POURQUOI MON CHIEN MANGE-T-IL DE L’HERBE ?

1
866

rédaction : Philippe A. Jandrok

Il n’y a aucun doute sur le sujet, les chiens aiment manger, ils sont comme les humains, gourmands, avides, insatiables, au point qu’ils en deviennent obèses s’ils ne sont pas surveillés. Malheureusement certains maîtres confondent leur chien avec leur poubelle, et se servent de cette gourmandise naturelle du chien pour lui offrir tous les déchets des repas en plus de ses croquettes ce qui est complètement aberrant, car ces déchets sont sans rapport avec son activité physique et sans contrôle de la nourriture qu’il ingurgite .

Donnerions-nous les déchets de nos repas à manger à nos enfants, et si nous le faisions, quel serait le résultat ?

Exactement le même qu’avec nos animaux de compagnie, nous aurions des enfants poubelles et obèses.

Or, ce n’est définitivement pas ce que nous ne voulons ni pour nos enfants ni pour nos animaux de compagnie. En dehors des repas et des friandises offertes par des propriétaires sensibles qui pensent comme les parents qui achètent des bonbons à leurs enfants, que celles-ci, ces gourmandises, sont inoffensives et délicieuses, mais rien n’est plus faux. Les propriétaires de chiens et de chats font tous la même erreur de croire faire plaisir à leur animal de compagnie en lui offrant régulièrement des gâteries sucrées, salées, pleines de produits de mauvaises qualités, de mauvaises graisses, des exhausteurs de gout pour l’appétence, des produits reconditionnés… et ce plaisir forcé par notre culpabilité à croire que nos amis à quatre pattes méritent un petit plus, mais ce petit plus peut les mener sur le chemin de la maladie et de la mort.

Nous, propriétaires de chiens et de chats, et je parle également pour moi, devons-nous discipliner pour aider nos amis à quatre pattes à bien s’alimenter et leur alimentation est notre responsabilité.

N’oublions jamais que le soin que nous prenons pour alimenter nos enfants est le même que nous devons prendre pour alimenter nos amis, c’est une responsabilité que nous avons envers eux. Ils nous offrent un amour inconditionnel, le sacrifice de leur vie pour nous protéger, nous leur devons de bien nous occuper d’eux en prenant soin de leur destiner une alimentation aussi saine que celle que nous prenons pour nous-même et notre famille. Mais les friandises et les repas que nous leur préparons ne sont pas les seuls aliments qu’ils consomment. Parfois, nos chiens se prennent à ruminer de l’herbe, et nous avons l’habitude de nous dire qu’ils se purgent, mais sans vraiment savoir pourquoi.

Alors pourquoi mon chien mange-t-il de l’herbe ?

N’est-il pas assez nourri ?

Est-ce un problème de comportement ? 

Doit-on l’en empêcher ?

MANGER DE L’HERBE, UNE NÉCESSITÉ !

Toutes ces questions auxquelles on n’a pas de réponses précises, essayons de comprendre cet étrange comportement pour le carnivore qu’il est. Les chiens sont des opportunistes. S’ils ont accès à quelque chose qui, à leur avis, pourrait être bon, ils le mangeront. Et si ça a bon goût, ils vont continuer à le manger ! L’herbe a-t-elle bon gout, où est-ce pour une autre raison, que les chiens mangent parfois de l’herbe. Acceptons par principe que ce n’est pas un trouble du comportement, c’est une action volontaire de la part de l’animal, personne ne lui dit :

  • Regarde, il y a de l’herbe ici, va donc t’en manger une touffe.

Le chien, n’agit pas avec l’herbe comme avec n’importe quel autre aliment, il n’y a aucune gourmandise dans son action herbivore, mais un comportement déterminé par l’instinct de l’automédication. En Afrique, les gorilles sont eux-mêmes coprophages, non pas par manque de civilité ou d’éducation, mais parce que c’est un apport en vitamine B12 qu’ils ne peuvent trouver ailleurs, ils savent instinctivement où trouver cette vitamine… dans leurs excréments. Si les chiens mangent de l’herbe, c’est que la raison rejoint celle des gorilles, mais comme leur alimentation est diamétralement différente, leur condition, leur race, les chiens doivent certainement trouver autre chose dans l’herbe, mais quoi ?

photographie PAJ : le chien Athos

Si le chien mange de l’herbe, il ne mangera pas nécessairement de la salade verte ou des pissenlits. Mais, « de nombreux spécialistes d’animaux pensent que les chiens non domestiqués sont des omnivores, ce qui signifie qu’ils mangent de la viande et des matières végétales. Lorsque ces chiens ont évolué pour devenir des animaux domestiques, ils ont gardé leur désir de manger des plantes – c’est pourquoi votre chien se sent obligé de grignoter de l’herbe chaque fois qu’il en a l’occasion. » Déclare Deanna deBara dans son article : Pourquoi mon chien mange-t-il de l’herbe ?

Une autre théorie sur la raison pour laquelle les chiens mangent de l’herbe serait en lien avec leur biome intestinal, peut tenter de soulager des troubles digestifs ou peut-être le chien est-il à la recherche de certains nutriments que son régime ne fournit pas, tout cela dans le cadre d’un comportement épisodique et non quotidien. Si cette habitude était quotidienne, une visite chez le vétérinaire devrait s’imposer.

Personnellement, après avoir vécu de très longues années avec des chiens, j’ai pu constater que manger de l’herbe est rarement un signe d’ennui ou un moyen de passer le temps, et je reste persuadé que les chiens mangent de l’herbe pour des raisons liées à leur santé, exactement comme nous, humains éveillés, faisons attention à notre alimentation pour tenter de préserver notre organisme :

photographie PAJ©, en Thaïlande

Les chiens mangent probablement de l’herbe pour des raisons de santé

photographie PAJ© : les copains

  • Manger de l’herbe équilibre donc le microbiome intestinal, car l’herbe contient des fibres et des prébiotiques qui peuvent aider à maintenir la flore intestinale du chien en équilibre. C’est l’alimentation qui est responsable du déséquilibre de la flore intestinale, donc pour le rétablir le chien mange de l’herbe et tout ce qui pourrait l’aider à stabiliser les échanges entre les bonnes et les mauvaises bactéries de l’intestin de façon naturelle.
  • Manger de l’herbe soulage les troubles gastro-intestinaux (GI) comme nous l’avons vu, et fera vomir le chien ou l’aidera à expulser des éléments qui encombrent ses viscères « Il semble que la texture de l’herbe provoque chez la plupart des chiens des vomissements ou des selles, ce qui soulage leur inconfort. »
  • « C’est donc un comportement normal pour les chiens et il n’y a pas de quoi s’en inquiéter, car, c’est un moyen naturel d’aider les chiens à se débarrasser des toxines de leur corps et à rétablir l’équilibre de leurs voies digestives. »
  • manger de l’herbe élimine les parasites intestinaux, c’est le cas chez certains mammifères .

Un des comportements chez les grands singes pour se purger est la déglutition des feuilles et autres matériels végétaux :

– « Ce comportement implique la déglutition lente et délibérée sans mâcher de feuilles épineuses. Pliées une à la fois entre la langue et le palais, les feuilles traversent le tractus gastro-intestinal (GI) de manière visible. Des études indépendantes menées chez deux populations de chimpanzés (Pan troglodytes schweinfurthii) ont montré des corrélations significatives entre la déglutition de feuilles entières et l’expulsion du ver nodulaire Oesophagostomum stephanostomum et d’une espèce de ver solitaire (Bertiella studeri). Nous intégrons le comportement, observations parasitologiques et physiologiques relatives à la déglutition des feuilles pour élucider le mécanisme comportemental responsable de l’expulsion et du contrôle des infections par le ver nodulaire par l’hôte singe… l’expulsion de vers basée sur l’activation de réponses physiologiques de base chez l’hôte est une nouvelle forme de contrôle parasitaire jusqu’ici non décrite. »

photographie PAJ© : Tokyo, les jardins de l’Empereur

Le comportement des grands singes est un facteur indicatif du comportement d’autres mammifères non primates et souffrant peut-être des mêmes problèmes d’infestations larvaires ou de troubles gastro-intestinaux, même les humains ne sont pas différents de leurs frères animaux, et ils partagent également les mêmes problèmes d’infestation larvaire.

Ainsi, la consommation d’herbe chez le chien peut être un facteur d’hérédité antédiluvien conçu pour répondre à des besoins nutritionnels spécifiques –  » Dans une étude de 2008, les chercheurs ont découvert que la consommation d’herbe chez les chiens domestiques était une tendance normale.  Cela pourrait être un comportement hérité, car les canins sauvages mangent des proies entières, y compris les entrailles (intestins), qui contiennent généralement des matières végétales digérées et des probiotiques. Il est possible que l’herbe que mange le chien contienne des nutriments dont son corps a besoin. L’herbe est un aliment vert vivant, il contient des phytonutriments, elle est riche en potassium et en chlorophylle et constitue également une très bonne source d’enzymes digestives. Ainsi, le chien pourrait rechercher des herbes sélectives pour constituer un ou plusieurs nutriments dont il ne dispose pas dans son bol alimentaire. »

photographie PB© : Mattis

Un chien de ville et un chien de campagne ne bénéficient pas des mêmes suppléments alimentaires. En ville, les chiens sont rarement autorisés dans les espaces verts, à la campagne, les espaces naturels, les forêts, les champs offrent une diversité végétale pour les chiens qui leur permet de bénéficier de ces suppléments visiblement indispensables à leur bon fonctionnement.

En fait tout cela nous ramène à l’alimentation de nos animaux de compagnie. Les croquettes sont si pratiques, mais cela n’est pas à mon humble avis de la nourriture, c’est un aliment industriel sec avec des vitamines synthétiques ajoutées, des produits chimiques, des céréales, des exhausteurs de gout… mais c’est une nourriture probablement prétendue « équilibrée » qui l’est en effet et qui ne l’est pas. Le chien s’il vivait comme son frère le loup, bénéficierait de tous les apports en protéine et en vitamines, or, depuis qu’il est domestiqué, il est plus faible et tombe plus facilement malade, un peu comme nous, humains. Pour éviter cette faiblesse immunitaire, les propriétaires de chien ne doivent pas se limiter à la facilité en accordant uniquement des croquettes sèches à leurs animaux de compagnie au quotidien, il faut inévitablement varier les repas. Que dirions-nous, si l’on nous nourrissait avec des tablettes, comme des carrés d’algues orange ou « soleil vert » au quotidien, nous ne serions guère différents de ce que nous imposons à nos chiens, avec le marketing des lobbys de l’alimentation pour animaux domestiques qui ne pensent, comme toutes les autres industries, qu’à faire du profit ? Mais nous, humains, qui avons inventé la gastronomie, nous serions bien triste de ne jamais plus en profiter en mangeant ce futur « Soleil Vert ». Le lecteur croit-il que le chat et le chien sont heureux avec une alimentation si pauvre que sont les croquettes ? Même si les industriels garantissent qu’il y a tous les apports nécessaires journaliers pour nos petits amis, des apports secs et synthétiques ?

Étrangement, les chats de nos grands-mères auxquelles on donnait du mou, du foie, des viscères et autres parties de plus grands mammifères, ces chats-là n’étaient jamais malades, pas plus que les chiens de campagne.

Aujourd’hui, nos chiens domestiques sont habitués à fréquenter les vétérinaires régulièrement, alors que les chiens de nos parents les fréquentaient une fois par an et encore. Nous devons apprendre à varier la nourriture industrielle que nous donnons à nos animaux de compagnie, elle n’est certainement pas meilleure que la viande, les fruits et les légumes frais, si c’était le cas, eh bien les hommes seraient également nourris avec des croquettes, quoique, les snacks, les chips et autres joyeusetés apéritives préparent peut-être les humains à leur future alimentation.

photographie PAJ© : chat en Thaïlande

J’ai reçu certains commentaires qui m’accusait d’être riche pour acheter de la viande pour mes chiens chez le boucher, vous seriez surpris de voir la quantité de déchets que l’on trouve chez les bouchers, des morceaux de viandes invendables, interdit à la commercialisation, je n’achète pas de viande, je demande au boucher s’il a des restes à me donner et je varie l’alimentation de mes chiens avec ces restes, du riz, parfois j’achète du foie, pour varier, je rajoute des pâtes et des légumes, et l’un dans l’autre, entre le prix d’un sac de croquettes de 25 kg et cette alimentation, j’obtiens plus ou moins la même dépense, alors suis-je riche pour nourrir mes chiens sainement ou simplement attentif ? Les gens ne réfléchissent pas, ils se contentent de faire ce qu’on leur dit de faire et ils croient que les croquettes sont ce qu’il y a de mieux, les vétérinaires sont de très bons conseils, ils vivent de ce commerce, les médias également, comment faire pour ne pas succomber à une telle pression, les propriétaires d’animaux domestiques souhaitent le meilleur, d’autres achètent n’importe quoi, des croquettes bas de gamme qui rendent régulièrement malades leurs animaux. Mes chiens, et j’en ai l’intime conviction, grâce à cette alimentation, sont très rarement malades. Et si l’on fait le calcul croquettes, plus les frais vétérinaires, plus les médicaments, plus, plus… je crois bien que je dépense assez peu. Bien sûr, le patrimoine génétique d’un chien est important, j’ai eu un chien de race que nous avons adoré, une Corgy, l’amour de ma vie, elle était systématiquement malade durant ses 13 ans de vie avec nous, depuis nous avons un chien SPA, et un terrier, ils ne sont jamais malades en dehors des accidents de la vie. Donc, comme le Docteur Becker, je recommande par expérience d’améliorer le régime alimentaire de son chien s’il mange encore des croquettes ou de la nourriture pour chiens industrielle. La plupart des chiens en bonne santé, nourris avec un régime optimal sur le plan nutritionnel et adapté à l’espèce, mange peu d’herbe, car il reçoit toute la nourriture dont son corps a besoin, et il souffre rarement de problèmes de digestion. Le Docteur Becker préconise l’ajout de probiotiques et d’enzymes digestives dans son bol alimentaire qui peuvent également être bénéfiques pour les chiens ayant un « estomac sensible ».

  • « Si vous êtes certain que votre chien reçoit une alimentation optimale dans son régime alimentaire, mais qu’il mange toujours une quantité importante d’herbe, envisagez de faire pousser vos propres pousses de tournesol. Les pousses peuvent constituer une source facile et peu coûteuse de végétation organique fraîche et vivante et sont beaucoup plus nutritives que l’herbe. »

Voilà un aperçu, qui je l’espère pourra vous permettre de comprendre pourquoi votre chien mange-t-il de l’herbe, et surtout chaque propriétaire devrait se soucier davantage de l’alimentation de son animal de compagnie.

Les chiens et les chats nous accompagnent dans notre chemin de vie, si nous prenons soin de notre santé en soignant notre alimentation sachez qu’ils ne sont pas insensibles à cette délicate attention les concernant, alors prenez un peu de temps pour eux, éteignez votre téléviseur, ratez vos émissions et concentrez-vous sur la vie et l’amour qu’ils vous portent au quotidien.

Nous vivons une époque formi… diable !

notes

1 https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2019/08/12/why-dogs-eat-grass.aspx

2 https://link.springer.com/article/10.1023/A:1010734310002

3 https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2015/11/08/best-to-worst-pet-food-types.aspx

Sources
https://barkpost.com/answers/why-does-my-dog-eat-grass/

International Journal of Primatology, juin 2001 ; 22 (3): 329–346

photographie MB© : les inséparables
photographie PB© : le chat de Pap’s

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire