LES BURGERS VEGAN DE LA MARQUE « IMPOSSIBLE BURGER » AUX USA, SONT TESTÉS POSITIFS POUR DES NIVEAUX ÉLEVÉS DE GLYPHOSATE

0
860

Althealthworks, le 8 octobre 2019 par : Nick Meyer

Traduction pour cogiito.com : PAJ

Alors que des millions de personnes cherchent des alternatives à la viande dans l’espoir de réduire leur consommation, le secteur du hamburger végétal a saisi l’opportunité de devenir l’un des nouveaux acteurs les plus dynamiques de l’industrie alimentaire.

En créant de fausses steaks hachés de bœuf à partir d’une variété d’ingrédients d’origine végétale, plusieurs de ces entreprises ont réussi à créer des textures similaires à de vrais burgers de bœuf.

L’entreprise « Impossible Burger » est peut-être la plus célèbre dans ce département, mais l’ingrédient qu’elle utilise pour obtenir sa texture et son apparence uniques est l’hème, aussi connu sous le nom de leghemoglobine de soja, ou SLH.

Il se trouve que cet ingrédient est fabriqué à partir de soja génétiquement modifié (OGM), selon un nouveau rapport du site Web « Moms Across America ».

Bien que de nombreuses personnes considèrent « l’Impossible Burger » comme un choix plus sain que le bœuf ordinaire, elles négligent de mentionner que l’ingrédient susmentionné, le soja OGM, a été associé à des dommages organiques chez les animaux de laboratoire, selon les résultats du laboratoire « MAM ».

Aujourd’hui, le hamburger est également exposé en raison de sa teneur étonnamment élevée en l’une des substances liées au cancer les plus controversées que l’on trouve aujourd’hui dans notre alimentation :

le glyphosate, principal ingrédient de Monsanto et du désherbant Roundup, le plus vendu par Bayer dans un steak vegan.

Des tests menés sur « Impossible Burger » sont positifs pour des niveaux élevés de carcinogènes.

En 2015, le principal organisme de recherche sur le cancer le CIRC a examiné la littérature sur le glyphosate et l’a déclaré « probablement cancérogène pour l’homme », ce que Monsanto a démenti. Mais des procès récents ont vu de multiples plaignants se voir attribuer d’énormes sommes d’argent, prouvant aux jurys d’assises que ce produit chimique avait entraîné la formation d’un cancer dans leur corps.

« L’Impossible Burger » fait actuellement l’objet de ventes record au « Gelson’s Market » en Californie, dans certains magasins de New York et dans de nombreux autres magasins du pays, et les consommateurs se démènent pour acheter ce substitut de viande à la mode et les garnitures qui l’accompagnent.Mais cet appétit pour « l’Impossible Burger » est compensé par les derniers résultats des tests de laboratoire de « Moms Across America » :

« l’Impossible Burger » a été testé 11 fois plus élevé que son concurrent « Beyond Burger » pour les résidus de désherbant au glyphosate, et cela sans parler du fait qu’il a des liens importants avec la « Fondation Bill Gates » et Monsanto elle-même.

Les défenseurs de la santé sont « gravement préoccupés » par la large consommation de cet « impossible burger » à base d’OGM.

Zoé Honeycutt, directrice générale de « Moms Across America », a déclaré qu’après la publication des résultats de laboratoire de son organisation, elle était particulièrement préoccupée parce que de nombreuses personnes croient encore à tort que le burger végétarien est une option saine.

  • « Je suis très préoccupée par le fait que les consommateurs sont induits en erreur en croyant que “l’Impossible Burger” est sain ».

Selon les tests de laboratoire de son organisation, « l’Impossible Burger » a été testé à 11,3 parties par milliard (ppb) de glyphosates, comparativement à seulement 1 ppb pour le « Beyond Meat Burger ». Au-delà du hamburger de viande végétale, »Impossible Burger » Le « Beyond Burger » est sans OGM selon l’entreprise et testé avec beaucoup moins de résidus de glyphosate.

Pixabay.com

Il a été démontré que seulement 0,1 ppb de glyphosate modifie la fonction génique de plus de 4 000 gènes dans le foie, les reins et cause de graves dommages aux organes chez le rat.

Pour ajouter à la confusion, « l’Impossible Burger » au glyphosate a récemment été mis en vedette à la « Natural Products Expo West ». En d’autres termes, la plupart des gens n’ont toujours aucune idée de ce qu’ils achètent.

Avant son adoption généralisée sur les rayons des magasins, l’entreprise « Impossible Burger » comptait sur des scientifiques liés à la Fondation Gates, à Monsanto et à d’autres géants de la biotechnologie avant que la FDA ne rende sa décision sur la sécurité alléguée de son principal ingrédient OGM. Même la FDA n’a pas été en mesure d’établir l’innocuité du principal ingrédient OGM de « l’Impossible Burger ».

Pixabay.com

La FDA a déclaré que les arguments présentés par la société « n’établissent pas la sécurité de SLH (leghemoglobine de soja) pour la consommation, selon Moms Across America ».

La société a décidé d’ignorer la FDA et de vendre « l’Impossible Burger » au public de toute façon. Le Dr Michael Hansen, de « Consumers Union », une division de « Consumers Reports », est profondément préoccupé par les répercussions sur la santé des millions de personnes qui en consomment.

  • « La légémoglobine de soja modifiée n’a jamais fait partie de l’alimentation humaine. Pourtant, Impossible Foods a introduit cette protéine génétiquement modifiée sur le marché sans aucune donnée réelle et malgré le fait que la FDA s’inquiète sérieusement de son innocuité. C’est scandaleux », a-t-il déclaré.

Merci pour votre lecture ! Pour voir les résultats complets des tests de laboratoire de Moms Across America[1], cliquez ici.

Vous pouvez également consulter ce livre de Steven Druker[2], avocat de l’intérêt public, qui est l’un des livres les plus captivants sur l’industrie des OGM que vous n’aurez jamais lus.


[1]https://www.momsacrossamerica.com/gmo_impossible_burger_positive_for_carcinogenic_glyphos

[2]https://www.amazon.com/gp/product/B00U2LY3D2/ref=as_li_qf_asin_il_tl?ie=UTF8&tag=al0b63-20&creative=9325&linkCode=as2&creativeASIN=B00U2LY3D2&linkId=9ae5d6ca580a8109b0f254c740b3020e

Laisser un commentaire