Tiques ou paralysie, un choix évitable…

0
554

Le complexe naturel et efficace contre les puces et les tiques

Vous avez été plusieurs à m’envoyer un e-mail similaire à celui de Nathalie.

Je comprends la crainte de cette lectrice d’abandonner les traitements chimiques car elle a l’habitude de se promener dans des lieux où les tiques sont fortement présentes. Et à la fois, elle est consciente qu’ils sont mauvais pour la santé de ses chiennes.
Aujourd’hui, je vous explique comment éviter les traitements chimiques, tout en gardant votre chien protégé. Je comprends la crainte de cette lectrice d’abandonner les traitements chimiques car elle a l’habitude de se promener dans des lieux où les tiques sont fortement présentes. Et à la fois, elle est consciente qu’ils sont mauvais pour la santé de ses chiennes.

« La médecine chimique au moins, c’est efficace ! » Oui, mais à quel prix ?

Vous viendrait-il à l’esprit de donner à votre enfant sa lotion anti-poux à avaler ? De lui mettre un collier imbibé de pesticides autour du cou lors de vos balades en forêt ? Non.
Et c’est ce que l’on fait subir à nos chiens. Bien souvent en suivant les conseils de nos vétérinaires, eux-mêmes conseillés par les grands laboratoires pharmaceutiques ! Mais c’est normal : ces antiparasitaires rapportent tellement d’argent.
Pourtant, plus de 6000 décès ont été recensés en 20191 après la prise de tout médicament antiparasitaire chimique confondus. Les effets secondaires ont déjà été source d’inquiétude, notamment pour l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire qui a mis en garde les propriétaires de chiens contre l’utilisation des colliers Seresto.2

Parasites ou épilepsies ? A vous de choisir.

Le nombre d’effets indésirables de ces traitements chimiques est conséquent, il suffit de lire la notice.

·         Hépatopathie

·         Anomalies urinaires

·         Diarrhées

·         Mortalité

·         Insuffisance rénale

·         Hyperthermie

·         Léthargie

·         Epilepsie

·         Anorexie

·         Vomissements


Mais rappelez-vous votre dernier achat de Bravecto, Nexgard ou autres cachets antipuces. Vous souvenez-vous de ce que vous à exactement donné le vétérinaire ? Y avait-il une boîte, avec la notice à l’intérieur ? Les précautions d’emploi, les effets secondaires ? La plupart du temps, non. On vous donne le cachet à l’unité. Donc impossible pour vous d’avoir accès à ces informations. Ce n’est pas normal.
Si vous aviez eu accès à la notice, et à la composition du produit, vous auriez su que ces traitements sont composés d’un puissant insecticide : le Fluralaner, ou parfois l’afoxolaner.
Ils sont aussi composés de Macrogol, puissant laxatif qui ne doit être prescrit qu’en cas de constipation sévère. Si ce n’est pas le cas, le chien est pris de diarrhées hémorragiques si intenses qu’il peut en mourir. Quel rapport avec un traitement antiparasitaire ? Aucun. Simplement, mieux vaut une diarrhée hémorragique pour évacuer le poison plutôt qu’un empoisonnement aux pesticides… C’est triste, quand on sait qu’il existe des remèdes antiparasitaires sans aucun effet secondaire. Alors c’est sûr, ça fonctionne. Donnez un bravecto et les parasites auront vite fait de disparaître. On comprend pourquoi. On demande à nos chiens d’ingérer des pesticides ou de s’en recouvrir la peau. Un poison qui tue directement les petites bêtes. Mais qui à la longue, forcément, tue aussi les grosses… Comme le chien de la famille, par exemple.

Des traitements qui valent une fortune !

Vous devrez débourser une trentaine d’euros pour un cachet, qui est à renouveler plusieurs fois dans l’année. Si vous optez pour un collier, presque une trentaine d’euros aussi. Et idem pour un lot de 4 pipettes antiparasitaires. Et si votre chien a la malchance de souffrir d’effets secondaires, il faudra bien sur ajouter les frais vétérinaires.

Un si gros poison contre de si petites bêtes ?

Si vous récupérez un chien abandonné ou malade, couvert de puces et de tiques, qui se gratte à sang, couvert de plaques, bref, un chien dévoré par les parasites, alors je ne vais pas vous mentir. Les grands moyens s’imposent, et pour la santé du chien, je ne suis pas foncièrement opposé à un traitement chimique et rapide pour éradiquer tout ce petit monde. Si et seulement si vous ne trouvez pas de remède naturel assez puissant. Il faut savoir faire preuve de bon sens.
Mais s’il s’agit de votre chien, qui vit au sein de votre foyer, dont vous vous occupez correctement, une telle infestation n’est pas censée arriver. Il ne faut pas attendre que ce soit le cas pour agir, et il faudra donc vous montrer préventif. Je rappelle que le traitement chimique ne doit être utilisé qu’en cas majeur, en traitement curatif et en dernier recours.
Utiliser un poison si puissant pour éradiquer les 5 puces qui se baladent sur le dos de votre animal, ou les deux tiques qui y sont accrochées, ce n’est absolument pas nécessaire et ce n’est certainement pas une bonne idée. Un traitement naturel suffit amplement à quelques parasites. Et je parle en connaisseur.
Si les cachets, les pipettes ou les colliers chimiques sont à utiliser en dernier recours, quels sont les produits qui peuvent protéger nos animaux quotidiennement et sans danger ?

Faites vos courses en pleine nature !

La bonne nouvelle, c’est que pour certains d’entre vous il suffira d’aller faire un tour au jardin.
L’autre bonne nouvelle, si vous n’avez pas de jardin ou la main pas très verte, c’est que le remède dont je vais vous parler existe déjà prêt à l’emploi.
Pour la santé de votre chien, et pour celle de votre porte-monnaie, savoir se débrouiller avec ce dont la nature dispose est une chance.
C’est vrai, l’Homme a créé un tas de remèdes chimiques plus ou moins recommandables, et je vous l’accorde ils sont parfois radicalement efficaces. Au moment de leur application, l’agissement est quasi immédiat. Mais voulez-vous vraiment prendre les risques associés à ces traitements ?
Je vous partage un produit révolutionnaire. D’abord parce qu’il ne représente aucun danger pour les animaux, ni pour la planète (au contraire même !). Mais surtout parce que je le trouve d’une grande efficacité, et très économique.

Vaincre la nature par la nature

Les médecines naturelles ont du mal à être reconnues par l’Organisation Mondiale de la Santé. Beaucoup ne sont pas ou plus remboursées.
Des études démontrent cependant de leur efficacité3. Une étude menée à l’Université des sciences médicales de Tabriz en 2018, prouve par exemple que la lavande réduit efficacement le stress et l’anxiété. Ces études prouvant l’efficacité des médecines naturelles sont difficiles à financer, à cause du manque de moyens.
Plutôt que de débourser des sommes faramineuses au cours de l’année pour des produits qui tuent la santé de nos compagnons. J’ai donc choisi de m’en remettre à la nature.

A problème externe, solution externe

Je me suis toujours dit que pour vaincre un parasite externe, il fallait l’attaquer de l’extérieur voir même agir avant qu’il ne pose une patte sur Maki, Merlin ou Pénélope. Je n’ai aucune envie d’attendre que la tique s’accroche à la peau d’un de mes chiens pour ensuite l’empoisonner par voie interne, parce que ça m’oblige à empoisonner d’abord son hôte.

Un remède qui fait ses preuves depuis très, très longtemps

Tout démarre en 1726, alors que la peste décime tout Marseille. Des voleurs en profitent pour dépouiller les morts, sans pour autant être contaminés. Les habitants acceptent de les relâcher s’ils révèlent le secret de leur survie… que je vous partage.

3 siècles d’utilisation et toujours utilisé, c’est vous dire si ce remède a du succès

4 voleurs qui détroussaient les pestiférés… sans jamais être contaminés

Nous sommes à Marseille, lors de la grande épidémie de peste de 1720. La population est en proie à une bactérie si contagieuse et si agressive qu’un tiers des habitants de la ville dépérit.

La police arrive enfin à mettre la main sur les 4 voleurs. Elle accepte de les épargner du bûcher (et de les pendre à la place), mais à une condition. Qu’ils révèlent leur secret d’immunité contre le fléau.

Les 4 criminels dévoilent alors un remède (probablement d’origine égyptienne ou grecque) tellement efficace qu’il les protège contre les bactéries, parasites, et autres corps nocifs. Un macérat de différentes plantes bien connues dans du vinaigre de cidre.

C’est ainsi que le vinaigre des 4 voleurs, et ses vertus légendaires prennent leur source en France.

C’est dans ce contexte morbide que 4 voleurs en profitent pour cambrioler les maisons des pestiférés. Les autorités, furieuses, tentent de les arrêter. Mais surtout, elles essayent de comprendre : comment ces 4 criminels réussissent-ils à dépouiller les malades sans jamais être eux-mêmes infectés ?

Le vinaigre des 4 voleurs – un concentré de bonnes choses.

Ce dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui, c’est bien de ce vinaigre un peu particulier.

Je doute de ses vertus culinaires, mais en revanche, je connais ses effets sur les parasites. Et ce vinaigre possède un pouvoir énorme.

·         En préventif, il découragera les parasites avant même qu’ils ne s’installent sur votre chien. Pas de piqûre, pas de puces en rentrant à la maison, pas de tiques à décrocher. Votre chien n’est pas dérangé.

·         En curatif, il est capable de tuer les œufs et les larves. Les parasites n’ont pas le temps de se développer.

·         Il apaisera les piqûres d’insecte ou toute autre démangeaison. Votre chien est instantanément soulagé des piqûres.

·         Il est parfaitement conçu pour assainir et désinfecter la peau. Le vinaigre des 4 voleurs a sa place dans votre pharmacie.

·         Il désodorise le poil et le fait briller. J’en connais un à qui vous aurez encore plus envie de faire des grattouilles !

Le vinaigre des 4 voleurs est un mélange plus que bénéfique. Des plantes soigneusement choisies macèrent dans du vinaigre de cidre pendant des semaines

Voici la liste de ses ingrédients :

·         La lavande – son odeur a un effet répulsif sur les parasites et les moustiques.

·         La menthe poivrée – elle est souvent utilisée en huile essentielle, mais aussi en infusion pour lutter contre les insectes. Souvent, on la plante directement dans le jardin pour se débarrasser naturellement des pucerons.

·         Le romarin – il possède d’intéressantes propriétés antimicrobiennes, d’où son utilisation pour désinfecter les plaies et les brûlures. Il est particulièrement actif contre les puces.

·         La sauge a des propriétés antiseptiques, antisudorales, antispasmodiques, cicatrisantes, dépuratives, digestives, diurétiques, stimulantes et toniques. Ses feuilles froissées sont très utiles pour calmer les piqûres d’insectes (guêpes, moustiques).

·         L’absinthe, en plus d’être un répulsif contre les puces et les tiques, est aussi cultivée dans les jardins pour ses propriétés insecticides et fongicides.

·         La cannelle – son spectre d’action est très large : on estime que 98 % des germes y seraient sensibles y compris les parasites externes

·         Le clou de girofle contient une molécule spécifiquement efficace contre les insectes : l’eugénol. C’est une redoutable arme contre les parasites. Couplée au terpinèn-4-ol, présent dans la lavande, cette combinaison d’éléments actifs va permettre une agression fatale contre les puces.

·         L’ail a une forte teneur en huiles essentielles qui couvre l’odeur des acides lactiques contenus dans la peau. Ceux-ci agissent comme mécanisme de repérage pour les tiques et les puces. L’ail réduit donc efficacement leur invasion.

·         Le camphre, un composé organique issu du camphrier, arbre vigoureux connu pour ses propriétés antiseptiques.

Pas de chimie, pas de pesticides, par conséquent : pas d’effet secondaires.
Je précise : des allergies sont possibles, comme toujours. Veillez à tester le produit sur une petite partie du corps de votre animal, et attendez 24h pour d’éventuelles réactions.
C’est l’antiparasitaire naturel le plus efficace que j’ai pu utiliser.  
Un indispensable à avoir dans votre pharmacie, puisqu’il vous protégera également des également des morsures de tiques lors de vos balades en forêt. Il vous servira toute l’année. Ses multiples utilisations en font un incontournable des propriétaires canins. Même son odeur est agréable.

Posologie d’un remède efficace et pratique

Utilisez le vinaigre des 4 voleurs pur. Pulvérisez-le sur votre animal et frictionnez son poil. Comptez 1 pulvérisation pour deux kilos de poids. Exemple : votre chien pèse 10kgs, pulvérisez 5 fois en privilégiant le ventre, la tête, les pattes.
L’hiver, une application par semaine suffit. L’été, protégez votre compagnon avant chaque balade, notamment les balades “à risques”.

En antiparasitaire curatif 

Utilisez de la même façon qu’expliqué au-dessus après un shampoing naturel anti-puces/tiques, dans lequel vous pouvez aussi ajouter de l’huile de coco (qui agit contre les parasites). Cela va tuer les œufs ou les larves. Vous pouvez aussi rincer votre chien après le shampoing avec du vinaigre dilué à 50%.

Pour soulager les piqûres et les démangeaisons :

Appliquez le vinaigre en compresse sur la zone à traiter. Pour nettoyer les zones de couchage : Diluez le vinaigre des 4 voleurs à 20% et vaporisez sur les zones de couchage comme le panier, les tapis, les canapés…

Pour un entretien régulier du poil :

Diluez le vinaigre des 4 voleurs à 50% et pulvérisez à petites doses sur le poil.
J’ai élaboré ce vinaigre avec un naturopathe, il est spécialement conçu pour les chats et les chiens – il ne contient pas d’huile essentielle. Adepte des produits pratiques, j’ai choisi de vous le proposer en spray afin de le pulvériser facilement sur vos animaux, les coussins, les paniers, le canapé, la voiture…

Le flacon de 100ml dure environ 1 an pour les chiens de 20kg, et je le propose au prix de 17,95€. 17,95€ pour une protection antiparasitaire d’un an – c’est à dire à un tiers du prix de ce que vous payez à l’année pour des antiparasitaires chimiques :120€ de cachets antiparasitaires sur une année. Ou 60€ de colliers antipuces sur une année. Ou 90€ pour des pipettes à l’année.

Si vous souhaitez prendre soin de votre chien, de vous, et même de la planète, vous avez tous les ingrédients pour fabriquer vous-même votre vinaigre des 4 voleurs – je vous en ai donné la recette. A vous de choisir les justes quantités en fonction de votre chien et de vos envies. Mais vous pouvez aussi l’acheter prêt à l’emploi sur mon site internet. Et j’ai le plaisir de vous offrir un guide complet sur les traitements antiparasitaires naturels à faire vous-même, qui accompagnera votre commande.

Diluez le vinaigre des 4 voleurs à 50% et pulvérisez à petites doses sur le poil.

J’ai élaboré ce vinaigre avec un naturopathe, il est spécialement conçu pour les chats et les chiens – il ne contient pas d’huile essentielle. Adepte des produits pratiques, j’ai choisi de vous le proposer en spray afin de le pulvériser facilement sur vos animaux, les coussins, les paniers, le canapé, la voiture…

Le flacon de 100ml dure environ 1 an pour les chiens de 20kg, et je le propose au prix de 17,95€.

Oui, je veux protéger mes chiens naturellement avec le vinaigre des 4 voleurs

Amicalement,

Claude Lefevre et mes trois chiens, Maki, Pénélope et Merlin.

¹Étude menée par CBC Marketplace – https://www.cbc.ca/news/health/cat-and-dog-flea-treatments-can-be-toxic-to-pets-humans-1.2860665

²https://www.facebook.com/groups/411371212394679/

³https://www.santevet.com/articles/mise-en-garde-sur-un-antiparasitaire-pour-chien-et-chat

https://www.liberation.fr/checknews/2018/12/26/le-bravecto-est-il-dangereux_1690051

Laisser un commentaire