Les compteurs intelligents pourraient sur-facturer de + 582%

0
661

Natural News, mercredi 29 mars 2017, par: JD Heyes
Tags: fausses données , surfacturation , compteurs intelligents

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.naturalnews.com/2017-03-29-smart-meters-could-be-over-billing-you-by-a-whopping-582.html

Natural News ) La plupart des citoyens comprennent que les factures de services publics sont un mal nécessaire si elles veulent vivre dans le monde moderne, même si ces factures d’énergie, d’eau, de gaz… absorbent une grande partie de leur revenu mensuel. Cela dit, quelques – uns sont prêts à payer plus que ce qu’ils devraient payer, et pourtant, selon un surprenant rapport, certaines personnes paient plus qu’elles ne devraient et même… beaucoup plus.

Comme indiqué sur le site Web Boing Boing [1], une équipe de chercheurs de l’Université de Twente à Enschende, aux Pays-Bas, et de l’Université des sciences appliquées d’Amsterdam a documenté les inexactitudes en matière de facturation dans un article[2]  examinant l’efficacité des compteurs électriques «intelligents», allant de – 32% à +582% de la consommation électrique réelle en un mois.

Le document note également que, paradoxalement, la surfacturation est principalement due à des fonctionnalités d’économie d’énergie plus anciennes, car elles introduisent un bruit de ligne qui interfère avec le signal sans fil et, par conséquent, «confond» les compteurs. (CONNEXE: Lisez  SILENT KILLER: Les compteurs intelligents détruisent votre santé [3].)

  • «Les compteurs d’énergie statiques ou électroniques remplacent les compteurs électromécaniques conventionnels. Les consommateurs se plaignent parfois des lectures et de la facturation d’énergie plus élevées après le passage à un compteur statique, mais il n’y a pas de cause claire ou commune pour le moment », déclare une analyse des résultats de consommation : « Des interférences électromagnétiques ont été observées entre les convertisseurs d’alimentation actifs utilisés dans les systèmes photo-voltaïques et les compteurs statiques. La réduction des niveaux de brouillage a permis d’éliminer les lectures inexactes dans les compteurs statiques. »

Au total, cinq des neuf compteurs intelligents testés ont fourni des lectures nettement supérieures à la quantité réelle d’énergie utilisée, tandis que deux ont en fait donné des lectures inférieures à la quantité d’énergie consommée.

Les chercheurs ont constaté les écarts les plus importants en associant des variateurs de lumière à LED et des ampoules basse consommation.

Une fois leurs expériences terminées, les chercheurs ont ensuite démonté les compteurs intelligents testés pour savoir s’ils pouvaient découvrir la cause des énormes écarts. Au cours du processus, l’équipe de chercheurs composée de trois personnes a constaté que les compteurs qui fournissaient des taux d’utilisation considérablement plus élevés utilisant une bobine de Rogowski dans la construction, tandis que les compteurs donnant des lectures artificiellement plus basses utilisaient des capteurs à effet Hall. Quoi qu’il en soit les deux modes de construction ont mal mesuré la quantité réelle utilisée.

Dans l’abrégé, il n’était pas clair si les compteurs testés étaient réellement utilisés, aux Pays-Bas ou ailleurs. Si ces deux types de compteurs sont utilisés, certains paient moins pour l’électricité qu’ils utilisent, alors que la plupart paient beaucoup, beaucoup plus.

En plus de coûter beaucoup plus cher aux consommateurs, certains chercheurs affirment que les compteurs eux-mêmes sont aussi dangereux pour la santé [4]. Et certains législateurs au niveau des États prennent des mesures.

Le sénateur d’Etat Patrick Colbeck du Michigan a témoigné devant le Comité de l’énergie et de la technologie de la House House début mars 2017 au sujet d’un projet de loi – HB 4220 – qui permettrait aux propriétaires de ne pas faire installer de compteurs intelligents sur leur logement sans payer d’amende. Il a fondé son opposition aux compteurs intelligents sur des études indiquant qu’ils peuvent être à l’origine d’un large éventail de problèmes de santé, en plus de la menace que représentent leur installation et leur utilisation pour la cybersécurité, car ils sont sans fil et transmettent des données à la société de services publics. (CONNEXE: les compteurs intelligents utilisent une technologie non sûre causant le cancer [5].)

Au cours de son témoignage, M. Colbeck a déclaré qu’il pensait que les compteurs intelligents « mettaient en danger nos maisons, notre pays et, franchement, certains des fournisseurs d’électricité. »

D’autres ont des problèmes avec l’aspect de la confidentialité des compteurs intelligents. Les criminels intelligents peuvent utiliser les données d’utilisation électrique piratées à partir d’un compteur intelligent sans fil pour déterminer quand les gens sont à la maison et quand ils sont partis – au travail, en particulier – ce qui leur fournit une fenêtre pour entrer dans la maison sans attendre la présence de personne.

L’utilisation de compteurs intelligents présente également des dangers physiques. Comme Natural News l’a signalé[6] , certains compteurs intelligents mandatés par le gouvernement ont spontanément pris feu, mettant ainsi les résidents en danger de perdre la vie et leurs biens. En savoir plus sur SmartMeters.news .

JD Heyes est rédacteur principal pour NaturalNews.com et NewsTarget.com, ainsi que rédacteur en chef de The National Sentinel .

Sources:

BoingBoing.net

NaturalNews.com


[1] https://boingboing.net/2017/03/11/unaccountable-algorithms.html

[2] https://ieeexplore.ieee.org/document/7866234?reload=true

[3] https://www.suppressed.news/2017-03-20-silent-killer-smart-meters-are-destroying-your-health.html

[4] https://www.glitch.news/2017-03-20-silent-killer-smart-meters-are-destroying-your-health.html

[5] https://www.natural.news/2016-11-28-smart-meters-use-unsafe-cancer-causing-technology.html

[6] https://www.naturalnews.com/050743_Smart_Meters_explosions_house_fires.html

Laisser un commentaire