Les principaux responsables des vaccins de la FDA Démissionnent pour éviter les poursuites pour crimes contre l’humanité alors que la Maison Blanche et le CDC commettent un GÉNOCIDE

4
5698

Jeudi, 02 Septembre, 2021 par: Mike Adams

https://www.afinalwarning.com/550168.html

Il est fascinant de constater que deux hauts responsables de la FDA, qui ont supervisé des décennies de vaccinations massives, ont finalement atteint la fin de leur tolérance pour les crimes contre l’humanité.

Ils ont démissionné en début de semaine, invoquant le fait étonnant que la Maison Blanche, le CDC et l’ONU ont conspiré pour écarter la FDA des décisions d’approbation des vaccins, contournant l’autorité réglementaire de la FDA et poussant les vaccins pour des raisons politiques qui n’ont aucun fondement scientifique.

(La directrice de la FDA, Mme Woodcock, est bien sûr d’accord avec ces crimes, c’est pourquoi elle émet frauduleusement des lettres personnelles pour “approuver” les vaccins, en contournant le reste du processus réglementaire de la FDA).

Apparemment, la fraude scandaleuse sur les vaccins commise par le régime Biden a été trop forte pour les défenseurs de longue date des vaccins de la FDA.

Aujourd’hui, le Dr Marion Gruber, directrice du bureau des vaccins de la Food and Drug Administration (FDA), et son adjoint, le Dr Philip Krause, ont tous deux démissionné, accusant la Maison Blanche et les CDC de promouvoir les rappels sans données à l’appui.

Mais une analyse plus informée du moment de leur démission permet de conclure qu’ils sont au courant des inculpations criminelles qui vont être prononcées contre les meurtriers génocidaires des vaccins, et qu’ils ne veulent pas participer aux procès post-vaccinaux de “Nuremberg 2.0” qui vont inculper et poursuivre des centaines d’anciens responsables gouvernementaux pour leur rôle dans les crimes contre l’humanité.

Après les procès de Nuremberg qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, plusieurs scientifiques et médecins ont été condamnés à mort pour leur rôle dans le meurtre de masse coordonné de six millions de Juifs.

Aujourd’hui, le CDC, la Maison Blanche, l’ONU et les fabricants de vaccins tentent d’assassiner en masse des milliards d’êtres humains.

Les rapports du CHD :

Gruber et Krause étaient contrariés par la récente annonce de l’administration Biden selon laquelle les adultes devraient recevoir un rappel de COVID huit mois après avoir reçu une deuxième injection, ont déclaré des personnes familières avec la décision au New York Times.

Ni l’un ni l’autre ne pensait qu’il existait suffisamment de données pour justifier l’offre de rappels, ont déclaré les sources, et tous deux ont considéré l’annonce, amplifiée par le président Biden, comme une pression sur la FDA pour qu’elle les autorise rapidement.

La Croix-Rouge affirme que les personnes vaccinées ne peuvent pas donner de plasma sanguin car le vaccin élimine les anticorps.

Dans une autre nouvelle fascinante, la Croix-Rouge a annoncé publiquement que les personnes vaccinées ne peuvent pas donner de sang pour certaines applications de plasma parce que “le vaccin élimine ces anticorps”, selon un bulletin d’information local (et des documents de la Croix-Rouge, voir ci-dessous).

Écoutez l’audio de cette vidéo virale ci-dessous, qui révèle ce qu’un journal télévisé local a dit au sujet de l’interdiction faite par la Croix-Rouge aux personnes vaccinées de donner du plasma sanguin :

La Croix-Rouge a confirmé tout cela dans un document PDF provenant de son propre site web. Il explique (c’est nous qui soulignons)

Si vous avez reçu un vaccin COVID, quel qu’il soit, vous n’êtes pas autorisé à donner du plasma de convalescence à la Croix-Rouge.

L’une des exigences de la Croix-Rouge pour que le plasma provenant de dons de sang et de plaquettes de routine et dont le test est positif pour des niveaux élevés d’anticorps puisse être utilisé comme plasma de convalescence

est qu’il doit provenir d’un donneur qui n’a pas reçu de vaccin COVID-19.

Cela permet de s’assurer que les anticorps recueillis auprès des donneurs sont en quantité suffisante et directement liés à leur réponse immunitaire à une infection par le COVID-19 et pas seulement au vaccin, car les anticorps d’une infection et ceux d’un vaccin ne sont pas les mêmes.

Il semble que les personnes qui reçoivent des injections de protéines de pointe ont en fait du sang contaminé qui représente une menace très réelle pour la santé des autres.

Les anticorps du vaccin Covid sont eux-mêmes pathogènes, ce qui signifie que votre système immunitaire attaque les tissus cellulaires sains.

Dans une autre nouvelle choquante couverte par The Epoch Times, de nouvelles recherches ont révélé que les anticorps produits en réponse aux vaccins covid sont eux-mêmes pathogènes. D’après TET :

Les données des chercheurs suggèrent qu’au moins deux anticorps qui ciblent la protéine de pointe qui permet au virus COVID-19 de pénétrer dans les cellules humaines sont “pathogènes” – ce qui signifie que ces anticorps créent la maladie par eux-mêmes.

Comme les chercheurs s’y attendaient, deux des anticorps se sont fortement liés aux cellules pulmonaires endommagées – et l’un d’eux s’est également fortement lié aux cellules saines. En fait, l’anticorps qui pouvait se lier aux cellules pulmonaires humaines saines, REGN10987, a tué près de la moitié des chiots d’une portée.

“C’est une découverte très troublante”, déclare Zoey O’Toole, défenseur de la sécurité des vaccins, qui a une formation en physique et en ingénierie et qui a examiné l’étude avec attention. “Cela devrait faire réfléchir tout le monde, en particulier les femmes enceintes”.

Ainsi, même si les vaccins “fonctionnent” et produisent des anticorps, ces derniers peuvent ensuite attaquer vos cellules saines.

Cela explique pourquoi tant de personnes qui ont pris les vaccins mortels voient leur cerveau dévoré vivant par leur propre corps, les transformant en véritables “zombies vaccinaux”.

Plus de détails dans le Situation Update d’aujourd’hui – avec des excuses pour le passage explicite sur Richard Pryor.

Je couvre tout cela et bien plus encore dans le podcast Situation Update d’aujourd’hui. Je dois m’excuser, car j’avais demandé à mon éditeur de podcast de supprimer tous les jurons de Richard Pryor dans son passage hilarant sur “Winos vs. Dracula”, et il a accidentellement laissé un “sh#t” dans le podcast. De plus, Richard Pryor utilise souvent le mot “n” lorsqu’il incarne un personnage de wino fou, vous rencontrerez donc du Richard Pryor brut dans ce podcast.

Si vous vous demandez ce que Richard Pryor, les vignerons et Dracula ont à voir avec quoi que ce soit, c’est parce que je me demandais si la Croix-Rouge interdit les dons de sang des personnes vaccinées, les vampires les éviteront également.

C’est une question légitime, je pense. Et personne n’a de réponse plus hilarante que celle de Richard Pryor.

Écoutez tout ça dans le podcast d’aujourd’hui :

4 Commentaires

  1. Partagez s’il vous plaît !

    INFO DE LA PLUS HAUTE IMPORTANCE
    (De notre amie Laurence Larzul)

    “La vaccination est bloquée par voie judiciaire depuis le 26 août dernier…

    Je suis vraiment étonnée de ne pas voir de commentaires concernant le référé établi par l’”Association Réaction 19”, présidée par Maitre Carlo Alberto Brusa, à l’encontre de l’ANSM, le CNOM, le CNOP, le Vidal pour utilisation de produits non autorisés.

    Ce référé sera plaidé devant le tribunal judiciaire de Paris le 21 octobre 2021. Ce n’est pas loin.
    Motif : les produits vaccinaux utilisés depuis le 27 décembre 2020 sont illégaux car non conforme aux AMM conditionnelles attribuées aux fabricants par la Commission européenne.

    Depuis cette date de début des vaccinations, toutes les injections ont été faites avec des produits illégaux en France.

    Tous les remboursements de la Sécurité sociale sont aussi illégaux.

    La procédure en cours impose l’ARRÊT IMMÉDIAT de toute vaccination.

    Il serait temps que les médias fassent leur travail d’information du public, puisqu’ils ont tous reçu le communiqué de presse du 27 août 2021, émanant de “Réaction 19″ signé de son Président Maitre Brusa.

    Nous aussi, nous devons faire notre part car aujourd’hui plus personne ne devrait être vacciné, ce qui peut rassurer tous ceux qui craignaient de devoir le faire pour préserver leur emploi ou, pire encore, de devoir faire vacciner leur enfant.

    Plus nous diffuserons cette information, plus vite les vaccinations cesseront. Dès l’instant que nous avons connaissance de cette procédure, nous sommes responsables de toutes les vaccinations qui continuent.

    Ne comptons pas sur les médias pour diffuser l’info, prenons-nous par la main et inondons nos contacts, nos voisins, les cabinets médicaux et les pharmacies de notre quartier etc. car qui oserait continuer de vacciner illégalement après avoir pris connaissance de ce fait ?
    Les sanctions judiciaires seront sévères et personne n’y échappera.”
    https://reaction19.fr/category/reaction19/actualites/association-reaction19/

Laisser un commentaire