pas systématiquement exact.

Cela étant dit, un virus vivant de souche vaccinale est toujours actif et suffisamment fort pour déclencher une réponse inflammatoire dans le corps, provoquant la création d’anticorps acquis par le vaccin c’est la théorie vaccinale soutenue par tous les laboratoires producteurs de vaccins. Il y a quelques problèmes à cela, comme la possibilité que le virus de la souche vaccinale affaibli redevienne virulente, conduisant à des complications graves identiques ou similaires aux complications de la maladie naturelle que le vaccin est censé prévenir chez la personne vaccinée. 1

Un autre problème à noter est que la personne qui reçoit un vaccin viral atténué vivant peut dissiper et transmettre de manière asymptomatique le virus de la souche vaccinale pendant une période de plusieurs jours, semaines ou mois et potentiellement infecter des contacts étroits, qui peuvent également présenter des symptômes de la maladie même du vaccin, qu’il était destiné à empêcher. »[6]

Ceci nous aide à comprendre qu’un vaccin n’est pas particulièrement la solution en cas de pandémie, et qu’il peut faire l’effet inverse, c’est-à-dire devenir le promoteur du virus dans son entourage.

C’est pourquoi renforcer le système immunitaire est la meilleure défense contre tous les virus.

Est-il utile de rajouter que la pandémie est le parfait prétexte pour injecter des substances de haute technologie comme les fameuses « nanotechs » qui pourront répondre à des flux de fréquences distribués par les Linky, la 5 et la 6 G à travers les téléphones mobiles et les tablettes utilisant le Wifi, envoyant et recevant des informations venant de l’extérieur.

Quel moyen plus subtil pour forcer les populations à devenir encore plus esclaves du pouvoir ?

Ne vous y trompez pas, ils ont en effet la technologie, même si la presse dit le contraire.

D’autant qu’il est impossible de créer un vaccin aussi rapidement qu’ils le prétendent, l’histoire de la vaccination en témoigne.

Nous assistons davantage et plus simplement à un complot bactériologique ourdi depuis de longues années, ce qui sous-entend que ce vaccin est déjà disponible et le coronavirus ne serait rien d’autre que le pilier majeur d’un plan diabolique.

Il est d’ailleurs fort probable que les élites possèdent déjà un moyen de protection que n’ont pas et que n’auront pas les populations.

Continuons dans cette idée d’un « complot mondial contre la santé » et soudain, on ne s’étonne plus que, quelques jours après ce rapatriement insensé des 800 Français, le 5 février 2020, les sénateurs ont voté la proposition de loi sur la sécurité sanitaire[7].

Qu’est-ce qui a bien pu motiver aussi rapidement les sénateurs, aucun signal d’alerte n’a été donné à la population française, la presse est restée et reste hésitante et accuse en traitant de « complotistes » tous les sonneurs d’alertes qui informent le public avec des articles de la presse internationale, à tel point que la presse « mainstream » annonce qu’il y a des « Fake News » qui circulent sur la toile concernant le coronavirus, et que cette presse autorisée, amusons-nous un peu, que cette presse d’état m’a fait l’injure de me passer à la casserole et sur le grill, sous les paroles venimeuses, pour ne pas dire haineuses, de 4 pseudos journalistes, en m’affublant du titre immérité et insultant, tout en ricanant comme 4 abrutis auto satisfaits dans une taverne peu éclairée par l’intelligence, me traitant en pouffant de bêtise de : « dangereux complotiste ».

Le monde est empoisonné par des criminels et des bio-terroristes, par des illuminés muti-milliardaires et je suis désigné par France Info comme le bouc émissaire, le coupable ?

Coupable de quoi ?

De distribuer de l’information scientifique, de publier des livres pour prévenir les parents des risques de la vaccination sur leurs enfants ?

je n’ai jamais été dans un laboratoire P4 pour fabriquer un virus capable d’éradiquer l’espèce humaine, alors qui est, qui sont les vrais coupables, je le demande ici à ces 4 sinistres de France Info ?

Des prétendus journalistes, la morve au bout du nez, des petits bourgeois à la mode parisienne sans grande envergure qui se prennent pour juges et bourreaux au service de la chaine France Info et qui confondent journalisme et chasse aux sorcières, informations et commérages des pires villages arriérés de France.

Image par Виктория Бородинова de Pixabay

4 journalistes « péteux » qui prennent leur vessie pour une lanterne et leur courage de loin, comme celui du fameux Alain, Alain Deloin, mais surtout comme celui du président Macron qui hurlait dans son fief parisien entouré par des personnes qui lui ressemblaient, sa bande, qui hurlait comme un fou héroïque qui n’a jamais vu le moindre champ de bataille :

 « Qu’ils viennent me chercher ! »

Dans un esprit napoléonien ou « napoléonesque », ou simplement grotesque, car par derrière, il semble qu’il apprécie, le chef des armées renforçait en douce et discrètement, son dispositif de sécurité dans la périphérie de l’Élysée pour justement ne jamais permettre au peuple de l’approcher.

C’est la grande verrue… la grande ou la petite vérole nationale… la revue de la lâcheté française qui m’inspire du dégout ou une frousse panique de penser que notre président agit avec une telle imbécillité infernale, car, absolument convaincu par l’essentiel, un orgueil et une vanité sans pareille mesure.

« C’était alors une masse de petits crétins gueulards avec des yeux pâles et furtifs comme ceux des loups »[8]

pourrait-on dire de ce gouvernement, et de ces apprentis journalistes.

Eh bien, sur France info, j’ai pu découvrir cette lâcheté auprès de cette bande des 4, instigateurs d’une révolution « cul turelle » qui fit de nombreuses victimes en son temps après la mort de Mao, c’est tout.

Ces journalistes « boni-menteurs » qui se rendent incapables de faire un véritable travail d’information pour se consacrer à de la Fake News, de la diffamation et un encouragement à pousser au crime des personnes déséquilibrées, qui croient dur comme fer à leur contenu me concernant. Seraient-ils les seuls lâches de la profession ou seulement « des chiens adorant leur rage »[9] ?

Nul doute que ces 4 journalistes de France un faux courage assumé d’une sale âme revancharde venant des profondeurs de leur ineffable bêtise, et qui m’ont pris pour cible dans leur émission, sans même m’accorder un droit de réponse, sont bien les plus médiocres et pathétiques journalistes de France et de Navarre pour avoir réalisé un tel navet, et avec fierté en sus, c’est bien le pire de la vanité des fats. [10]

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/franceinfo/vrai-ou-fake-l-emission/vrai-ou-fake-l-emission-du-jeudi-6-fevrier-2020_3816475.html

Peut-être n’était-ce qu’une manœuvre pour rire contre celui qui se bat pour protéger les enfants des crimes qu’ils subissent et pas une tentative d’assassinat médiatique ?

Non, c’était bien la guerre des lâches, cela transpirait dans le regard d’un incapable à la barbe fleurie faussement farouche qui parle des hommes sans jamais les connaitre et sans connaitre la vie, une vie d’ignorance à ignorer, mais à en parler. Ces journalistes de certaines chaînes d’information, qui parlent pour ne rien dire afin de nourrir l’ego de l’inutile tout en croyant amuser une galerie qui a jute envie de leur foutre un bon coup de pied au cul, en souhaitant ne plus jamais les revoir ni les entendre à nouveau. Mais il est triste de l’avouer, c’est le triomphe de l’incompétence de la médiocratie française.

Néanmoins, comment ne pas les remercier d’avoir été aussi médiocres, et je leur rends grâce, car de très nombreuses personnes se sont abonnées à ma chaine d’info libre sur YouTube, Viméo et cogiito.com, heureux de m’avoir découvert grâce à cette émission si calomnieuse qu’elle leur a mis la puce à l’oreille.

Ne pouvait-on rêver mieux comme publicité gratuite, « l’arroseur arrosé », le calomniateur ridiculisé par ses propres mots ? Comme quoi, la médiocrité a parfois du bon pour la divulgation de la vérité de l’information, car elle l’a éloigné des auditeurs de France Info vers nos chaines de diffusion d’un travail de bien commun. Le plus aberrant dans cette histoire, c’est que France Info publie même des articles qui confirment toutes nos publications sur le coronavirus. Était-ce alors une simple histoire de jalousie de la part de ceux qui vivent de l’argent public en se fatiguant à peine, contre un homme qui a dédié sa vie à l’humanité et se contente de peu ?

https://mobile.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-covid-19-c-est-notre-propre-systeme-immunitaire-qui-fait-partir-le-virus-explique-un-chercheur-de-l-institut-pasteur_3823527.html?fbclid=IwAR3vbAWOETiQuJGzMyp-d5Fazb6goEXhxeZXlQFX7tb-uPycphdf3sUL5fU#xtor=CS2-765--&xtref=http://m.facebook.com/

Mais revenons à présent à l’essentiel :

La proposition de loi du Sénat du 5 février 2020, porte donc sur le confinement à domicile, et l’isolement contraint en établissement de santé en cas de suspicion d’atteinte d’un ou du virus Corona ;

Image par WikiImages de Pixabay

jamais dans une démocratie nous n’avions franchi ce pas.

Sans véritablement savoir si un individu peut être contaminé par je ne sais qui, je ne sais quoi, sous un prétexte indéfini, il est condamné à une quarantaine contrainte et forcée.

C’est donc pire qu’une assignation à résidence et cela concerne absolument tout le monde.

Les sénateurs ne sont plus désormais les garants de la démocratie française.

Pourtant au 5 février 2020, personne ne savait en France que le coronavirus pouvait non seulement nous atteindre, mais qu’il était si dangereux, de plus, pour que les sénateurs votent cette proposition de quarantaine, il a fallu organiser ce débat, créer des dossiers complets en amont, ce qui nous ramène à quelques jours ou semaine plus tôt, alors que rien ne transparaissait dans les déclarations de la ministre de la Santé, du gouvernement, des Affaires sociales et médicales et de la presse française.

De toute évidence des informations capitales pour la nation ont été dissimulées au peuple.

Pouvons-nous encore faire confiance au gouvernement ?

Je crains que non, car sa complicité avec l’agenda mondialiste se précise jour après jour.

En Chine, c’est l’escalade, le site « The EpochTimes » publie :

« Des responsables de deux villes du sud de la Chine touchées par le coronavirus ont été autorisés à confisquer des propriétés privées afin de lutter contre l’épidémie qui a poussé le système de santé du pays à ses limites.

Selon un avis publié le 11 février, les autorités de la ville et du district de la ville de Guangzhou peuvent, “si nécessaire”, “exproprier temporairement” des maisons, des sites, des véhicules et d’autres ressources d’entreprises ou de particuliers.

Le gouvernement peut également demander aux organisations compétentes de produire ou de fournir du matériel de lutte contre les maladies ou des fournitures quotidiennes, selon l’avis. Il a noté que les fonctionnaires appliquant ces mesures devraient indemniser les parties en conséquence et restituer le matériel si possible.

Pendant ce temps, la ville de Shenzhen a publié un avis similaire le même jour qui autorise les responsables locaux à exproprier les fournitures, l’équipement et les lieux du public pour répondre aux besoins des agents de santé de première ligne, à condition qu’ils retournent les articles ou offrent une compensation.

  • “Peu importe si cela est conforme à la loi constitutionnelle – le Parti communiste chinois n’obéit même pas à ses propres lois.
  • “Avec 99 % des cas en Chine, cela reste une urgence pour ce pays, mais qui représente une menace très grave pour le reste du monde”, a déclaré dans un communiqué Tedros Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé. conférence de presse le 11 février. » [11] 

En France, nous commençons à patte de velours, à ressembler à la Chine communiste avec ce Code de la Santé publique qui comprendra une « Mesure d’éviction ou de maintien à domicile des personnes contacts », et des « Mesures exceptionnelles d’isolement contraint ».

« Une personne contact est une personne qui, en raison de son exposition à l’une des maladies (mentionnées aux 1° ou 2° du I de l’article L. 3113-1 du Code de la Santé publique, soit un spectre large) du fait d’un contact étroit avec une personne atteinte ou d’un séjour dans une zone concernée par un foyer épidémique, présente un risque élevé de développer ou de transmettre cette maladie.

L’État français pourra désormais vous confiner chez vous. Que vous soyez malade, ou non. Du moment qu’il existe un risque faible (un contact étroit avec une personne atteinte) que vous soyez vecteur de développement d’une maladie déterminée » ou pas.

Une excellente analyse proposée par Leonard sur https://changera.blogspot.com/ ouvre un champ de réflexion intelligent sur le sujet :

Le nouvel article 3131-1 du Code de la Santé publique disposera :

  • « … le directeur général de l’agence régionale de santé peut, sur avis médical motivé, prendre, pour le compte du représentant de l’État dans le département, une mesure d’éviction ou de maintien à domicile à l’égard d’une personne contact. La personne contact qui fait l’objet d’une mesure d’éviction est tenue de limiter sa présence dans les lieux regroupant du public. »

On comprend donc qu’on pourra être maintenu, ou éjecté de chez soi, si l’on est une personne à risque. 

Mais alors, combien de temps ?

  • « Une mesure d’éviction ou de maintien à domicile ne peut excéder une durée de sept jours, renouvelable une fois. » Donc la mesure durera une semaine, voire deux maximum (la même période de confinement proposée aux rapatriés de l’épidémie de Coronavirus 2019-nCoV). On sait donc combien de temps on va pouvoir être confiné à la maison ou ailleurs… 

Mais si on fait l’objet d’une mesure d’éviction, où doit-on aller si on est tenu de limiter sa présence dans les lieux regroupant du public ? 

Doit-on partir déclarer la maladie dans une grotte ? 

Errer dans la forêt ? 

Ou encore, partir dans la montagne ? 

Seul ? C’est là qu’on peut apprécier toute la finesse juridique de nos génies de législateurs : noyer le problème sans donner de solution concrète au problème qu’ils sont censés résoudre…

Nous l’aurons compris, si l’on est éjecté de chez soi, on va pas vraiment savoir où aller, surtout si on doit éviter les lieux avec du public… »[12]

« Ne reste plus qu’à espérer que le prochain virus ne soit pas trop contagieux… Sinon c’est : Crevez chez vous dans un délai de maximum de 14 jours ! 

Sinon on vous traîne de force à l’hôpital si vous êtes malade pendant 2 mois ! (enfin s’il y a des lits disponibles…!)

Et si vous n’avez rien, mais que n’avez plus le droit d’être chez vous, comme une personne contact faisant l’objet d’une mesure d’éviction, alors partez seul dans la montagne ! (et surtout pas au ski en station !?)
Encore une fois… 

On ne pourra pas dire qu’on n’était pas prévenu ! » 

J’ajouterais que le coronavirus a tendance à frapper les personnes âgées et affaiblies, or le Sénat français et le monde politique sont composés en grande majorité de ces personnes âgées.

Nous verrons bien si cette épidémie fondra sur les pauvres ou les nantis, si le virus sélectionne lui-même ses victimes en les ciblant socialement ou de manière universelle.

La question reste en suspend, et nous devrons observer si dans le monde politique, le virus fera son travail comme il le fera sur les populations civiles et populaires.

Nous vivons une époque formi… Diable !


[1] https://thesecrettruthabout.com/the-georgia-guidestones-mystery/

[2] https://en.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

[3] https://youtu.be/C2tllDsEVC0

[4] http://www.libreactu.fr/agnes-buzyn-a-ete-remuneree-par-les-labos-pendant-au-moins-14-ans/

[5] https://www.youtube.com/watch?v=jVqMwowdXcw

[6] mercola.com

[7] https://www.senat.fr/leg/tas19-058.html

[8] Louis-Ferdinand Céline, « voyage au bout de la nuit »

[9] Louis-Ferdinand Céline, « voyage au bout de la nuit »

[10] https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/franceinfo/vrai-ou-fake-l-emission/vrai-ou-fake-l-emission-du-jeudi-6-fevrier-2020_3816475.html

[11] https://www.theepochtimes.com/chinese-officials-authorized-to-seize-personal-property-to-counter-deepening-coronavirus-crisis_3235147.html

[12] https://changera.blogspot.com/2020/02/france-nouvelle-loi-sur-la-quarantaine.html?fbclid=IwAR06XZNw9xROUyqUNistLMiksxNAxziKs4W-devSKaHqXa4vVMfCYkiV77Q&m=1

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire