LE VACCIN GARDASIL AUGMENTE DE 44,6 % LE RISQUE DE CANCER DU COL DE L’UTÉRUS CHEZ LES FEMMES DÉJÀ EXPOSÉES AU HPV

0
1548

Waking Times, le 11 octobre, 2019, Robert F. Kennedy, Jr.

Traduction pour Cogiito.com : PAJ

Dans notre débat du 18 septembre pour Spectrum TV, le chef du service de pédiatrie de Kaiser, le Dr Robert Riewerts, a répété le discours formaté de Big Pharma que le vaccin Gardasil© a éliminé le cancer du col utérin en Australie, le premier pays à rendre celui-ci obligatoire. C’est complètement faux !

… Le Gardasil© augmente en revanche le risque de cancer du col de l’utérus d’un terrifiant 44,6% chez les femmes qui ont été exposées à l’infection au HPV avant la vaccination.

Diapositive 1 : Tableau 17 tiré des études cliniques de Merck.

Le tableau montre que le Gardasil© augmente le risque de cancer du col de l’utérus de 44,6 % chez les femmes qui ont été exposées à une infection au VPH avant la vaccination. Si jamais quelqu’un vous force à prendre le Gardasil©, regardez « Gardasil Vaccine Insert » sur votre téléphone cellulaire pour constater de tous les événements indésirables et montrer ce tableau. Tiré de l’étude 013 du BLA, CSR, tableau 11-88, p. 636].

Diapositive 2 : 34 % des enfants âgés de 2 à 10 ans sont infectés par le VPH en raison d’une transmission non sexuelle.

Ces données montrent que près de la moitié de toutes les femmes ont été exposées au HPV avant l’âge de 10 ans – 38 % d’entre elles ayant été exposées avant cette date. (ce qui les expose à une augmentation du risque de développer un cancer s’ils sont vaccinés contre le HPV). Journal of Pediatric & Adolescent Gynecology, 29(3):228-233, juin 2016.

Diapositive 3 : Les résultats des tests de Papanicolaou avant la période de pré-vaccination.

Les frottis vaginaux ont entraîné le déclin spectaculaire du cancer du col de l’utérus avant l’introduction du Gardasil dans quatre pays. Au cours de la période 1989-2007, l’incidence du cancer invasif du col de l’utérus n’a cessé de diminuer dans tous les pays où le dépistage Pap est pratiqué.… un renversement spectaculaire de cette tendance à la baisse à la suite de l’introduction du vaccin contre le HPV (Gardasil©)

Les diapositives 4 à 8 montrent un renversement spectaculaire de cette tendance à la baisse après l’introduction du vaccin contre le VPH (Gardasil©)). Le Dr Gerard Delépine, oncologue, sa femme, la Dre Nicole Delépine, également médecin, et une équipe de chercheurs ont tracé ces graphiques à partir de données publiques sur la santé.

Diapositive 4 : Augmentation du cancer du col de l’utérus en Australie après l’introduction du vaccin.

La recherche suit l’AUGMENTATION du cancer du col de l’utérus en Australie après l’introduction du Gardasil©.

Diapositive 5 : Augmentation du cancer du col de l’utérus en Suède après le début de la campagne de vaccination contre le HPV.

La même tendance statistique en Australie est observée en Suède. L’incidence du cancer invasif a augmenté à partir de 2011, deux ans après la campagne de vaccination. [Graphique publié par Nordcan 2019 05 29.]

Diapositive 6 : Augmentation du cancer du col de l’utérus en Norvège après le début de la campagne de vaccination contre le HPV.

La recherche norvégienne montre un schéma similaire à celui de la Suède et du Royaume-Uni. [Graphique publié par Nordcan 2019 05 29.]

Diaspositive 7 : Augmentation du cancer du col de l’utérus au Royaume-Uni après le début du programme de vaccination contre le HPV.

Le Royaume-Uni présente également une tendance similaire. Dans le groupe d’âge vacciné, l’incidence du cancer a bondi en 2011, trois ans après le début de la campagne. [Graphique de Cancer Research UK]

La corrélation entre le vaccin Gardasil© et l’augmentation du cancer du col de l’utérus est une corrélation et non une preuve de causalité.

Diapositive 8 : Tendances de l’incidence des cancers invasifs du col de l’utérus en France durant les premières années de vaccination.

La France a un faible taux d’absorption du Gardasil© et elle est le seul de ces pays où le cancer du col de l’utérus continue de décliner. [Graphique du Centre international de recherche sur le cancer, Organisation mondiale de la Santé.]

La corrélation entre l’absorption de Gardasil© et l’augmentation du cancer du col de l’utérus n’est qu’une corrélation et non une preuve de causalité. Seule une science solide – et un discours agressif plein d’injures ou de la censure scientifique – peut répondre à la question de savoir si, et pourquoi, Gardasil© peut causer une augmentation du cancer du col de l’utérus. Demandons aux géants des médias sociaux de cesser de diffuser la propagande Pharmaceutique et de censurer le débat public. Exigeons que les porte-parole de l’industrie pharmaceutique soutiennent leurs affirmations face à la Science.

View/Download PDF

Laisser un commentaire