PANDORA VI : Sherlock et le mystère de Rou Geole, L’histoire d’un culte !

0
153

Je tenais à vous présenter mon dernier ouvrage uniquement disponible sur Amazon ( https://www.amazon.fr/PANDORA-VI-Sherlock-myst%C3%A8re-Lhistoire/dp/1080116184/ref=sr_1_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&keywords=pandora+VI&qid=1567877674&s=gateway&sr=8-1) de recherche sur la Rou Geole et vous en livrer quelques extraits :

Sherlock et le mystère de Rou Geole , 12 juillet 2019

Extrait 1

« … Eh bien, la vaccination est parmi nous, elle peut ou ne pas provoquer la mort dans notre paradis intérieur et au sein de notre famille, mais elle est désormais présente comme la mort et nul ne peut y échapper si l’homme ne décide pas pour lui-même et pour ses enfants de comprendre les enjeux et les risques qu’elle comporte, et qui ne peuvent plus être ignorés.

Personne ne déciderait d’acheter une voiture qui aurait une faiblesse de freinage déclaré comme défaut principal, personne ne prendrait un avion dont la compagnie serait sujette à des crashs, personne ne prendrait un train qui aurait pour habitude de dérailler sur telle ligne, eh bien, il en va de même pour la vaccination, les risques sont présents et reconnus même, et cela peut paraitre étrange, ils sont reconnus par les laboratoires producteurs de vaccins qui, pendant des décennies ont dissimulé les risques et les accidents.

Aujourd’hui, ils sont tenus de les inscrire sur les notices de chaque vaccin, mais ils restent savamment dissimulés par les infirmières et les médecins vaccinateurs qui, étrangement, ne souhaitent pas que leurs patients les consultent. Il serait gênant d’apprendre la vérité sur les risques vaccinaux avant un vaccin, des fois que les parents réalisent soudain que ce n’est pas Mozart qu’ils assassinent, mais leur propre enfant.

Doit-on rappeler que le risque de se faire vacciner avec le vaccin Tripédia ( https://www.lelibrepenseur.org/vaccins-les-familles-des- nourrissons-algeriens-decedes-demandent-que-les-resultats-de- lenquete-soient-rapidement-rendus-publics/ ) est de développer un autisme, une encéphalite ou de vivre la tragique mort subite de son nourrisson, même si ce vaccin est garanti par l’OMS ? C’est inscrit et publié sur la notice.

Il en va de même pour le ROR (rougeole- oreillons-rubéole) et nous allons découvrir sa tragique histoire dans ce volume dédié. Combien de parents ont-ils vécu ce drame en totale ignorance qu’un vaccin pourrait être responsable d’un handicap ou d’un décès ? Le vaccin n’est certainement pas le seul responsable des accidents mais son action en synergie avec d’autres polluants peut clairement en être la cause.

Nous vivons une période historique, en effet, au XXIe siècle, les laboratoires imposent aux états et aux citoyens du monde les mêmes méthodes coercitives qu’au XIXe siècle en Angleterre en matière de vaccination comme nous le verrons. Cette coercition est imposée sans le moindre respect ni pour le code de Nuremberg ni pour la convention de Genève, ni pour l’humain en question, concernant le consentement éclairé de chaque individu par rapport à n’importe quel acte médical.

Un consentement éclairé complètement déconsidéré concernant les lois vaccinales qui se réfèrent à une science au service de l’industrie, plus qu’au service de l’humanité :

– « Notre mission est de mettre fin à l’épidémie de maladies chroniques chez les enfants en travaillant avec acharnement pour éliminer les expositions nocives, responsabiliser les responsables et mettre en place des mesures de protection afin que cela ne se reproduise plus jamais. » (https://childrenshealthdefense.org/?utm_source=mailchimp )

Et nous allons tenter de mettre un peu d’ordre dans ce chaos organisé par les laboratoires qui préfèrent mener des conflits du pour et du contre, sans apporter ni d’un côté ni de l’autre, les preuves scientifiques nous permettant de tirer au clair la plus importante imposture scientifique de tous les temps… »

Extrait II

« Dans le cas de la polio, les sociopathes sont les laboratoires, le gouvernement américain, le Dr Salk et son équipe et de cela, aucun médecin vaccinateur n’en parle jamais, pas plus que la presse « Main Stream ». Le Dr Salk n’a jamais été amené devant aucun tribunal de Nuremberg pour crime contre des enfants innocents sous prétexte qu’ils étaient orphelins et pourtant, sa culpabilité est totale et documentée.

Tout comme on ne parle plus de l’expérience de Tuskegee menée de 1936 à 1972 portant sur l’étude de la syphilis[1] non traitée chez le mâle afro-américain chez lequel on injectait volontairement la bactérie de la syphilis à travers des vaccins contaminés pour l’étudier sur des sujets qui n’étaient jamais soignés, et comme ils étaient noirs, ils n’avaient pas droit au chapitre. Le gouvernement américain si prompt à pointer du doigt l’horreur nazie à Nuremberg, dans le cinéma hollywoodien, dans les comics, dans ses livres d’histoire, mais il en fit autant dans le plus grand secret, voilà la représentation parfaite de la monstruosité des humains accompagnés par des scientifiques criminels, qui au nom de la science rejettent toute forme d’humanité.


[1]La syphilis est une MST qui se transmet par le sexe vaginal, anal et oral. La syphilis provoque des plaies sur les organes génitaux (appelés chancres). Les plaies indolores, peuvent facilement transmettre l’infection à d’autres personnes.  La syphilis se contracte au contact des plaies.

Extrait III

L’aluminium contenu dans les vaccins

J’en profite pour rappeler que lorsque vous commandez mes livres sur Amazon, vous me permettez de continuer à faire ce travail d’information.

En vous remerciant par avance.

Vous pouvez également nous aider par des dons à cette adresse :

Cogiito cagnotte : paypal.me/pools/c/8bUD0l3X3E

salutations cordiales

Philippe A. Jandrok

Laisser un commentaire