Les infos sur l’Ukraine que l’on vous cache

3
4662

[20:11, 13/03/2022] Nathalie C. : Déclaration du représentant officiel de la milice populaire de la RPD sur la situation à 18 h 45 le 13 mars 2022.

?La situation sur la ligne de contact reste intense.

?Les unités d’artillerie des formations armées de l’Ukraine continuent d’infliger intentionnellement des frappes d’artillerie massives sur les zones résidentielles des localités de la République.

?Depuis le début de la journée en cours, l’ennemi a tiré plus de 100 obus et mines d’artillerie à canon de 122 mm, de mortiers de 120 et 82 mm.

?Les zones de 10 localités de la République ont été sous les bombardements. Suite à l’agression ukrainienne, il y a des victimes parmi la population civile. 2 civils ont été blessés. 21 bâtiments résidentiels, 4 installations d’infrastructure et 1 véhicule ont été endommagés.

?Les matériaux sur le fait de blesser des civils et d’endommager des infrastructures seront transférés aux représentants des organisations internationales des droits de l’homme
[20:15, 13/03/2022] Nathalie C.:

Les forces kiéviennes continuent d’amener du renfort dans les quartiers nord-est de Kharkov.

Vidéo officielle (https://t.me/rybar/28300) sur la capture de la base aérienne de Gostomel dans les premières heures du conflit. Le groupe qui est montré n’est pas celui de la première vague d’assaut.
On relèvera toutefois (https://t.me/rybar/28305) que c’est la première fois que l’armée Russe équipe ses soldats de GoPro au combat. Jusqu’ici, elle limitait cette pratique aux exercices et aux patrouilles.


@anna_news le fait depuis bientôt dix ans avec les soldats Syriens (et en fixant les GoPro sur des véhicules blindés), en association avec 1 ou 2 caméramans, et depuis 2018 environ, avec des drones. Les résultats sont d’un autre niveau, évidemment. Pour l’instant, aucune vidéo pertinente n’a été produite par Alexander Kharchenko en LDNR.

Un lanceur (https://t.me/rybar/28314) Toshka-U kiévien a glissé d’un chemin et est tombé dans une rivière près de Zaporozhye. Bienvenue dans le monde réel de la guerre, où les véhicules glissent, se retournent, tombent dans des trous, des rivières, des crevasses, s’embourbent etc. En attendant, il n’enverra pas de missile balistique sur les LDNR.

Cas typique (https://t.me/rybar/28324) et intéressant montrant l’espionnage 2.0 dans les guerres modernes. Tout le monde s’exprime dans des tas de groupes sur Telegram. Les miliciens kiéviens, la population de telle ou telle ville, de tel quartier etc. Les journalistes étudient tout cela, exposent ce qu’ils y lisent, ce qu’ils y voient ; et le renseignement militaire également.

L’OTAN a toujours (https://t.me/rybar/28325) peur que l’envoi de matériels ou de mercenaires en Ukraine ne soit perçu comme une attaque de l’OTAN contre la Russie.
Pourtant, c’est ce qu’elle fait déjà en Syrie depuis des années. La Turquie et la Russie se sont même directement combattues en février 2020 à Idleb, lorsqu’une centaine de militaires turcs, qui assistaient la racaille terroriste au sol, dans les combats autour de Sarmin, Nairab et Saraqeb, ont subi des frappes aériennes Russes (officiellement Syriennes, merci au déni plausible. Malgré tout, Poutine a fait part de ses condoléances à Erdogan lors de la rencontre du 5 mars 2020 “on ne savait pas que vos militaires se trouvaient [au milieu des terroristes qui attaquaient]”. Evidemment, tout le monde le savait, les terroristes diffusant des vidéos du matériel et des soldats turcs qui étaient à leurs côtés dans les combats depuis plusieurs jours. On savait aussi quels types d’avions appartenaient à la Russie, capables d’approcher Idleb tout en évitant la DCA turque, notamment les Manpads turcs et les missiles AA tirés par des F-16 depuis la Turquie : les avions Syriens n’en étaient pas capables).
On peut aussi mentionner le Su-24 Russe abattu en 2015 en Syrie.
Et les attaques bidons et arrangées, par missiles de croisière de l’OTAN, contre quelques bâtiments en Syrie.
Si l’OTAN refuse de s’engager en Ukraine, c’est qu’elle n’est tout simplement pas intéressée, elle a un autre plan, et/ou tout est convenu en coulisses. C’est tout.

Soit dit en passant… Qu’un Tu-141 kiévien puisse traverser la Hongrie ou la Roumanie, sans se faire repérer ni intercepter, pour s’écraser de lui-même près de la capitale Croate, montre clairement le niveau militaire de l’OTAN. Nullité absolue.
Vidéo : Prise de l’aéroport de Gostomel par les troupes Russes, premier jour du conflit.

3 Commentaires

Laisser un commentaire