Les enfants mutants aux yeux noirs

12
14271

Je remercie Miriel pour ce commentaire exceptionnel :

Au delà de l’écran de fumée “scientifique” qui est placé en paravent devant la présente campagne de vaccination, et au delà de toutes les références susceptibles de se rattacher au courant “new age” ou à l’univers conceptuel de la science-fiction, se cache en réalité des rituels de magie noire destinés à ouvrir des portails entre les mondes, portails permettant à des entités de se manifester directement au sein du monde terrestre; parmi ceux-ci, celui qui est à la fois le plus ancien et le plus efficace, et qui a sans doute toujours été le plus utilisé par ces entités, c’est celui qu’il leur est possible d’ouvrir par le truchement de la naissance corporelle et humaine…

Le mage noir Aleister Crowley avait publié en 1917 un livre intitulé Moonchild (Enfant de Lune):

« Les rituels Moonchild sont des rituels pour démoniser un fœtus. Cependant, les démons qui sont invoquées ne sont pas des démons mineurs, mais des démons très puissants. En travaillant avec les victimes de cette programmation, il est clair que des démons de “haut” niveau ont été placés au sein de ces personnes à un très jeune âge. On croit que beaucoup d’entre eux ont été démonisés avant leur naissance par des rituels comme les rituels Moonchild; sacrifices de sang et sacrifices humains sont toujours nécessaires pour ce niveau de magie.

L’idée du Moonchild est que par l’utilisation de la magie noire, il est possible de capturer une âme parfaite. La croyance en la réincarnation, qui est très répandue parmi les groupes Illuminati et sataniques, se prête à la croyance que les âmes sont en concurrence pour un embryon particulier. En 1917, bien avant que Superman soit apparu dans les bandes dessinées et des films, Aleister Crowley écrivait sur l’idée d’un surhomme. L’idée magique est de capturer une âme de la 4ème dimension. Dans le livre Moonchild, la villa utilisée pour produire un Moonchild a été appelé « Le butter-fly-Net ». Le projet Monarch (qui porte le nom du papillon monarque) est aussi une allusion au projet Moonchild où les papillons sont une allusion aux âmes.

Les rituels réels effectués pour créer un Moonchild sont décrits en détail dans trois des écrits de Crowley. Le rituel a eu lieu dans une villa surnommée The Butterfly Net (Le Filet à Papillon). La villa était un temple occulte construit selon les règles de la géométrie sacrée. […] La femme qui était enceinte était entourée d’objets liés à la lune. L’influence de la lune a été invoqué à maintes reprises.

La création du Moonchild dans le projet Monarch implique la magie de haut niveau par le cercle des magiciens noirs Illuminati qui sont impliqués dans la programmation d’un individu en particulier.

 L’un des plus grands secrets bien gardés de la plupart des alters de l’esclave est que leur système a été diabolisé pendant qu’il était un foetus. Les alters pricipaux des victimes se souviennent de l’histoire de couverture selon laquelle les enfants de lune ont été produits par la torture dans des cages alors qu’ils étaient des petits enfants. Les Illuminati ont également prévu que chacun des dix commandements de Dieu sera violé en leur faveur auprès de l’enfant. Ils préfèrent que l’enfant soit né hors mariage de sorte qu’il soit un «bâtard». Cela rompt le commandement de Dieu sur l’adultère, et leur donne aussi plus de levier pour détruire l’estime de soi de l’enfant..

Le second commandement est « Ne prononcez pas le nom du Seigneur en vain ». Au cours des messes noires, les noms de Dieu sont invoqués (tels que Yahvé Elohim) pour obtenir des esprits avec des noms blasphématoires . La plupart des éléments de conscience du petit enfant n’entendra jamais le nom du Seigneur, il n’entendra que le nom de son maître, qui un jour doit lui être présenté comme « Dieu ». La main qui berce l’enfant gouverne le monde. L’enfant est lié à ses programmeurs futurs. Beaucoup plus tard, une grande attention sera accordée aux événements en jeu qui seront mis en scène pour s’assurer que la victime programmée haïsse Dieu. »

« L’enfant de lune est un concept introduit dans le Livre de la Loi d’Aleister Crowley. Il était décrit comme un Anti-Christ et/ou un dieu incarné, un enfant “ressemblant à l’homme, et possédant ces qualités de l’homme qui le distinguent des bêtes, à savoir l’intelligence et la puissance de la parole, mais qui n’a pas été engendré à la manière d’une génération humaine, ni habité par une âme humaine”. Plutôt que d’être conçu et né, l’enfant de la lune serait apparemment invoqué par un rituel de magie.

 En 1946, le spécialiste californien des fusées et de l’occultisme Jack Parsons a tenté d’invoquer un enfant de lune dans le ventre de sa petite amie en suivant un ensemble complexe de rituels qu’il a appelé “The Babalon Working”. Son assistant dans cette entreprise était, croyez-le ou non, L. Ron Hubbard (fondateur de l’Église de Scientologie). La mère de l’enfant de la lune, Marjorie Cameron, n’a jamais manifesté de signes de grossesse, mais jusqu’à la fin de sa vie, elle a cru qu’elle était vraiment l’incarnation de la mère des abominations de Thelema, la femme écarlate du Livre de la Loi. La “naissance” de l’enfant de la lune était un événement métaphysique, se déroulant sur le plan éthéré. Après la mort prématurée de Parsons, Marjorie Cameron a accompli un rituel pour concevoir un enfant posthume avec lui à la Osiris et Isis, qu’elle a baptisé Wormwood. Cet “enfant”, lui aussi, ne se manifestait que sur le plan éthéré.

Le Livre de la Loi de Crowley décrit l’enfant de lune comme “plus puissant que tous les rois de la terre”. »

Un extrait du film “Le Village des Damnés” de John Carpenter (Halloween, Invasion Los Angeles, Le Prince des Ténèbres,…) qui met en scène des enfants surdoués et dotés de pouvoirs psychiques d’une puissance incommensurable, qui correspondent très probablement à ces “enfants de lune” dont parlait Aleister Crowley (dans le film ils sont tous nés à la même date par une nuit de pleine lune d’une façon “inattendue”, ils ont les cheveux argenté – l’argent métal “lunaire” qui est en relation symbolique avec l’or, métal “solaire”, dans une étable – le lait étant en relation, de par sa couleur, avec la lumière lunaire, et ils ont aussi toutes ces “qualités” que leur prêtait Aleister Crowley) —>   https://www.youtube.com/watch?v=u1SPl2XNqL4

12 Commentaires

  1. Sans vouloir faire de jeux de mots, mais il est grand temps que les gens ouvrent les yeux sur cette plandémie !!!! y’a t il une âme de ce regard si noir ???
    Réveillez vous !!!! il y a assez de preuves scientifiques aujourd’hui qui confirment cette supercherie ! Au regard de ces enfants si vous ne réagissez pas , ou trouver ça “cool” d’avoir un enfant qui marche au bout de 3 mois …. hélas on ne peut plus rien faire pour vous .
    Merci encore à Cogiito et son énergie sans faille, de nous informer et de nous éveiller.

  2. Au delà de l’écran de fumée “scientifique” qui est placé en paravent devant la présente campagne de vaccination, et au delà de toutes les références susceptibles de se rattacher au courant “new age” ou à l’univers conceptuel de la science-fiction, se cache en réalité des rituels de magie noire destinés à ouvrir des portails entre les mondes, portails permettant à des entités de se manifester directement au sein du monde terrestre; parmi ceux-ci, celui qui est à la fois le plus ancien et le plus efficace, et qui a sans doute toujours été le plus utilisé par ces entités, c’est celui qu’il leur est possible d’ouvrir par le truchement de la naissance corporelle et humaine…

    Le mage noir Aleister Crowley avait publié en 1917 un livre intitulé Moonchild (Enfant de Lune):

    « Les rituels Moonchild sont des rituels pour démoniser un fœtus. Cependant, les démons qui sont invoquées ne sont pas des démons mineurs, mais des démons très puissants. En travaillant avec les victimes de cette programmation, il est clair que des démons de “haut” niveau ont été placés au sein de ces personnes à un très jeune âge. On croit que beaucoup d’entre eux ont été démonisés avant leur naissance par des rituels comme les rituels Moonchild; sacrifices de sang et sacrifices humains sont toujours nécessaires pour ce niveau de magie.

    L’idée du Moonchild est que par l’utilisation de la magie noire, il est possible de capturer une âme parfaite. La croyance en la réincarnation, qui est très répandue parmi les groupes Illuminati et sataniques, se prête à la croyance que les âmes sont en concurrence pour un embryon particulier. En 1917, bien avant que Superman soit apparu dans les bandes dessinées et des films, Aleister Crowley écrivait sur l’idée d’un surhomme. L’idée magique est de capturer une âme de la 4ème dimension. Dans le livre Moonchild, la villa utilisée pour produire un Moonchild a été appelé « Le butter-fly-Net ». Le projet Monarch (qui porte le nom du papillon monarque) est aussi une allusion au projet Moonchild où les papillons sont une allusion aux âmes.

    Les rituels réels effectués pour créer un Moonchild sont décrits en détail dans trois des écrits de Crowley. Le rituel a eu lieu dans une villa surnommée The Butterfly Net (Le Filet à Papillon). La villa était un temple occulte construit selon les règles de la géométrie sacrée. […] La femme qui était enceinte était entourée d’objets liés à la lune. L’influence de la lune a été invoqué à maintes reprises.

    La création du Moonchild dans le projet Monarch implique la magie de haut niveau par le cercle des magiciens noirs Illuminati qui sont impliqués dans la programmation d’un individu en particulier.

    L’un des plus grands secrets bien gardés de la plupart des alters de l’esclave est que leur système a été diabolisé pendant qu’il était un foetus. Les alters pricipaux des victimes se souviennent de l’histoire de couverture selon laquelle les enfants de lune ont été produits par la torture dans des cages alors qu’ils étaient des petits enfants. Les Illuminati ont également prévu que chacun des dix commandements de Dieu sera violé en leur faveur auprès de l’enfant. Ils préfèrent que l’enfant soit né hors mariage de sorte qu’il soit un «bâtard». Cela rompt le commandement de Dieu sur l’adultère, et leur donne aussi plus de levier pour détruire l’estime de soi de l’enfant..

    Le second commandement est « Ne prononcez pas le nom du Seigneur en vain ». Au cours des messes noires, les noms de Dieu sont invoqués (tels que Yahvé Elohim) pour obtenir des esprits avec des noms blasphématoires . La plupart des éléments de conscience du petit enfant n’entendra jamais le nom du Seigneur, il n’entendra que le nom de son maître, qui un jour doit lui être présenté comme « Dieu ». La main qui berce l’enfant gouverne le monde. L’enfant est lié à ses programmeurs futurs. Beaucoup plus tard, une grande attention sera accordée aux événements en jeu qui seront mis en scène pour s’assurer que la victime programmée haïsse Dieu. »

    « L’enfant de lune est un concept introduit dans le Livre de la Loi d’Aleister Crowley. Il était décrit comme un Anti-Christ et/ou un dieu incarné, un enfant “ressemblant à l’homme, et possédant ces qualités de l’homme qui le distinguent des bêtes, à savoir l’intelligence et la puissance de la parole, mais qui n’a pas été engendré à la manière d’une génération humaine, ni habité par une âme humaine”. Plutôt que d’être conçu et né, l’enfant de la lune serait apparemment invoqué par un rituel de magie.

    En 1946, le spécialiste californien des fusées et de l’occultisme Jack Parsons a tenté d’invoquer un enfant de lune dans le ventre de sa petite amie en suivant un ensemble complexe de rituels qu’il a appelé “The Babalon Working”. Son assistant dans cette entreprise était, croyez-le ou non, L. Ron Hubbard (fondateur de l’Église de Scientologie). La mère de l’enfant de la lune, Marjorie Cameron, n’a jamais manifesté de signes de grossesse, mais jusqu’à la fin de sa vie, elle a cru qu’elle était vraiment l’incarnation de la mère des abominations de Thelema, la femme écarlate du Livre de la Loi. La “naissance” de l’enfant de la lune était un événement métaphysique, se déroulant sur le plan éthéré. Après la mort prématurée de Parsons, Marjorie Cameron a accompli un rituel pour concevoir un enfant posthume avec lui à la Osiris et Isis, qu’elle a baptisé Wormwood. Cet “enfant”, lui aussi, ne se manifestait que sur le plan éthéré.

    Le Livre de la Loi de Crowley décrit l’enfant de lune comme “plus puissant que tous les rois de la terre”. »

    Un extrait du film “Le Village des Damnés” de John Carpenter (Halloween, Invasion Los Angeles, Le Prince des Ténèbres,…) qui met en scène des enfants surdoués et dotés de pouvoirs psychiques d’une puissance incommensurable, qui correspondent très probablement à ces “enfants de lune” dont parlait Aleister Crowley (dans le film ils sont tous nés à la même date par une nuit de pleine lune d’une façon “inattendue”, ils ont les cheveux argenté – l’argent métal “lunaire” qui est en relation symbolique avec l’or, métal “solaire”, dans une étable – le lait étant en relation, de par sa couleur, avec la lumière lunaire, et ils ont aussi toutes ces “qualités” que leur prêtait Aleister Crowley) —> https://www.youtube.com/watch?v=u1SPl2XNqL4

  3. Effrayant ! Mais ils sont humain. Ils ne doivent pas être discriminé, ce sont des victimes pas des ennemis. Ils doivent être éduqué avec plus d’amour que la normale pour être sauvé.

    • Ce sont des enfants qui ont été détournés de DIEU. DIEU est AMOUR ET MENERA CES Ames errantes vers la lumière. L AMOUR DIVIN EFFACE MES PECHERS DE CES FOUS!

  4. Cela me fait penser que hier, Manu le présidu a exactement dit : “Quelque chose entre l’humain et l’animal peut changer le monde”. C’est passé à France-Infox. Mais j’ai sûrement trop d’imagination…

Laisser un commentaire